La virginité perpétuelle de Marie

Je crois que le problème sur la virginité de Marie vient du fait que certains écrivains chrétiens des premiers siècles voient dans les relations conjugales un moindre mal.

Les Corienthiens écrivaient a Paul:"Il n'est pas bon de toucher à la femme".

Vu sous cet angle, la virginité de Marie ne pouvait que s'imposer. Mais si nous considérons le mariage judéo-chretien comme sacré, nous ne trouverons aucun obstacle au fait que Marie ait eu des enfants avec son mari.

Je n'aime pas l'expression "frère uterin" ou demi-frere, dans la mesure ou cela suggère que la génétique de Marie avec tous les péchés commis par ses ancêtres soit présent dans celle du Sauveur.

J'aimerais plutôt considérer que Jésus comme la semence spirituelle, celle de la foi de la famille davidique.

Le fait que Sa conception intervient dans le cadre du mariage est important. Selon Matthieu, il appartient à Joseph de nommer l'Enfant Céleste.

Apres avoir reçu l'Enfant Divin, je ne vois pas pourquoi Joseph et Marie n'auraient pas des enfants. Je ne vois pas ce qu'il y a de choquant dans tout cela.

Il faut peut-être revoir certaines valeurs en se laissant éclairer par l'Esprit Saint à travers la meditation biblique.

Je ne suis pas contre la tradition, mais je constate que le Seigneur a mis en exergue l'autorité de l'Écriture au cours d'un débat sur la tradition des Pères.

- Andronicus



Pour ajouter à tous ce qui a été dit concernant la virginité de Marie, j'aimerais ajouter mon grain de sel.

Voici encore une dernière preuve à celles qui ont été dites, que Marie a eu d'autre enfants. Le mot connu est fréquemment employé dans la Bible pour désigner une relation sexuelle entre l’homme et la femme. Les versets qui suivent le démontrent bien. Vous pouvez les relire dans leur contexte bien entendu.

Gen 4 : 1 Adam connut Eve, sa femme; elle conçut, et enfanta Caïn et elle dit: J'ai formé un homme avec l'aide de l'Éternel.
Gen 4 :17 Caïn connut sa femme; elle conçut, et enfanta Hénoc. Il bâtit ensuite une ville, et il donna à cette ville le nom de son fils Hénoc.
Gen 38 : 26 Juda les reconnut, et dit: Elle est moins coupable que moi, puisque je ne l'ai pas donnée B Schéla, mon fils. Et il ne la connut plus.
1 Samuel 1 : 19 Ils se levèrent de bon matin, et après s'être prosternés devant l'Éternel, ils s'en retournèrent et revinrent dans leur maison à Rama. Elkana connut Anne, sa femme, et l'Éternel se souvint d'elle.
1 Roi 1 : 4 Cette jeune fille était fort belle. Elle soigna le roi, et le servit; mais le roi ne la connut point.

Pour ne nommer que ceux là.

Il est indéniable que le terme connu dans les versets précités se rapportent à un relation sexuelle.

Et maintenant regardons ce qui est dit de Joseph et Marie :

Math 1 : 23 Voici, la vierge sera enceinte, elle enfantera un fils, et on lui donnera le nom d'Emmanuel, ce qui signifie Dieu avec nous. Joseph s'étant réveillé fit ce que l'ange du Seigneur lui avait ordonné, et il prit sa femme avec lui. Mais il ne la connut point jusqu'à ce qu'elle eût enfanté un fils, auquel il donna le nom de Jésus.

Le mot jusqu'à détermine un laps de temps défini. Ce qui signifie qu'après l'enfantement de Jésus, Joseph connu sa femme.

Croyez-vous vraiment que le terme connu cité ici signifie autre chose que relation sexuelle entre Joseph et Marie ? Dans ce passage le mot « ginôskô » est employé pour traduire connu.

Or, dans l’histoire d’Israël ce mot était employé comme idiome Juif pour parler de la relation sexuelle entre l'homme et la femme.

Ne pas oublier qu’une bonne exégèse et une bonne herméneutique, tiennent compte des idiomes.

- Gilles






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes vendredi 22 septembre 2017