Jésus apaise les tempêtes

Matthieu 8:23 Il monta dans la barque, et ses disciples le suivirent. 24 Et voici, il s’éleva sur la mer une si grande tempête que la barque était couverte par les flots. Et lui, il dormait. 25 Les disciples s’étant approchés le réveillèrent, et dirent: Seigneur, sauve-nous, nous périssons! 26 Il leur dit: Pourquoi avez-vous peur, gens de peu de foi? Alors il se leva, menaça les vents et la mer, et il y eut un grand calme. 27 Ces hommes furent saisis d’étonnement: Quel est celui-ci, disaient-ils, à qui obéissent même les vents et la mer?

Jésus a apaisé la tempête sur la mer, c'est un fait historique qui s'est réellement produit. Et en même temps, c'était aussi une métaphore de Dieu qui calme les nations turbulentes.

Il apaise le tapage des mers, le tapage de leurs vagues et le grondement des peuples. (Psaumes 65.8)

Les disciples qui connaissaient ce psaume parlant de la toute puissance de Dieu venaient de réaliser un peu plus à qui ils avaient à faire : le Messie qui allait régner sur les nations apaisées pendant 1000 ans. Comme les disciples, on peut avoir l'impression que Jésus dort dans le bateau présentement alors que ça brasse pas mal dans le monde mais un jour il va se lever...

Jésus est toujours à nos côtés même s'il donne l'impression d'être imperméable (wow quel jeu de mots ! ) aux tempêtes qui nous frappent. Il sait quand c'est assez. Il désire qu'on reste calmes nous aussi, par la foi. Tous les récits bibliques sont historiques mais ils comportent aussi un niveau allégorique et cela est confirmé par les Écritures elles-mêmes. Paul en donne un exemple aux chrétiens de la Galatie :

Galates 4:21 Dites-moi, vous qui voulez être sous la loi, ne comprenez-vous pas la loi? 22 En effet, il est écrit qu’Abraham a eu deux fils, un de la femme esclave et un de la femme libre. 23 Mais celui de l’esclave est né par volonté humaine, et celui de la femme libre est le fruit de la promesse. 24 CES FAITS ONT UNE VALEUR ALLÉGORIQUE, car ces femmes représentent deux alliances. L’une vient du mont Sinaï et donne naissance à des esclaves: c’est Agar. 25 En effet, Agar, c’est le mont Sinaï en Arabie, et elle correspond à la Jérusalem actuelle qui vit dans l’esclavage avec ses enfants. 26 Mais la Jérusalem d’en haut est libre, c’est elle qui est notre mère. 27 De fait, il est écrit: Réjouis-toi, stérile, toi qui n’as pas eu d’enfant! Eclate de joie et pousse des cris de triomphe, toi qui n’as pas connu les douleurs de l’accouchement! En effet, les enfants de la femme délaissée seront plus nombreux que ceux de la femme mariée.

Ceci dit, on doit être prudent avec les métaphores.

Il y a plus d'une couche à la Parole de Dieu, mais elles sont toutes en harmonie, la métaphore qu'on en tire SE DOIT d'être en accord avec ce qu'enseignent ailleurs les Écritures.

Par exemple, Jésus calme la tempête, la métaphore qu'il a le pouvoir d'apaiser les nations est appuyée par des passages comme le Psaume 2

Ps.2:9 Tu les briseras avec un sceptre de fer, tu les briseras comme le vase d’un potier.» 10 Et maintenant, rois, conduisez-vous avec sagesse! Juges de la terre, laissez-vous instruire! 11 Servez l’Eternel avec crainte, Et réjouissez-vous avec tremblement. 12 Rendez hommage au fils, de peur qu’il ne s’irrite et que vous n’alliez à votre perte, car sa colère s’enflamme rapidement. Heureux tous ceux qui se confient en lui!

- Le webmestre





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes dimanche 22 Octobre 2017