SI JÉSUS PENSAIT ET PRIAIT COMME CERTAINS CHRÉTIENS...


Prenons un exemple pour montrer combien cela ne fait pas de sens de penser que c'est la volonté de Dieu que ses enfants soient malades.

Imaginons un peu Jésus se comportant comme bien des chrétiens en apprenant que son ami Lazare était malade. Jésus aurait éprouvé une grande sympathie et aurait prié ainsi : « Père, si c'est ta volonté, guéris alors Lazare mais si c'est Toi qui lui a envoyé cette maladie pour lui enseigner des leçons et former son caractère, donne-lui la grâce de la supporter. » Et après avoir appris la mort prématurée de Lazare, Jésus aurait pu prier ainsi : « Père, ainsi donc Lazare avait terminé de faire les œuvres que tu avais préparées pour lui alors tu as décidé de le reprendre à tes côtés, tu donnes et tu ôtes, que Ton nom soit béni. »

Mais Jésus n'est pas fataliste et Il connaît son Dieu et la mission que son Dieu lui avait confiée. Il savait que c'est Satan le voleur de santé qui vient tuer et que Lui était celui que Dieu avait envoyé pour détruire les œuvres de Satan et glorifier Dieu (Jn.11:40). Dieu n'est jamais glorifié par la maladie et la mort qui sont des œuvres du diable, conséquences du péché et des puissances dans l'empire de Satan. Les quatre versets suivants méritent d'être gravés sur la table de votre cœur :

1Jn.3:8 Le Fils de Dieu a paru afin de détruire les oeuvres du diable.

Hé.2:14 il anéantît celui qui a la puissance de la mort, c’est-à-dire le diable,

Ac.10:38 vous savez comment Dieu a oint du Saint-Esprit et de force Jésus de Nazareth, qui allait de lieu en lieu faisant du bien et guérissant tous ceux qui étaient sous l’empire du diable, car Dieu était avec lui.

Jn.10:10 Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance.

Comme Jésus disait, si méchants, comme nous le sommes, nous donnons de bonnes choses à nos enfants, Dieu qui est bien meilleur que nous ne saurait nous envoyer ce qui serait nocif, comme la maladie, la pauvreté et le malheur.

Mt.7:9 Lequel de vous donnera une pierre à son fils, s’il lui demande du pain? 10 Ou, s’il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent? 11 Si donc, méchants comme vous l’êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison votre Père qui est dans les cieux donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent.

La maladie n'est pas une bonne chose, n'appelons pas le mal bien. N'attribuons au bon Dieu ce qui est mauvais. Quand Dieu avait tout créé dans Genèse 1 et qu'il avait déclaré que cela était bon, la maladie n'en faisait pas partie.

Dieu, dans sa grâce, sa sagesse et sa puissance a le pouvoir de changer le mal en bien, comme l'avait reconnu Joseph, mais ce n'est jamais lui qui va envoyer le mal sur ses enfants.

Ge.50:20 Vous aviez médité de me faire du mal: Dieu l’a changé en bien, pour accomplir ce qui arrive aujourd’hui, pour sauver la vie à un peuple nombreux.

Ce passage montre bien que ce sont les frères de Joseph, (inspirés par le diable) qui avait médité de lui faire du mal et non Dieu qui a contrecarré les plans diaboliques.

Donc, la prochaine fois que vous serez confrontés à la maladie, vous saurez comment réagir à l'avenir.

- Le webmestre





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes dimanche 22 Octobre 2017