.: Les paroles de Jésus :.


Femme, qu’y a-t-il entre moi et toi ?
Mon heure n’est pas encore venue.


Version audio ici


Qu'y a-t-il entre moi et toi?

Cette expression typiquement sémitique absente de notre langage courant se retrouve à plusieurs reprises dans les Écritures, vous en trouverez une liste d'exemples à la fin de cette méditation. Elle a toujours une connotation négative manifestant une irritation de la part de la personne qui l'énonce à l'égard de quelqu'un d'autre.

La question qui se pose alors c'est pourquoi Jésus était-il irrité par la demande de sa mère ? Certains ont avancé parce qu'elle avait voulu que Jésus fasse du vin alcoolisé. Regardons plutôt le contexte pour la réponse :

Jean 2:1 Trois jours après, il y eut des noces à Cana en Galilée. La mère de Jésus était là,
2 et Jésus fut aussi invité aux noces avec ses disciples.
3 Le vin ayant manqué, la mère de Jésus lui dit : Ils n’ont plus de vin.
4 Jésus lui répondit : Femme, qu’y a-t-il entre moi et toi ? Mon heure n’est pas encore venue.
5 Sa mère dit aux serviteurs : Faites ce qu’il vous dira.
6 Or, il y avait là six vases de pierre, destinés aux purifications des Juifs, et contenant chacun deux ou trois mesures.
7 Jésus leur dit : Remplissez d’eau ces vases. Et ils les remplirent jusqu’au bord.
8 Puisez maintenant, leur dit-il, et portez-en à l’ordonnateur du repas. Et ils en portèrent.
9 Quand l’ordonnateur du repas eut goûté l’eau changée en vin,-ne sachant d’où venait ce vin, tandis que les serviteurs, qui avaient puisé l’eau, le savaient bien, — il appela l’époux,
10 et lui dit : Tout homme sert d’abord le bon vin, puis le moins bon après qu’on s’est enivré ; toi, tu as gardé le bon vin jusqu’à présent.
11 Tel fut, à Cana en Galilée, le premier des miracles que fit Jésus. Il manifesta sa gloire, et ses disciples crurent en lui.

Jésus nous fournit la réponse quand il dit "Mon heure n'est pas encore venue", non pas dans le sens de commencer son ministère, ce qui fut fait dès son retour des 40 jours dans le désert ; il avait déjà des disciples avec lui (verset 1). Son heure n'était pas venue dans le sens qu'il n'avait pas encore manifesté la puissance de Dieu dans ses actions, le verset 11 nous apprend que ce fut son premier miracle quand il a transformé l'eau en jus de raisin non fermenté (c'est ainsi qu'on désignait "le meilleur vin" selon l'historien romain Pline qui a vécu à cette époque). Le texte parle de "bon vin", il devait être un peu fermenté parce qu'il avait suffi à enivrer les convives (verset 10) mais celui que Jésus venait de créer n'avait pas eu le temps de fermenter, alors Jésus n'a pas encouragé l'ivrognerie en changeant ces 470 litres d'eau, sinon ce serait contraire aux Écritures (Pr.23:39-35, Ep.5:17-18, Ha.2:15):

Ep.5:17 C’est pourquoi ne soyez pas inconsidérés, mais comprenez quelle est la volonté du Seigneur.
18 Ne vous enivrez pas de vin : c’est de la débauche. Soyez, au contraire, remplis de l’Esprit

Jésus n'était assurémment pas inconsidéré ("aphron" en grec, traduit par "insensé" dans Lu.11:40 et 12:10), alors il n'a pas contribué à empirer encore plus leur état d'ébriété.

Habakuk 2:15 Malheur à celui qui fait boire son prochain, à toi qui verses ton outre et qui l'enivres...

Finalement, même si son heure n'était pas encore venue de faire des miracles pour une raison qu'on ne nous révèle pas, Jésus a décidé de passer par-dessus cet irritant et faire plaisir à sa mère et aux invités en opérant son premier miracle.

Il nous arrive aussi qu'on nous demande des choses qui ne font pas partie de nos plans, Jésus a fait preuve d'assez de flexibilité pour ajuster ses plans même si cela ne faisait pas son affaire. Voilà donc un exemple à suivre pour nous.

Marie nous donne, elle, une belle leçon de foi. Elle savait que Jésus n'avait pas les moyens financiers d'acheter de quoi à boire pour la foule des invités. Elle n'avait jamais vu Jésus faire de miracle, mais elle avait cette conviction intérieure que Jésus pouvait faire quelque chose, elle repassait dans son coeur tout ce qui avait entouré la naissance de Jésus et cela nourissait sa foi, cf. Lu.2:19, c'est pourquoi elle dit aux serviteurs: "Faites ce qu’il vous dira."

De même, nous pouvons exposer nos besoins à Jésus - pas à Marie ! - avec la confiance que tout se passera comme sa Parole puissante l'aura ordonné. Celui qui a créé l'univers par Sa Parole est bien capable d'avoir un impact encore aujourd'hui juste en s'exprimant. Le centenier romain l'avait compris en disant au Seigneur "Dis un seul mot" et Jésus a fait remarquer sa grande foi :

Matthieu 8:5 Comme Jésus entrait dans Capernaüm, un centenier l’aborda, le priant
6 et disant : Seigneur, mon serviteur est couché à la maison, atteint de paralysie et souffrant beaucoup.
7 Jésus lui dit : J’irai, et je le guérirai.
8 Le centenier répondit : Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit ; mais dis seulement un mot, et mon serviteur sera guéri.
9 Car, moi qui suis soumis à des supérieurs, j’ai des soldats sous mes ordres ; et je dis à l’un: Va ! et il va ; à l’autre: Viens ! et il vient ; et à mon serviteur : Fais cela ! et il le fait.
10 Après l’avoir entendu, Jésus fut dans l’étonnement, et il dit à ceux qui le suivaient : Je vous le dis en vérité, même en Israël je n’ai pas trouvé une aussi grande foi.
11 Or, je vous déclare que plusieurs viendront de l’orient et de l’occident, et seront à table avec Abraham, Isaac et Jacob, dans le royaume des cieux.
12 Mais les fils du royaume seront jetés dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents.
13 Puis Jésus dit au centenier : Va, qu’il te soit fait selon ta foi. Et à l’heure même le serviteur fut guéri.

Jésus n'a plus jamais dit "Qu'y a-t-il entre moi et toi" à quiconque est venu à lui avec une requête. Si Jésus a répondu cette fois-là favorablement quand même à Marie, on peut aussi s'attendre à une réponse en notre faveur quand on invoque son nom !

Romains 10:12 Il n’y a aucune différence, en effet, entre le Juif et le Grec, puisqu’ils ont tous un même Seigneur, qui est riche pour tous ceux qui l’invoquent.

Romains 10:13 Car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé.

- Le webmestre


Pr.23:29 Pour qui les ah? pour qui les hélas? Pour qui les disputes? pour qui les plaintes? Pour qui les blessures sans raison? pour qui les yeux rouges?
30 Pour ceux qui s'attardent auprès du vin, pour ceux qui vont déguster du vin mêlé.
31 Ne regarde pas le vin qui paraît d'un beau rouge, qui fait des perles dans la coupe, Et qui coule aisément.
32 Il finit par mordre comme un serpent, et par piquer comme un basilic.
33 Tes yeux se porteront sur des étrangères, et ton coeur parlera d'une manière perverse.
34 Tu seras comme un homme couché au milieu de la mer, comme un homme couché sur le sommet d'un mât:
35 On m'a frappé,... Je n'ai point de mal!... On m'a battu,... Je ne sens rien!... Quand me réveillerai-je?... J'en veux encore!

Retour dans le texte

Josué 22:24 C’est bien plutôt par une sorte d’inquiétude que nous avons fait cela, en pensant que vos fils diraient un jour à nos fils : Qu’y a-t-il de commun entre vous et l’Eternel, le Dieu d’Israël ?

Juges 11:12 Jephthé envoya des messagers au roi des fils d’Ammon, pour lui dire : Qu’y a-t-il entre moi et toi, que tu viennes contre moi pour faire la guerre à mon pays ?

1 Rois 17:18 Cette femme dit alors à Elie : Qu’y a-t-il entre moi et toi, homme de Dieu ? Es-tu venu chez moi pour rappeler le souvenir de mon iniquité, et pour faire mourir mon fils ?

2 Rois 3:13 Elisée dit au roi d’Israël : Qu’y a-t-il entre moi et toi ? Va vers les prophètes de ton père et vers les prophètes de ta mère. Et le roi d’Israël lui dit : Non ! car l’Eternel a appelé ces trois rois pour les livrer entre les mains de Moab.

2 Chroniques 35:21 et Néco lui envoya des messagers pour dire : Qu’y a-t-il entre moi et toi, roi de Juda ? Ce n’est pas contre toi que je viens aujourd’hui ; c’est contre une maison avec laquelle je suis en guerre. Et Dieu m’a dit de me hâter. Ne t’oppose pas à Dieu, qui est avec moi, de peur qu’il ne te détruise.

Matthieu 8:29 Et voici, ils s’écrièrent : Qu’y a-t-il entre nous et toi, Fils de Dieu ? Es-tu venu ici pour nous tourmenter avant le temps ?

Marc 1:24 Qu’y a-t-il entre nous et toi, Jésus de Nazareth ? Tu es venu pour nous perdre. Je sais qui tu es : le Saint de Dieu.

Marc 5:7 et s’écria d’une voix forte : Qu’y a-t-il entre moi et toi, Jésus, Fils du Dieu Très-Haut ? Je t’en conjure au nom de Dieu, ne me tourmente pas.

Luc 4:34 Ah ! qu’y a-t-il entre nous et toi, Jésus de Nazareth ? Tu es venu pour nous perdre. Je sais qui tu es : le Saint de Dieu.

Luc 8:28 Ayant vu Jésus, il poussa un cri, se jeta à ses pieds, et dit d’une voix forte : Qu’y a-t-il entre moi et toi, Jésus, Fils du Dieu Très-Haut ? Je t’en supplie, ne me tourmente pas.

Jean 2:4 Jésus lui répondit : Femme, qu’y a-t-il entre moi et toi ? Mon heure n’est pas encore venue.

- Le webmestre










Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner


Depuis le 29 décembre 2009, visites sur les pages de ce thème

Nous sommes jeudi 23 mars 2017