Invoquer, pas juste évoquer

Romains 10:13 Car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé.

Pierre-Antoine Eldin faisait remarquer avec justesse : "Il ne suffit pas de "prononcer" le nom de Jésus-Christ pour être sauvé..."

En effet, "invoquer" c'est bien plus fort que "évoquer". En grec "epikaleomai" est un verbe composé "sur" + "appeler" donc "en appeler", "faire appel" comme quand Paul a fait appel à César pour se sortir de sa situation périlleuse où les juifs voulaient le faire périr (Actes 25:11), nous pouvons de même en appeler à Jésus-Christ pour nous sauver de la situation périlleuse éternelle !

Actes 22:16 Et maintenant, que tardes-tu ? Lève-toi, sois baptisé, et lavé de tes péchés, en invoquant le nom du Seigneur.

1Pierre 1:17 Et si vous invoquez comme Père celui qui juge selon l’œuvre de chacun, sans acception de personnes, conduisez-vous avec crainte pendant le temps de votre pèlerinage

On doit y joindre notre foi quand on mentionne le nom de Jésus si on veut lui faire honneur. Au Québec, c'est souvent encore pire que juste "évoquer", plusieurs parsèment leurs phrases de "Seigneur", "mon doux Jésus", "mon Dieu", "Christ" et j'en passe, sans jamais penser vraiment un seul instant à Jésus ou à son Père. C'est alors une transgression du troisième commandement :

Tu ne prendras point le nom de l'Eternel, ton Dieu, en vain ; car l'Eternel ne laissera point impuni celui qui prendra son nom en vain. Exode 20:7

- Le webmestre









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner

Nous sommes jeudi 19 janvier 2017