La nature et la position
sont deux choses distinctes à ne pas confondre


1Corinthiens 11:3 Je veux cependant que vous sachiez ceci: Christ est le chef de tout homme, l'homme est le chef de la femme, et Dieu est le chef de Christ.

Un peu de théologie ...

Dans ce passage, il est question de POSITION et non de NATURE ... je rajoute aussi ni de la façon de se COMPORTER en tant que chef. On va régler cet aspect tout de suite pour ne pas être une distraction du but de cette méditation. L'homme, en tant que chef de la femme, doit se comporter avec celle-ci de la même manière que Jésus s'est comporté avec l'église et en prendre soin avec tendresse, affection en se basant sur Éphésiens 5 cité à la fin de la méditation. Si ce que vous allez lire encourage le machisme alors vous ne vous ne se comportez pas comme Jésus, vous avez intérêt à devenir des disciples de Jésus et des enfants de Dieu.

Digression terminée, maintenant j'en viens au but de cette présentation. Je répète que dans ce passage, il est question de POSITION et non de NATURE.

Dans sa POSITION, Dieu est le chef de Christ, cela n'a aucune incidence sur la nature de Jésus, il peut être aussi divin dans sa NATURE que son Dieu et Père tout en le reconnaissant comme son chef et en lui étant soumis.

Dans sa POSITION, l'homme est le chef de la femme, cela n'a aucune incidence sur la NATURE de la femme, elle est aussi humaine que l'homme, elle n'est pas une race inférieure parce qu'elle doit le reconnaître comme son chef et lui obéir.

Donc suivant le patron relationnel de l'homme et de la femme, ce n'est pas parce que Dieu est le chef de Christ que Jésus ne peut pas partager la même nature divine que son Père à qui il doit obéir.

Ce passage ne dit donc rien sur la nature des personnes impliquées.

Il faut rester conséquent et admettre que le fait que Christ soit soumis à Dieu n'est pas une preuve non plus qu'il partage la même nature divine parce que Christ est le chef de l'homme et l'homme soumis à Christ n'est pas divin, il reste humain. Pour prouver la divinité de Jésus, il faut regarder ailleurs, comme dans Philippiens 2.

Philippiens 2:5 Que votre attitude soit identique à celle de Jésus-Christ: 6 lui qui est de condition divine, il n’a pas regardé son égalité avec Dieu comme un butin à préserver, 7 mais il s’est dépouillé lui-même en prenant une condition de serviteur, en devenant semblable aux êtres humains. Reconnu comme un simple homme, 8 il s’est humilié lui-même en faisant preuve d’obéissance jusqu’à la mort, même la mort sur la croix. 9 C’est aussi pourquoi Dieu l’a élevé à la plus haute place et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom 10 afin qu’au nom de Jésus chacun plie le genou dans le ciel, sur la terre et sous la terre 11 et que toute langue reconnaisse que Jésus-Christ est le Seigneur, à la gloire de Dieu le Père.

La chefferie et la soumission n'indiquent donc rien sur la nature des personnes impliquées, c'est ce qui permet à tous de devenir un et marcher d'un même pas avec un même cœur et que DIEU SOIT TOUT EN TOUS.

1Corinthiens 15:24 Ensuite viendra la fin, quand il remettra le royaume à celui qui est Dieu et Père, après avoir anéanti toute domination, toute autorité et toute puissance. 25 En effet, il faut qu’il règne jusqu’à ce qu’il ait mis tous ses ennemis sous ses pieds. 26 Le dernier ennemi qui sera anéanti, c’est la mort. 27 Dieu, en effet, a tout mis sous ses pieds. Mais lorsque Dieu dit que tout lui a été soumis, il est évident que c’est à l’exception de celui qui lui a soumis toute chose. 28 Lorsque tout lui aura été soumis, alors le Fils lui-même se soumettra à celui qui lui a soumis toute chose, AFIN QUE DIEU SOIT TOUT EN TOUS.

Éphésiens 5:22 Femmes, soumettez-vous à votre mari comme au Seigneur, 23 car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l’Eglise qui est son corps et dont il est le Sauveur. 24 Mais tout comme l’Eglise se soumet à Christ, que les femmes aussi se soumettent en tout à leur mari. 25 Maris, aimez votre femme comme Christ a aimé l’Eglise. Il s’est donné lui-même pour elle 26 afin de la conduire à la sainteté après l’avoir purifiée et lavée par l’eau de la parole, 27 pour faire paraître devant lui cette Eglise glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irréprochable. 28 C’est ainsi que les maris doivent aimer leur femme comme leur propre corps. Celui qui aime sa femme s’aime lui-même. 29 En effet, jamais personne n’a détesté son propre corps. Au contraire, il le nourrit et en prend soin, tout comme le Seigneur le fait pour l’Eglise 30 parce que nous sommes les membres de son corps, formés de sa chair et de ses os. 31 C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, s’attachera à sa femme, et les deux ne feront qu’un. 32 Ce mystère est grand, et je dis cela par rapport à Christ et à l’Eglise. 33 Du reste, que chacun de vous aime sa femme comme lui-même et que la femme respecte son mari.



Compteur installé le 20 novembre 2019

Nombre de visites - 39






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes samedi 14 décembre 2019