iv>
 
   
 
La prière dans la vie de Jésus
La prière est donc cette adhésion de tout l'être du contemplatif au Dieu «communication». Il ne s'agit pas tant de parler à Dieu, que d'entrer dans le mystère de la communion. Entrer dans cette «demeure» divine où tout est échange, réciprocité et don. Pour entrer dans cet univers où tout, même le silence, parle et échange, le contemplatif privilégie un chemin qui est la «Parole» de Dieu, c'est-à-dire le Dieu «communication» devenu Histoire dans la vie des hommes. Aller à la Bible, c'est réellement devenir partie prenante de ce pèlerinage du Dieu qui se communique à travers notre pauvre croissance et nos pauvres solidarités humaines.

Qu'il parle ou qu'il guérisse, Jésus puise toujours son énergie dans ses entrailles divines où agit le Père. La vie spirituelle chrétienne est toujours, elle aussi, liée à l'efficacité de notre parole et de nos actes. La source de cette efficacité est en Dieu et à l'intérieur de nous-mêmes.

Je constate ensuite, dans la vie si active de Jésus, des moments réguliers de pure gratuité, quand il part seul dans la montagne pour être avec son Père. La vie intérieure, c'est cultiver l'intimité avec le «Tout Autre» qui me permet d'échapper aux illusions de mes actes et de mes paroles. Jésus, en effet, fuit toujours les conséquences de ses réussites publiques et se réfugie dans la gratuité du silence aimant avec son Père. D'autre part, je suis admiratif devant l'extraordinaire liberté de Jésus, capable de donner sa vie, sans jamais permettre que les foules ne la lui prennent. Dans cette subtile dialectique entre les exigences des foules et celles de son être personnel, le Christ puise, par l'expérience intérieure, une incomparable liberté.


- Pierre Arnold






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes lundi 11 décembre 2017