Modèle d'étude biblique


Que celui qui peut comprendre comprenne, disait Jésus et si tu ne peux pas, crois au moins !

Cette section contient des méditations sur des thèmes traités dans la Bible, de même que des études bibliques inductives (Définition). Voici ci-dessous des lignes-guide pour vous aider dans l'étude inductive et la méditation de la Parole de Dieu. Les études bibliques parlent de Dieu et parle de vous ...

Ps.8:5 Tu l’as fait de peu inférieur à Dieu et tu l’as couronné de gloire et d’honneur.

Regarde-toi au travers des Écritures avec les yeux de Dieu et dis avec moi :

Ps.139:14 Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes oeuvres sont admirables, et je le reconnais bien.

Ça va bien partir votre journée :)

Pour vivre la Bible chaque jour

1. Demandez à Dieu de vous aider à comprendre le texte que vous allez lire

2. Lisez dans votre Bible le passage à étudier

3. Réfléchissez à ce que vous venez de lire

3.1 De quoi ou de qui parlent ces versets?

Définissez le contexte, l'arrière-plan historique, social et religieux.

Établissez premièrement le sens pour les récipiendaires du texte avant de vous l'appliquer.

3.2 Qu'est-ce que ce passage m'apprend sur:

a) Dieu le père dans sa relation avec l'homme?

b) Jésus-Christ dans sa relation avec l'homme?

c) le Saint-Esprit dans sa relation avec l'homme?

d) la relation dans la trinité?

3.3 Les modèles

a) y a-t-il un bon exemple à suivre?:

b) y a-t-il un mauvais exemple à éviter?

3.4 y a-t-il un ordre auquel obéir?

3.5 y a-t-il une promesse à saisir?

3.6 y a-t-il un avertissement à prendre au sérieux?

(INTERPRÉTATION)

3.7 Quelle vérité ressort clairement de ce texte?

(CORRÉLATION)

3.8 Y a-t-il d'autres passages qui m'aident à comprendre ce que j'ai lu?

Ancien Testament

(Texte)

Nouveau Testament

(Texte)

4. Consultez des commentaires bibliques en rapport avec l'étude.

(APPLICATION)

5. Choisissez un verset qui vous parle spécialement

Décidez comment vous allez l'appliquer aujourd'hui. Résumez-le ici:

6. Transformez en prière ce que vous venez d'apprendre

(pardon, louange, reconnaissance)

Demandez à Dieu de vous aider dans votre mise en pratique.

7. Puis, allez mettre en pratique la Parole reçue, partagez-la avec d'autres

------------------

Définition d'une étude biblique inductive par Sandrine sur la page http://www.jemdunham.com/introduction-a-letude-inductive-de-la-bible.htm :

Une étude inductive examine les Écritures en faisant usage de différentes ressources dans le but d’éclairer la compréhension de la Bible. Ceci veut dire de mettre de coté toutes idées ou principes préconçus à propos des Écritures afin de permettre au vrai contenu de la Parole de Dieu de se révéler. Cette approche vous aide non seulement dans votre étude de la Bible, mais elle favorise aussi l’établissement d’une bonne fondation en vue d'un ministère à long terme.

L'étude biblique inductive est un outil pour sortir des ornières théologiques dans lesquels les pensées sont confinées, car elle se distingue de la théologie systématique dont le but premier est d'harmoniser les différents passages bibliques entre eux pour appuyer sa compréhension des Écritures dictée par l'école théologique d'où elle provient. Voici quelques exemples de théologie systématique, à tort ou à raison selon son école de pensée.
  • - Les Témoins de Jéhovah ont pour point de départ (pour paradigme) que puisqu'il y a un seul Dieu (1Ti.2:5, Jn.17:3), Jésus ne peut être Dieu, donc tous les passages où on parle de Jésus comme Dieu (Jn.1:1) seront compris comme faisant référence à une divinité inférieure, à une créature angélique parce qu'on voit que les anges et les hommes sont aussi parfois appelés des dieux (Ps.82:1,6). Les autres dénominations comprendront plutôt que Jésus possède la même nature divine que son Père (Col.2:9, Ph.2:6), ils croient aussi qu'il y a qu'un seul Dieu, mais pour eux Jésus et le Père sont un (Jn.10:30).
  • - Les Pentecôtistes ont pour point de départ que le baptême du Saint-Esprit ne se produit pas nécessairement à la conversion (Ac.8:12, 15-16) et qu'il est accompagné du parler en langue (Ac.19:6), donc les Écritures seront interprétées avec ce paradigme de départ. Ils font une distinction entre la conversion où le croyant reçoit le Saint-Esprit EN lui (Jn.20:22) et le baptême du Saint-Esprit où Celui-ci descend SUR celui en qui Il habite déjà (Ac.1:8).
  • - Chez les Évangéliques, après l'événement de la Pentecôte, on ne fait pas cette distinction, alors réception et baptême du Saint-Esprit sont des expressions synonymes (Ac.10:44,47). Ce qui fait que quand ils lisent un passage où le parler en langue n'y est pas associé (Ac.16:31-34), ils comprendront cela comme une preuve qu'on peut être baptisé du Saint-Esprit sans parler en langue tandis que les Pentecôtistes diront que le parler en langue allait de soi et qu'il était sous-entendu dans ce passage (Ac.8:18).
  • - Les Catholiques et les Orthodoxes accordent une grande place à Marie dans leur pratique religieuse, alors pour eux, c'est très significatif que Marie prenne de plus en plus d'importance dans les évangiles plus récents, de Marc et Matthieu (où Marie est incrédule, Mc.3:31-35, Mt.12:47-50) à Luc (qui raconte sa visite de l'ange Gabriel) à Jean, le dernier évangile écrit (où Marie manifeste uen grande foi à Cana même avant le début de son ministère Jn.2:1-5). Ensuite on lit dans le dernier livre de la Bible, l'Apocalypse, à propos de la femme enveloppée du soleil qu'ils identifient à Marie (Ap.12). Pour eux c'est une preuve que la mariologie se développait dans l'Église primitive et qu'il était donc normal qu'elle continue à le faire chez les Pères de l'Église par la suite pour en arriver où elle est de nos jours. Les autres dénominations diront plutôt qu'on doit limiter notre foi à ce que le Saint-Esprit a inspiré dans la Bible (Jude 3).
La théologie systématique s'est développée dans l'Église quand les persécutions ont cessé au quatrième siècle, les chrétiens avaient maintenant l'esprit tranquille et paisible pour réfléchir à la doctrine et s'efforcer à harmoniser les différents passages des Écritures. Elle a du bon mais je vous ai montrés aussi ses limites. L'étude biblique inductive n'est pas non plus une panacée en soi car pour être efficace, nous devons rechercher la plénitude du Saint-Esprit dans l'humilité et la prière parce que c'est le Saint-Esprit qui a la capacité de nous conduire dans toute la vérité (Jn.16:14) et non notre pensée humaine qui est prompte à prendre bien des détours, comme le faisait remarquer le sage Salomon (Ec.7:29). Il faut donc éviter le piège de l'orgueil en interprétrant les Écritures sans tenir compte de la théologie systématique car ce serait à coup sûr ouvrir une porte aux doctrines de démons qui ne manqueraient pas de nous égarer. Paul nous avait avertis à ce sujet et l'histoire de l'Église prouve qu'il a eu raison de s'en inquiéter (1Ti.4:1-2). Restons donc humbles en reconnaissant que nous connaissons seulement en partie présentement alors que le Saint-Esprit nous conduit graduellement dans la vérité en nous révélant le plan de Dieu (Ep.1:17-19) et que certains éclaircissements devront attendre le retour de Jésus (1Co.13:9-12). Manifestons aussi la même noblesse que les Juifs de Bérée qui examinaient chaque jour les Écritures pour voir si ce qu'on leur enseignait était conforme à la révélation bilbique (Ac.17:11).

- Le webmestre





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes lundi 21 août 2017