De blasphémateur à admirateur à adorateur
Au début de ma vie adulte, j'étais un blasphémateur, je m'étais mis à suivre l'exemple des jeunes qui m'entouraient au collège. Je prenais le nom de Jésus-Christ en vain, je sacrais, me servant de son nom comme une sorte d'interjection pour appuyer ce que je disais. J'avais lu et entendu toutes sortes de choses sur Jésus. J'en étais venu à penser que Jésus était quelqu'un de plus brillant que ses contemporains et qu'il les avaient manipulés par des tours de passe-passe à la David Copperfield.
En 1977, je me suis dis que je devrais lire un évangile pour me faire une idée de première main sur Jésus au lieu de me fier sur les opinions de tout un chacun. J'ai commencé à lire l'évangile de Luc et là j'ai découvert un tout autre Jésus que celui que j'en étais venu à me représenter. Loin de manipuler les gens pour son propre intérêt, Jésus s'investissait totalement dans la vie des autres, il avait de la compassion pour eux, il les guérissait. Je réalisais en lisant combien Jésus était intègre et droit. Il disait les choses comme elles étaient, il ne faisait pas de compromis avec la vérité ; il dénonçait les hypocrites religieux au lieu de les flatter. Je suis tombé en admiration pour Jésus.

Et là, j'ai vu les blasphémateurs qui l'invectivaient et le traitaient de démon (Mt.12:24-34). J'ai été frappé par leur mauvaise foi, niant l'évidence qu'il fallait que Dieu soit derrière Jésus pour qu'il puisse accomplir tous ces miracles. Après ma lecture, il n'était plus question que je continue à m'associer à ces blashphémateurs en sacrant. Il y a plus de 30 ans de cela, j'ai cessé net de sacrer ce jour-là, de blasphémateur j'étais devenu un admirateur de Jésus. Je n'hésitais pas à prendre sa défense dans mes cours de philosophie, mais je n'avais toujours pas compris l'essentiel de sa venue sur terre, le sens de la croix m'échappait.

Quand j'ai finalement compris que c'était moi qui méritait d'être crucifié à cause de mes péchés et que Jésus avait volontairement pris ma place c'est là que mon admiration a monté d'un cran à l'adoration. Pardonné et plongé dans l'amour de Dieu, je n'étais non plus seulement un admirateur de Jésus, mais un adorateur de Jésus, j'ai commencé à l'appeler comme Thomas : "Mon Seigneur et mon Dieu !"

Aucune épreuve n'a jamais pu me faire douter de lui un seul instant, et avec l'aide de sa grâce, j'ai bien l'intention de l'adorer en esprit et en vérité jusqu'à ce que je le vois et me prosterne devant lui avec la joie la plus immense que je puisse concevoir.

Alleluia, gloire à ton nom Éternel, gloire à ton nom Seigneur Jésus-Christ !

- Le webmestre



Mt.12:24 Les pharisiens, ayant entendu cela, dirent: Cet homme ne chasse les démons que par Béelzébul, prince des démons. 25 Comme Jésus connaissait leurs pensées, il leur dit: Tout royaume divisé contre lui-même est dévasté, et toute ville ou maison divisée contre elle-même ne peut subsister. 26 Si Satan chasse Satan, il est divisé contre lui-même; comment donc son royaume subsistera-t-il? 27 Et si moi, je chasse les démons par Béelzébul, vos fils, par qui les chassent-ils? C'est pourquoi ils seront eux-mêmes vos juges. 28 Mais, si c'est par l'Esprit de Dieu que je chasse les démons, le royaume de Dieu est donc venu vers vous. 29 Ou, comment quelqu'un peut-il entrer dans la maison d'un homme fort et piller ses biens, sans avoir auparavant lié cet homme fort? Alors seulement il pillera sa maison. 30 Celui qui n'est pas avec moi est contre moi, et celui qui n'assemble pas avec moi disperse. 31 C'est pourquoi je vous dis: Tout péché et tout blasphème sera pardonné aux hommes, mais le blasphème contre l'Esprit ne sera point pardonné. 32 Quiconque parlera contre le Fils de l'homme, il lui sera pardonné; mais quiconque parlera contre le Saint-Esprit, il ne lui sera pardonné ni dans ce siècle ni dans le siècle à venir. 33 Ou dites que l'arbre est bon et que son fruit est bon, ou dites que l'arbre est mauvais et que son fruit est mauvais; car on connaît l'arbre par le fruit. 34 Races de vipères, comment pourriez-vous dire de bonnes choses, méchants comme vous l'êtes? Car c'est de l'abondance du coeur que la bouche parle.










Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner


Depuis le 29 décembre 2009, visites sur les pages de ce thème

Nous sommes samedi 25 mars 2017