Que signifie "Saisir Jésus-Christ" ?


C'est l'apôtre Paul qui a utilisé cette expression pour la première fois (Ph.3:9), dans un sens métaphorique évidemment. Avant sa conversion, Paul voulait saisir littéralement les disciples de Christ pour leur faire un mauvais parti. Pourquoi Paul voulait-il dorénavant saisir Jésus-Christ ? Parce qu'il avait été saisi lui-même par Christ. Lui qui voulait saisir les autres fut lui-même saisi par Celui qu'il pourchassait. Paul avait été saisi sur le chemin de Damas par Jésus qui s'est interposé sur sa route. Jésus avait vu en Paul son zèle ardent mais ignorant et incrédule et Il lui a manifesté sa grâce. Maintenant pour Paul, Christ c'est sa vie, c'est ce qu'il nous dit dans Ph.1:23. Et saisir Jésus-Christ, comprendre intellectuellement Christ et l'intégrer dans sa vie était le but de sa vie.

Philippiens 3:8 Je regarde toutes choses comme une perte, à cause de l'excellence de la connaissance de Jésus-Christ mon Seigneur, pour lequel j'ai renoncé à tout, et je les regarde comme de la boue, afin de gagner Christ, et d'être trouvé en lui, non avec ma justice, celle qui vient de la loi, mais avec celle qui s'obtient par la foi en Christ, la justice qui vient de Dieu par la foi, afin de connaître Christ, et la puissance de sa résurrection, et la communion de ses souffrances, en devenant conforme à lui dans sa mort, pour parvenir, si je puis, à la résurrection d'entre les morts.  Ce n'est pas que j'aie déjà remporté le prix, ou que j'aie déjà atteint la perfection; mais je cours, pour tâcher de le saisir (comprendre), puisque moi aussi j'ai été saisi (compris) par Jésus-Christ.

Dans le passage précité, l'expression "saisir Christ" est mise en apposition avec "gagner Christ" et "connaître Christ". Paul emploie à nouveau le verbe katalambanô (saisir) dans Ephésiens 3:18 où on l'a traduit par "comprendre". Donc saisir Christ, c'est le connaître, le comprendre pour le gagner comme Il nous connaît et nous comprend et qu'Il a gagné notre coeur.

afin qu’étant enracinés et fondés dans l’amour, 18 vous puissiez comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur, 19 et connaître l’amour de Christ, qui surpasse toute connaissance, en sorte que vous soyez remplis jusqu’à toute la plénitude de Dieu.

Pour Le connaître, il faut entrer en relation avec Lui et communier avec Lui. «En communiant à ses souffrances», on pourrait traduire aussi «en partageant ses souffrances», «en ayant en commun avec lui les mêmes sujets de souffrance».Jésus a souffert à cause des péchés des hommes. Jésus souffre encore en voyant ses brebis blessées ou endurcies par la séduction du péché. Paul, qui cherchait à avoir les même sentiments que Jésus, souffrait aussi quand il voyait les enfants de Dieu s'égarer, on a qu'à penser avec quelle douleur, il a écrit son épître aux chrétiens de Galatie aux prises avec le légalisme. Il continuait à souffrir pour l'église de Jésus, pour sa croissance en maturité, il priait pour elle, il l'encourageait. C'est cela, communier aux souffrances de Christ, c'est ce qu'il veut dire d'après moi dans le passage suivant, pas évident à comprendre.

Colossiens 1:24 ce qui manque aux souffrances de Christ pour son église, je l'achève en mon corps.

En grec, le mot traduit par "achève" est traduit dans le dictionnaire grec-français par "contrebalancer". En fait, Paul n'achève pas les souffrances de Christ, mais il les continue. Il contrebalance l'absence physique de Jésus sur la terre par la présence de Jésus qui vit en lui et qui continue à souffrir pour Son église. Paul n'a pas achevé les souffrances qui manquaient à Jésus, Pierre les a vécues aussi ces souffrances, Jean aussi, et tous ceux qui ont eu à coeur l'église de Dieu au cours des siècles. Aujourd'hui aussi, Jésus veut partager avec nous Ses souffrances qu'Il endure pour Ses brebis jusqu'à ce qu'Il soit formé pleinement en elles.

En communiant aux souffrances de Jésus, nous apprenons à connaître le coeur intime de Jésus, ce qu'Il ressent pour Son peuple meurtri par le péché. Mais ce n'est pas tout. Quand on se met à avoir les mêmes préoccupations que Jésus, nous nous positionnons pour expérimenter la puissance libératrice de Sa résurrection, la puissance du royaume à venir (Hé.6:4-5). C'est ce que Paul ajoute au verset suivant dans Ph.3:11. C'est un avant-goût de ce qui nous attend, maintenant on ne connaît Jésus qu'en partie et on prophétise à Son sujet qu'en partie mais quand nous Le verrons face à face, nous Le connaîtrons comme Il nous a connus (1Co.13:9). Ma prière, c'est que chacun de nous prenions exemple sur Paul:
  • - Paul cherchait toujours plus à comprendre plus Jésus.
  • - Paul cherchait à approfondir sa communion avec Lui, il ne se satisfaisait pas de son état spirituel, de ses succès missionnaires.
  • - Son désir de Le connaître et de Le comprendre l'habitait plus que tout.
  • - Son désir lui a fait oublier ce qui était en arrière pour regarder ce qui était à l'avant.
  • - Son désir lui avait fait renoncer à tout afin de s'y consacrer entièrement; courir vers le but les yeux fixés sur Jésus pour tâcher de le saisir, cf. Hé.12:2. Il avait compris que tout le reste ne valait pas mieux que de la boue en comparaison de l'excellence de la connaissance de Jésus.
Recherchons-nous à avoir ces mêmes sentiments qui étaient en Jésus-Christ. Ayons-nous à coeur les autres comnme Jésus les a à coeur ; encourageons nos frères quand ils sont déprimés, prions pour eux quand ils sont malades, exhortons-les avec amour quand ils sont séduits par le péché. Ne ressemblons pas à ces mercenaires qui ne se mettaient pas en peine des brebis. Que Dieu fasse croître de plus en plus en nous ce désir d'apprendre à penser comme Christ crucifié et à vivre comme Christ ressuscité. Ce processus prend toute une vie, et continue même dans la vie éternelle. Jésus nous dit que la vie éternelle, c'est de le connaître, dans Jean 17:3. La vie éternelle, ça peut commencer tout de suite, dès le moment qu'on croit, car la vie éternelle n'est pas temporelle, nous n'avons pas besoin d'attendre pour la vivre.

Celui qui croit au Fils a la vie éternelle Jn.3:36.

Paul nous dévoile son humilité. Malgré sa grande connaissance des mystères de Dieu et de la personne de Jésus, il avoue tout de même ne pas avoir encore tout compris de Jésus. Oh Jésus, révèle-Toi à nous dans Ta grâce; chasse de nos coeurs l'ignorance et l'incrédulité qui fait obstacle à la puissance de Ta résurrection dans nos vies.

Paul pensait comme Christ crucifié et vivait comme Christ ressuscité.

Car je n'ai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus-Christ, et Jésus-Christ crucifié. 

Paul avait un but unique en tête: présenter Jésus Christ, Jésus Christ crucifié. Et Paul veut attirer particulièrement l'attention ici sur le mot "crucifié", on remarque cela dans le grec par l'emploi du temps parfait pour le terme "crucifié". On retrouve cette même emphase dans Ga.2:20.

Galates 2:20 J'ai été crucifié (temps parfait) avec Christ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m'a aimé et qui s'est livré lui-même pour moi.

Saisir Jésus-Christ crucifié, c'est comprendre ce qui a motivé Christ à S'incarner, à consacrer Sa vie au service des hommes et enfin à donner Sa vie pour eux. Saisir Jésus-Christ crucifié, vraiment, c'est comprendre l'amour immense de Dieu et de Christ envers les hommes déchus et abandonnés à eux-mêmes, cf. Jn.3:16. C'est intégrer cet amour dans notre vie.






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes jeudi 22 novembre 2018

.php'); ?> ?>