Connaître Jésus pour devenir comme lui
On devient ce qu'on aime comme une fan va s'habiller et parler comme son idole dévergondée et droguée.

Os.9:10 ils se sont consacrés à l'infâme idole et ils sont devenus aussi détestables que l'objet de leur amour.

Ça peut aussi se voir dans le bon sens; celui qui est fan de Jésus va se mettre à lui ressembler, pour son plus grand bonheur et pour le mieux être de ceux qu'il côtoie.

Luc 6:40 Tout disciple bien formé sera comme son maître.

Pour ce faire, nous allons approfondir ensemble notre connaissance de Jésus.

Pourquoi est-ce important? Parce que Jésus affirme que la vie éternelle c'est de le connaître.

Jean 17:3 Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ.

On peut connaître bien des choses ; on peut connaître l'histoire, la mécanique, la coiffure, c'est bien correct en soi, on peut même bien gagner notre pain grâce à nos connaissances mais toutes ces choses ne sont que temporaires, une seule chose a une portée éternelle et c'est de connaître Jésus. En désirant mieux connaître Jésus, Marie avait choisi la meilleure part.

Nous allons étudier des faits sur Jésus, nous allons prouver par les Écritures sa divinité, mais nous allons aussi méditer sur l'impact que cela doit avoir dans nos vies, car connaître Jésus dans le sens biblique dépasse le niveau intellectuel et englobe tout le domaine relationnel.

Lors de ma révision, il m'est venu à la pensée de chercher mes notes sur le livre « Connaître Dieu » de J.I. Packer que j'avais lu le siècle passé et j'ai retrouvé la citation suivante qui rejoint parfaitement ma pensée :
«... si nous poursuivons la connaissance théologique en elle-même, c'est dû pour  être néfaste pour nous. Cela va nous rendre orgueilleux et prétentieux. La grandeur  même du sujet traité va nous intoxiquer, et nous allons en venir à nous penser une  coche au-dessus des autres Chrétiens à cause de notre intérêt et notre compréhension  de ce sujet; et nous allons regarder de haut ceux dont les idées théologiques nous  semblent rudimentaires et inadéquates, et les rejeter comme de pauvres spécimens.  Car, comme Paul a dit aux Corinthiens prétentieux, «la connaissance enfle... si un  homme pense connaître quelque chose, il n'a pas connu comme il devrait connaître»  1Co.8:1. Être préoccupé par l'acquisition de la connaissance théologique comme une  fin en soi, approcher l'étude biblique avec aucun motif plus haut qu'un désir de  connaître toutes les réponses, voilà la route directe vers un état d'auto-séduction auto-satisfaite. Nous avons besoin de garder nos coeurs contre une telle attitude, et prier  d'en être préservés. Il ne peut y avoir de santé spirituelle sans connaissance  doctrinale; mais il est également vrai qu'il peut ne pas y avoir de santé spirituelle  provenant de la connaissance doctrinale, si elle est recherchée pour le mauvais but et  valorisée par le mauvais standard. De cette manière, l'étude doctrinale peut devenir un  danger pour la vie spirituelle, et nous aujourd'hui, pas moins que les Corinthiens de  l'ancien temps, avons besoin d'être sur nos gardes sur ce point. »
J.I. Packer continue plus loin à la page 20 de son livre :
« Comment pouvons-nous changer notre connaissance au sujet de Dieu en  connaissance de Dieu? La règle pour cela est exigeante, mais simple. C'est de tourner  chaque vérité que nous apprenons au sujet de Dieu en sujet de méditation devant  Dieu, conduisant à la prière et la louange à Dieu. La méditation est l'activité de l'appel à la pensée, et à la réflexion, et à rumination, et  à l'application à soi-même, des choses diverses qu'on sait au sujet des oeuvres et des  voies et des buts et des promesses de Dieu. C'est l'activité d'une sainte réflexion,  accomplie consciencieusement dans la présence de Dieu, sous le regard de Dieu, avec  l'aide de Dieu, comme un moyen de communion avec Dieu. Son but est d'éclairer sa  vision mentale et spirituelle de Dieu et laisser Sa vérité faire son plein impact  approprié sur sa pensée et son coeur. C'est l'affaire de parler à soi-même de Dieu et  de soi-même. »
Donc notre connaissance de Jésus doit avoir pour but de nous amener à lui ressembler de plus en plus. C'est ce que nous allons regarder ensemble en premier avant d'étudier les versets qui traitent de la divinité de Jésus.

Notre destinée, c'est d'être comme Jésus, méditons les vérités bibliques suivantes :

Nous avons été créés à l'image de Dieu (Ge.1:26)

Jésus est l'image du Dieu invisible (Col.1 :15)

Le mot image en grec c'est « eikôn » qui a donné en français « icône ». « eikôn » , sa forme verbale est « eikô » et signifie être semblable. Vous pourrez regarder Ja.1 :23-24, mais ce n'est pas essentiel d'aller voir ce passage maintenant.

Jacques 1:23 Car, si quelqu’un écoute la parole et ne la met pas en pratique, il est semblable à un homme qui regarde dans un miroir son visage naturel, 24 et qui, après s’être regardé, s’en va, et oublie aussitôt quel il était. Le mot « image » est très fort, l'auteur des Hébreux le contraste avec le mot « ombre »

Hébreux 10:1 En effet, la loi, qui possède une ombre des biens à venir, et non l’exacte représentation (eikôn) des choses, ne peut jamais, par les mêmes sacrifices qu’on offre perpétuellement chaque année, amener les assistants à la perfection.

Si on voit l'image de Billy Graham, on va dire « c'est l'évangéliste Billy Graham ». De même quand on voit Jésus, l'image du Dieu invisible, on peut dire c'est comme si on voyait Dieu le Père :

Jean 14 :7 Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. Et dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu. 8 Philippe lui dit : Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit. 9 Jésus lui dit : Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’as pas connu, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père ; comment dis-tu : Montre-nous le Père ?

On lit dans 1Co.11:7 que l'homme est l’image et la gloire de Dieu. Pensons à cela un moment, quand est-ce que vous, les hommes, vous êtes considérés la dernière fois en vous disant : « Je suis l'image de Dieu, je suis la gloire de Dieu? » Jamais? Alors c'est maintenant le temps de le faire! Vous êtes l'image de Dieu, vous êtes la gloire de Dieu! C'est bon pour le moral des hommes, n'est-ce pas?! Les femmes sont aussi l'image de Dieu, Ge.1:26 mais elles sont la gloire de l'homme, non pas la gloire de Dieu. Lisez le contexte dans vos temps libres et vous comprendrez pourquoi Paul dit cela.

C'est bien agréable d'être glorieux, mais cela comporte aussi une responsabilité ; puisque nous sommes créés à l'image de Dieu, le reste de la création est en droit de s'attendre à ce que nous nous comportions comme Dieu lui-même, le reste de la création devrait voir Dieu quand il nous voit. Le péché a bien entendu déformé l'image de Dieu en nous mais la nouvelle naissance nous permet de la rétablir. Dieu avait prévu cela de toute éternité.

La Parole de Dieu dit même que notre destinée c'est d'être comme Jésus. Nous avons été prédestinés avant la fondation du monde à devenir comme Jésus.

Ro.8:29  En effet, ceux qu’il a connus d’avance, il les a aussi prédestinés à devenir conformes à l’image de son Fils, afin que celui-ci soit le premier-né d’un grand nombre de frères..

Segond a traduit « sunmorphe » par « semblables », la Segond 21 a corrigé cette mauvaise traduction, le grec est très clair pourtant «sun» signifie «avec» «con» en latin et «morphè» forme, donc « avec la forme de Jésus » «conformes à Jésus». Dieu a voulu bien plus pour nous que nous soyons seulement semblables à Jésus, il nous a prédestinés à devenir conformes à Jésus. Pensons-y!

Pour que nous puissions être des frères et sœurs de Jésus, nous devons être conformes à lui, car on sait que les frères et les sœurs d'une même famille se ressemblent!

Depuis notre nouvelle naissance, Jésus est devenu notre frère. Comme Jésus, le Fils de Dieu, nous sommes aussi des fils et des filles de Dieu.

2Co.6 :18 Je serai pour vous un père, et vous serez pour moi des fils et des filles, dit le Seigneur tout-puissant.

Au retour de Jésus, notre transformation en la même image du Dieu invisible sera complétée, nous n'avons pas besoin d'un séjour au purgatoire, cela sera instantané, le temps d'un clin d’œil, dit la Bible dans 1Co.15:52. OK, on fait tous ensemble un clin d’œil pour expérimenter le temps que cela va prendre pour qu'on soit complètement transformés à l'image de Jésus quand il reviendra!

1Jn.3:2 Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n'a pas encore été manifesté ; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu'il est. 3 Quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme lui-même est pur. 

1 Corinthiens 15:49 Et de même que nous avons porté l’image du terrestre, nous porterons aussi l’image du céleste. (…) 51 Voici, je vous dis un mystère: nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, 52  en un instant, en un clin d'œil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés.

Nous avons établi que la connaissance de Jésus a pour but de nous rendre conformes à lui. C'est un processus qui commence à la nouvelle naissance et se termine au retour de Jésus.

Regardons ce que signifie la connaissance de Jésus pour les apôtres. Nous allons constater que pour eux, connaître Jésus c'est bien plus que connaître la biographie de Jésus.

A) L'apôtre Paul

2Co.3:14 Mais ils sont devenus durs d’entendement. Car jusqu’à ce jour le même voile demeure quand, ils font la lecture de l’Ancien Testament, et il ne se lève pas, parce que c’est en Christ qu’il disparaît. 15 Jusqu’à ce jour, quand on lit Moïse, un voile est jeté sur leurs coeurs; 16 mais lorsque les coeurs se convertissent au Seigneur, le voile est ôté. 17 Or, le Seigneur c’est l’Esprit; et là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté. 18 Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l'Esprit. 4:1 C'est pourquoi, ayant ce ministère, selon la miséricorde qui nous a été faite, nous ne perdons pas courage.

Nous apprenons à connaître Jésus en contemplant sa gloire comme dans un miroir. Qu'est-ce que Paul est en train de nous conter là? Les miroirs de l'époque rendaient une image plus floue qu'aujourd'hui mais on pouvait quand même se reconnaître. Paul dit donc que nous pouvons commencer à voir Jésus en nous, la transformation à son image à débuter quand le voile spirituel a été enlevé, c'est ce que nous pouvons lire dans les versets précédents.

Notez bien dans 2Co.3:18 le mot « forme » qui revient souvent avec ses composés, ici avec le mot « transformés » «metamorphoô » en grec, ce qui a donné en français « métamorphoser ». À notre nouvelle naissance, nous avons changé de forme, nous avons pris la forme de Jésus, il n'y a pas d'autres manières de le dire puisque nous avons été rendus conformes à lui. Cela est devenu possible parce que Jésus, qui avait la forme de Dieu avait pris la forme humaine.

Certains pensent que Paul parle du Saint-Esprit quand il écrit dans 2Co.3:18 « Le Seigneur l'Esprit » mais le contexte montre que le Seigneur c'est Jésus, car les coeurs se convertissent au Seigneur (au verset précédent). Dans les Écritures, les gens se convertissent toujours à Jésus, jamais au Saint-Esprit et c'est bien le contexte de ce passage car deux versets avant, Paul précise que c'est en Christ que le voile qui empêche la conversion est ôté. Donc, si Paul a de la suite dans les idées, quand il parle du Seigneur, l'Esprit, il parle aux Corinthiens du Seigneur Jésus, l'Esprit vivifiant, ainsi qu'il l'avait déjà nommé dans sa première lettre aux Corinthiens.

1Co.15:45 C’est pourquoi il est écrit: Le premier homme, Adam, devint une âme vivante. Le dernier Adam est devenu un esprit vivifiant.

Quand Paul parle de contempler la gloire du Seigneur, ce ne peut être que la gloire de Jésus, non la gloire du Saint-Esprit non seulement à cause du contexte immédiat où le Seigneur désigne Jésus et le contexte général des écrits de Paul où Jésus est le seul Seigneur (1Co.8:6, Ep.4:4) mais aussi parce que le rôle du Saint-Esprit c'est de glorifier Jésus et non lui-même. Dans 2Co.3, Paul parle donc de Jésus qui nous transforme graduellement en sa même image, comme tout bon maître le fait avec ses disciples.

Luc 6:40 Le disciple n’est pas plus que le maître; mais tout disciple accompli sera comme son maître.

Dans une autre lettre, Paul explique comment il s'efforce de connaître Jésus.

Philippiens 3 :8 Et même je regarde toutes choses comme une perte, à cause de l’excellence de la connaissance de Jésus-Christ mon Seigneur, pour lequel j’ai renoncé à tout, et je les regarde comme de la boue, afin de gagner Christ, 9 et d’être trouvé en lui, non avec ma justice, celle qui vient de la loi, mais avec celle qui s’obtient par la foi en Christ, la justice qui vient de Dieu par la foi, 10 Afin de connaître Christ, et la puissance de sa résurrection, et la communion de ses souffrances, en devenant conforme à lui dans sa mort, 11 pour parvenir, si je puis, à la résurrection d’entre les morts. 12 Ce n’est pas que j’aie déjà remporté le prix, ou que j’aie déjà atteint la perfection ; mais je cours, pour tâcher de le saisir, puisque moi aussi j’ai été saisi par Jésus-Christ. 13 Frères, je ne pense pas l’avoir saisi ; mais je fais une chose : oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant, 14 je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ.

On retrouve une fois de plus dans ce passage un composé de « forme », le même que dans Ro.8:29, « summorphe » « conforme ». Paul voulait approfondir sa connaissance de Jésus jusqu'à partager les mêmes souffrances que lui et ressusciter par la suite comme lui. C'est jusque là que son amour pour Jésus le poussait à courir sans regarder en arrière.

Connaître Christ s'expérimente par la foi obéissante qui nous fait partager la vie de Jésus. Nous entrons alors en communion avec les souffrances de Jésus à divers degrés. Paul avait écrit ses lettres dans un contexte de persécution intense. Plusieurs chrétiens dans le monde sont présentement en train d'apprendre à connaître Jésus en participant à ses souffrances.

Un jour nous goûterons aussi à la puissance de sa résurrection quand Dieu achèvera par le Saint-Esprit de nous transformer à l'image de Jésus.

B) L'apôtre Jean

On a déjà lu que pour Jean, connaître Jésus c'est la vie éternelle. Dans 1Jn.4:17, Jean y va d'une autre déclaration fracassante!

Tel il est, tel nous sommes (1Jn.4:17)

Méditons quelques instants sur ce verset « Tel il est, tel nous sommes »

Il n'est pas écrit « tel il était, tel nous sommes », « tel il était sur la terre, tel nous sommes » ou encore « tel il est, tel nous deviendrons » , mais il est bien écrit « tel il est, tel nous sommes ». Où se trouvait Jésus quand Jean a écrit cela? Jésus était déjà dans son corps glorifié, assis sur son trône. Ailleurs on lit que nous sommes déjà ressuscités avec Christ, assis dans les lieux célestes avec lui sur son trône.

Ephésiens 2:6 il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ

Colossiens 3 :1 Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d’en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu. 2 Affectionnez-vous aux choses d’en haut, et non à celles qui sont sur la terre. 3 Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu.

Tel Jésus est, dans sa gloire au ciel, tel nous sommes ici sur la terre même si c'est caché aux yeux présentement. Cette vérité glorieuse doit nous servir de motivation pour chercher les choses d'en haut décrites dans les versets 12 à 16 du même chapitre.

Colossiens 3:12 Ainsi donc, comme des élus de Dieu, saints et bien-aimés, revêtez-vous d’entrailles de miséricorde, de bonté, d’humilité, de douceur, de patience. 13 Supportez-vous les uns les autres, et, si l’un a sujet de se plaindre de l’autre, pardonnez-vous réciproquement. De même que Christ vous a pardonné, pardonnez-vous aussi. 14 Mais par-dessus toutes ces choses revêtez-vous de l'amour, qui est le lien de la perfection. 15 Et que la paix de Christ, à laquelle vous avez été appelés pour former un seul corps, règne dans vos cœurs. Et soyez reconnaissants. 16 Que la parole de Christ habite parmi vous abondamment ; instruisez-vous et exhortez-vous les uns les autres en toute sagesse, par des psaumes, par des hymnes, par des cantiques spirituels, chantant à Dieu dans vos cœurs sous l’inspiration de la grâce. 17 Et quoi que vous fassiez, en parole ou en œuvre, faites tout au nom du Seigneur Jésus, en rendant par lui des actions de grâces à Dieu le Père.

Paul a la bonne manière de faire de la théologie, il en sort une application pratique ! Mais revenons au verset sublime de 1Jean 4:17, «Tel il est, tel nous sommes ». Regardons son contexte à partir du verset 16, nous allons découvrir qu'il rejoint la pensée de Paul dans Colossiens.

1Jean 4 :16 Et nous, nous avons connu l’amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour ; et celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui. 17 Tel il est, tels nous sommes aussi dans ce monde : c’est en cela que l’amour est parfait en nous, afin que nous ayons de l’assurance au jour du jugement.

Tel il est, tel nous sommes, comment est-il? Comment est Dieu? Dieu est amour, tout ce qu'il fait est motivé par l'amour. Quand nous aimons, nous sommes tel qu'il est, nous sommes comme Jésus qui est lui-même comme Dieu. On lit aussi dans la Parole de Dieu que

Ro.5:5 l’amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par le Saint-Esprit qui nous a été donné.

L'amour que le Saint-Esprit répand dans nos cœurs nous apprend à connaître Jésus, à penser, ressentir, parler et agir comme il le faisait quand il était sur la terre. À mesure que nous approfondissons l'amour de Dieu, nous devenons de plus en plus comme Jésus, nous sommes graduellement transformés glorieusement par la puissance du Saint-Esprit à son image.

C) L'apôtre Pierre

Lisons maintenant ensemble 2Pierre 1:3-12. La connaissance de Dieu s'acquiert par le COMPORTEMENT bien plus que par le RAISONNEMENT.

2Pierre 1:3 SA DIVINE PUISSANCE NOUS A DONNÉ TOUT CE QUI EST NÉCESSAIRE À LA VIE ET À LA PIÉTÉ EN NOUS FAISANT CONNAÎTRE CELUI QUI NOUS A APPELÉS par sa propre gloire et par sa force. 4 Celles-ci nous assurent les plus grandes et les plus précieuses promesses. Ainsi, grâce à elles, vous pouvez fuir la corruption qui existe dans le monde par la convoitise et devenir participants de la nature divine. 5 Pour cette raison même, faites tous vos efforts afin d’ajouter à votre foi la qualité morale, à la qualité morale la connaissance, 6 à la connaissance la maîtrise de soi, à la maîtrise de soi la persévérance, à la persévérance la piété, 7 à la piété l’amitié fraternelle, à l’amitié fraternelle l’amour. 8 EN EFFET, SI CES QUALITÉS SONT EN VOUS ET SE DÉVELOPPENT, ELLES NE VOUS LAISSENT PAS INACTIFS NI STÉRILES POUR LA CONNAISSANCE DE NOTRE SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST. 9 Quant à celui qui ne possède pas ces qualités, il est aveuglé par sa myopie: il oublie qu’il a été purifié de ses anciens péchés. 10 C’est pourquoi, frères et soeurs, appliquez-vous d’autant plus à affermir l’appel et le choix dont vous avez été l’objet, car si vous faites cela, vous ne trébucherez jamais. 11 C’est ainsi en effet que l’entrée dans le royaume éternel de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ vous sera largement accordée. 12 Voilà pourquoi je prendrai soin de toujours vous rappeler ces choses, bien que vous les connaissiez déjà et que vous soyez affermis dans la vérité présente.

La divine puissance du Saint-Esprit nous fournit tout ce dont nous avons besoin pour participer à la nature divine, pour communier à la nature divine, en d'autres mots, pour développer en nous les vertus qui caractérisent la nature divine, cela décrit comment nous devenons conformes à Jésus, donc conformes à Dieu puisque Jésus est comme Dieu, celui qui l'a vu a vu le Père (Jn.14:9). Comment devenir conformes à Dieu ? La suite du passage nous l'a révélé. Non pas par la connaissance théorique de Jésus mais par la connaissance expérimentale du caractère de Jésus. Et comment acquiert-on cette connaissance? En fuyant le péché (1:4) et en développant le caractère de Jésus dans nos vies (1:5-7). Pierre élabore sur ce que disait Jean en résumé; la connaissance de Jésus s'acquiert dans la pratique de l'amour. C'est ainsi que nous devenons participants de la nature divine, car ainsi, nous avons les mêmes sentiments que Dieu et nous nous comportons comme Dieu se comporte lui-même, nous devenons donc semblables à Dieu, accomplissant ainsi notre destinée.

Satan avait promis à l'homme qu'en désobéissant à Dieu, il deviendrait comme Dieu mais c'est tout à fait le contraire, c'est en obéissant que nous connaissons vraiment Dieu et nous devenons comme Jésus car c'est ainsi que Jésus s'est toujours comporté; Jésus qui est notre Seigneur et notre Dieu (Jn.20:28). Il a toujours été obéissant à son Dieu et Père, il l'a été jusqu'à accepter de souffrir pour nous; il l'a été jusqu'à accepter d'être séparé de la communion avec Dieu pendant quelques heures sur la croix; il l'a été jusqu'à accepter de mourir sur la croix (Hé.5:8). C'est pourquoi Dieu l'a souverainement élevé et lui a donné le poste tout de suite après lui en le faisant asseoir sur un trône à sa droite afin que tout genou plie devant Jésus et le reconnaisse comme Seigneur (Ph.2:5-10). Dieu fera asseoir aussi sur des trônes ceux qui lui auront été obéissants par la foi en Jésus. Saisissons la promesse suivante car elle va se réaliser assurément :

Apocalypse 3:21  Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j’ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône.

On peut connaître plein de choses sur Jésus sans expérimenter son amour; on aura alors une grosse tête et un cœur vide.

1Co.8:1 La connaissance enfle, mais l'amour édifie.

Il ne faut jamais perdre de vue que la connaissance de Jésus qui édifie se produit quand on goûte combien le Seigneur est bon et qu'on le fait ensuite connaître aux autres par nos paroles et nos actes.

On a vu en premier que connaître Jésus-Christ pour l'apôtre Paul, c'est l'obéissance de la foi qui nous fait participer aux souffrances de Jésus et goûter aussi à la puissance de sa résurrection.

On a vu aussi que connaître Jésus-Christ pour l'apôtre Pierre, c'était développer toutes les vertus qui formaient le caractère de Jésus.

On a vu que connaître Jésus-Christ pour l'apôtre Jean, c'était aimer comme Jésus aime.

Je vous rappelle 1Jn.4:17 que je vous ai cité tantôt, c'est un verset capital pour comprendre ce que c'est de connaître Jésus.

1Jn.4:17 Tel il est, tels nous sommes. 

Tel Jésus est … tels nous sommes,

Luc 6 :40 Le disciple n’est pas plus que le maître ; mais tout disciple accompli sera comme son maître.

Comme l'a si bien dit John Larsson dans son cantique :
Te ressembler, Jésus, C'est mon espoir suprême; Penser, agir, aimer, Toujours plus comme toi. Te ressembler Jésus, C'est mon espoir suprême. Par ton Esprit rends-moi Semblable à toi.
Appliquons-nous donc à connaître Jésus
Car plus nous allons connaître Jésus
Plus nous allons nous connaître nous-mêmes
Puisque nous sommes appelés à devenir comme lui

- Le webmestre





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes dimanche 22 Octobre 2017