Que jamais personne ne mange de ton fruit!


Certains figuiers, appelés bifères, peuvent produire deux récoltes de fruits par année. Les figuiers unifères fructifient une seule fois en fin d'été. Jésus avait faim et s'attendait à trouver des figues hâtives au début d'avril mais cet arbre n'en avait pas. Avez-vous déjà été aussi un peu décontenancé par l'attitude de Jésus qui décide de maudire un figuier parce qu'il n'avait pas de fruit hâtif ? Jésus est capable de tout faire mais pourquoi faire mourir un arbre ? Ce n'est quand même pas seulement parce qu'il avait faim et que les figues ont une excellente valeur énergétique !

Marc 11:12 Le lendemain, après qu’ils furent sortis de Béthanie, Jésus eut faim. 13 Apercevant de loin un figuier qui avait des feuilles, il alla voir s’il y trouverait quelque chose; et, s’en étant approché, il ne trouva que des feuilles, car ce n’était pas la saison des figues. 14 Prenant alors la parole, il lui dit: Que jamais personne ne mange de ton fruit! Et ses disciples l’entendirent.

20 Le matin, en passant, les disciples virent le figuier séché jusqu’aux racines. 21 Pierre, se rappelant ce qui s’était passé, dit à Jésus: Rabbi, regarde, le figuier que tu as maudit a séché.

Je viens tout juste de comprendre en lisant Michée 7 (ci-dessous) pourquoi Jésus était si choqué contre le figuier sans figue précoce (v.1) au point de le maudire. C'était une image prophétique apportée par Michée pour montrer que le malheur était sur le point de s'abattre sur Jésus à la croix (v.1) parce que Judas allait lui tendre en piège et le trahir (v.2) et que le peuple d'Israël allait faire cause commune pour demander sa crucifixion (v.2-4) et s'opposer à ceux qui avait décidé de suivre Jésus (v.6 cité d'ailleurs par Jésus dans Mt.10:35-36). Jean qui dormait sur sa poitrine (v.5) allait aussi l'abandonner (Mt.26:56). En bout de ligne, Jésus allait garder son espérance en Dieu qui ne va pas le laisser dans le séjour des morts mais qui va l'exaucer (v.7).

Michée 7:1 Malheur à moi, car je suis comme à la récolte des fruits, comme au grappillage après la vendange: il n'y a pas de grappes à manger, pas une de ces figues précoces que je désire. 2 L'homme de bien a disparu du pays, et il n'y a plus de juste parmi les hommes. Ils sont tous en embuscade pour verser le sang, chacun tend un piège à son frère. 3 Leurs mains sont habiles à faire le mal. Le prince a des exigences, le juge réclame un salaire, le grand exprime ses désirs, et ils font ainsi cause commune. 4 Le meilleur parmi eux est pareil à une ronce, le plus droit est pire qu'un buisson d'épines. Le jour annoncé par tes prophètes, le jour de ta punition approche. C'est alors qu'ils seront consternés. 5 Ne crois pas un ami, ne te fie pas à un intime; devant celle qui repose sur ta poitrine, garde-toi bien d'ouvrir la bouche, 6 car le fils méprise le père, la fille se soulève contre sa mère, la belle-fille contre sa belle-mère; *chacun a pour ennemis les membres de sa famille[a]. Espérance et promesses pour Israël 7 Mais moi, je regarderai vers l'Eternel, je mettrai mon espérance dans le Dieu de mon salut, mon Dieu m'exaucera.

En ce qui nous concerne :

Puisque nous sommes attachés à Lui qui est le cep (Jn.15) et que la sève du Saint-Esprit coule continuellement dans nos veines spirituelles, le Seigneur s'attend à ce que, contrairement à ce figuier, nous produisions du fruit en toute saison, que la situation soit favorable ou non (2Ti.4:2). Le fruit n'a pas rapport avec nos activités pour Dieu mais représente le caractère de Dieu formé en nous, on le voit dans Ga.5:22. Il nous veut à son image, cela a toujours été son désir premier.

Galates 5:22 Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur, la maîtrise de soi.

Pierre-Antoine Eldin a abordé ce récit du figuier sous un autre angle et il a eu la réflexion suivante :

Jésus s'était approché du figuier comme la Parole créatrice faites chair et que saison ou pas le figuier, comme l'aveugle, le lépreux, le boiteux, le paralytique et même le mort, devait répondre aux attentes du maitre de toute chose. Quelle leçon pour nous si nous refusons de porter le fruit de l'Esprit sous prétexte que ce n'est pas le temps. C'est entrer sous la malediction que de résister à celui qui a tout pouvoir.

- Le webmestre









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner


Depuis le 29 décembre 2009, visites sur les pages de ce thème

Nous sommes mercredi 26 avril 2017