Tous zélés pour la loi !
Dans Actes 21:17-30, le récit du séjour de Paul à Jérusalem montrent clairement que non seulement tous les chrétiens juifs – apôtres compris puisqu'ils étaient les colonnes doctrinales sur lesquelles Jésus avait commencé à bâtir son église (Mt.16:18, Ga.2:9) - n'avaient pas abandonné l'observation de la loi de Moïse mais que leur conversion à Jésus leur avait donné un zèle renouvelé pour l'observer car pour les juifs, la loi de Moïse est avant tout, la loi du Seigneur.

Luc 2:22 Et, quand les jours de leur purification furent accomplis, selon la loi de Moïse, Joseph et Marie le portèrent à Jérusalem, pour le présenter au Seigneur, — Luc 2:23 suivant ce qui est écrit dans la loi du Seigneur : Tout mâle premier-né sera consacré au Seigneur, — 

Luc 2:39 Lorsqu’ils eurent accompli tout ce qu’ordonnait la loi du Seigneur, Joseph et Marie retournèrent en Galilée, à Nazareth, leur ville.

Dans Jean 7:19 Jésus enseignait la foule (composée entre autres de pharisiens et de sadduccéens ) au temple et les reprenait sévèrement parce qu'elle n'observait pas la loi. Les pharisiens considéraient la foule comme des maudits parce qu'elle ne connaissait pas bien la loi. Les scribes et les pharisiens n'observaient pas ce qu'ils prêchaient (Mt.23:3, Jn.7:19), ils avaient beau s'enorgueillir de connaître les moindres détails de la loi mais n'étaient pas justes pour autant (Luc 18:10-14). Jésus rappelle que ce ne sont pas ceux qui écoutent la parole de Dieu (la loi de Moïse dans leur contexte) qui sont justes mais ceux qui la mettent en pratique (Lu.11:28).

Mt.23:2 Les scribes et les pharisiens sont assis dans la chaire de Moïse. 3 Faites donc et observez tout ce qu’ils vous disent ; mais n’agissez pas selon leurs œuvres. Car ils disent, et ne font pas.

Mt.23:23 Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites ! parce que vous payez la dîme de la menthe, de l’aneth et du cumin, et que vous laissez ce qui est plus important dans la loi, la justice, la miséricorde et la fidélité : c’est là ce qu’il fallait pratiquer, sans négliger les autres choses.

Jean 7:19 Moïse ne vous a-t-il pas donné la loi ? Et nul de vous n’observe la loi.

Jean 7:49 Mais cette foule qui ne connaît pas la loi, ce sont des maudits !

Luc 11 :28 Et il répondit : Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la gardent !

Quand Jésus a instauré la nouvelle alliance en son sang, ses disciples n'ont manifestement pas compris cela comme étant la fin de l'observation de la loi mosaïque, au contraire, ils ont été renouvelés dans leur zèle pour l'observer, se galvanisant avec les paroles de Jésus lui-même, citées dans Matthieu et Luc.

Luc 16:17 Il est plus facile que le ciel et la terre passent, qu’il ne l’est qu’un seul trait de lettre de la loi vienne à tomber.

Matthieu 5 :17 Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. 18 Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé. 19 Celui donc qui supprimera l’un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux ; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux.

Ce passage reflète bien l'attitude des premiers chrétiens juifs par rapport à la loi. Le fait que Luc le reprenne en partie dans son évangile confirme sa légitimité. Jésus a bel et bien enseigné à ses disciples de continuer à observer la loi de Moïse. S'il avait fait le contraire, cela aurait causé un énorme scandale parmi les juifs et l'évangile n'aurait jamais pu s'y implanter. Dans ce contexte, le surnom donné à Saul de Tarse s'explique de lui-même, Paul, en grec signifie "petit" car il enseignait que Christ est la fin de la loi pour la justification de tous ceux qui croient (Ro.10:4). Jésus avait donné cette révélation à Paul mais cela a pris la destruction du temple de Jésuralem en 70 ap JC pour que les chrétiens juifs commencent à réaliser qu'ils n'avaient plus à observer la loi de Moïse, certains ont continué à le faire pendant des dizaines d'années encore, ils étaient identifiés par le terme «ebionites» qui signifie «pauvres», ils rejetaient tous les lettres de Paul, s'attachant particulièrement à l'évangile de Matthieu pour des raisons évidentes.

Mais revenons au début de l'Église; les douze apôtres ont compris l'enseignement de Jésus comme une grâce supplémentaire se rajoutant à la grâce reçue dans la loi mosaïque. Dans la suite de Matthieu 5, loin de rendre la loi caduque, Jésus va encore plus loin que les Pharisiens dans l'observance de la loi, il la développe et remonte jusqu'aux intentions du cœur, par exemple Mt.5:27-28

Mattthieu 5 :27 Vous avez appris qu’il a été dit : Tu ne commettras point d’adultère. 28 Mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur.

Jean résume bien l'enseignement de Jésus venant expliquer la loi quand il déclare :

Jean 1 :16 Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce pour grâce ; 17 car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ.

La traduction « grâce pour grâce » dans la Bible Segond est discutable, elle laisse à penser que la grâce apportée par l'enseignement de Jésus est venue remplacer la grâce apportée par la loi de Moïse. La Segond 21 a plutôt choisi de traduire la préposition grecque « anti » reliant les deux grâces par « grâce sur grâce ». Kuen dans sa Bible du Semeur choisit : « Il a déversé sur nous une grâce après l’autre. » La Bible en Français courant va dans le même sens : « nous avons reçu une bénédiction après l’autre. »

Ces traductions suivent la compréhension des Pères de l'Église qui ont écrit dans leur traduction byzantine : tèn mia carin katopin tèn allèn: une grâce après une autre.

Les enseignements de Jésus dans les évangiles montrent qu'il n'était pas venu vers les brebis d'Israël avec l'idée de leur faire abandonner la loi de Moïse et de la remplacer par ses enseignements mais plutôt qu'il est venu accomplir la loi tout en expliquant comment Dieu voulait que les juifs la mettent vraiment en pratique.

La loi de Moïse a été donnée aux juifs, les pharisiens parmi les juifs chrétiens voulaient que les païens se convertissent à Jésus observent aussi la loi. Après un vif débat, les apôtres ont décidé de ne pas imposer la loi de Moïse aux païens, ce qui démontrent aussi leur ferme intention de continuer à l'observer et même de montrer à tous les juifs que Paul observait lui aussi la loi.

Actes 21:17 Lorsque nous arrivâmes à Jérusalem, les frères nous reçurent avec joie. 18 Le lendemain, Paul se rendit avec nous chez Jacques, et tous les anciens s’y réunirent. 19 Après les avoir salués, il raconta en détail ce que Dieu avait fait au milieu des païens par son ministère. 20 Quand ils l’eurent entendu, ils glorifièrent Dieu. Puis ils lui dirent : Tu vois, frère, combien de milliers de Juifs ont cru, et tous sont zélés pour la loi. 21 Or, ils ont appris que tu enseignes à tous les Juifs qui sont parmi les païens à renoncer à Moïse, leur disant de ne pas circoncire les enfants et de ne pas se conformer aux coutumes. 22 Que faire donc ? Sans aucun doute la multitude se rassemblera, car on saura que tu es venu. 23 C’est pourquoi fais ce que nous allons te dire. Il y a parmi nous quatre hommes qui ont fait un vœu ; 24 prends-les avec toi, purifie-toi avec eux, et pourvois à leur dépense, afin qu’ils se rasent la tête. Et ainsi tous sauront que ce qu’ils ont entendu dire sur ton compte est faux, mais que toi aussi tu te conduis en observateur de la loi. 25 A l’égard des païens qui ont cru, nous avons décidé et nous leur avons écrit qu’ils eussent à s’abstenir des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés, et de l’impudicité. 26 Alors Paul prit ces hommes, se purifia, et entra le lendemain dans le temple avec eux, pour annoncer à quel jour la purification serait accomplie et l’offrande présentée pour chacun d’eux. 27 Sur la fin des sept jours, les Juifs d’Asie, ayant vu Paul dans le temple, soulevèrent toute la foule, et mirent la main sur lui, 28 en criant : Hommes Israélites, au secours ! Voici l’homme qui prêche partout et à tout le monde contre le peuple, contre la loi et contre ce lieu ; il a même introduit des Grecs dans le temple, et a profané ce saint lieu. 29 Car ils avaient vu auparavant Trophime d’Ephèse avec lui dans la ville, et ils croyaient que Paul l’avait fait entrer dans le temple. 30 Toute la ville fut émue, et le peuple accourut de toutes parts. Ils se saisirent de Paul, et le traînèrent hors du temple, dont les portes furent aussitôt fermées.

On peut donc s'attendre à ce que les écrits des apôtres reflètent leur compréhension de la loi de Moïse et leur observation scrupuleuse. Une consultation des passages où la loi est mentionnée le confirme. L'apôtre Jean y va d'une déclaration qui ne laisse pas de doute (1Jn.3:4). L'apôtre Jacques, écrivant aux juifs de la diaspora zélés pour la loi de Moïse (Ja.1:1, cf. Ac.21:27 et 22:12), parle souvent de la loi, cela ne devrait pas nous surprendre, lui qui était à la tête de l'Église de Jérusalem où tous étaient zélés pour la loi (Ac.21:20).  Il développe l'affirmation apportée par Jean dans 1Jn.3:4.

Actes 22:12 Or, un nommé Ananias, homme pieux selon la loi, et de qui tous les Juifs demeurant à Damas rendaient un bon témoignage

1 Jean 3:4 Quiconque pèche transgresse la loi, et le péché est la transgression de la loi.

Jacques 2:9 Mais si vous faites acception de personnes, vous commettez un péché, vous êtes condamnés par la loi comme des transgresseurs. 10 Car quiconque observe toute la loi, mais pèche contre un seul commandement, devient coupable de tous. 11 En effet, celui qui a dit : Tu ne commettras point d’adultère, a dit aussi : Tu ne tueras point. Or, si tu ne commets point d’adultère, mais que tu commettes un meurtre, tu deviens transgresseur de la loi. 12 Parlez et agissez comme devant être jugés par une loi de liberté,

Pour Jacques, la loi de Moïse est parfaite, elle apporte la liberté et apporte le bonheur à celui qui la met en pratique (Ja.1:25); le frère est l'observateur de la loi (Ja.4:11). Dans Ja.2:8, il cite aussi Lé.19:18 que Jésus avait repris aussi.

Jacques 1:25 Mais celui qui aura plongé les regards dans la loi parfaite, la loi de la liberté, et qui aura persévéré, n’étant pas un auditeur oublieux, mais se mettant à l’œuvre, celui-là sera heureux dans son activité.

Jacques 4:11 Ne parlez point mal les uns des autres, frères. Celui qui parle mal d’un frère, ou qui juge son frère, parle mal de la loi et juge la loi. Or, si tu juges la loi, tu n’es pas observateur de la loi, mais tu en es juge.

Jacques 2:8 Si vous accomplissez la loi royale, selon l’Ecriture : Tu aimeras ton prochain comme toi-même, vous faites bien.

Nous voyons donc que non seulement les apôtres (en dehors de Paul qui la pratiquaient seulement en présence des juifs, cf. 1Co.9:20) pratiquaient encore la loi de Moïse après la Pentecôte mais qu'ils continuaient à l'enseigner, eux qui se concentraient particulièrement à prêcher l'évangile aux juifs du monde entier, reconnaissant que Dieu avait choisi Paul pour annoncer l'évangile aux païens sans les forcer à observer la loi de Moïse.

1 Corinthiens 9:20 Avec les Juifs, j’ai été comme Juif, afin de gagner les Juifs ; avec ceux qui sont sous la loi, comme sous la loi quoique je ne sois pas moi-même sous la loi, afin de gagner ceux qui sont sous la loi ; 21 avec ceux qui sont sans loi, comme sans loi quoique je ne sois point sans la loi de Dieu, étant sous la loi de Christ, afin de gagner ceux qui sont sans loi. 22 J’ai été faible avec les faibles, afin de gagner les faibles. Je me suis fait tout à tous, afin d’en sauver de toute manière quelques-uns. 23 Je fais tout à cause de l’Evangile, afin d’y avoir part.

Voici le passage où les juifs chrétiens ont décidé après des débats animés de ne pas imposer la loi de Moïse aux païens qui se convertissaient au Seigneur Jésus-Christ.

Actes 15 :1 Quelques hommes, venus de la Judée, enseignaient les frères, en disant: Si vous n’êtes circoncis selon le rite de Moïse, vous ne pouvez être sauvés. 2 Paul et Barnabas eurent avec eux un débat et une vive discussion ; et les frères décidèrent que Paul et Barnabas, et quelques-uns des leurs, monteraient à Jérusalem vers les apôtres et les anciens, pour traiter cette question. 3 Après avoir été accompagnés par l’Eglise, ils poursuivirent leur route à travers la Phénicie et la Samarie, racontant la conversion des païens, et ils causèrent une grande joie à tous les frères. 4 Arrivés à Jérusalem, ils furent reçus par l’Eglise, les apôtres et les anciens, et ils racontèrent tout ce que Dieu avait fait avec eux. 5 Alors quelques-uns du parti des pharisiens, qui avaient cru, se levèrent, en disant qu’il fallait circoncire les païens et exiger l’observation de la loi de Moïse. 6 Les apôtres et les anciens se réunirent pour examiner cette affaire. 7 Une grande discussion s’étant engagée, Pierre se leva, et leur dit : Hommes frères, vous savez que dès longtemps Dieu a fait un choix parmi vous, afin que, par ma bouche, les païens entendissent la parole de l’Evangile et qu’ils crussent. 8 Et Dieu, qui connaît les cœurs, leur a rendu témoignage, en leur donnant le Saint-Esprit comme à nous ; 9 il n’a fait aucune différence entre nous et eux, ayant purifié leurs cœurs par la foi. 10 Maintenant donc, pourquoi tentez-vous Dieu, en mettant sur le cou des disciples un joug que ni nos pères ni nous n’avons pu porter ? 11 Mais c’est par la grâce du Seigneur Jésus que nous croyons être sauvés, de la même manière qu’eux. 12 Toute l’assemblée garda le silence, et l’on écouta Barnabas et Paul, qui racontèrent tous les miracles et les prodiges que Dieu avait faits par eux au milieu des païens. 13 Lorsqu’ils eurent cessé de parler, Jacques prit la parole, et dit : Hommes frères, écoutez-moi ! 14 Simon a raconté comment Dieu a d’abord jeté les regards sur les nations pour choisir du milieu d’elles un peuple qui portât son nom. 15 Et avec cela s’accordent les paroles des prophètes, selon qu’il est écrit: 16 Après cela, je reviendrai, et je relèverai de sa chute la tente de David, J’en réparerai les ruines, et je la redresserai, 17 Afin que le reste des hommes cherche le Seigneur, ainsi que toutes les nations sur lesquelles mon nom est invoqué, dit le Seigneur, qui fait ces choses, 18 Et à qui elles sont connues de toute éternité. 19 C’est pourquoi je suis d’avis qu’on ne crée pas des difficultés à ceux des païens qui se convertissent à Dieu, 20 mais qu’on leur écrive de s’abstenir des souillures des idoles, de l’impudicité, des animaux étouffés et du sang. 21 Car, depuis bien des générations, Moïse a dans chaque ville des gens qui le prêchent, puisqu’on le lit tous les jours de sabbat dans les synagogues.

Pour conclure, c'est important de faire de notre mieux pour lire la Bible avec les yeux du chrétien de l'époque du Nouveau Testament d'abord le sens que l'auteur désirait transmettre à ses auditeurs et ensuite demander à Dieu de nous faire comprendre comment il désire que nous l'appliquions à nos vies. Nous pouvonsrendre grâces à Dieu de nous avoir dispensés d'observer les 613 commandements de la loi de Moïse, résumant tout cela dans le commandement d'aimer Dieu et son corrolaire, d'aimer son prochain car celui qui aime accomplit la justice de Dieu.

Romains 13:8 Ne devez rien à personne, si ce n’est de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime les autres a accompli la loi.

L'observateur de la loi c'est donc celui qui aime !

- Le webmestre









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner


Depuis le 20 décembre 2009, visites sur les pages de ce thème

Nous sommes jeudi 19 janvier 2017