- Le Seigneur Jésus-Christ -

  Liste des articles   |   Nouveautés de la semaine   |   Recherche   |   Contactez Pasteur Yvan Rheault   
________________



Jésus a pris nos faiblesses et il s’est chargé de nos maladies ... avant d'aller à la croix !

Lors de son séjour sur terre, il se produisait un transfert quand Jésus touchait quelqu'un.

Matthieu 8:14 Jésus se rendit ensuite à la maison de Pierre. Il vit la belle-mère de celui-ci couchée, avec de la fièvre. 15 Il lui toucha la main et la fièvre la quitta; puis elle se leva et le servit. 16 Le soir venu, on amena vers Jésus de nombreux démoniaques. Il chassa les esprits par sa parole et guérit tous les malades. 17 Ainsi s’accomplit ce que le prophète Esaïe avait annoncé: Il A PRIS nos faiblesses et il S’EST CHARGÉ de nos maladies.

On lit au verset 17 que Jésus a touché la main et la fièvre l'a quitté. Matthieu ne dit pas tout de suite où la fièvre est partie, il dit juste que la fièvre a quitté la femme et celle-ci a pu retrouver ses énergies et servir Jésus. Ce qui retient notre attention dans cette méditation, c'est que Matthieu ajoute ensuite que c'est ainsi que Jésus a réalisé une prophétie :Il a pris nos faiblesses et il s’est chargé de nos maladies. Pourquoi Matthieu a écrit cela juste après que Jésus ait chassé la fièvre de la belle-mère ? Certainement pas par hasard ! Certainement pour appuyer ce qu'il venait d'écrire et prouver à ses lecteurs juifs que Jésus avait accompli cette prophétie. Cette prophétie dit que Jésus s'est chargé de nos maladies, donc il s'est chargé de la fièvre qui rendait la belle-mère de Pierre malade. Jésus a touché la belle-mère de Pierre et la fièvre l'a quittée pour venir sur Jésus, sinon pourquoi Matthieu aurait-il écrit juste après que Jésus a PRIS nos faiblesses et S'EST CHARGÉ de nos MALADIES ?

Avant le "prêt-à-porter", il y a eu le "pris-et-porté" ...

Avez-vous déjà pris et porté quelque chose ? Vous étiez en contact avec cette chose, non ? Sinon vous n'auriez pas été en mesure de la prendre et la porter. S vous êtes bien protégé, ce que vous avez pris et porté ne vous affectera pas. Jésus était immunisé contre les maladies et les infirmités parce qu'il n'avait jamais péché.

Jésus a porté la fièvre de cette femme mais il n'a pas été affecté par la fièvre. La fièvre avait un droit légal d'affecter la santé de la belle-mère, la fièvre fait partie du "package deal" venant avec le salaire du péché, bien avant même la malédiction de la loi - dont je cite une partie ci-dessous - qui est venue le confirmer, comme on lite dans Romains 5:13-14.

Deutéronome 28:21 L’Eternel attachera la peste à toi jusqu’à ce qu’elle t’élimine du territoire dont tu vas entrer en possession. 22 L’Eternel te frappera de dépérissement, de fièvre, d’inflammation, de chaleur brûlante, de dessèchement, de rouille et de nielle. Tout cela te poursuivra jusqu’à ce que tu disparaisses.

Avant la Chute, Adam et Eve étaient en parfaite santé, Dieu ne les avait pas créés infirmes et malades. Cependant la fièvre n'a aucun droit sur Jésus qui n'a jamais péché. La maladie et les infirmités qui font partie du salaire du péché ne pouvaient pas avoir de prise sur Jésus. Jésus les a prises sur lui, mais elles ne pouvaient le prendre. Jésus n'a jamais été malade ni infirme même s'il a été exposé à toutes sortes de microbes et de virus dans sa vie et même s'il a pris et porté toute sorte de maladies et d'infirmités. Si la peste virulente qui pouvait toucher des milliers de personnes ne pouvait l'affecter (Psaumes 91:3-7), encore moins la fièvre qui n'avait rendu malade que la belle-mère !

On entend parfois que Jésus a porté nos maladies sur la croix, mais ce n'est pas ce que les Écritures disent. Ce qu'on peut lire dans la Bible, c'est plutôt que les blessures subies par Jésus qui nous ont apportés la guérison.

1Pierre 2:24 lui qui a porté lui-même nos péchés en son corps sur le bois, afin que morts aux péchés nous vivions pour la justice; lui par les meurtrissures duquel vous avez été guéris.

Jésus n'a jamais été blessé ni malade par les infirmités et les maladies qu'il a portées sur lui pendant ses années de ministère. Les blessures dans 1Pierre 2:24 ne désignent pas les maladies, ce sont des coups portés par les soldats qui l'ont fait saigner et qui ont débuté des heures avant qu'il aille à la croix. Le mot grec traduit par "blessure" (molops) n'est pas employé ailleurs dans le Nouveau Testament, mais on le retrouve à quelques reprises dans la version grecque de l'Ancien Testament. De quoi Jésus nous a-t-il guéri dans ce passage ? À quoi Pierre faisait-il référence ? On l'apprend au verset suivant qui est introduit par la conjonction "gar" en grec qui veut dire "car, en effet, parce que". Cette conjonction sert à introduire une explication. Elle est utilisée très fréquemment, toujours avec le même sens, alors je vais me limiter à un seul autre exemple tiré aussi de 1Pierre.

1Pierre 2:18 Serviteurs, soyez soumis en toute crainte à vos maîtres, non seulement à ceux qui sont bons et doux, mais aussi à ceux qui sont d’un caractère difficile. 19 CAR c’est une grâce que de supporter des afflictions par motif de conscience envers Dieu, quand on souffre injustement.

Pierre dit de se soumettre aux patrons même à ceux qui sont méchants. Au verset 19, il dit pourquoi : CAR c'est une grâce de souffrir injustement. Donc, reprenons le texte de 1Pierre 2:24 et lisons aussi en même temps le verset 25 qui l'explique.

1Pierre 2:24 lui qui a porté lui-même nos péchés en son corps sur le bois, afin que morts aux péchés nous vivions pour la justice; lui par les meurtrissures duquel vous avez été guéris. 25 CAR vous étiez comme des brebis errantes. Mais maintenant vous êtes retournés vers le pasteur et le gardien de vos âmes.

Pierre s'inspire du livre du prophète Ésaïe. Esaïe 53:5 Mais lui, il était blessé à cause de nos transgressions, brisé à cause de nos fautes: la punition qui nous donne la paix est tombée sur lui, et c’est par ses blessures que nous sommes guéris. Le prophète Ésaïe définit dès le début de son livre la nature des blessures, elles ne sont pas physiques car ses compatriotes n'étaient pas couverts de plaies physiques, elles étaient psychiques, émotionnelles, spirituelles, c'était la révolte, le péché, la stupidité, les fautes, la corruption qui rendent la tête malade et le corps souffrant.

Ésaïe 1:2 Ciel, écoute! Terre, prête l’oreille! En effet, l’Eternel parle: «J’ai nourri et élevé des enfants, mais ils se sont révoltés contre moi. 3 Le boeuf connaît son propriétaire et l’âne la mangeoire de son maître, cependant Israël ne connaît rien, mon peuple n’a pas d’intelligence.» 4 Malheur à la nation pécheresse, au peuple chargé de fautes, à la lignée des méchants, aux enfants corrompus! Ils ont abandonné l’Eternel, ils ont méprisé le Saint d’Israël. Ils ont fait volte-face. 5 A quoi bon vous frapper encore? Vous multipliez vos révoltes. La tête entière est malade et tout le coeur est souffrant. 6 De la plante des pieds jusqu’à la tête, rien n’est en bon état: ce ne sont que blessures, contusions et plaies vives qui n’ont été ni pansées, ni bandées, ni désinfectées. 7 Votre pays est dévasté, vos villes sont réduites en cendres, des étrangers mangent les produits de votre sol sous vos yeux: c’est une dévastation pareille à la catastrophe opérée par des étrangers.

Alors de quoi avons-nous été guéris par les blessures physiques subies par Jésus, selon le contexte immédiat dans 1Pierre et selon l'usage du terme blessure dans le livre d'Ésaïe ? À notre conversion, quand nous avons cessé d'errer pour nous mettre à suivre Jésus, nous avons été guéris de la rébellion, du péché, de la stupidité, etc. Et nos maladies dans tout cela ? Jésus avait commencé à les porter bien avant d'aller à la croix et il continue à le faire encore maintenant. C'est au nom de Jésus ressuscité que le boiteux s'est mis à marcher à la porte du temple (Actes 3), même chose plus tard pour Énée.

Actes 9:33 Il y trouva un homme appelé Enée, qui était couché sur un lit depuis 8 ans parce qu’il était paralysé. 34 Pierre lui dit: «Enée, Jésus-Christ te guérit. Lève-toi et fais toi-même ton lit!» Aussitôt il se leva.

Jésus-Christ n'a pas changé depuis son séjour sur terre, il ne guérissait pas tous les malades et ses apôtres ne les ont pas tous guéris non plus. Ils étaient dirigés par le Saint-Esprit, alors quand Pierre disait à Énée, Jésus-Christ te guérit, il était guéri pour vrai, pas juste en espérance que la manifestation de sa guérison se produise un jour, personne ne sait quand.

Jésus est encore le même aujourd'hui et éternellement, alors tu peux aussi entendre un jour que Jésus-Christ te guérit de ton infirmité, de ta maladie. Demeure dans la foi, continuez à aimer, le reste appartient à Dieu. Comme Jésus avait dit à Heidi Baker : "Ta part c'est d'aimer les gens, la mienne c'est de les guérir." Heidi Baker a aimé des personnes handicapées pendant des années avant que Jésus les guérisse miraculeusement, instantanément, au moment choisi par lui et non par Heidi Baker.

Pendant son séjour sur terre, Jésus n'avait pas guéri tout le monde, par exemple, à la piscine de Béthesda, il y avait beaucoup de malades mais Jésus en avait guéri un seul.

Jean 5:2 Or à Jérusalem, près de la porte des brebis, il y a une piscine qui s’appelle en hébreu Béthesda et qui a cinq portiques. 3 Sous ces portiques UN GRAND NOMBRE DE MALADES ÉTAIENT COUCHÉS: des aveugles, des boiteux, des paralysés; ils attendaient le mouvement de l’eau, 4 car un ange descendait de temps en temps dans la piscine et agitait l’eau; et le premier qui descendait dans l’eau après qu’elle avait été agitée était guéri, quelle que soit sa maladie. 5 Là se trouvait un homme infirme depuis 38 ans. 6 Jésus le vit couché et, sachant qu’il était malade depuis longtemps, il lui dit: «Veux-tu être guéri?» 7 L’infirme lui répondit: «Seigneur, je n’ai personne pour me plonger dans la piscine quand l’eau est agitée, et pendant que j’y vais, un autre descend avant moi.» 8 «Lève-toi, lui dit Jésus, prends ton brancard et marche.» 9 Aussitôt CET HOMME FUT GUÉRI; il prit son brancard et se mit à marcher.

Seulement cet homme fut guéri, le grand nombre de malades couchés est resté couché et Jésus est parti de là pour se fondre dans la foule. C'est seulement le paralytique guéri que les pharisiens ont remarqué en train de marcher, il était facile à voir debout parmi tous ces malades étendus.

Jean 5:10 C’était un jour de sabbat. Les Juifs dirent donc à celui qui avait été guéri: «C’est le sabbat; il ne t’est pas permis de porter ton brancard.» 11 Il leur répondit: «Celui qui m’a guéri m’a dit: ‘Prends ton brancard et marche.’» 12 Ils lui demandèrent: «Qui est l’homme qui t’a dit: ‘Prends ton brancard et marche’?» 13 Mais celui qui avait été guéri ne savait pas qui c’était, car Jésus avait disparu dans la foule qui était à cet endroit.

Parfois on cite l'apôtre Pierre dans les Actes pour dire que Jésus guérissait TOUS les malades pour appuyer le fait que Dieu était avec lui.

Actes 10:38 Il a envoyé la parole aux fils d’Israël, en leur annonçant la paix par Jésus-Christ, qui est le Seigneur de tous. 37 Vous savez ce qui est arrivé dans toute la Judée, après avoir commencé en Galilée, à la suite du baptême que Jean a prêché; 38 vous savez comment Dieu a oint du Saint-Esprit et de force Jésus de Nazareth, qui allait de lieu en lieu faisant du bien et guérissant tous ceux qui étaient sous l’empire du diable, car Dieu était avec lui. 39 Nous sommes témoins de tout ce qu’il a fait dans le pays des Juifs et à Jérusalem. Ils l’ont tué, en le pendant au bois.

Si on prend cette phrase LITTÉRALEMENT, elle contredit ce qu'on lit à plusieurs endroits ailleurs, pas seulement dans Jean 5, mais aussi dans Marc 6:5-6, par exemple. Alors on doit prendre cette affirmation de Pierre comme d'une généralité décrivant son ministère.

Marc 6:5 Il ne put faire là aucun miracle, si ce n’est qu’il imposa les mains à quelques malades et les guérit. 6 Et il s’étonnait de leur incrédulité. Jésus parcourait les villages d’alentour, en enseignant.

Même Jésus ne guérissait pas tous ceux qu'il voulait. Et sa mission n'était pas non plus de guérir absolument tous les malades qu'il voyait, à l'évidence des textes bibliques qu'on a lus. Jésus n'a pas menacé et chassé toutes les maladies, les infirmités et les démons derrière elles, mais lui et ses disciples l'ont fait assez fréquemment pour démontrer que le royaume de Dieu s'était approché de la terre pendant son ministère, sans s'y être installé encore.

Luc 10:8 Dans quelque ville que vous entriez, et où l’on vous recevra, mangez ce qui vous sera présenté, 9 guérissez les malades qui s’y trouveront, et dites-leur: Le royaume de Dieu s’est approché de vous.

Après son séjour sur terre, il restait encore bien des malades et des infirmes (Actes 5:15) et bien des gens possédés aussi (Actes 19:13). Par exemple, le boiteux devant la porte centrale du temple, Jésus était passé tous les jours devant lui sans le guérir, il le réservait pour servir de témoignage et entraîner la conversion de milliers de personnes après la Pentecôte.

Actes 3:2 Or, on amenait un homme boiteux de naissance, qu’on installait tous les jours à la porte du temple appelée la Belle pour qu’il demande l’aumône à ceux qui entraient dans le temple. 6 Alors Pierre lui dit: «Je n’ai ni argent ni or, mais ce que j’ai, je te le donne: au nom de Jésus-Christ de Nazareth, lève-toi et marche!» 7 Puis il le prit par la main droite et le fit lever. Ses pieds et ses chevilles s’affermirent immédiatement; 8 d’un bond il fut debout et se mit à marcher. Il entra avec eux dans le temple, marchant, sautant et adressant des louanges à Dieu. 9 Tout le peuple le vit marcher et louer Dieu. 10 Ils reconnaissaient que c’était bien celui qui était assis à la Belle porte du temple pour demander l’aumône, et ils furent remplis d’étonnement et de stupeur à cause de ce qui lui était arrivé. 11 Comme il ne quittait pas Pierre et Jean, tout le peuple stupéfait accourut vers eux au portique appelé portique de Salomon.

4:4 Cependant, beaucoup de ceux qui avaient entendu la parole crurent, ce qui porta le nombre des hommes à 5000 environ.

Je termine avec le passage du début.

Matthieu 8:14 Jésus se rendit ensuite à la maison de Pierre. Il vit la belle-mère de celui-ci couchée, avec de la fièvre. 15 Il lui toucha la main et la fièvre la quitta; puis elle se leva et le servit.16 Le soir venu, on amena vers Jésus de nombreux démoniaques. Il chassa les esprits par sa parole et guérit tous les malades. 17 Ainsi s’accomplit ce que le prophète Esaïe avait annoncé: Il a pris nos faiblesses et il s’est chargé de nos maladies.

Que cette prophétie se vérifie aussi dans ta vie, que Jésus vienne te toucher et te guérisse de toute infirmité et de toute maladie pour que Dieu en soit glorifié.





NOTE sur Molops (blessure en grec 1Pierre 2:24, et dans les deux passages cités ci-dessous dans la version grecque de l'Ancien Testament

Genèse 4:23 Lémec dit à ses femmes: «Ada et Tsilla, écoutez-moi, femmes de Lémec, prêtez attention à ce que je dis! C’est que j’ai tué un homme pour ma blessure (molops en grec) et un enfant pour ma contusion.

Ésaïe 1:6 De la plante du pied jusqu’à la tête, rien n’est en bon état: Ce ne sont que blessures (molops en grec), contusions et plaies vives, qui n’ont été ni pansées, ni bandées, ni adoucies par l’huile.





NOTE sur la protection de Jésus contre les virus

Psaumes 91:1 Celui qui habite sous l’abri du Très-Haut repose à l’ombre du Tout-Puissant. 2 Je dis à l’Eternel: «Tu es mon refuge et ma forteresse, mon Dieu en qui je me confie!» 3 Oui, c’est lui qui te délivre du piège de l’oiseleur et de la PESTE dévastatrice. 4 Il te couvrira de ses ailes et tu trouveras un refuge sous son plumage. Sa fidélité est un bouclier et une cuirasse. 5 Tu ne redouteras ni les terreurs de la nuit ni la flèche qui vole durant le jour, 6 ni la PESTE qui rôde dans les ténèbres ni le fléau qui frappe en plein midi. 7 Si 1000 tombent à côté de toi et 10000 à ta droite, tu ne seras pas atteint.

C'est ce Psaumes que Satan avait cité à Jésus pour l'encourager à se jeter en bas du temple, sachant bien que rien de fâcheux ne pouvait lui arriver.

Psaumes 91:10 AUCUN MAL NE T'ARRIVERA, AUCUN FLÉAU NE S'APPROCHERA DE TA TENTE, 11 car il donnera ordre à ses anges de te garder dans toutes tes voies. 12 Ils te porteront sur les mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre. 13 Tu marcheras sur le lion et sur la vipère, tu piétineras le lionceau et le dragon. 14 Puisqu’il est attaché à moi, je le délivrerai; je le protégerai, puisqu’il connaît mon nom. 15 Il fera appel à moi et je lui répondrai. Je serai avec lui dans la détresse, je le délivrerai et je l’honorerai.




Compteur installé le 14 février 2020

Nombre de visites - 310





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









email Croixsens Net sur

Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner

 
   
 



Nous sommes mardi 01 décembre 2020



NOUVEAUTÉS de la semaine
  1. Pourquoi la défaite dans la vie chrétienne alors que Dieu nous a promis du succès ?

  2. Peut-on croire et être incrédule en même temps ?

  3. Quelles sont les facettes du fruit de l'Esprit qui découle toutes de l'amour de Dieu dans notre coeur ?

  4. Comment comprendre la part que nous avons dans la prière de guérison pour les malades ?

  5. En quoi consiste des salutations de paix ?

  6. Comment discerner des pensées humaines díaboliquement égocentriques

  7. Prière de repentance pour recevoir et expérimenter le pardon total d'un péché

  8. Néhémie, le réformateur avec un grand coeur

  9. Quelles sont les conditions pour prendre dignement la Cène ?

  10. Quelle est donc la volonté de Dieu pour ma vie ?

  11. Dieu est-il l'auteur du mal dans nos vies ?

  12. Quels sont ces trois cieux dont Paul parle ?

  13. Quand on lit que Dieu va juger des gens,
    est-ce à dire nécessairement qu'il va les condamner à aller en enfer ?

  14. Que faire si on est attiré par une fille qui n'est pas chrétienne ?

  15. Que signifie PARDONNER les péchés ?

VIDÉO du mois - message apporté lors de la nuit de prière

Faire un don
Devenez partenaire
de Croixsens.net
Cliquez ci-dessous
pour faire un don
avec PAYPAL

ou cliquez ici
pour faire un chèque.