La redoutable Géhenne


Matthieu 10:28 Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l’âme ; craignez plutôt celui qui peut faire périr l’âme et le corps dans la géhenne.

Matthieu 23:33 Serpents, race de vipères ! Comment pourrez-vous fuir le jugement de la géhenne ? (Nouvelle Bible Segond)

La Géhenne était un lieu physique réel qui se trouvait dans la vallée de Ge-Hinnom. Au temps des rois impies d'Israël, on y sacrifiait des enfants en les faisant périr dans le feu pour apaiser l'idole Moloch (terme qui signifie "Roi" en hébreu) appelé aussi Baal (maître en hébreu) ailleurs. Dieu trouvait cela très mal de faire brûler des enfants, cela ne lui aurait jamais venu à la pensée.

Jérémie 19:5 Ils ont bâti des hauts lieux à Baal, pour brûler leurs enfants au feu en holocaustes à Baal : ce que je n’avais ni ordonné ni prescrit, ce qui ne m’était point venu à la pensée.

Jérémie 7:30 Car les enfants de Juda ont fait ce qui est mal à mes yeux, dit l’Eternel ; Ils ont placé leurs abominations dans la maison sur laquelle mon nom est invoqué, afin de la souiller. 31 Ils ont bâti des hauts lieux à Topheth dans la vallée de Ben-Hinnom, pour brûler au feu leurs fils et leurs filles : ce que je n’avais point ordonné, ce qui ne m’était point venu à la pensée.

Le grand réformateur, le roi Josias avait fait le ménage en brûlant les idoles (2Rois 23:4) et en transformant le lieu de culte idolâtre dans la vallée de Ge-Hinnom en un dépotoir (2Rois 23:10). La vallée de Ge-hinnom a été un dépotoir pendant de siècles, on y brûlait les immondices et on y jetait les cadavres de ceux qui ne méritaient pas d'avoir une sépulture décente. On y jetait du soufre pour s'assurer que le feu ne s'éteigne jamais, les vers y avaient constamment de quoi de nourrir. Aujourd'hui ce dépotoir n'existe plus, il n'était pas éternel. De même, le séjour des morts n'existera plus quand il sera jeté dans l'étang de feu (Ap.20:14) créé par Dieu qui se présente lui-même comme un feu dévorant (Hé.12:29).

Jésus s'adressait aux juifs à partir de ce qu'ils connaissaient ; le dépotoir de la Gehenne où brûlaient les corps des indignes d'une sépulture, là où les corps des deux bandits crucifiés avec Jésus se sont probablement retrouvés. Jésus parlait toujours depuis les réalités quotidiennes connues des gens pour leur enseigner des vérités au sujet du royaume de Dieu sur le point de s'établir. Ses paroles concernaient le millénium où il allait régner depuis Jérusalem sur toute la terre. Il faut garder cela en pensée pour bien interpréter ce qu'il disait.

Les écrits intertestamentaires parlaient souvent du sort réservé aux impies après leur mort. Les Macchabées avaient fait une offrande pour soulager le sort de leurs soldats morts au combat.
2Macchabbées 12:39 Le lendemain, on vint trouver Judas_au temps où la nécessité s’en imposait_pour relever les corps de ceux qui étaient tombés et les inhumer avec leurs proches dans le tombeau de leurs pères. 40 Or ils trouvèrent sous la tunique de chacun des morts des objets consacrés aux idoles de Jamnia, que la Loi interdit aux Juifs. Il fut ainsi évident pour tous que c‘ était là la raison pour laquelle ces soldats étaient tombés. 41 Tous donc, bénissant la conduite du Seigneur, juge équitable qui rend manifestes les choses cachées, 42 se mirent en prière en demandant que la faute commise fût entièrement effacée, et le valeureux Judas exhorta la troupe à se garder pure de tout péché, ayant sous les yeux ce qui était arrivé à cause de la faute de ceux qui étaient tombés peu avant. 43 Ayant fait une collecte par tête, il envoya jusqu‘ à 2000 drachmes à Jérusalem, afin qu’on offrît un sacrifice pour le péché, agissant fort bien et noblement dans la pensée de la résurrection. 44 Si, en effet, il n’avait pas espéré que les soldats tombés ressusciteraient, il eût été superflu et sot de prier pour des morts; 45 s’il envisageait qu’une très belle récompense est réservée à ceux qui s’endorment dans la piété, c‘ était là une pensée sainte et pieuse; voilà pourquoi il fit faire pour les morts ce sacrifice expiatoire, afin qu’ils fussent absous de leur péché.
À l'époque de Jésus, il y avait deux principales écoles rabbiniques, celle de Hillel et celle de Shammaï. Selon Shammaï, il y avait 3 classes de gens ; les parfaitement justes qui allaient directement au paradis, les parfaitement méchants qui allaient dans la Géhenne pour ne plus jamais en ressortir et les autres entre les deux qui s'en allaient dans la Géhenne gémir pour un temps puis en ressortir, se basant sur Za.13:9 et 1S.2:6 pour avancer de telles choses.

Zacharie 13:9 Je mettrai ce tiers dans le feu, et je le purifierai comme on purifie l’argent, Je l’éprouverai comme on éprouve l’or. Il invoquera mon nom, et je l’exaucerai ; je dirai : C’est mon peuple ! Et il dira : l’Eternel est mon Dieu !

1Samuel 2:6 L’Eternel fait mourir et il fait vivre. Il fait descendre au séjour des morts et il en fait remonter.

En cela, il rejoignait la philosophie platonique du purgatoire, reprise par les églises catholiques et orthodoxes se basant sur des passages tels que Marc 9:49 et 1Co.3:11-15, s'approchant ainsi de la pensée universaliste gnostique.

1Corinthies 3:10 Selon la grâce de Dieu qui m’a été donnée, j’ai posé le fondement comme un sage architecte, et un autre bâtit dessus. Mais que chacun prenne garde à la manière dont il bâtit dessus. 11 Car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, savoir Jésus-Christ. 12 Or, si quelqu’un bâtit sur ce fondement avec de l’or, de l’argent, des pierres précieuses, du bois, du foin, du chaume, 13 l’œuvre de chacun sera manifestée ; car le jour la fera connaître, parce qu’elle se révèlera dans le feu, et le feu éprouvera ce qu’est l’œuvre de chacun. 14 Si l’œuvre bâtie par quelqu’un sur le fondement subsiste, il recevra une récompense. 15 Si l’œuvre de quelqu’un est consumée, il perdra sa récompense ; pour lui, il sera sauvé, mais comme au travers du feu.

Marc 9:49 Car tout homme sera salé de feu.

L'école rabbinique de Shammaï citait aussi Da.12:2 pour illustrer le sort des méchants:

Daniel 12: Plusieurs de ceux qui dorment dans la poussière de la terre se réveilleront, les uns pour la vie éternelle, et les autres pour l’opprobre, pour la honte éternelle.

L'école rabbinique de Hillel qui avait enseigné Gamaliel, le professeur de l'apôtre Paul (Ac.22:3) enseignait de son côté que les juifs pécheurs et les païens étaient tourmentés dans la Géhenne pendant 1 an, après quoi, leur corps et leur âme étaient brûlés et leur poussière dispersée sous les pieds des justes. Cela se rapproche de la position annhiliationniste. Il y avait cependant des exceptions pour les grands criminels qui allaient passer des siècles et des siècles dans la Géhenne. Voilà l'arrière-plan doctrinal hétéroclite qui meublait les pensées des auditeurs de Jésus quand il parlait de la Géhenne et de la sévérité plus grande dans le jugement pour les juifs qui avaient rejeté l'évangile que pour les pires païens illustrés par Tyr et Sidon ou Sodome et Gomorrhe. Dans Mt.25:41 et 46, Jésus parle du châtiment (de la Géhenne, sous-entendu) comme un endroit de souffrance en terme de "aiôn" (siècle), pas seulement pour un an.

Alfred Edersheim dans son livre "The life and times of Jesus the Messiah" explique que les juifs du temps de Jésus étaient tous convaincus que les mérites d'Abraham étaient suffisants pour qu'ils soient acceptés dans le royaume des cieux. D'ailleurs Jean-Baptiste leur faisait ce reproche :

Luc 3:7 Il disait donc à ceux qui venaient en foule pour être baptisés par lui : Races de vipères, qui vous a appris à fuir la colère à venir ? 8 Produisez donc des fruits dignes de la repentance, et ne vous mettez pas à dire en vous-mêmes : Nous avons Abraham pour père ! Car je vous déclare que de ces pierres Dieu peut susciter des enfants à Abraham. 9 Déjà même la cognée est mise à la racine des arbres : tout arbre donc qui ne produit pas de bons fruits sera coupé et jeté au feu.

On pouvait lire à plusieurs reprises dans les commentaires juifs sur l'Ancien Testament, les Targum sur Ge.49:11, Es.11:4, Am.9:11, Na.1:6, Za.3:3-4 que les juifs étaient convaincus que le jugement de Dieu ne viendrait que sur les nations et que la nation d'Israël au complet serait épargnée. Dans le Talmud, on interprétait Es.21:11-12 comme étant que la nuit viendrait sur les nations et le jour se lèverait sur Israël. Alors le peuple n'éprouvait pas l'urgence de se repentir et mettre leur vie en règle avec Dieu.

Esaïe 21:11 Oracle sur Duma. On me crie de Séir: Sentinelle, que dis-tu de la nuit ? Sentinelle, que dis-tu de la nuit ? 12 La sentinelle répond : Le matin vient, et la nuit aussi. Si vous voulez interroger, interrogez ; Convertissez-vous, et revenez.

Jésus, comme Jean-Baptiste avant lui, tente de les réveiller en leur disant que ce n'est pas l'empire romain qu'ils doivent craindre mais celui qui peut les jeter dans la Géhenne. Pourtant Moïse les avait bien avertis mais avec le temps, vu que Dieu, dans sa patience, ne punissait pas immédiatement, les juifs se sont relâchés spirituellement.

Luc 12:4 Je vous dis, à vous qui êtes mes amis : Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui, après cela, ne peuvent rien faire de plus. 5 Je vous montrerai qui vous devez craindre. Craignez celui qui, après avoir tué, a le pouvoir de jeter dans la géhenne ; oui, je vous le dis, c’est lui que vous devez craindre.

Deuteronome 29:19 Que personne, après avoir entendu les paroles de cette alliance contractée avec serment, ne se glorifie dans son coeur et ne dise : J'aurai la paix, quand même je suivrai les penchants de mon coeur, et que j'ajouterai l'ivresse à la soif. 20 L'Eternel ne voudra point lui pardonner. Mais alors la colère et la jalousie de l'Eternel s'enflammeront contre cet homme, toutes les malédictions écrites dans ce livre reposeront sur lui, et l'Eternel effacera son nom de dessous les cieux. 21 L'Eternel le séparera, pour son malheur, de toutes les tribus d'Israël, selon toutes les malédictions de l'alliance écrite dans ce livre de la loi.

Dans Jean 8:32-59, Jésus défait les raisons des juifs qui s'imaginaient d'être libres parce qu'ils étaient les enfants d'Abraham alors qu'ils étaient en fait esclaves du péché. Les mérites des Pères de la nation d'Israël était une expression courante dans la bouche des rabbins (voilà ce qui pourrait avoir d'inspiration Thomas d'Aquin avec sa théologie de la banque de mérites des premiers chrétiens dont l'Église dispose pour être mise au compte des chrétiens pécheurs, les fameuses ou plutôt les infâmes indulgences). Le rabbin Siphré disait en commentant Deutéronome que toute bénédiction vient sur Israël à cause des mérites de leurs pères. On enseignait qu'Abraham se tenait à la porte de la Géhenne pour délivrer tout Israélite. Certains rabbins enseignaient aussi que les juifs très méchants étaient changés en païens et se retrouvaient dans la Géhenne.

Quand le Seigneur a consigné les incroyants dans "les ténèbres du dehors où il y a des pleurs et des grincements de dents", il emploie une fois de plus le langage juif, mais en l'appliquant à l'opposé. La Géhenne dont l'entrée entre deux palmiers était marquée par une fumée qui s'élevait constamment, se trouvait dans la vallée de Ge-Hinnom derrière les montagnes des ténèbres. C'était un endroit ténébreux où étaient consignés les païens d'après les enseignements rabbiniques du temps de Jésus. D'un autre côté, le mérite de la circoncision délivrerait tout juif pécheur de la Géhenne au jour du Messie. Paul avait été enseigné ainsi mais sur ce dernier point, il se charge de remettre les pendules à l'heure.

Romains 2:25 La circoncision est utile, si tu mets en pratique la loi ; mais si tu transgresses la loi, ta circoncision devient incirconcision.

Les ténèbres du dehors sont comprises comme un lieu où l'espoir n'existe plus, les pleurs comme de la tristesse et le grincement des dents comme de la colère. Les juifs se considéraient donc comme les fils du royaume (Mt.8:12) alors que les païens étaient les fils de la Géhenne. Jésus est venu bouleverser tout cela en leur disant que les prosélytes qu'ils font deviennent des fils de la Géhenne deux fois plus qu'eux (Mt.23:15) et que les publicains, les prostituées - et même, ô horreur, les païens - loin d'être changés en païens digne de la Géhenne les devanceraient dans le royaume de Dieu et qu'eux, parce qu'ils refusaient de croire en lui seraient jetés dehors dans la Géhenne (Mt.8:11-12, 21:31-32). Les juifs ont dû être profondément choqués par cette inversion de toutes les croyances chéries.

Matthieu 8:11 Or, je vous déclare que plusieurs viendront de l’orient et de l’occident, et seront à table avec Abraham, Isaac et Jacob, dans le royaume des cieux. 12 Mais les fils du royaume seront jetés dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. Matthieu 21:31 Lequel des deux a fait la volonté du père ? Ils répondirent : Le premier. Et Jésus leur dit : Je vous le dis en vérité, les publicains et les prostituées vous devanceront dans le royaume de Dieu. Matthieu 21:32 Car Jean est venu à vous dans la voie de la justice, et vous n’avez pas cru en lui. Mais les publicains et les prostituées ont cru en lui ; et vous, qui avez vu cela, vous ne vous êtes pas ensuite repentis pour croire en lui.

Luc 13:27 Et il répondra : Je vous le dis, je ne sais d’où vous êtes ; retirez-vous de moi, vous tous, ouvriers d’iniquité. 28 C’est là qu’il y aura des pleurs et des grincements de dents, quand vous verrez Abraham, Isaac et Jacob, et tous les prophètes, dans le royaume de Dieu, et que vous serez jetés dehors. 29 Il en viendra de l’orient et de l’occident, du nord et du midi ; et ils se mettront à table dans le royaume de Dieu.

Matthieu 23:15 Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous courez la mer et la terre pour faire un prosélyte ; et, quand il l’est devenu, vous en faites un fils de la géhenne deux fois plus que vous.

Nous devons tenir compte que nous ne pouvons pas prendre chaque détail des paraboles et les appliquer à la réalité spirituelle sinon cela conduira à des aberrations, il faut plutôt discerner le message que Jésus voulait faire passer. Par exemple, dans la parabole des talents, le maître est «un homme dur, qui moissonnes où tu n’as pas semé, et qui amasses où tu n’as pas vanné» (Mt.25:24), cette description ne représente assurément pas Jésus qui était doux et humble de coeur (Mt.11:28-30), comme Dieu son père (Jn.14:9, Col.1:15) ! Remarquez le sort subi au serviteur qui n'avait pas porté de fruit.

Mt.25:30 Et le serviteur inutile, jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents.

C'est évidemment aussi une allusion directe à la Géhenne sans qu'elle soit mentionnée explicitement. Il est jeté en dehors de la présence de son maître où il va pleurer amèrement de ne pas avoir de récompenses comme les autres qui avaient bien utilisé les ressources du maître, Quel est le message que Jésus veut faire passer ici ? Si vous voulez avoir une récompense, arrangez-vous pour vous amassez des trésors dans le ciel (Mt.16:19-21) au lieu de les enterrer en les accumulant sur la terre. C'est la même leçon que l'insensé qui s'était bâti un plus grand entrepôt pour y mettre sa récolte abondante.

Luc 12:16 Et il leur dit cette parabole : Les terres d’un homme riche avaient beaucoup rapporté. 17 Et il raisonnait en lui-même, disant : Que ferai-je ? car je n’ai pas de place pour serrer ma récolte. 18 Voici, dit-il, ce que je ferai: j’abattrai mes greniers, j’en bâtirai de plus grands, j’y amasserai toute ma récolte et tous mes biens ; 19 et je dirai à mon âme : Mon âme, tu as beaucoup de biens en réserve pour plusieurs années ; repose-toi, mange, bois, et réjouis-toi. 20 Mais Dieu lui dit : Insensé ! cette nuit même ton âme te sera redemandée ; et ce que tu as préparé, pour qui cela sera-t-il ? 21 Il en est ainsi de celui qui amasse des trésors pour lui-même, et qui n’est pas riche pour Dieu.

Dans les évangiles, Jésus prêche au peuple qu'il y a deux options qui attendent les hommes (Mt.7:13-14) ; l'entrée dans le royaume des cieux qui était sur le point de s'établir dans Jérusalem ou le feu de la géhenne qui brûlait en dehors de la ville de Jérusalem. Ses contemporains pouvaient voir ces deux lieux, ils étaient bien réels pour eux.

Matthieu 5:20 Car, je vous le dis, si votre justice ne surpasse celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez point dans le royaume des cieux. 21 Vous avez entendu qu’il a été dit aux anciens : Tu ne tueras point ; celui qui tuera mérite d’être puni par les juges. 22 Mais moi, je vous dis que quiconque se met en colère contre son frère mérite d’être puni par les juges ; que celui qui dira à son frère: Raca ! mérite d’être puni par le sanhédrin ; et que celui qui lui dira: Insensé ! mérite d’être puni par le feu de la géhenne.

1° Celui qui se met en colère contre son frère mérite d’être puni par les juges (punition temporaire)
2° Celui qui dira à son frère: Raca ! mérite d’être puni par le sanhédrin (punition temporaire)
3° Celui qui lui dira: Insensé ! mérite d’être puni par le feu de la géhenne. (punition éternelle ???)

La punition pour avoir traité son frère de vaurien mérite une punition temporaire alors que de l'avoir traité d'insensé mérite le feu éternel, Cela semble disproportionné à première vue. Pourtant quand Jésus parle des insensés, invariablement ceux-ci sont perdus ; les vierges folles (Mt.25:2), le fou qui bâtit sa maison sur le sable (Mt.7:26), les pharisiens incrédules (Mt.23:17). Matthieu est le seul qui cite Jésus employant ce terme. Jésus dit qu'on sera mesuré avec la mesure qu'on aura prise pour les autres (Mt.7:2), alors si un juif dit à son frère de sang qu'il est un insensé comme un païen qui ne croyait même pas qu'il n'y avait qu'un seul Dieu, un païen fils de la Géhenne alors celui qui a dit cela mérite d'être envoyé dans ce lieu.

Matthieu 7:2 Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l’on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez.

Jacques 2:19 Tu crois qu’il y a un seul Dieu, tu fais bien ; les démons le croient aussi, et ils tremblent.

Ce que Jésus disait en fait c'est que celui qui traite son frère d'insensé mérite le sort qu'on attribuait aux non juifs, c'est-à-dire d'être puni de mort et avoir son cadavre jeté dans le dépotoir hors de Jérusalem où les vers ont continuellement quelque chose à se nourrir et où on entretient constamment le feu avec du soufre pour éviter la propagation des maladies. Il y sera conscient, puisqu'il y aura des pleurs et des grincements de dent. Le corps sans esprit est mort (Ja.2:26 Bible Colombe) mais l'âme continue à ressentir des émotions. Jésus confirme cela avec la parabole de Lazare et du mauvais riche dans Luc 16, parodiant une légende bien connue de l'époque - (Midrash sur Ec.1:15 Ce qui est courbé ne peut se redresser, et ce qui manque ne peut être compté)- sauf que celui qui était dans le sein d'Abraham était un pharisien alors que celui qui brûlait dans les flammes était un publicain !!!

Nous voyons bien le fil conducteur, Jésus s'applique par toutes ses paraboles à défaire les faux raisonnements des juifs religieux qui s'enorgueillaient de leur spiritualité et refusaient de reconnaître leurs péchés (Luc 18:9-14).

Luc 18:9 Il dit encore cette parabole, en vue de certaines personnes se persuadant qu’elles étaient justes, et ne faisant aucun cas des autres: 10 Deux hommes montèrent au temple pour prier ; l’un était pharisien, et l’autre publicain. 11 Le pharisien, debout, priait ainsi en lui-même : O Dieu, je te rends grâces de ce que je ne suis pas comme le reste des hommes, qui sont ravisseurs, injustes, adultères, ou même comme ce publicain ; 12 je jeûne deux fois la semaine, je donne la dîme de tous mes revenus. 13 Le publicain, se tenant à distance, n’osait même pas lever les yeux au ciel ; mais il se frappait la poitrine, en disant : O Dieu, sois apaisé envers moi, qui suis un pécheur. 14 Je vous le dis, celui-ci descendit dans sa maison justifié, plutôt que l’autre. Car quiconque s’élève sera abaissé, et celui qui s’abaisse sera élevé.

Jésus s'attaquait aussi aux faux raisonnements des juifs séculiers qui s'imaginaient pouvoir vivre dans le péché mais tout de même être acceptés dans le royaume de Dieu juste parce qu'Abraham était leur ancêtre et Jésus leur enseigne qu'ils doivent bien se comporter s'ils veulent entrer dans le royaume,

Matthieu 25:31 Lorsque le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, avec tous les anges, il s’assiéra sur le trône de sa gloire. 32 Toutes les nations seront assemblées devant lui. Il séparera les uns d’avec les autres, comme le berger sépare les brebis d’avec les boucs ; 33 et il mettra les brebis à sa droite, et les boucs à sa gauche. 34 Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite : Venez, vous qui êtes bénis de mon Père ; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde. 35 Car j’ai eu faim, et vous m’avez donné à manger ; j’ai eu soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais étranger, et vous m’avez recueilli ; 36 j’étais nu, et vous m’avez vêtu ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus vers moi. 37 Les justes lui répondront: Seigneur, quand t’avons-nous vu avoir faim, et t’avons-nous donné à manger ; ou avoir soif, et t’avons-nous donné à boire ? 38 Quand t’avons-nous vu étranger, et t’avons-nous recueilli ; ou nu, et t’avons-nous vêtu ? 39 Quand t’avons-nous vu malade, ou en prison, et sommes-nous allés vers toi ? 40 Et le roi leur répondra: Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous les avez faites. 41 Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche : Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. 42 Car j’ai eu faim, et vous ne m’avez pas donné à manger ; j’ai eu soif, et vous ne m’avez pas donné à boire ; 43 j’étais étranger, et vous ne m’avez pas recueilli ; j’étais nu, et vous ne m’avez pas vêtu ; j’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité. 44 Ils répondront aussi : Seigneur, quand t’avons-nous vu ayant faim, ou ayant soif, ou étranger, ou nu, ou malade, ou en prison, et ne t’avons-nous pas assisté ? 45 Et il leur répondra : Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous n’avez pas fait ces choses à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne les avez pas faites. 46 Et ceux-ci iront au châtiment éternel, mais les justes à la vie éternelle.

Les juifs s'imaginaient aussi que la richesse était le signe tangible que Dieu les approuvait. On voit cela avec le jeune homme riche qui ne pouvait se résigner à abandonner sa fortune, On le voit dans la parabole de Lazare et du mauvais riche dans Luc 16:19-31 ou encore dans celui qui avait dégagé de se bâtir un plus grand entrepôt pour sa récolte (Luc 12:16-21). Ces paraboles viennent illuster ce que Jésus avait enseigné dans le Sermon sur la montagne à propos de s'amasser des trésors dans le ciel plutôt que sur la terre.

En 70 ap. JC, Titus est venu mâter la révolte juive et plus d'un million de juifs avaient péri. Les romains avaient répandu leurs cadavres dans la vallée de Ge-Hinnom à l'extérieur de Jérusalem et les avaient brûlé, donnant ainsi un nouveau sens prophétique aux paroles de Jésus. Le siège et la bataille avaient été si sévères que des parents avaient mangé leurs enfants, accomplissant la prophétie de Jérémie :

Jérémie 19:3 Tu diras : Ecoutez la parole de l’Eternel, rois de Juda, et vous, habitants de Jérusalem ! Ainsi parle l’Eternel des armées, le Dieu d’Israël : Voici, je vais faire venir sur ce lieu un malheur Qui étourdira les oreilles de quiconque en entendra parler. 4 Ils m’ont abandonné, ils ont profané ce lieu, Ils y ont offert de l’encens à d’autres dieux, Que ne connaissaient ni eux, ni leurs pères, ni les rois de Juda, Et ils ont rempli ce lieu de sang innocent ; 5 Ils ont bâti des hauts lieux à Baal, Pour brûler leurs enfants au feu en holocaustes à Baal : Ce que je n’avais ni ordonné ni prescrit, Ce qui ne m’était point venu à la pensée. 6 C’est pourquoi voici, les jours viennent, dit l’Eternel, Où ce lieu ne sera plus appelé Topheth et vallée de Ben-Hinnom, Mais où on l’appellera vallée du carnage. 7 J’anéantirai dans ce lieu le conseil de Juda et de Jérusalem ; Je les ferai tomber par l’épée devant leurs ennemis Et par la main de ceux qui en veulent à leur vie ; Je donnerai leurs cadavres en pâture Aux oiseaux du ciel et aux bêtes de la terre. 8 Je ferai de cette ville un objet de désolation et de moquerie ; Tous ceux qui passeront près d’elle Seront dans l’étonnement et siffleront sur toutes ses plaies. 9 Je leur ferai manger la chair de leurs fils et la chair de leurs filles, Et les uns mangeront la chair des autres, Au milieu de l’angoisse et de la détresse Où les réduiront leurs ennemis Et ceux qui en veulent à leur vie.

Ainsi, plusieurs de ceux qui ont écouté Jésus parler de la Géhenne y ont été jetés littéralement. Comme bien des prophéties bibliques, les accomplissements sont multiples, comme Ésaïe l'annonce pour la fin des temps.

Ésaïe 66:22 Car, comme les nouveaux cieux et la nouvelle terre que je vais créer subsisteront devant moi, dit l’Eternel, ainsi subsisteront votre postérité et votre nom. 23 A chaque nouvelle lune et à chaque sabbat, toute chair viendra se prosterner devant moi, dit l’Eternel. 24 Et quand on sortira, on verra les cadavres des hommes qui se sont rebellés contre moi ; car leur ver ne mourra point, et leur feu ne s’éteindra point ; et ils seront pour toute chair un objet d’horreur.

Évidemment, on ne passera pas l'éternité à voir les cadavres des rebelles quand on sortira de la Nouvelle Jérusalem qui sera descendu du ciel. Cela fait référence encore à la Géhenne où le feu brûlera pour un temps déterminé, possiblement durant le millénium.

L'apôtre Paul n'emploie jamais les termes "enfer" ni "Géhenne", mais il mentionne quand même le sort des rebelles à l'évangile. Jacques est le seul à mentionner la Géhenne dans Ja.3:6.

Romains 2:1 O homme, qui que tu sois, toi qui juges, tu es donc inexcusable ; car, en jugeant les autres, tu te condamnes toi-même, puisque toi qui juges, tu fais les mêmes choses. 2 Nous savons, en effet, que le jugement de Dieu contre ceux qui commettent de telles choses est selon la vérité. 3 Et penses-tu, ô homme, qui juges ceux qui commettent de telles choses, et qui les fais, que tu échapperas au jugement de Dieu ? 4 Ou méprises-tu les richesses de sa bonté, de sa patience et de sa longanimité, ne reconnaissant pas que la bonté de Dieu te pousse à la repentance ? 5 Mais, par ton endurcissement et par ton cœur impénitent, tu t’amasses un trésor de colère pour le jour de la colère et de la manifestation du juste jugement de Dieu, 6 qui rendra à chacun selon ses œuvres ; 7 réservant la vie éternelle à ceux qui, par la persévérance à bien faire, cherchent l’honneur, la gloire et l’immortalité ; 8 mais l’irritation et la colère à ceux qui, par esprit de dispute, sont rebelles à la vérité et obéissent à l’injustice. 9 Tribulation et angoisse sur toute âme d’homme qui fait le mal, sur le Juif premièrement, puis sur le Grec ! 10 Gloire, honneur et paix pour quiconque fait le bien, pour le Juif premièrement, puis pour le Grec ! 11 Car devant Dieu il n’y a point d’acception de personnes. 12 Tous ceux qui ont péché sans la loi périront aussi sans la loi, et tous ceux qui ont péché avec la loi seront jugés par la loi.

2Thessaloniciens 1:5 C’est une preuve du juste jugement de Dieu, pour que vous soyez jugés dignes du royaume de Dieu, pour lequel vous souffrez. 6 Car il est de la justice de Dieu de rendre l’affliction à ceux qui vous affligent, 7 et de vous donner, à vous qui êtes affligés, du repos avec nous, lorsque le Seigneur Jésus apparaîtra du ciel avec les anges de sa puissance, 8 au milieu d’une flamme de feu, pour punir ceux qui ne connaissent pas Dieu et ceux qui n’obéissent pas à l’Evangile de notre Seigneur Jésus. 9 Ils auront pour châtiment une ruine éternelle, loin de la face du Seigneur et de la gloire de sa force, 10 lorsqu’il viendra pour être, en ce jour-là, glorifié dans ses saints et admiré dans tous ceux qui auront cru, car notre témoignage auprès de vous a été cru.

Le jugement de Dieu c'est de rendre l'affliction à ceux qui nous ont affligés, donc de leur faire subir le même traitement qu'ils nous font subir. À l'image de ce qui s'est produit dans l'Ancien Testament où une flamme de feu venant de Dieu a consumé les rebelles, ainsi ce sera quand la présence de Dieu se fera à nouveau sentir sur la terre, au retour de Jésus, qui a le feu dans les yeux (Ap.1:14)! Le livre de l'Apocalypse nous décrit comment le jugement de Dieu se manifestera à la fin des temps. Ce qui se passait dans le lieu temporaire de la Géhenne aujourd'hui disparue n'était qu'un avant-goût, un archétype de ce qui s'en vient.

La révélation du jugement dernier où les incrédules iront dans l'étang de feu éternel viendra plus tard avec l'enseignement des apôtres.

Apocalypse 20:10 Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l’étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles. 11 Puis je vis un grand trône blanc, et celui qui était assis dessus. La terre et le ciel s’enfuirent devant sa face, et il ne fut plus trouvé de place pour eux. 12 Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs œuvres, d’après ce qui était écrit dans ces livres. 13 La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux ; et chacun fut jugé selon ses œuvres. 14 Et la mort et le séjour des morts furent jetés dans l’étang de feu. C’est la seconde mort, l’étang de feu. 15 Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l’étang de feu.

Apocalypse 21:8 Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l’étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort.

En résumé, la Géhenne était perçue au temps de Jésus comme un lieu où allait souffrir éternellement les grands criminels et les païens. Ceux qui menaient une vie religieuse se considéraient justes et allaient plutôt directement en présence d'Abraham tandis que le peuple qui ne connaissait pas la loi était des maudits (Jn.7:49, Mt.25:41) qui devrait passer un an dans la Géhenne avant d'être complètement exterminés (Hillel) ou de pouvoir rejoindre les "justes" dans le paradis (Shammaï), dans l'intimité d'Abraham et de tous les autres pères de la nation juive.

Jean 7:49 Mais cette foule qui ne connaît pas la loi, ce sont des maudits !

Matthieu 25:41 Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche : Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges.

Jésus vient bouleverser les convictions en enseignant que seuls ceux qui croient en lui éviteront le feu de la Géhenne et goûteront aux bénédictions promises à Abraham et sa descendance spirituelle, ceux qui auront eu la foi d'Abraham. Jésus dit que le feu de la Géhenne brûle sans arrêt et qu'il y a toujours de la chair humaine pour y nourrir les vers mais il ne mentionne pas explicitement que les damnés dans la Géhenne n'en sortiront jamais. De toute façon la Géhenne n'existe plus maintenant, le feu n'y brûle plus et les vers n'ont plus de chair à y dévorer. Jésus parle cependant ailleurs du châtiment éonien (Mt.25:41,46). Plusieurs comprennent cette expression comme étant le châtiment éternel même si le mot grec "aiôn" peut aussi signifier une période de temps déterminée. Jésus mentionne aussi des degrés de sévérité dans le jugement sans préciser s'il avait en vue la durée (nombre de coups Luc 12:47-48) ou la sévérité (plus rigoureux Mt.11:22).

Le message central de la Bonne Nouvelle pour les juifs qui écoutaient Jésus, c'était qu'ils pouvaient éviter la Géhenne et bénéficier de la promesse faite à Abraham en devenant disciple de Jésus.

Je vous invite à faire un quiz sur la Géhenne pour tester ce que vous avez retenu.

Cliquez ici pour une exégèse détaillée des passages parlant de la réconciliation de toute la création.

Cliquez ici pour les différentes compréhensions du sort réservé aux rebelles après le jugement dernier.

- Le Webmestre










Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes samedi 29 avril 2017