Les « JE SUIS » de Jésus
Par les sens, personne ne peut percevoir vraiment qui était Jésus, car même quand il était sur terre, sa gloire était voilée, alors pour se faire connaître, Jésus a employé une série d'image basée sur les réalités de la vie quotidienne des gens. Demandons à Dieu de nous révéler les trésors cachés en Jésus.

Les JE SUIS de Jésus font référence directement au buisson ardent.

Exode 3:14 Dieu dit à Moïse : Je suis celui qui suis. Et il ajouta : C’est ainsi que tu répondras aux enfants d’Israël : Celui qui s’appelle "je suis" m’a envoyé vers vous.

La référence la plus percutant se trouve dans Jn.8:58 et la réaction des juifs manifeste qu'ils avaient aussi très bien compris cette allusion faite par Jésus.

Jean 8:56 Abraham, votre père, exulta à la pensée qu’il verrait mon Jour. Il l’a vu et fut dans la joie. 57 Les Juifs lui dirent alors: Tu n’as pas cinquante ans et tu as vu Abraham! 58 Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu’Abraham existât, Je Suis. 59 Ils ramassèrent alors des pierres pour les lui jeter; mais Jésus se déroba et sortit du Temple.

La traduction Segond 1910 a ajouté « ce » dans Jn.8:24 « ce que je suis », mot qui n'est pas dans l'original. Cette erreur a été corrigée dans les autres traductions

Jean 8:24 C’est pourquoi je vous ai dit que vous mourrez dans vos péchés ; car si vous ne croyez pas ce que je suis, vous mourrez dans vos péchés. (Segond 1910)

si vous ne croyez pas que, moi, je suis, (Segond 21)

Car si vous ne croyez pas que Je Suis, (Jérusalem 2)

J'ai été voir comment Jean utilisait la conjonction « que » (hoti en grec, ex. Jn.9:25) et je peux confirmer que la Segond 1910 n'avait pas raison de changer le sens en traduisant par « si vous ne croyez pas ce que je suis » au lieu de « si vous ne croyez pas que je suis ».

Jean 9:25 Il répondit : S’il est un pécheur, je ne sais ; je sais une chose, c’est que j’étais aveugle et que maintenant je vois.

Donc, à maintes reprises, Jésus rappelle aux juifs qu'il est le Dieu « Je Suis » qui s'est manifesté dans le buisson ardent. Il annonce d'avance ce qui va se produire manifestant sa divinité, car seul Dieu connaît l'avenir (Es.44:7-8).

Jean 13:19 Je vous le dis, dès à présent, avant que la chose n’arrive, pour qu’une fois celle-ci arrivée, vous croyiez que Je Suis. (version Jérusalem 2)

Esaïe 44:7 Qui a, comme moi, fait des prédictions Qu’il le déclare et me le prouve !, Depuis que j’ai fondé le peuple ancien ? Qu’ils annoncent l’avenir et ce qui doit arriver ! 8 N’ayez pas peur, et ne tremblez pas ; Ne te l’ai-je pas dès longtemps annoncé et déclaré ? Vous êtes mes témoins: Y a-t-il un autre Dieu que moi ? Il n’y a pas d’autre rocher, je n’en connais point.

Nous sommes appelés à devenir comme Jésus, en étant transformés glorieusement par la puissance du Saint-Esprit à son image à mesure que nous méditons sur qui il est.

2Corinthiens 3:18 Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit.

1 Jean 4:17 Tel il est, tels nous sommes aussi dans ce monde : c’est en cela que l’amour est parfait en nous,

Il est … nous sommes, comme l'a si bien dit John Larsson dans son cantique :
Te ressembler, Jésus, C'est mon espoir suprême; Penser, agir, aimer, Toujours plus comme toi. Te ressembler Jésus, C'est mon espoir suprême. Par ton Esprit rends-moi Semblable à toi.
Alors regardons maintenant qui il est pour nous appliquer ensuite à devenir de plus en plus comme lui, c'est ainsi que nous allons apprendre à le connaître et commencer à goûter à la vie éternelle!
  • IL EST le «Je suis le bon berger (Jn.10:11) qui donne sa vie pour ses brebis et qui donne la vie à ses brebis (Jn.10:10). En se donnant pour les autres, nous expérimentons la vie.

    Jean 12 :24 En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul ; mais, s’il meurt, il porte beaucoup de fruit. 25 Celui qui aime sa vie la perdra, et celui qui hait sa vie dans ce monde la conservera pour la vie éternelle.

    Marc 8 :35 Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui perdra sa vie à cause de moi et de la bonne nouvelle la sauvera.

  • IL EST le « Je suis humble et doux de cœur » (Mt.11:29) qui donne du repos à nos âmes, ayons aussi cette attitude de cœur reposante pour ceux qui croisent notre route.

  • IL EST le « Je suis le pain de vie » qui nous ravive en nous donnant la nourriture spirituelle céleste (Jn.6:48). Quand nous parlons au nom de Jésus, nous communiquons la nourriture spirituelle qui nourrit les âmes réceptives.

    Pour illustrer la vie éternelle qu'il a le pouvoir de donner, Jésus se présente comme étant le Pain de vie Jn.6:35, et non comme l'Arbre de vie, intéressant.

    Le pain symbolise l'effort et la souffrance; les grains de blé qui sont séparés de l'épi (séparés du monde) qui sont broyés (brisés et humiliés) et cuits au four (éprouvés par la souffrance) avant de dégager une bonne odeur et apporter la vie à ceux qui en mangent.

    Jésus nous appelle aussi à marcher sur ses traces et à s'offrir en sacrifice comme une offrande de pain de vie pour ceux qui nous entourent, en attendant de retrouver l'arbre de vie au paradis.
    Dieu, son Père, qui a donné cette nourriture du ciel à leurs pères pour entretenir leur vie naturelle, leur a maintenant donné le vrai Pain pour le salut de leurs âmes. Venir à Jésus, et croire en lui signifient la même chose. Christ montre qu'il est le véritable Pain; il est pour l'âme ce que le pain est au corps, il nourrit et entretient la vie spirituelle. Il est le Pain de Dieu. Le Pain que le Père donne, qu'il a fait pour être la nourriture de nos âmes. Le pain nourrit seulement par les puissances d'un corps vivant; mais Christ est lui-même le Pain vivant, et il nourrit par sa propre puissance. La doctrine de Christ crucifié est maintenant aussi fortifiante et réconfortante pour un croyant qu'elle a toujours été. Il est le Pain qui est descendu de ciel. Il dénote la Divinité de la personne de Christ et son autorité; et aussi l'origine divine de tout le bien qui coule pour nous à travers lui. Puissions-nous avec compréhension et sérieux dire: "Seigneur, donne-nous toujours de ce Pain".
    - Matthew Henry

  • IL EST le « Je suis la porte » S'il y a une porte c'est donc qu'il y a un mur aussi qui empêche de passer. Le mur de la religion et de la philosophie humaine sont des forteresses qui barrent l'accès au salut. L'accès au salut est impossible autrement que par la porte. Jésus est la porte qui nous permet d'entrer dans les verts pâturages du royaume de Dieu (Jn.10:9). Quand nous témoignons de Jésus, nous sommes aussi des portes ouvrant l'accès au royaume de Dieu.

  • IL EST le « Je suis ému de compassion » manifestant le cœur de Dieu pour les perdus (Mt.15:32). Jésus ne portait aucun jugement sur eux, il ne disait pas « ils ont couru après le trouble, qu'ils l'assument maintenant ». Jésus était rempli du Saint-Esprit et l'un des signes qui le manifestait, c'était sa compassion, son amour réel et profond pour les perdus, il les percevait comme des brebis égarés incapables de trouver par elles-mêmes le chemin de la vie. Cultivons cette même attitude et le Saint-Esprit nous inspirera comment nous devons parler aux gens.

  • IL EST le « Je suis venu pour sauver le monde » (Jn.12:47) Jésus est venu pour nous sauver de nos péchés (Mt.1:21) et de ses conséquences (le sol maudit qui nous appauvrit, la maladie qui nous affaiblit, les troubles personnels et relationnels qui nous avilissent, la mort spirituelle qui nous sépare de Dieu pour l'éternité). La vérité de Jésus nous rend libres de la malédiction du péché (Jn.8:36). Nous devons la proclamer par la foi et nous la verrons éventuellement (Mc.11:24).

  • IL EST le « Je suis au milieu d'eux … tous les jours jusqu'à la fin » nous assurant de sa présence non seulement quand on se réunit en son nom mais à chaque instant de nous vie (Mt.18:20 et 28:10) car il a fait sa demeure en nous (Jn.14:23) par la foi (Ep.3:17).

  • IL EST le « Je suis venu jeter un feu sur la terre (Luc 12:49) provoquant la dissension dans les familles à son sujet, nous constatons que c'est encore le cas aujourd'hui.

  • IL EST le « Je suis au milieu de vous comme celui qui sert » (Luc 22:27) bien qu'il soit le maître et le Seigneur (Jn.13:13) pour nous laisser un exemple à suivre

  • IL EST le « Je suis venu au nom de mon Père » pour nous rappeler que tout ce qu'il a dit et fait c'est comme c'était Dieu le Père en personne que les gens entendaient et voyaient.

    «Celui qui m'a vu a vu le Père » (Jn.14:9)

    . Nous sommes aussi envoyés au nom de Jésus, appelés à utiliser l'autorité qui vient avec son nom; au nom de Jésus prononcé par ses disciples, les démons s'enfuient (Luc 10:17), les gens sont guéris (Ac.3:6) et sauvés (Ac.16:31).

  • IL EST le « Je suis la lumière du monde » (Jn.8:12) qui montre le chemin menant à la vie abondante. Nous sommes aussi la lumière du monde (Mt.5:14). Les gens sont dans la noirceur spirituelle et Dieu se sert de nous partout dans le monde pour les éclairer.

  • IL EST le « Je suis l’étoile brillante du matin » (Ap.22:16) qui apporte la lumière vivifiante dans le monde en contraste avec Lucifer (= « porteur de lumière » en latin), l'astre brillant devenu porteur de ténèbres et de la mort. Par notre bon comportement, nous brillons comme des flambeaux dans le monde (Ph.2:15).

  • IL EST le « je suis d’en haut » (Jn.8:23) « car c’est de Dieu que je suis sorti » (Jn.8:42) pour montrer que son origine n'était pas terrestre même s'il est né d'une femme, le « Je suis le rejeton et la postérité de David » (Ap.22:16) (par la nouvelle naissance, nous sommes aussi nés d'en haut (Jn.3:5). Nous sommes dans ce monde sans en faire partie, notre patrie est céleste, nous ne sommes que des pélerins et des voyageurs ici-bas (Hé11:13-16, 1Pi.2:11).

  • IL EST le « Je suis le Fils de Dieu » (Jn.10:36) non pas pour dire que Dieu est nécessairement plus vieux que lui en étant son « géniteur » mais pour montrer qu'il est à l'image de Dieu le Père (cp. Judas - fils de la perdition; incrédules – fils du diable). En tant que fils, Jésus reflète la gloire de son Père et l’empreinte de sa personne (Hé.1:2-3). Nous sommes aussi des fils et des filles de Dieu (2Co.6:18) appelés à imiter notre Père (1Co.11:1, Ep.5:1)

  • IL EST le « je suis dans le Père » (Jn.10:38) pour montrer que ses œuvres soulignent l'intimité de sa relation avec Dieu (nous sommes aussi dans le Père et dans Jésus, cf. Jn.17:21). Nous sommes aussi dans le Père et dans Jésus, cf. Jn.17:21, jouissant d'une communion intime avec eux (1Jn.1:3).

  • IL EST le « je suis celui qui sonde les reins et les cœurs » (Ap.2:23) , Jésus sait tout de nous et il nous rendra à chacun selon nos œuvres quand nous passerons devant son tribunal (2Co.5:10), nous sommes aussi appelés à juger et rependre ceux qui se comportent mal pour leur éviter le pire (1Co.5:1-5 et 6:1-5).

  • IL EST le « Je suis l’alpha et l’oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin » (Ap.22:13), aucune créature n'était avant lui ni devant lui et il est aussi celui qui décidera de la fin de toute chose, lui, la Parole de Dieu, aura le dernier mot sur toute chose

  • IL EST le « J’étais mort ; et voici, je suis vivant aux siècles des siècles » (Ap.1:18), le « Je suis la résurrection et la vie » (Jn.11:25). Par sa mort et sa résurrection, il a obtenu les clés qui débarrent les portes du séjour des morts, il est celui qui a le pouvoir de donner la vie éternelle à qui il le désire. Jésus nous a donnés ces clés, d'abord à Pierre (Mt.16:19), puis à tous ceux qui ont prêché l'évangile; nous ouvrons les portes du séjour des morts et nous en faisons sortir les morts spirituels.

  • IL EST le « Je suis le chemin » (Jn.14:6). Personne d'autre ne peut nous faire garantir la faveur divine; aucun gourou, aucune philosophie, aucune religion ne peut nous faire accéder à Dieu, il n'y a qu'un seul moyen. Nul ne vient au Père que par Jésus.

    Ac.4:12 Il n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés.

    Voilà le message que nous devons annoncer. Aucun accommodement raisonnable possible !

  • IL EST le « Je suis né et je suis venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité » (Jn.18:37) Jésus connaissait sa mission, sa destinée, il est venu nous dire les vraies choses, les choses que nous ne pouvions pas découvrir par nos capacités intellectuelles

    (1Corinthiens 2:9 Mais, comme il est écrit, ce sont des choses que l’œil n’a point vues, que l’oreille n’a point entendues, et qui ne sont point montées au cœur de l’homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment.)

    ) Jésus ne diluait pas pour autant le message du salut pour attirer l'adhésion des foules. Jésus nous a donnés la même mission (Mt.28:19)

  • IL EST le « Je suis la vérité » (Jn.14:6). Les gens pensent que la vérité est un concept philosophique utopique (voir la déclaration de Pilate) mais Jésus nous révèle que la vérité transcende la réalité perceptible dans ce monde et qu'il est venu pour en rendre témoignage.

    Jean 18:37 Pilate lui dit : Tu es donc roi ? Jésus répondit : Tu le dis, je suis roi. Je suis né et je suis venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité. Quiconque est de la vérité écoute ma voix. 38 Pilate lui dit : Qu’est-ce que la vérité ? Après avoir dit cela, il sortit de nouveau pour aller vers les Juifs, et il leur dit : Je ne trouve aucun crime en lui.

    Pilate ne voyait qu'un homme devant lui. Dieu seul connaît toutes choses, c'est pourquoi il est écrit dans Ro.3:4:

    Que Dieu, au contraire, soit reconnu pour vrai, et tout homme pour menteur, selon qu’il est écrit: Afin que tu sois trouvé juste dans tes paroles, Et que tu triomphes lorsqu’on te juge.

  • IL EST le « Je suis la vie » (Jn.14:6). En dehors de Jésus, il n'y a donc pas de vie. Toute vie dépend de Jésus qui l'a créé (Jn.1:3) et qui la soutient aussi (Hé.1:3).

    Colossiens 1:16 Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. 17 Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui.

    Il en est de même pour la vie éternelle, celui qui croit en Jésus a la vie éternelle.

    Jn.3:36 Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui.

  • IL EST le « Je suis le cep » (Jn.15:5), nous sommes les sarments greffés sur lui, à notre baptême, nous sommes devenus une même plante avec lui (Ro.6:4). Sa vie coule en nous et nous donne la capacité de produire beaucoup de bon fruit; répandant son amour, sa paix, sa joie, sa bonté, sa patience autour de nous, cf. Ga.5:22. Mais nous devons entretenir notre communion avec lui sinon nous ne pourrons pas porter son fruit, sans Jésus nous ne pouvons rien faire pour sa gloire. Jésus étant le cep, il est aussi le « je suis glorifié en eux » quand nous portons beaucoup de fruit (Jn.17:10).

  • IL EST le « Je suis roi » (Jn.18:37), Jésus est présentement le roi du royaume de Dieu, royaume qui n'est pas sur cette terre (Jn.18:36) et il remettra le royaume à Dieu son Père quand il aura terminé de soumettre tous ses ennemis sous ses pieds :

    1Co.15:27 Dieu, en effet, a tout mis sous ses pieds. Mais lorsqu’il dit que tout lui a été soumis, il est évident que celui qui lui a soumis toutes choses est excepté. 28 Et lorsque toutes choses lui auront été soumises, alors le Fils lui-même sera soumis à celui qui lui a soumis toutes choses, afin que Dieu soit tout en tous.

    Nous sommes des rois et des reines;

    il a fait de nous un peuple de rois Ap.1:6 (Bible du Semeur)

    Il nous a fait asseoir sur son trône (Ep.2:5), nous aussi, nous sommes appelés à régner sur les circonstances de la vie,

    Ro.5:17 ceux qui reçoivent l’abondance de la grâce et du don de la justice régneront-ils dans la vie par Jésus-Christ lui seul.



  • En plus de toutes ces déclarations par Jésus lui-même, la Bible affirme plusieurs autres choses sur Jésus. En voici quelques-unes.

  • Jésus est le Fils unique de Dieu

    Jean 1:18 Personne n’a jamais vu Dieu ; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l’a fait connaître.

    Jésus est le seul à porter ce titre de monogène en grec; littéralement le seul de son genre. Ce terme montre sa position unique de pleinement homme et pleinement Dieu ainsi que sa relation unique qu'il entretenait avec Dieu son propre Père. Les Juifs avaient très bien compris que Jésus se mettait ainsi au même niveau que Dieu le Père.

    Jean 5:17 Mais Jésus leur répondit : Mon Père agit jusqu’à présent ; moi aussi, j’agis.8 A cause de cela, les Juifs cherchaient encore plus à le faire mourir, non seulement parce qu’il violait le sabbat, mais parce qu’il appelait Dieu son propre Père, se faisant lui-même égal à Dieu.

  • Il EST la Parole de Dieu (Jn.1:1) Jésus c'est Dieu qui s'exprime ! Jésus nous a exprimé son amour et son amour l'a poussé à l'action, nous montrant l'exemple.

    1 Jean 3:18 Petits enfants, n’aimons pas en paroles et avec la langue, mais en actions et avec vérité.

  • IL EST le Christ, (Jn.20:31) Jean a écrit son évangile pour montrer que Jésus est le Messie promis même s'il n'est pas venu établir son royaume sur terre lors de sa première venue. Les juifs n'avaient pas saisi que leur Messie devait souffrir avant de régner. Pour les commentateurs juifs, Es.53 ne concerne pas le Messie mais un autre personnage qu'ils appellent le serviteur ou encore qu'ils identifient comme le peuple d'Israël dans son ensemble. Jésus est l'oint de Dieu, – c'est ce que signifie « Christ » – appelé à exercer le ministère que Dieu lui a confié; roi et sacrificateur. Lors de sa première venue, il a fait l'office à la fois du sacrificateur et du sacrifice. Nous aussi nous sommes oints pour faire office de sacrificateur et de sacrifice au service de Dieu. Nous sommes des chrétiens, ce mot vient de Christ avec le suffixe diminutif (petits christs); les païens les ont appelés « chrétiens » parce qu'ils se comportaient comme Christ (Ac.11:26).

    1 Jean 2:20 Pour vous, vous avez reçu l’onction de la part de celui qui est saint, et vous avez tous de la connaissance.

    2 Corinthiens 1:21 Et celui qui nous affermit avec vous en Christ, et qui nous a oints, c’est Dieu,

    Romains 12 :1 Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable.

  • IL EST le maître (Jn.13:13) Ce terme correspondait au mot rabbin (Jn.20:16) en araméen, Jésus est le docteur (Jn.3:2) qui enseigne ses disciples. Ses disciples sont ensuite devenus eux aussi des maîtres et des maîtresses faisant des nouveaux disciples. C'est encore notre part aujourd'hui de transmettre tout ce qu'il nous a prescrit (Mt.:28:19).

    2 Timothée 2:2 Et ce que tu as entendu de moi en présence de beaucoup de témoins, confie-le à des hommes fidèles, qui soient capables de l’enseigner aussi à d’autres.

  • Il est le Seigneur (Ph.2:10) Quand ce titre est employé dans son sens absolu, il n'y a que Dieu le Père qui soit supérieur à ce nom :

    Philippiens 2 :9 C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom 10 afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, 11 et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père.

    1Corinthiens 15 :27 Dieu, en effet, a tout mis sous ses pieds. Mais lorsqu’il dit que tout lui a été soumis, il est évident que celui qui lui a soumis toutes choses est excepté. 28 Et lorsque toutes choses lui auront été soumises, alors le Fils lui-même sera soumis à celui qui lui a soumis toutes choses, afin que Dieu soit tout en tous.

    Mais ce titre peut aussi être donné à des hommes comme une marque de respect, comme monsieur en français, par exemple quand Sarah appelait son mari Abraham « Seigneur »

    1 Pierre 3:6 comme Sara, qui obéissait à Abraham et l’appelait son seigneur. C’est d’elle que vous êtes devenues les filles, en faisant ce qui est bien, sans vous laisser troubler par aucune crainte.

    On pourrait aussi citer la fois où des grec se sont adressés à l'apôtre Philippe en l'appelant "Seigneur" :

    Jean 12:20 Quelques Grecs, du nombre de ceux qui étaient montés pour adorer pendant la fête, 21 s’adressèrent à Philippe, de Bethsaïda en Galilée, et lui dirent avec instance : Seigneur, nous voudrions voir Jésus.

    Comportons-nous donc comme des seigneurs qui se rendent serviteurs des autres, c'est ainsi qu'un jour, Dieu va véritablement nous élever.

    Jean 13 :13 Vous m’appelez Maître et Seigneur ; et vous dites bien, car je le suis. 14 Si donc je vous ai lavé les pieds, moi, le Seigneur et le Maître, vous devez aussi vous laver les pieds les uns aux autres ; 15 car je vous ai donné un exemple, afin que vous fassiez comme je vous ai fait. 16 En vérité, en vérité, je vous le dis, le serviteur n’est pas plus grand que son seigneur, ni l’apôtre plus grand que celui qui l’a envoyé. 17 Si vous savez ces choses, vous êtes heureux, pourvu que vous les pratiquiez.

    Marc 9:35 Alors il s’assit, appela les douze, et leur dit : Si quelqu’un veut être le premier, il sera le dernier de tous et le serviteur de tous.

    Paul a bien compris cet enseignement.

    1 Corinthiens 9:19 Car, bien que je sois libre à l’égard de tous, je me suis rendu le serviteur de tous, afin de gagner le plus grand nombre.

  • Il est le Chef de l'homme (1Ch.11:3), littéralement c'est lui la tête. Le propre de la tête c'est de commander le reste du corps. Dieu est le Chef de Christ, alors c'est lui qui dit à Christ ce qu'il doit faire et nous sommes appelés à suivre son exemple en obéissant à ce que Christ, notre tête nous ordonne de faire; un corps qui n'écoute pas sa tête c'est très embarrassant, n'est-ce pas, c'est ainsi une femme qui n'écoute pas son mari, un mari qui n'écoute pas Christ ! Christ, a toujours écouté Dieu,

    Ph.2 :8 il s’est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix.

    Son obéissance lui a valu ensuite le nom au-dessus de tout nom. Vous voulez avoir une belle récompense aussi? Alors, hommes, obéissez à Christ et femmes, obéissez à vos maris à moins qu'ils vous demandent de désobéir à Christ.

  • Il est l'image du Dieu invisible (Col.1:15), l'empreinte de sa personne (Hé.1:3)

    Jean 14:9 Jésus lui dit : Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’as pas connu, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père ; comment dis-tu : Montre-nous le Père ? 10 Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi ? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; et le Père qui demeure en moi, c’est lui qui fait les œuvres.

    Nous avons été aussi créés à l'image de Dieu et plus nous allons ressembler à Jésus, plus cela paraîtra.

  • Il est le reflet de la gloire de Dieu (Hé.1:3) Comme la lumière du soleil qui réfléchit sur ula lune pour nous éclairer, nous voyons la gloire de Dieu qui se reflète sur Jésus. En nous associant à Jésus, nous pouvons aussi refléter la gloire de Dieu dans nos vies en faisant des œuvres plus grandes que lui encore.

    Jean 14:12 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les œuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m’en vais au Père ; 13 et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils.

Bonne méditation !

- Le webmestre





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes samedi 19 août 2017