.: Les sentiments de Jésus :.


L'incompréhension

Jésus face à son Père Mc.15:34-37

Mc.15:34 Et à la neuvième heure, Jésus s'écria d'une voix forte: Éloï, Éloï, lama sabachthani? ce qui signifie: Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné? 35 Quelques-uns de ceux qui étaient là, l'ayant entendu, dirent: Voici, il appelle Élie. 36 Et l'un d'eux courut remplir une éponge de vinaigre, et, l'ayant fixée à un roseau, il lui donna à boire, en disant: Laissez, voyons si Élie viendra le descendre. 37 Mais Jésus, ayant poussé un grand cri, expira. "ekpneuô"

L'abandon par Dieu cause la mort, quand Dieu décide de retirer son esprit, l'homme expire.

Jésus pousse 2 grands cris,

1° le premier pour signifier son incompréhension devant son délaissement par Dieu

Jésus était en train de vivre une situation qu'il n'avait jamais connu auparavant et qu'il ne revivra plus jamais par la suite. Devant l'inconnu on se pose des questions; qu'est-ce qui se passe?, pourquoi?

Ce qui est paradoxal c'est que Jésus savait pourquoi, mais le coeur l'emporte toujours sur la raison, et celui qui souffre intensément n'est plus en mesure de raisonner objectivement, il devient alors très subjectif et tourné sur lui-même: pourquoi M'as-TU abandonné? Jésus ne pense plus alors aux hommes qu'il est venu sauvés, il pense à lui, et ce n'est pas un péché, c'est tout naturel; quand on se fait mal, nos regards se posent automatiquement sur la source de la douleur, sur nous-mêmes, et là, Jésus voyait sa douleur et cela montre combien elle était réelle et que Jésus ne citait pas ce verset seulement pour la forme «afin que les Écritures soient accomplies» comme il l'avait fait quand il avait dit «j'ai soif»

Jésus a réellement souffert et par là il a appris ce que c'était l'obéissance totale complète, qui va jusqu'à la mort Hé.5:8 Jusqu'au bout il aura fait la volonté de son Père et sa justice nous est maintenant offerte par la foi.

Ceci nous montre aussi qu'il est correct d'être en contact avec nos émotions, que nous n'avons pas à être décroché de notre corps et de notre âme pour être spirituel.

C'est quand le fond du coeur est exposé devant Dieu que Dieu peut intervenir et panser les blessures, tant que le fond du coeur est refoulé et qu'il n'est pas révélé, Dieu attend, le sauveur attend qu'on l'appelle à l'aide.

Jésus n'a jamais refoulé ses émotions «dans la jambe gauche» comme nous (surtout les hommes; «les sentiments ce sont des affaires de femmes») l'avons été enseignés dans notre société, ça m'a pris des années avant de me «décrisper», plusieurs ont dû me le faire remarquer - plusieurs d'entre eux ont aussi prié pour moi à ce sujet - combien j'étais «constipé émotionnellement» combien je refoulais tout sentiment négatif. Maintenant je laisse sortir mes émotions; «le flegmatique prend de plus en plus des couleurs sanguines»! et mon coeur devient de plus ne plus léger à mesure que le Seigneur me fait goûter combien il est bon.

Lire aussi les pleurs de Jésus

- Le webmestre





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes samedi 19 août 2017