La parabole du trésor dans le champ


Le royaume des cieux est encore semblable à un trésor caché dans un champ. L'homme qui l'a trouvé le cache; et, dans sa joie, il va vendre tout ce qu'il a, et achète ce champ.

Le royaume des cieux est encore semblable à un marchand qui cherche de belles perles.

Il a trouvé une perle de grand prix; et il est allé vendre tout ce qu'il avait, et l'a achetée.

Combien de fois n’ai-je pas lu ces deux paraboles ? Je n’y avais jamais trouvé de sens bien exceptionnel si ce n’est le fait que le salut pour celui qui le désire, n’a pas de prix !

Est-ce que j’ai conscience de la valeur du salut en Christ ? Agir avec autant de légèreté, en ce qui me concerne, me laisse à supposer le contraire ! Ai-je bien vendu tout ce que j’avais pour m’acquérir ce trésor inestimable ?

J'ai exaucé ceux qui ne demandaient rien, Je me suis laissé trouver par ceux qui ne me cherchaient pas; J'ai dit: Me voici, me voici! A une nation qui ne s'appelait pas de mon nom. J'ai tendu mes mains tous les jours vers un peuple rebelle, Qui marche dans une voie mauvaise, Au gré de ses pensées;

Ai-je conscience que le salut est un don ? Pourtant, je n’ai rien demandé ! Et, pouvais-je demander quoi que ce soit dans la folie du péché ? Non ! C’est la raison pour laquelle le salut est l’œuvre d’Amour de Dieu.

Je ne saisi pas tout. Je ne puis comprendre l’Amour infini de Dieu avec mon raisonnement d’homme. C’est trop profond ! Que le Seigneur m’aide à saisir avec une foi d’enfant ce qu’est son Amour !

Fraternellement. Gérald Morand

Cet homme c'est Christ qui a tout donné pour s'acquérir une Epouse, à grand prix, au prix inestimable de sa vie donnée ... il ne pouvait donner plus, ni moins! 
Comment comprendre l'amour de Dieu qui fait que l'Eglise soit considérée comme un trésor, comme une perle ... alors que nous y voyons tant de taches et de souillures ... mais Dieu la voit belle à travers l'oeuvre de son Fils. Et demain, le Fils l'a présentera dans toute sa beauté, purifiée de tout ce qui l'aura souillé sur la terre, à son Père. Quelle joie pour le Fils et pour le Père! Pensons-nous à cette joie divine qui n'est pas nôtre. 

Cet amour est incompréhensible ... il nous confond ... il élève des misérables à une intimité ineffable ... et encore nous n'avons, par l'Esprit, qu'une infime idée de ce que cela sera. Mais le peu que l'Esprit nous révèle accroît en nous le désir ardent d'être enfin arrivé aux noces de l'Agneau où tout sera ..... (il n'y a pas de mots) - 

C'est Dieu qui nous a trouvé en Christ, qui nous a rachetés du péché, qui a payé le plein prix et qui nous a approchés de Lui par le sang précieux de Christ ... pour rassembler en un les enfants de Dieu dispersés et pour donner à son Fils une épouse. Tout est de lui, rien de nous! Le Père et le Fils ont accompli en perfection les plans éternels d'amour et de grâce envers les pauvres et misérables humains que nous sommes. 

 - Sébastien Théret










Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner


Depuis le 28 novembre 2009, visites sur les pages de ce thème

Nous sommes vendredi 28 avril 2017