.: Les paroles de Jésus :.


Voici ma mère et mes frères

Marc 3:20 Jésus alla à la maison et, de nouveau, la foule s'y pressa au point que lui et ses disciples n'arrivaient même plus à manger.
21 Quand les membres de sa famille l'apprirent, ils vinrent pour le ramener de force avec eux. Ils disaient en effet: «Il est devenu fou.»

31 La mère et les frères de Jésus arrivèrent. Ils se tinrent dehors et envoyèrent quelqu'un l'appeler.
32 Beaucoup de monde était assis autour de lui. On vint lui dire: ---Ta mère, tes frères et tes sœurs sont dehors et te cherchent.
33 Il répondit: ---Qui sont ma mère et mes frères?
34 Et, promenant les regards sur ceux qui étaient assis en cercle autour de lui, il dit: ---Voici ma mère et mes frères,
35 car celui qui fait la volonté de Dieu, celui-là est pour moi un frère, une sœur, ou une mère.

Jésus ne renie pas sa famille terrestre mais il affiche clairement ses priorités ; il va s'investir d'abord avec les gens qui désirent faire la volonté de Dieu. Il n'a pas de temps à perdre avec les incrédules, même s'ils font partie de sa famille terrestre.

Le terme grec "existèmi" traduit par "fou" dans la Bible du Semeur est traduit par "hors de sens" dans la Bible Louis Segond. L'Apôtre Paul l'utilise en contraste avec "bon sens" dans

2 Corinthiens 5:13 En effet, si je suis hors de sens , c’est pour Dieu ; si je suis de bon sens, c’est pour vous.

En bas de page, vous trouverez toutes les autres utilisations de ce terme en grec dans le Nouveau Testament, la plupart du temps pour manifester un grand étonnement, ce qui est assez fréquent que Dieu décide de se mettre de la partie ! Les parents de Jésus incrédules trouvaient donc que Jésus était hors de sens, que son comportement était hautement étonnant ; ils n'en revenaient pas de voir Jésus prêcher et faire des miracles après avoir passé les 30 premières années de son existence terrestre dans une vie simple et anonyme. Leur incrédulité les empêchait de comprendre la mission que Dieu avait donnée à Jésus. L'apôtre Jean nous indique aussi que ses frères ne croyaient pas en lui :

Jean 7:3 Et ses frères lui dirent: Pars d’ici, et va en Judée, afin que tes disciples voient aussi les œuvres que tu fais.
4 Personne n’agit en secret, lorsqu’il désire paraître : si tu fais ces choses, montre-toi toi-même au monde.
5 Car ses frères non plus ne croyaient pas en lui.
6 Jésus leur dit : Mon temps n’est pas encore venu, mais votre temps est toujours prêt.

Ce qui me frappe particulièrement c'est que Marie, la mère de Jésus, partageait les pensées incrédules des frères et des soeurs de Jésus, elle passait aussi à côté de la volonté de Dieu par incrédulité. Pourtant elle avait eu la visite de l'ange Gabriel et repassait tout cela dans son coeur (Luc 2:19). Mais semble-t-il que 30 années à voir Jésus vivre une vie sans histoire avait enfoui ces souvenirs ; ce qui arrivait maintenant la dépassait. Elle et ses enfants voulaient rejoindre Jésus pour le ramener de force mais ne pouvaient entrer dans la maison à cause de la densité de la foule.

Marc 3:21 Quand les membres de sa famille l'apprirent, ils vinrent pour le ramener de force avec eux. Ils disaient en effet: «Il est devenu fou.»

Le terme "krateô" traduit par "ramener de force" est très fort en grec, il est utilisé quand Hérode fait arrêter Jean-Baptiste pour le mettre en prison (Mt.14:3) ou encore quand les gardes attrappent Jésus dans le jardin de Gethsémané pour l'amener devant Caïphe (Mt.26:57) ou aussi comme l'ange qui saisit le diable et le lie pour 1000 ans (Ap.20:2).

Mais Jésus n'a aucunement l'intention de se laisser dévier de sa mission, même si ça serait pour faire plaisir à sa mère et ses frères et soeurs. Il détermine qu'il n'a même pas de temps à perdre d'essayer de les convaincre. Pour Jésus, faire la volonté de Dieu, c'est vital, c'est sa nourriture:

Jean 4:34 Jésus leur dit : Ma nourriture est de faire la volonté de celui qui m’a envoyé, et d’accomplir son œuvre.

Jésus nous a dit de faire de même, si nous passons notre famille terrestre avant le royaume de Dieu, nous n'en sommes pas dignes (Mt.8:21-22 et Luc 9:59-60)

Matthieu 8:21 Un autre, d’entre les disciples, lui dit : Seigneur, permets-moi d’aller d’abord ensevelir mon père.
22 Mais Jésus lui répondit : Suis-moi, et laisse les morts ensevelir leurs morts.

Luc 9:59 Il dit à un autre : Suis-moi. Et il répondit : Seigneur, permets-moi d’aller d’abord ensevelir mon père.
60 Mais Jésus lui dit : Laisse les morts ensevelir leurs morts ; et toi, va annoncer le royaume de Dieu.
61 Un autre dit : Je te suivrai, Seigneur, mais permets-moi d’aller d’abord prendre congé de ceux de ma maison.
62 Jésus lui répondit : Quiconque met la main à la charrue, et regarde en arrière, n’est pas propre au royaume de Dieu.

L'exemple que le Seigneur Jésus-Christ nous a laissé, c'est qu'il faut savoir se détacher de sa parenté si celle-ci cherche à nous empêcher de servir le Seigneur. Jésus nous a averti d'une triste réalité que des parents livreraient même leur famille aux autorités à cause de leur foi:

Mt.10:32 C’est pourquoi, quiconque me confessera devant les hommes, je le confesserai aussi devant mon Père qui est dans les cieux ;
33 mais quiconque me reniera devant les hommes, je le renierai aussi devant mon Père qui est dans les cieux.
34 Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre ; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée.
35 Car je suis venu mettre la division entre l’homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère ;
36 et l’homme aura pour ennemis les gens de sa maison.
37 Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi, et celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n’est pas digne de moi ;
38 celui qui ne prend pas sa croix, et ne me suit pas, n’est pas digne de moi.
39 Celui qui conservera sa vie la perdra, et celui qui perdra sa vie à cause de moi la retrouvera.

Cela ne veut pas dire de cesser d'aimer notre parenté, on est appelés à continuer à prier pour eux et leur porter assistance en cas de besoin (1Ti.5:8) car on doit honorer nos parents (Ep.6:2-3).

1Ti.5:8 Si quelqu’un n’a pas soin des siens, et principalement de ceux de sa famille, il a renié la foi, et il est pire qu’un infidèle.

Ep.6:2 Honore ton père et ta mère c’est le premier commandement avec une promesse,
3 afin que tu sois heureux et que tu vives longtemps sur la terre.

La bonne nouvelle concernant la famille de Jésus c'est que sa mère et ses frères (la Bible ne dit plus rien sur ses soeurs par la suite) se sont finalement faits à l'idée que Jésus était vraiment le Christ, le Seigneur et Sauveur du monde. À la Pentecôte, ils étaient présents avec les disciples er priaient avec eux en unité d'esprit :

Actes 1:14 Tous d’un commun accord persévéraient dans la prière, avec les femmes, et Marie, mère de Jésus, et avec les frères de Jésus.

Qu'il en soit de même aussi éventuellement pour nos familles !
Que Dieu nous donne de la sagesse dans nos rapports avec la parenté !
Que nous puissions chercher d'abord son royaume et le reste viendra en son temps !

- Le webmestre


Matthieu 12:23 Toute la foule étonnée (existèmi) disait : N’est-ce point là le Fils de David ?
Marc 2:12 Et, à l’instant, il se leva, prit son lit, et sortit en présence de tout le monde, de sorte qu’ils étaient (existèmi) tous dans l’étonnement (existèmi) et glorifiaient Dieu, disant : Nous n’avons jamais rien vu de pareil.
Marc 3:21 Les parents de Jésus, ayant appris ce qui se passait, vinrent pour se saisir de lui ; car ils disaient : Il est hors de sens (existèmi).
Marc 5:42 Aussitôt la jeune fille se leva, et se mit à marcher ; car elle avait douze ans. Et ils furent (existèmi) dans un grand étonnement.
Marc 6:51 Puis il monta vers eux dans la barque, et le vent cessa. Ils furent en eux-mêmes tout stupéfaits (existèmi) et remplis d’étonnement ;
Luc 2:47 Tous ceux qui l’entendaient étaient frappés (existèmi) de son intelligence et de ses réponses.
Luc 8:56 Les parents de la jeune fille furent dans l’étonnement (existèmi), et il leur recommanda de ne dire à personne ce qui était arrivé.
Luc 24:22 Il est vrai que quelques femmes d’entre nous nous ont fort étonnés (existèmi) ; s’étant rendues de grand matin au sépulcre
Actes 2:7 Ils étaient (existèmi) tous dans l’étonnement (existèmi) et la surprise, et ils se disaient les uns aux autres : Voici, ces gens qui parlent ne sont-ils pas tous Galiléens ?
Actes 2:12 Ils étaient tous dans l’étonnement (existèmi), et, ne sachant que penser, ils se disaient les uns aux autres : Que veut dire ceci ?
Actes 8:9 Il y avait auparavant dans la ville un homme nommé Simon, qui, se donnant pour un personnage important, exerçait la magie et provoquait l’étonnement (existèmi) du peuple de la Samarie.
Actes 8:11 Ils l’écoutaient attentivement, parce qu’il les avait longtemps étonnés (existèmi) par ses actes de magie.
Actes 8:13 Simon lui-même crut, et, après avoir été baptisé, il ne quittait plus Philippe, et il voyait avec étonnement (existèmi) les miracles et les grands prodiges qui s’opéraient.
Actes 9:21 Tous ceux qui l’entendaient étaient dans l’étonnement (existèmi), et disaient : N’est-ce pas celui qui persécutait à Jérusalem ceux qui invoquent ce nom, et n’est-il pas venu ici pour les emmener liés devant les principaux sacrificateurs ?
Actes 10:45 Tous les fidèles circoncis qui étaient venus avec Pierre furent étonnés (existèmi) de ce que le don du Saint-Esprit était aussi répandu sur les païens.
Actes 12:16 Cependant Pierre continuait à frapper. Ils ouvrirent, et furent étonnés (existèmi) de le voir.






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes dimanche 22 Octobre 2017