Le Shilo



- Jésus, le Roi des rois, le Seigneur des seigneurs

Connaissez-vous Shilo?

Quand viendra-t-il celui dont nous parle Jacob au crépuscule de sa vie?

Israël est alors entouré de ses fils, et Dieu lui donne de voir au-delà des siècles ce qu'il en sera pour chacun d'eux.

Ainsi, il dit prophétiquement de Juda que de lui viendra Shilo à qui sera l'obéissance des peuples.

Le sceptre ne se retirera point de Juda, ni un législateur d'entre ses pieds, jusqu'à ce que Shilo vienne; et à lui sera l'obéissance des peuples.
Genèse 49:10

Quel est cet homme qui dominera sur toute la terre et dont le nom signifie "qui a fait la paix", "le pacificateur"?

Ce nom n'apparaît plus en tant que tel dans les Saintes Ecritures, mais il y est pourtant bien présent tout au long de celles-ci.

Dans les temps d'autrefois, Jacob voulut connaître le nom de celui qu'il avait rencontré personnellement et qui l'avait béni après une nuit de lutte. Il ne lui fut pas donné de le savoir.

Et Jacob demanda, et dit, Je te prie, déclare-moi ton nom. Et il dit, Pourquoi demandes-tu mon nom? Et il le bénit là.
Genèse 32:29

Plus tard, Manoah voulut également connaître le nom de celui qui lui avait annoncé la naissance d'un fils qui sauverait le peuple de la main des philistins. Et il lui fut répondu: "Pourquoi demandes-tu mon nom? Il est merveilleux" (Juges 13:18).

Agur lui-même, dans le livres des proverbes, reconnaît son ignorance et demande le nom de celui qui est monté dans le cieux et qui en est descendu, son nom et le nom de son fils!

Qui est monté dans les cieux, et qui en est descendu? Qui a rassemblé le vent dans le creux de ses mains? Qui a serré les eaux dans un manteau? Qui a établi toutes les bornes de la terre? Quel est son nom, et quel est le nom de son fils, si tu le sais?
Proverbes 30:4

S'il n'y a toujours pas de réponse pleine et entière à cette question, il est néanmoins accordé à Agur cette révélation qu'il y a un fils pour Celui qui est au-dessus de tout et qui désire bénir les hommes. Mais le temps n'est pas encore venu pour que ce nom merveilleux soit donné à connaître aux hommes, si même le prophète Esaïe nous dit que ce fils sera donné et que l'autorité sera sur lui, et qu'on l'appellera: "Merveilleux, conseiller, Dieu Fort, Père du siècle, Prince de paix". Ce fils est donc le Dieu fort qui amènera la paix et dont le règne sera en justice -

Car un enfant nous est né, un fils nous a été donné, et le gouvernement sera sur son épaule; et on appellera son nom, Merveilleux, Conseiller, Dieu fort, Père du siècle, Prince de paix. A l'accroissement de son empire, et à la paix, il n'y aura pas de fin, sur le trône de David et dans son royaume, pour l'établir et le soutenir en jugement et en justice, dès maintenant et à toujours.
Esaïe 9:6-7

Il est appelé "Prince de paix"; voici donc ce Shilo qui viendra de la semence d'Israël, de la tribu de Juda, de la famille d'Isaï (Esaïe 11:1), des reins de David.

Mais il est plus grand que David, celui qui vient pour régner sur toute la terre, celui dont l'empire est sans fin.

Et de cette vierge, dont Esaïe prophétisa bien des siècles auparavant, est né ce fils dont le nom nous est enfin révélé; Jésus.

C'est pourquoi le Seigneur, lui, vous donnera un signe, Voici, la vierge concevra et elle enfantera un fils, et appellera son nom Emmanuel.
Esaïe 7:14

Et voici, tu concevras dans ton ventre, et tu enfanteras un fils, et tu appelleras son nom Jésus. Il sera grand et sera appelé le Fils du Très-haut; et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père; et il régnera sur la maison de Jacob à toujours, et il n'y aura pas de fin à son royaume.
Luc 1:31-33

Et elle enfantera un fils, et tu appelleras son nom Jésus, car c'est lui qui sauvera son peuple de leurs péchés. Or tout cela arriva, afin que fût accompli ce que le Seigneur a dit par le prophète, disant, Voici, la vierge sera enceinte et enfantera un fils, et on appellera son nom Emmanuel, ce qui, interprété, est, Dieu avec nous.
Matthieu 1:21-23

Mystère de l'amour de Dieu: Celui qui est le Fils du Très-haut, le Fils éternel des anges adoré (Hébreux 1) descend sur la terre tel un enfant conçu de la puissance du Très-haut dans une vierge choisie de la tribu de Juda, de la lignée royale de David.

Un prince est né dans une étable - profondeur de l'abaissement du Seigneur Jésus qui est descendu de la gloire qui était sienne auprès du Père pour naître tel un petit enfant dans une crèche-.

Arrêtons-nous un moment sur cette naissance, de peur de ne passer trop rapidement sur cet amour qui nous confond et à propos duquel nous trouvons si peu de mots pour en dire toute la grandeur.

- Méditons -

Jésus, le Fils de Dieu, était venu parmi sa créature et parmi son peuple terrestre pour premièrement apporter la paix dans les coeurs, et non une paix par les armes et la puissance humaine; paix que les juifs asservis aux romains, en raison de leurs infidélités, espéraient.

Le Messie promis de Dieu et annoncé par ses prophètes fut rejeté à la fin de son ministère de grâce et de bonté. Ainsi lorsque Pilate, le représentant de l'oppresseur romain, leur déclara publiquement: "Voici votre roi!" (Jean 19:14), ils crièrent: "Ote, ôte! crucifie-le!" ... et pire encore les chefs religieux répondirent "Nous n'avons pas d'autre roi que César" (Jean 19:15).

Comme dans la parabole en Luc 19 (verset 14), le peuple ne voulut pas que Celui-là règne sur eux.

Quel aveuglement! Les juifs qui devait recevoir son Messie et le pouvoir romain qui devait rendre la justice des hommes rejettent le Prince de la paix.

Comment ne pas être étreint devant cette scène ignoble où Jésus fut couronné d'épines, revêtu d'un manteau pourpre (symbole de la royauté) et affublé d'un spectre de roseau.

Alors les soldats du gouverneur, ayant emmené Jésus au prétoire, assemblèrent contre lui toute la cohorte. Et lui ayant ôté ses vêtements, ils lui mirent un manteau d'écarlate; et ayant tressé une couronne d'épines, ils la mirent sur sa tête, et un roseau dans sa main droite; et fléchissant les genoux devant lui, ils se moquaient de lui, disant, Salut, roi des Juifs! Et ayant craché contre lui, ils prirent le roseau et lui en frappaient la tête. après qu'ils se furent moqués de lui, ils lui ôtèrent le manteau, et le revêtirent de ses vêtements, et l'emmenèrent pour le crucifier.
Matthieu 27:27-31

Jésus accepta tout pour glorifier son Dieu et Père et pour nous sauver. Il prend la dernière place et est traité en dérision comme le paria de la société. Il est là tel un roseau se courbant devant la folie et la violence des hommes. Un tel renoncement à soi-même, un tel anéantissement est au-delà de tout ce que nous pouvons comprendre.

Le roi des juifs est crucifié tel un malfaiteur et souffre de la part des hommes tout leur rejet, leur haine, leur mépris de sa Personne sainte et innocente.

Les hommes ne veulent pas de cette paix que le Seigneur Jésus était venu pour établir dans les coeurs et sur la terre.

Le temps de Shilo n'est pas encore arrivé, car la paix avec Dieu doit indispensablement précéder celle entre les hommes. Et cette paix avec Dieu ne peut être possible que par l'efficace de l'oeuvre de son Fils, de son sacrifice sanglant et volontaire.

Par la foi en Jésus Christ et son oeuvre salvatrice à la croix, nous avons la paix avec Dieu (Romains 5:1).

Mais maintenant, dans le Christ Jésus, vous qui étiez autrefois loin, vous avez été approchés par le sang du Christ. Car c'est lui qui est notre paix, qui des deux en a fait un et a détruit le mur mitoyen de clôture.
Ephésiens 2:13-14

En lui (Jésus), toute la plénitude s'est plue à habiter, et, par lui, à réconcilier toutes choses avec elle-même, ayant fait la paix par le sang de sa croix, par lui, soit les choses qui sont sur la terre, soit les choses qui sont dans les cieux. Et vous qui étiez autrefois étrangers et ennemis quant à votre entendement, dans les mauvaises oeuvres, il vous a toutefois maintenant réconciliés.
Colossiens 1:19-21

Nous qui étions ennemis de Dieu, nous avons été réconciliés avec Lui par le don de son Fils.

Toutes sont du Dieu qui nous a réconciliés avec lui-même par Christ, et qui nous a donné le service de la réconciliation.
2 Corinthiens 5:18

Tout homme, qu'il soit juif ou non, a besoin de cette paix que Jésus offre (Jean 14:27); la paix de la conscience purifiée dans son sang, la paix du coeur pour s'approcher librement de Dieu et l'adorer, la paix de se savoir aimé et gardé au travers des joies et peines de la vie, la paix de l'assurance des promesses de Dieu et de la certitude d'un salut éternel et glorieux.

Avez-vous la paix avec Dieu?

De nos jours, il est plutôt question du "char de la paix" qui est le plus grand mensonge de Satan qui aveugle et égare les hommes par une recherche illusoire à l'opposé de l'oeuvre de la paix que Jésus accompli dans une âme pour son salut et son bonheur au travers de toute circonstance.

Israël, tout comme le monde, n'a pas connu la paix jusqu'à présent; pas même sous le règne de Salomon où le peuple fut en fin de compte soumis à un dur servage (1 Rois 12:4). Et il n'y aura pas de paix tant que le Seigneur Jésus ne sera pas reconnu dans les coeurs comme Sauveur.

Après l'enlèvement de l'Eglise, il viendra un temps où Israël, en tant que peuple, reconnaîtra son Messie et son Sauveur.

Les événements terribles annoncés par Dieu se dérouleront. La patience de Dieu aura pris fin et sa justice s'exercera envers tous ceux qui auront méprisé le Nom de Jésus et qui l'auront refusé comme Sauveur.

L'antichrist se lèvera pour usurper le royaume, pour régner sur Israël, pour dominer sur les nations. Beaucoup en Israël le suivront, mais à travers toutes ces tribulations, il se lèvera un peuple pour s'humilier et confesser que Jésus est leur Messie. Celui-ci sera un moment réduit à l'extrémité, criant à Dieu leurs détresses et attendant le retour imminent du Seigneur Jésus Christ.

Et Il viendra, Celui, après avoir défait tous ses ennemis et lié le diable pour mille ans, régnera en gloire sur Israël et sera adoré par tous les peuples de la terre.

Le règne de Shilo pourra commencer. La prophétie de Jacob sera accomplie!

Mais en attendant ce moment, où l'Eglise sera l'épouse aux côtés de ce roi de gloire et de paix, nous avons à annoncer un Sauveur qui a fait la paix avec Dieu par son sang; précieux sang qui purifie tout âme de ses innombrables péchés. Nous avons reçu, si Christ est notre salut et notre vie, ce service de la réconciliation!

Ne laissons pas notre prochain chercher et errer vers d'autres voies en quête de paix, montrons-lui le seul chemin de la paix, de la vie, du bonheur; Jésus Christ.

- Sébastien Théret










Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner


Depuis le 29 décembre 2009, visites sur les pages de ce thème

Nous sommes lundi 27 mars 2017