Élie et la prière
À la question : «Où est le Dieu d'Élie ?», nous répondons: «Là où il a toujours été, sur son trône !» Mais où sont les Élie de Dieu ? Nous savons qu'Élie était «un homme de la même nature que nous» Ja.5:17, mais, malheureusement, nous ne sommes pas des hommes de prière comme lui ! Un homme qui prie équivaut à une majorité, car Dieu est avec lui. Aujourd'hui, Dieu laisse les hommes de côté, non parce qu'ils sont trop ignorants, mais parce qu'ils se montrent trop indépendants. Frères, nos capacités se changent en handicaps, et nos talents en pierre d'achoppement !

(...) Élie vivait avec Dieu. Il songeait au péché de la nation de la même façon que Dieu, il avait la même attitude envers le péché que Dieu, il condamnait le péché de la même façon que Dieu. Il mettait toutes sa passion dans ses prières, il dénonçait avec fougue le mal qui sévissait dans le pays. Il prêchait avec rudesse. (...) L'Éternel ordonna à Élie: «Cache-toi», puis, de nouveau : «Présente-toi». Nous commettrions une erreur de nous cacher alors que nous devrions reprendre des rois en son nom ; nous en commettrions une autre si nous prêchions quand l'Esprit nous appelle à attendre le Seigneur.

(...) Dieu enjoignit à Élie de se rendre à Kerith, puis à Sarepta. Pour prendre une chambre dans un hôtel 4 étoiles ? Non ! Absolument pas ! À ce prophète de Dieu, ce prédicateur de la justice, l'Éternel intima l'ordre d'habiter chez une veuve dans la misère !

Plus tard la prière d'Élie sur le mont Carmel constitua une requête courte et précise, un véritable chef-d'oeuvre : «Réponds-moi, Éternel, réponds-moi, afin que ce peuple reconnaisse que c'est toi, Éternel, qui es Dieu, et que c'est toi qui ramènes leur coeur !» 1R.18:37. E.M. Bounds affirme, à juste titre, que toute prière publique, courte et puissante, procède d'une longue intercession secrète. Élie pria, non pour la destruction des prêtres idolâtres, non pour que la foudre consume le peuple rebelle d'Israël, mais pour que se manifestent la gloire et la puissance de Dieu.

(...) O, mes frères dans le ministère ! Notre prière consiste en grande partie à donner des conseils à Dieu. Notre prière s'élève, édulcorée par notre ambition, pour nous-mêmes ou pour notre confession. Notre but ne doit tendre que vers Dieu seul. C'est son honneur que l'on bafoue, son Fils que l'on ignore, ses lois que l'on transgresse, son livre que l'on oublie, sa maison que l'on transforme en bureau de bienfaisance.

Quand Dieu a-t-il besoin de plus de patience envers son peuple, sinon quand il «prie» ? Nous lui expliquons ce qu'il doit faire, et comment il doit le faire. Dans nos prières, nous nous permettons de juger et donner notre avis. Bref, nous faisons tout sauf prier.

(...) L'homme qu parviendrait à conduire les croyants à prier, inaugurerait, sous la houlette de Dieu, le plus grand réveil que le monde ait jamais connu. Il n'existe pas le moindre manquement en Dieu. Il peut le faire. Ep.3:20.

- Leonard Ravenhill «Pour quand le Réveil ?» P.31-36






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes dimanche 22 Octobre 2017