La prière énergique

Jacques 5:16 La prière du juste agit avec une grande force - Segond21

Contexte de Jacques 5:16 des versets 13 à 18. (Bible en Français courant).

Jacques 5 :13 Quelqu’un parmi vous est-il dans la souffrance ? Qu’il prie. Quelqu’un est-il heureux ? Qu’il chante des louanges. 14 L’un de vous est-il malade ? Qu’il appelle les anciens de l’Église ; ceux-ci prieront pour lui et verseront quelques gouttes d’huile sur sa tête au nom du Seigneur. 15 Une telle prière, faite avec foi, sauvera le malade : le Seigneur le remettra debout, et les péchés qu’il a commis lui seront pardonnés. 16 Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin d’être guéris. La prière fervente d’une personne juste a une grande efficacité. 17 Élie était un homme semblable à nous : il pria avec ardeur pour qu’il ne pleuve pas, et il ne tomba pas de pluie sur la terre pendant trois ans et demi. 18 Puis il pria de nouveau ; alors le ciel donna de la pluie et la terre produisit ses récoltes.

Tout d’abord le verset clé, 16.

Jacques 5:16 La prière fervente d’une personne juste a une grande efficacité.

Prier avec ferveur c'est le travail le plus intense qu'un homme peut effectuer. Dieu avait dit à l'homme qu'il travaillerait à la sueur de son front. La seule fois que la Bible rapporte que Jésus a sué, c'est dans le jardin de Gethsemané. Et ce n'est pas seulement de l'eau salée qu'il a transpiré, c'est son propre sang provenant des veines éclatées de son front, tellement son travail effectué dans la prière était forçant. 

La prière fervente n'est pas une activité pour les mauviettes, seuls les braves persévéreront jusqu'à l'exaucement. Élie ne s'est pas relâché ni découragé après avoir prié à quelques reprises pour qu'il pleuve. Il a persévéré jusqu'à l'exaucement.

Le contexte de Jacques 5 parle de la persévérance d'Élie, ceux qui se rappellent de l'histoire citée par Jacques, savent que Élie a dû se remettre sur ses genoux plusieurs fois en prière avant de voir la pluie arriver. S'il avait conclu après sept prières que ce n'était pas la volonté de Dieu, il aurait cessé de prier en ne voyant qu'un petit nuage de la grandeur de la paume de la main, cf. 1Rois 18:41-45.

Jacques était l'expert pour parler de la prière, les Pères de l'Église disaient de lui qu'il avait de la corne sur les genoux tellement il passait du temps dans la prière !

Jacques s'était rappeler que Jésus avait enseigné de toujours prier sans se relâcher. Il faut persévérer, cela est essentiel dans le combat spirituel qui se joue dans les lieux célestes entre les anges envoyés par Dieu pour exaucer nos prières et les démons déterminés à entraver leur mission.

Le mot fervente est la traduction du mot grec energeia.

Parce que c’est la prière fervente (energeia) du juste qui a une grande efficacité (ischuô) Ja.5:16

Le mot énergie convie une image de ferveur, ça nous parle d’action, d’efficacité. La prière du juste est énergique, la prière du juste est énergisante, la prière du juste libère l'énergie divine.  

Quand un juste prie, sa prière a une grande efficacité. - Semeur

La prière du juste agit avec une grande force. - Segond 21

La prière c’est puissant, c’est l’arme la plus puissante à notre disposition parce qu’elle s’adresse à la personne la plus puissante de tout l’univers!

Quand nous prions, Dieu peut faire par cette puissance activée par nos prières, cette puissance qui agit (energeia) en nous infiniment au-delà de ce qu'on peut penser ou imaginer ou exprimer dans nos prières ! Ep.3:20, comme opérer (energeia) des miracles dans la Bible (Mt.14:2, Mc.6:14, 1Co.12:6,11, Ga.3:5, Ep.1:11).

Quand nous prions, Dieu produit (energia) en nous le vouloir et le faire ; le désir et la capacité d'accomplir sa volonté pour nos vies Ph.2:13. Et c'est pourquoi, on lit dans Col.1:29 que la puissance de Dieu agissait (energeia) puissamment en Paul, lui permettant de combattre le bon combat.

Et qu'est-ce qui nous pousse à libérer cette puissance par la prière ? C'est la foi et l'amour

Galates 5:6 La foi est agissante (energeia) par l'amour

Jacques 5:13 Quelqu’un parmi vous est-il dans la souffrance ? Qu’il prie.

Vous voyez que c’était biblique quand je vous ai dit que dans une situation précaire, c'est là qu’on a besoin de demander l’intervention de Dieu. Quelqu’un qui souffre est dans une situation précaire, il est dans un état de faiblesse, il ne sait pas comment il va s’en sortir, alors la chose à faire pour lui c’est d’aller s’adresser à celui qui guérit, à celui qui libère, à celui qui délivre, à celui qui pourvoit.

À celui qui souffre et prie, Dieu lui répond :

Joël 3:10 Que le faible dise maintenant « Je suis fort »

Quand le faible prie, Dieu répond en lui communiquant SA force, on a un bel exemple avec l’apôtre Paul.

2Corinthiens 12:8 Trois fois j’ai prié le Seigneur de me délivrer de cette souffrance. 9 Il m’a répondu : « Ma grâce te suffit. Ma puissance se manifeste précisément quand tu es faible. » Je préfère donc bien plutôt me vanter de mes faiblesses, afin que la puissance du Christ étende sa protection sur moi. 10 C’est pourquoi je me réjouis des faiblesses, des insultes, des détresses, des persécutions et des angoisses que j’endure pour le Christ ; car lorsque je suis faible, c’est alors que je suis fort.

Dans Jacques 5:13, on voit encore la distinction entre la prière et la louange.

Jacques 5:13 Quelqu’un parmi vous est-il dans la souffrance ? Qu’il prie. Quelqu’un est-il heureux ? Qu’il chante des louanges.

Quand ça va mal, on prie d’abord, le Saint-Esprit vient nous consoler et mettre de la joie dans notre coeur, ensuite on se met à louer Dieu. On a un bel exemple de cela dans Actes 16. Ça va très mal pour Paul et Silas qui sont dans la souffrance, enchaînés dans une prison, dénudés avec le dos lacéré par 39 coups de fouet. Au milieu de la nuit, ils priaient ET chantaient des louanges. Ils priaient certainement pour leur libération afin qu’ils puissent continuer leur mission et ils louaient Dieu aussi dans la joie que procure la foi d’être exaucés.

Donc, peu importe quel type de souffrance vous endurez, présentez-la à Dieu dans la prière, ensuite louez Dieu pour sa consolation, pour sa restauration, pour la guérison que le Saint-Esprit entreprend en vous. Paul et Silas en prison ont persévéré dans la foi avec des prières et des louanges jusqu’à la manifestation de leur délivrance, ils n’ont pas attendu le tremblement de terre avant de se mettre à louer Dieu pour leur délivrance. Paul et Silas savaient la mission que Dieu leur avait donné, c’était impossible pour eux de se sortir eux-mêmes de la prison, mais c’était aussi impossible que Dieu les laisse moisir dans la prison ! Alors ils étaient dans la foi et cela se manifestait dans leurs prières et leurs louanges. C’est ce qu’on remarque souvent aussi dans les Psaumes de David, quand il commence par des prières il termine souvent par des louanges.

Dans Jacques 5:15, on lit que c’est la prière de la foi qui sauve le malade, c’est aussi la prière de la foi qui assurance la délivrance de situation impossible humainement parlant. C’est la foi qui fait persévérer dans la prière jusqu’à l’exaucement.

Dans Jacques 5, on lit aussi que la confession des péchés est très importante. Le péché non confessé bloque l’exaucement des prières. 1Pi.3:7 ne pas prendre soin de sa femme fait obstacle à nos prières

Ésaïe 59:1 Non, le bras de l'Eternel n'est pas devenu trop court pour sauver, ni son oreille trop dure pour entendre, 2 mais ce sont vos fautes qui ont fait séparation entre vous et votre Dieu, ce sont vos péchés qui vous l’ont caché et l'ont empêché de vous écouter.

Proverbes 28:13 Celui qui cache ses transgressions ne prospère point, mais celui qui les avoue et les délaisse obtient miséricorde.

En résumé

Dans Jacques 5, on a vu que la prière de la foi, faite par le juste a une grande puissance, elle invite Dieu à manifester sa puissance
  • - pour expérimenter la consolation v.13
  • - pour expérimenter la guérison v.14-16
  • - pour expérimenter le pardon des péchés v.15-16
  • - pour expérimenter la provision, comme Élie v.17-18
La puissance n'est pas en nous ni dans notre prière, la puissance est en Dieu, notre prière ne fait que permettre à Dieu d'intervenir dans nos vies en libérant son énergie pour accomplir des miracles. Alors si on se sent bien faible, sans puissance, il n'y a pas de problème avec cela, parce que la puissance ne vient pas de nous mais de Dieu, c'est pourquoi Paul pouvait dire que c'est quand il était faible qu'il était fort. Dans sa faiblesse, il priait Dieu qui venait ensuite manifester sa force en lui par des miracles, des délivrances et des guérisons, toute à la gloire à Dieu qui exauçait ses prières.

La femme avec la perte de sang n'avait aucune puissance, elle était bien faible, mais sa foi a libéré la puissance en Jésus qui est sortie de lui pour aller la guérir sans même que Jésus le décrète consciemment, Luc 8:43-48. L'incrédulité a l'effet contraire, elle limite la manifestation de la puissance de Dieu même quand Jésus désire la libérer consciemment. Matthieu 13:58 Et il ne fit pas beaucoup de miracles dans ce lieu, à cause de leur incrédulité.

Conclusion

Alors quand nous prions, faisons-le avec foi, avec l’autorité du royaume, avec persévérance en combattant le bon combat de la foi aux côtés des anges. Le plus fort est de notre côté, la victoire est assurée!






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes samedi 17 novembre 2018