iv>
 
   
 
.: Les sentiments de Jésus :.


L'irritation

Jésus et les disciples usant de discrimination Mc.10:13-16

Mc.10:14 idôn de o Ièsous èganaktèsen : s'emporter, bouilloner, s'irriter, s'indigner

Mc.10:13 On lui amena des petits enfants "paidion", afin qu'il les touchât. Mais les disciples reprirent "epitimaô" ceux qui les amenaient. 14 Jésus, voyant cela, fut indigné "aganakteô", et leur dit: Laissez venir à moi les petits enfants "paidion", et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. 15 Je vous le dis en vérité, quiconque ne recevra pas le royaume de Dieu comme un petit enfant n'y entrera point. 16 Puis il les prit dans ses bras, et les bénit, en leur imposant les mains.

Mt.19:13 Alors on lui amena des petits enfants "paidion", afin qu'il leur imposât les mains et priât pour eux. Mais les disciples les repoussèrent. "epitimaô" 14 Et Jésus dit: Laissez les petits enfants "paidion", et ne les empêchez pas de venir à moi; car le royaume des cieux est pour ceux qui leur ressemblent. 15 Il leur imposa les mains, et il partit de là.

Lu.18:15 On lui amena aussi les petits enfants "brephos", afin qu'il les touchât. Mais les disciples, voyant cela, reprenaient "epitimaô" ceux qui les amenaient. 16 Et Jésus les appela, et dit: Laissez venir à moi les petits enfants "paidion", et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. 17 Je vous le dis en vérité, quiconque ne recevra pas le royaume de Dieu comme un petit enfant n'y entrera point.

Cet épisode du ministère de Jésus montre bien l'importance que chacun des évangélistes accordaient au côté humain de Jésus.

Dans Marc on voit Jésus s'emporter contre ses disciples parce qu'ils faisaient acception de personnes, cp. Ja.2:1-10. Les autres emplois d'aganakteô dans le N.T. illustrent qu'il s'agit d'une émotion négative très violente qui engage l'être en entier. Pour Luc le grec, ce genre de manifestation ne cadrait pas avec le caractère de la divinité impassible qu'il avait été enseigné, peut-être est-ce la raison pour laquelle il a omis ce détail dans sa narration; la concordance de ses textes avec celle de Marc montre qu'il a probablement lu cet évangile avant de composer le sien Lu.1:1-3, ou à tout le moins qu'il avait consulté les mêmes sources que Marc. Du côté de Matthieu, lui aussi est réticent à mettre de tels sentiments en Jésus, la compassion est un sentiment qu'il associe plus facilement à la personne de Jésus Mt.15:30, 20:34.

Luc apporte une précision supplémentaire en employant le mot brephos: foetus, nouveau-né.

Si les hommes n'ont pas d'égard pour les semblables qui n'ont pas encore la capacité de comnuniquer avec eux, Jésus est tout le contraire. Et même cette attitude de l'homme envers les plus démunis indigne Jésus au plus haut point, la grâce divine est aussi pour ceux qui ne sont pas en mesure de la concevoir, Jésus les bénit...

Quand l'homme maltraite son semblable impunément parce que celui-ci n'est pas en mesure de riposter, Jésus se fait son défenseur. Les avorteurs, les incesteux, les batteurs d'enfants ont attaqué Jésus Mt.25:40, Mc.9:37, le créateur et le protecteur de ces petits, et ils recevront un jour le salaire de leurs actes par celui qui ne fait pas acception de personnes. Et le jugement sera sans miséricorde pour celui qui n'a pas fait miséricorde.






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes mardi 12 décembre 2017