Rendre à Dieu l’action de grâce qui lui est due
Dieu dans sa bonté a laissé à l’homme la joie intérieure, mais l’homme agit mal s’il ne reçoit pas ce don avec reconnaissance 

Si les dons de la grâce ne se répandent pas en abondance sur nous, c’est parce que nous sommes ingrats avec notre bienfaiteur et que nous ne faisons pas tout remonter à la source d’où ils jaillissent 

La grâce est toujours accordée à ceux qui la reçoivent avec reconnaissance, et Dieu ordinairement accorde à l’humble ce qu’il ôte à l’orgueilleux. (...)
"Mets toi toujours à la dernière place" (Luc 14:10), et l’on te donnera la première, car pour s’élever, il faut prendre appui sur l’humilité.

Les plus grands saints aux yeux de Dieu sont petits à leurs propres yeux, et plus leur gloire est grande, plus il sont humbles. Fondés sur Dieu et fixés en Lui, ils ne sont pas avides d’une gloire qui vient des hommes. Confiants en Dieu, ils ne sauraient s’élever eux-mêmes.

Ceux qui rapportent à Dieu tout ce qu’ils ont reçu de bon ne vont pas mendier la gloire extérieure et ne veulent recevoir de louanges que de Dieu seul. Leur unique désir est de travailler pour sa plus grande gloire.

Montre-toi donc reconnaissant pour le moindre bienfait et tu te rendras ainsi digne d’en recevoir de plus grands. Regarde la plus petite faveur comme la marque d’une extrême mansuétude.

Si l’on considère la grandeur du donateur, aucun de ses présents ne peut paraître petit ni insignifiant. Et même si ce sont des peines et des corrections que Dieu t’envoie, reçois les encore avec joie, car elles viennent toujours du Seigneur.

Celui qui veut garder la grâce de Dieu doit lui être reconnaissant lorsqu’elle lui est accordée, patient lorsqu’elle lui est retirée ; il doit prier pour la retrouver et rester humble et vigilant pour ne plus la perdre.

- L’imitation de Jésus Christ, livre II, chapitre 10.









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner

Nous sommes mercredi 24 mai 2017