iv>
 
   
 


Les apôtres qui observaient la loi mosaïque


Ga.2:8 car celui qui a fait de Pierre l'apôtre des circoncis a aussi fait de moi l'apôtre des païens, et ayant reconnu la grâce qui m'avait été accordée, 9 Jacques, Céphas et Jean, qui sont considérés comme des piliers, nous ont alors donné la main d’association, à Barnabas et à moi, afin que nous allions, nous vers les non-Juifs, eux vers les circoncis.

Implication de ce passage :

Les épîtres de Jacques, de Pierre et de Jean ont été écrites aux juifs chrétiens, car ce sont vers eux que Dieu les avait envoyés, ce qui est confirmé dans l'introduction des lettres de Pierre et de Jacques. Nous allons maintenant voir que tant les auteurs que les récepteurs de leurs épîtres continuaient à observer la loi de Moïse. Paul a accusé Pierre de forcer les païens à suivre la loi de Moïse même si les apôtres en avaient décidé autrement au concile de Jérusalem (Ac.15:1-30 et Ga.2:1-14).

Ga.2:14 j’ai dit à Pierre devant tous: «Si toi, qui es juif, tu vis à la manière des non-Juifs et non à la manière des Juifs, pourquoi veux-tu forcer les non-Juifs à se comporter comme des Juifs?

Dans l'introduction de sa première épître, Pierre adresse sa lettre spécifiquement aux juifs de la diaspora ; "ceux qui sont étrangers et dispersés" les désignent.

1Pierre 1:1 Pierre, apôtre de Jésus-Christ, à ceux qui sont étrangers et dispersés dans le Pont, la Galatie, la Cappadoce, l’Asie et la Bithynie, 2 et qui sont élus selon la prescience de Dieu le Père, par la sanctification de l’Esprit, afin qu’ils deviennent obéissants, et qu’ils participent à l’aspersion du sang de Jésus-Christ : que la grâce et la paix vous soient multipliées !

Dans l'introduction de son épître, Jacques adresse aussi sa lettre spécifiquement aux juifs de la diaspora

Jacques 1:1 Jacques, serviteur de Dieu et du Seigneur Jésus-Christ, aux douze tribus qui sont dans la dispersion, salut !

Plus loin, il fait référence à la loi de Moïse comme étant la loi royale, donc la loi du royaume de Dieu

Ja.2:8 Si vous accomplissez la loi royale, selon l’Ecriture : Tu aimeras ton prochain comme toi-même, vous faites bien. 9 Mais si vous faites acception de personnes, vous commettez un péché, vous êtes condamnés par la loi comme des transgresseurs. 10 Car quiconque observe toute la loi, mais pèche contre un seul commandement, devient coupable de tous. 11 En effet, celui qui a dit : Tu ne commettras point d’adultère, a dit aussi : Tu ne tueras point. Or, si tu ne commets point d’adultère, mais que tu commettes un meurtre, tu deviens transgresseur de la loi. 12 Parlez et agissez comme devant être jugés par une loi de liberté,

Jacques ne rigolait pas avec l'observation de la loi de Moïse, Pierre en avait même peur au point d'agir en hypocrite (Ga.2:12). Jacques déclare aux juifs dispersés qui auraient envie de vivre comme des païens convertis dans l'église : tu transgresses un seul (des 613) commandements de la loi, tu deviens coupable de tous.

Ga.2:11 Mais lorsque Céphas vint à Antioche, je lui résistai en face, parce qu’il était répréhensible. 12 En effet, avant l’arrivée de quelques personnes envoyées par Jacques, il mangeait avec les païens ; et, quand elles furent venues, il s’esquiva et se tint à l’écart, par crainte des circoncis. 13 Avec lui les autres Juifs usèrent aussi de dissimulation, en sorte que Barnabas même fut entraîné par leur hypocrisie. 14 Voyant qu’ils ne marchaient pas droit selon la vérité de l’Evangile, je dis à Céphas, en présence de tous : Si toi qui es Juif, tu vis à la manière des païens et non à la manière des Juifs, pourquoi forces-tu les païens à judaïser ?

Jean ne mentionne pas les destinataires de sa première épître mais le langage qu'il tient ne laisse aucun doute à ce sujet :

1Jn.3:4 Quiconque pèche transgresse la loi, et le péché est la transgression de la loi.

Comme Jacques, Pierre et tous les autres juifs convertis à Jésus-Christ, Jean continuait à observer scrupuleusement la loi de Moïse au point où il définit le péché comme étant la transgression de la loi. Pour Jésus, Jésus n'est pas venu abolir la loi de Moïse qu'il considére comme une grâce, Jésus est venu apporter une autre manifestation de la grâce de Dieu.

Jean 1:16 Nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce sur grâce. 17 En effet, la loi a été donnée à travers Moïse, mais la grâce et la vérité sont venues à travers Jésus-Christ.

Matthieu faisait aussi partie des apôtres qui observaient scrupuleusement la loi de Moïse. Il avait écrit son évangile en araméen spécifiquement pour les milliers de juifs d'Israël qui s'étaient convertis au Seigneur parlant cette langue. Voici les paroles qu'il cite de Jésus qui ne laisse aucun doute sur sa position face à la loi de Moïse :

Matthieu 5:17 »Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. 18 En effet, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre n’auront pas disparu, pas une seule lettre ni un seul trait de lettre ne disparaîtra de la loi avant que tout ne soit arrivé. 19 Celui donc qui violera l’un de ces plus petits commandements et qui enseignera aux hommes à faire de même sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux; mais celui qui les mettra en pratique et les enseignera aux autres, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux.

Voici donc ce qu'entendaient les premiers chrétiens juifs en Israël avant la destruction du temple en 70 ap JC lorsqu'on leur lisait l'évangile dans les réunions d'église. Tout le contraire de ce que Paul ensrignait dans Ep.2:15 et Ro.10:4.

Ephésiens 2:15 Par sa mort, il a rendu sans effet la loi avec ses commandements et leurs règles, afin de créer en lui-même un seul homme nouveau à partir des deux, établissant ainsi la paix.

Romains 10:4 car Christ est la fin de la loi, pour la justification de tous ceux qui croient.

Matthieu cite Jésus pour dire à ses frères juifs que Jésus n'est pas venu abolir la loi mais l'accomplir, la mettre en pratique plus que même les pharisiens et les scribes qu'on admiraient à l'époque pour leur zèle de la loi de Moïse.

Matthieu 5:20 En effet, je vous le dis, si votre justice ne dépasse pas celle des spécialistes de la loi et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux.

Dans le reste du chapitre 5, Matthieu explique en détail ce qu'il entend par accomplissement de la loi de Moïse ; loin d'être une déclaration faisant croire aux chrétiens juifs qui l'entendaient que l'observation de la loi de Moïse n'était plus nécessaire parce que Jésus l'avait accompli à leur place, Matthieu parle d'être justifié d'entrer dans le royaume des cieux en appliquant la loi à un niveau supérieur à ceux des religieux zélés de son époque. Il reprend dans le reste du chapitre plusieurs commandements de la loi mosaïque et met la barre encore plus haute pour permettre l'entrée dans le royaume de Dieu. Matthieu utilise alors la formule "Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens (dans la loi de Moïse évidemment):... Mais moi je vous dis:

Matthieu 5:21 »Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens: ‘Tu ne commettras pas de meurtre; celui qui commet un meurtre mérite de passer en jugement.’ 22 Mais moi je vous dis: Tout homme qui se met sans raison en colère contre son frère mérite de passer en jugement; celui qui traite son frère d’imbécile mérite d’être puni par le tribunal, et celui qui le traite de fou mérite d’être puni par le feu de l’enfer. 23 Si donc tu présentes ton offrande vers l’autel et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, 24 laisse ton offrande devant l’autel et va d’abord te réconcilier avec ton frère, puis viens présenter ton offrande. 25 Mets-toi rapidement d’accord avec ton adversaire, pendant que tu es en chemin avec lui, de peur qu’il ne te livre au juge, que le juge ne te livre à l’officier de justice et que tu ne sois mis en prison. 26 Je te le dis en vérité, tu n’en sortiras pas avant d’avoir remboursé jusqu’au dernier centime. 27 »Vous avez appris qu’il a été dit: Tu ne commettras pas d’adultère. 28 Mais moi je vous dis: Tout homme qui regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son coeur. 29 Si ton oeil droit te pousse à mal agir, arrache-le et jette-le loin de toi, car il vaut mieux pour toi subir la perte d’un seul de tes membres que de voir ton corps entier jeté en enfer. 30 Et si ta main droite te pousse à mal agir, coupe-la et jette-la loin de toi, car il vaut mieux pour toi subir la perte d’un seul de tes membres que de voir ton corps entier jeté en enfer. 31 »Il a été dit: Que celui qui renvoie sa femme lui donne une lettre de divorce. 32 Mais moi, je vous dis: Celui qui renvoie sa femme, sauf pour cause d’infidélité, l’expose à devenir adultère, et celui qui épouse une femme divorcée commet un adultère. 33 »Vous avez encore appris qu’il a été dit aux anciens: Tu ne violeras pas ton serment, mais tu accompliras ce que tu as promis au Seigneur. 34 Mais moi je vous dis de ne pas jurer du tout, ni par le ciel, parce que c’est le trône de Dieu, 35 ni par la terre, parce que c’est son marchepied, ni par Jérusalem, parce que c’est la ville du grand roi. 36 Ne jure pas non plus par ta tête, car tu ne peux pas rendre blanc ou noir un seul cheveu. 37 Que votre parole soit ‘oui’ pour oui, ‘non’ pour non; ce qu’on y ajoute vient du mal. 38 »Vous avez appris qu’il a été dit: Oeil pour oeil et dent pour dent. 39 Mais moi je vous dis de ne pas résister au méchant. Si quelqu’un te gifle sur la joue droite, tends-lui aussi l’autre. 40 Si quelqu’un veut te faire un procès et prendre ta chemise, laisse-lui encore ton manteau. 41 Si quelqu’un te force à faire un kilomètre, fais-en deux avec lui. 42 Donne à celui qui t’adresse une demande et ne te détourne pas de celui qui veut te faire un emprunt. 43 »Vous avez appris qu’il a été dit: ‘Tu aimeras ton prochain et tu détesteras ton ennemi.’ 44 Mais moi je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous détestent et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, 45 afin d’être les fils de votre Père céleste. En effet, il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes. 46 Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous? Les collecteurs d’impôts n’agissent-ils pas de même? 47 Et si vous saluez seulement vos frères, que faites-vous d’extraordinaire? Les membres des autres peuples n’agissent-ils pas de même? 48 Soyez donc parfaits comme votre Père céleste est parfait.

Les apôtres et les anciens ont statué que les païens convertis n'avaient pas besoin de suivre la loi de Moïse mais que eux qui étaient juifs allaient continuer à l'observer, personne ne voulant devenir le plus petit dans le royaume des cieux comme Saul qu'on avait surnommé "Paul" (petit) parce qu'il enseignait aux autres de cesser d'obéir à la loi de Moïse (d'ailleurs Paul se reconnaissait lui-même comme le plus petit des apôtres (Ep.3:8), non pas cependant pour cette raison mais parce qu'il avait persécuté l'église de Dieu (1Co.15:9)). Pierre, Jean et Jacques ne voulaient pas être des "Paul", Céphas le roc et Jean et Jacques, les fils du tonnerre (Boanergès), voulaient tous être les plus grands dans le royaume des cieux et même être assis à la droite et la gauche de Jésus (Mt.20:21) alors ils étaient tous très zélés dans l'observation de la loi de Moïse. Ils prenaient Jésus au sérieux quand il disait :

Matthieu 5:19 Celui donc qui violera l’un de ces plus petits commandements et qui enseignera aux hommes à faire de même sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux; mais celui qui les mettra en pratique et les enseignera aux autres, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux.

Dans Matthieu 5, Matthieu cite Jésus disant que tant que le ciel et la terre existeront, la loi de Moïse demeurera en vigueur, aucun de ses commandements ne deviendra caduque.

Matthieu 5:18 En effet, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre n’auront pas disparu, pas une seule lettre ni un seul trait de lettre ne disparaîtra de la loi avant que tout ne soit arrivé.

Toujours dans Matthieu, on lit que Jésus encourageait ses disciples à ne pas donner ce qui est saint aux chiens, cela fait référence à la loi de Moïse qui est sainte (Ro.7:12), tandis que les chiens font référence à tous les païens qui ne connaissent pas Dieu (Mt.15:26, 2Pi.2:22) et qui n'ont pas leur place dans le royaume de Dieu (Ph.3:2, Ap.22:15).

Romains 7:12 La loi donc est sainte, et le commandement est saint, juste et bon.

Matthieu 7:6 Ne donnez pas les choses saintes aux chiens, et ne jetez pas vos perles devant les pourceaux, de peur qu’ils ne les foulent aux pieds, ne se retournent et ne vous déchirent.

Les juifs percevaient les chiens comme des animaux incapables de discerner ce qui est bon et qui fouleraient de leurs pieds les perles pour aller manger des choses impures. Les chiens pouvaient être possédés par les démons, comme les porcs (Mt.8:32).

Pour les juifs, les gens qui leur ressemblent étaient tous ceux qui n'étaient pas juifs comme eux, incapables qu'ils étaient de discerner ce qui était saint. Après la Pentecôte, pendant plusieurs années, les juifs chrétiens ont continué à penser ainsi et cela a pris une vision divine pour décider Pierre à aller rencontrer un païen pour lui parler de Jésus, voir Actes 10.

Donc les apôtres ne voyaient pas du tout les choses comme Paul qui enseignait que depuis la mort et la résurrection de Jésus, les chrétiens (juifs inclus) n'avaient plus besoin de suivre la loi de Moïse. Quand Paul est revenu les voir par la suite, il a même dû observer la loi de Moïse en leur présence pour "prouver" aux autres chrétiens juifs que ce qu'il enseignait dans ses épîtres (tant aux païens qu'aux juifs) était faux (Ac.21:24) !!! Ce qui est encore plus étonnant c'est que Paul ait accepté d'embarquer dans cette manigance qui n'a évidemment pas fonctionné.

Ac.21:18 Le lendemain, Paul se rendit avec nous chez Jacques, et tous les anciens s’y réunirent. 19 Après les avoir salués, il raconta en détail ce que Dieu avait fait au milieu des païens par son ministère. 20 Quand ils l’eurent entendu, ils glorifièrent Dieu. Puis ils lui dirent : Tu vois, frère, combien de milliers de Juifs ont cru, et tous sont zélés pour la loi. 21 Or, ils ont appris que tu enseignes à tous les Juifs qui sont parmi les païens à renoncer à Moïse, leur disant de ne pas circoncire les enfants et de ne pas se conformer aux coutumes. 22 Que faire donc ? Sans aucun doute la multitude se rassemblera, car on saura que tu es venu. 23 C’est pourquoi fais ce que nous allons te dire. Il y a parmi nous quatre hommes qui ont fait un vœu ; 24 prends-les avec toi, purifie-toi avec eux, et pourvois à leur dépense, afin qu’ils se rasent la tête. Et ainsi tous sauront que ce qu’ils ont entendu dire sur ton compte est faux, mais que toi aussi tu te conduis en observateur de la loi. 25 A l’égard des païens qui ont cru, nous avons décidé et nous leur avons écrit qu’ils eussent à s’abstenir des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés, et de l’impudicité.

C'est un exemple probant de la manière que Paul se faisait tout à tous, au point où il a tenté de passer pour un observateur de la loi de Moïse qui enseigne aux autres de faire pareil.

1Co.9:19 Car, bien que je sois libre à l’égard de tous, je me suis rendu le serviteur de tous, afin de gagner le plus grand nombre. 20 Avec les Juifs, j’ai été comme Juif, afin de gagner les Juifs ; avec ceux qui sont sous la loi, comme sous la loi quoique je ne sois pas moi-même sous la loi, afin de gagner ceux qui sont sous la loi ; 21 avec ceux qui sont sans loi, comme sans loi quoique je ne sois point sans la loi de Dieu, étant sous la loi de Christ, afin de gagner ceux qui sont sans loi. 22 J’ai été faible avec les faibles, afin de gagner les faibles. Je me suis fait tout à tous, afin d’en sauver de toute manière quelques-uns. 23 Je fais tout à cause de l’Evangile, afin d’y avoir part.

Si Paul pouvait adopter son comportement face aux gens qu'il côtoyait dans sa vie quotidienne, par exemple en étant observateur de la loi de Moïse avec les juifs chrétiens, sur le plan doctrinal dans ses lettres, il ne faisait pas ce genre de concession.

Ga.2:15 Nous, nous sommes Juifs de naissance, et non pécheurs d’entre les païens. 16 Néanmoins, sachant que ce n’est pas par les œuvres de la loi que l’homme est justifié, mais par la foi en Jésus-Christ, nous aussi nous avons cru en Jésus-Christ, afin d’être justifiés par la foi en Christ et non par les œuvres de la loi, parce que nulle chair ne sera justifiée par les œuvres de la loi. 17 Mais, tandis que nous cherchons à être justifiés par Christ, si nous étions aussi nous-mêmes trouvés pécheurs, Christ serait-il un ministre du péché ? Loin de là ! 18 Car, si je rebâtis les choses que j’ai détruites, je me constitue moi-même un transgresseur, 19 car c’est par la loi que je suis mort à la loi, afin de vivre pour Dieu. 20 J’ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi ; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi. 21 Je ne rejette pas la grâce de Dieu ; car si la justice s’obtient par la loi, Christ est donc mort en vain.

Ro.10:1 Frères, le vœu de mon cœur et ma prière à Dieu pour eux, c’est qu’ils soient sauvés. 2 Je leur rends le témoignage qu’ils ont du zèle pour Dieu, mais sans intelligence: 3 ne connaissant pas la justice de Dieu, et cherchant à établir leur propre justice, ils ne se sont pas soumis à la justice de Dieu ; 4 car Christ est la fin de la loi, pour la justification de tous ceux qui croient. 5 En effet, Moïse définit ainsi la justice qui vient de la loi : L’homme qui mettra ces choses en pratique vivra par elles. 6 Mais voici comment parle la justice qui vient de la foi : Ne dis pas en ton cœur : Qui montera au ciel ? c’est en faire descendre Christ ; 7 ou : Qui descendra dans l’abîme ? c’est faire remonter Christ d’entre les morts. 8 Que dit-elle donc ? La parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton cœur. Or, c’est la parole de la foi, que nous prêchons. 9 Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. 10 Car c’est en croyant du cœur qu’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut, 11 selon ce que dit l’Ecriture: (10-11) Quiconque croit en lui ne sera point confus. 12 Il n’y a aucune différence, en effet, entre le Juif et le Grec, puisqu’ils ont tous un même Seigneur, qui est riche pour tous ceux qui l’invoquent. 13 Car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé.

Toutes les épîtres du Nouveau Testament sont inspirées de Dieu par le Saint-Esprit, mais si on ne tient pas compte des croyances des auteurs et des récepteurs des épîtres, on ne pourra pas interpréter correctement et appliquer cela à nos propres vies. Le Seigneur Jésus-Christ a révélé à Paul que les païens n'avaient pas besoin de devenirs juifs pourfaire partie de l'église, cette révélation a été un dur coup pour l'orgueil des juifs qui ont mis des décennies et même des siècles avant de vraiment l'accepter. Justin Martyr qui avécu 100 ans plus tard, dans son livre "Dialogue avec Tryphon 47." distingue entre les chrétiens juifs qui observent la loi de Moïse mais qui ne requièrent pas l'observation par les chrétiens d'origine païenne et ceux qui croient que l'observationde la loi de Moïse est obligatoire.

Nous, païens convertis, ne sommes pas visés par Jean quand il écrit que celui qui transgresse la loi de Moïse commet un péché car il a adressé sa lettre à des juifs chrétiens et il avait été décidé par Jean et les autres apôtres que les païens n'avaient pas à se soumettre à la loi de Moïse (Ac.15:1-29). C'est la même chose pour Jacques quand il écrit que celui qui désobéit à un seul commandement de la loi devient coupable de tous.

Actes 15:1 Quelques hommes, venus de la Judée, enseignaient les frères, en disant : Si vous n'êtes circoncis selon le rite de Moïse, vous ne pouvez être sauvés. 2 Paul et Barnabas eurent avec eux un débat et une vive discussion; et les frères décidèrent que Paul et Barnabas, et quelques-uns des leurs, monteraient à Jérusalem vers les apôtres et les anciens, pour traiter cette question. 3 Après avoir été accompagnés par l'Eglise, ils poursuivirent leur route à travers la Phénicie et la Samarie, racontant la conversion des païens, et ils causèrent une grande joie à tous les frères. 4 Arrivés à Jérusalem, ils furent reçus par l'Eglise, les apôtres et les anciens, et ils racontèrent tout ce que Dieu avait fait avec eux. 5 Alors quelques-uns du parti des pharisiens, qui avaient cru, se levèrent, en disant qu'il fallait circoncire les païens et exiger l'observation de la loi de Moïse. 6 Les apôtres et les anciens se réunirent pour examiner cette affaire. 7 Une grande discussion s'étant engagée, Pierre se leva, et leur dit : Hommes frères, vous savez que dès longtemps Dieu a fait un choix parmi vous, afin que, par ma bouche, les païens entendissent la parole de l'Evangile et qu'ils crussent. 8 Et Dieu, qui connaît les coeurs, leur a rendu témoignage, en leur donnant le Saint-Esprit comme à nous; 9 il n'a fait aucune différence entre nous et eux, ayant purifié leurs coeurs par la foi. 10 Maintenant donc, pourquoi tentez-vous Dieu, en mettant sur le cou des disciples un joug que ni nos pères ni nous n'avons pu porter ? 11 Mais c'est par la grâce du Seigneur Jésus que nous croyons être sauvés, de la même manière qu'eux. 12 Toute l'assemblée garda le silence, et l'on écouta Barnabas et Paul, qui racontèrent tous les miracles et les prodiges que Dieu avait faits par eux au milieu des païens. 13 Lorsqu'ils eurent cessé de parler, Jacques prit la parole, et dit : Hommes frères, écoutez-moi ! 14 Simon a raconté comment Dieu a d'abord jeté les regards sur les nations pour choisir du milieu d'elles un peuple qui portât son nom. 15 Et avec cela s'accordent les paroles des prophètes, selon qu'il est écrit : 16 Après cela, je reviendrai, et je relèverai de sa chute la tente de David, J'en réparerai les ruines, et je la redresserai, 17 Afin que le reste des hommes cherche le Seigneur, Ainsi que toutes les nations sur lesquelles mon nom est invoqué, Dit le Seigneur, qui fait ces choses, 18 Et à qui elles sont connues de toute éternité. 19 C'est pourquoi je suis d'avis qu'on ne crée pas des difficultés à ceux des païens qui se convertissent à Dieu, 20 mais qu'on leur écrive de s'abstenir des souillures des idoles, de l'impudicité, des animaux étouffés et du sang. 21 Car, depuis bien des générations, Moïse a dans chaque ville des gens qui le prêchent, puisqu'on le lit tous les jours de sabbat dans les synagogues. 22 Alors il parut bon aux apôtres et aux anciens, et à toute l'Eglise, de choisir parmi eux et d'envoyer à Antioche, avec Paul et Barnabas, Jude appelé Barsabas et Silas, hommes considérés entre les frères. 23 Ils les chargèrent d'une lettre ainsi conçue : Les apôtres, les anciens, et les frères, aux frères d'entre les païens, qui sont à Antioche, en Syrie, et en Cilicie, salut ! 24 Ayant appris que quelques hommes partis de chez nous, et auxquels nous n'avions donné aucun ordre, vous ont troublés par leurs discours et ont ébranlé vos âmes, 25 nous avons jugé à propos, après nous être réunis tous ensemble, de choisir des délégués et de vous les envoyer avec nos bien-aimés Barnabas et Paul, 26 ces hommes qui ont exposé leur vie pour le nom de notre Seigneur Jésus-Christ. 27 Nous avons donc envoyé Jude et Silas, qui vous annonceront de leur bouche les mêmes choses. 28 Car il a paru bon au Saint-Esprit et à nous de ne vous imposer d'autre charge que ce qui est nécessaire, 29 savoir, de vous abstenir des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés, et de l'impudicité, choses contre lesquelles vous vous trouverez bien de vous tenir en garde. Adieu.

Éphésiens 3:1 Moi Paul, je suis le prisonnier de Jésus-Christ pour vous, les non-Juifs, 2 si du moins vous avez appris comment je fais part de la grâce de Dieu qui m’a été confiée pour vous. 3 C’est par révélation qu’il m’a fait connaître ce mystère tel que je l’ai déjà décrit en quelques mots. 4 En les lisant, vous pouvez vous rendre compte de la compréhension que j’ai du mystère de Christ. 5 Il n’a pas été porté à la connaissance des hommes des générations passées comme il a maintenant été révélé par l’Esprit à ses saints apôtres et prophètes. 6 Ce mystère, c’est que les non-Juifs sont cohéritiers des Juifs, qu’ils forment un corps avec eux et participent à la même promesse de Dieu en Jésus-Christ par l’Evangile. 7 J’en suis devenu le serviteur conformément au don de la grâce de Dieu, qui m’a été accordé en raison de l’efficacité de sa puissance. 8 Moi qui suis le plus petit de tous les saints, j’ai reçu la grâce d’annoncer parmi les non-Juifs les richesses infinies de Christ 9 et de mettre en lumière pour tous les hommes comment se réalise le mystère caché de toute éternité en Dieu, qui a tout créé par Jésus-Christ






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes dimanche 17 décembre 2017