L'intimité avec Dieu par la prière


Rien ne révèle plus clairement et rapidement la banqueroute du christianisme moderne que la crise actuelle à propos de la prière. Cela a atteint des proportions d'urgence et demande notre attention.

Je me suis souvent demandé: «Pourquoi les croyants occidentaux ne prient-ils pas plus?» et «Pourquoi leurs églises n'accordent-elles pas plus d'attention à la prière?»

Après tout, puisque la prière est l'acte ultime de l'intimité spirituelle avec Dieu, ne devrait-elle pas être l'activité centrale de toute notre vie? Ce ne peut pas être à cause du manque d'enseignement sur la prière. Peu de chrétiens ont plus de livres et de séminaires sur la prière que les croyants d'Amérique du Nord.

La vérité effrayante, qu'on l'admette ou non, c'est que nous ne prions pas parce que dans notre coeur nous ne pensons pas que nous avons réellement besoin de Dieu. Nous ne savons pas prier parce que la vraie prière ne peut avoir son origine que dans une vie vidée de l'autosuffisance.

L'église que nous voyons aujourd'hui est vraiment l'église de Laodicée décrite dans Ap.3:14-22:

Ap.3:14 Ecris à l'ange de l'Eglise de Laodicée: Voici ce que dit l'Amen, le témoin fidèle et véritable, le commencement de la création de Dieu:

15 Je connais tes oeuvres. Je sais que tu n'es ni froid ni bouillant. Puisses-tu être froid ou bouillant!

16 Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n'es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche.

17 Parce que tu dis: Je suis riche, je me suis enrichi, et je n'ai besoin de rien, et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu,

Notre manque de prière pointe notre autosuffisance. La mentalité du «je suis capable de m'arranger tout seul» est le cancer spirituel de notre époque. C'est la cause à la racine de notre impuissance à la fois dans notre vie et nos églises. Parce que nous n'avons pas encore appris l'essence de la prière, nous sommes incapables de voir l'arrogance et la rébellion terrible de notre présent état.

Nous avons tellement de choses sur lesquelles nous pouvons dépendre aujourd'hui - bâtiments, machines, argent, programmes, technologie. Nous passons des milliers d'heures avec des consultants dans l'étude et la planification. Cependant, il semble ne pas y avoir de temps pour prier.

Il est clair que nous avons perdu contact avec le Dieu vivant, éternel. À la place, nous servons les machines, les programmes et les systèmes que nous avons établis. Mais ils sont des idoles, des dieux que nous avons créés et qui contrôlent maintenant notre ingénuité. Et le message de la Bible concernant l'idolâtrie est clair. Ou bien nous nous détournons de ces idoles et faisons confiance à Dieu ou bien le Seigneur lui-même interviendra pour détruire l'oeuvre de notre chair. Il est dangereux de voyager sur ce chemin de l'orgueil - dans notre vie personnelle aussi bien que dans notre vie d'église.

Combien notre style de vie diffère des instructions laissées par Christ aux premiers disciples: «Sans moi, vous ne pouvez rien faire». Pas surprenant qu'il leur ait dit de rester à Jérusalem et d'attendre qu'ils soient revêtus de la puissance d'en haut, avant de remplir la grande commission. Il voulait leur faire réaliser que par eux-mêmes, ils courraient au désastre.

À moins que nous parvenions à ce point de total impuissance, nous ne pourrons jamais comprendre la prière. Voilà pourquoi Paul disait: «Quand je suis faible, c'est alors que je suis fort». La prière n'est rien de plus que l'expression verbale de notre dépendance envers Dieu. Et la réponse à chaque prière n'est rien de plus que ceci: Dieu est avec nous, dans toute sa puissance et son autorité, pour compenser à nos limites humaines.

Nous avons le temps d'étudier l'anthropologie, la sociologie, la théologie, le marketing et les médias, mais nous n'avons pas le temps de prier. Il n'y a rien là pour nos dirigeants de passer 2 ou 3 jours sans arrêt dans la planification. Cependant combien c'est rare de retrouver ces mêmes personnes sur leurs genoux pour une soirée de prière. Pourquoi n'attendons-nous pas une révélation de son plan? Pourquoi ne crions-nous pas au Dieu invisible avant d'aller à la bataille?

N'est-ce pas une indication claire que ces dirigeants et ces organisations essaient d'atteindre les perdus sans saisir la réalité spirituelle? Comment pouvons-nous vaincre les forces spirituelles invisibles, renverser les forteresses mauvaises et ouvrir les portes fermées sans que nous soyons un peuple de prière? L'armée de Dieu avance toujours sur ses genoux.

Des milliers de groupes cachés sont encore sans l'évangile en Asie. Cependant, nous continuons aveuglément - tenant des conférences de planification l'une après l'autre sur la manière de les atteindre sans donner au moins un temps équivalent à la prière.

Si nos propres carrières, églises, familles et ministères ne sont pas bâtis sur la prière, nous sommes en danger d'enfanter un Ismaël.

Dieu n'a jamais changé son plan. Son oeuvre sera toujours accomplie par l'Esprit ou ce ne sera pas son oeuvre du tout. Za.4:6 Alors il reprit et me dit: C'est ici la parole que l'Eternel adresse à Zorobabel: Ce n'est ni par la puissance ni par la force, mais c'est par mon esprit, dit l'Eternel des armées.

Comment osons-nous courir vers le monde pour recevoir de l'expertise comme si Dieu était incapable de faire son oeuvre ? Je suis convaincu que nous avons été séduits par les puissances des ténèbres. Depuis trop d'années, nous avons transféré notre foi de Dieu aux méthodes des affaires, de la gérance, du marketing et de la science modernes.

Les saints de l'Ancien Testament étaient victorieux grâce à la prière

À travers les Écritures, nous voyons que Dieu a employé des hommes et des femmes qui ont dépendu de lui. Ces humbles gens ont souvent changé le cours de l'histoire, tourné une génération vers Dieu et eu un impact sur tout leur environnement. Ils illustrent clairement la puissance d'une vie connectée au Seigneur dans la prière.

Jésus nous a montré que la vraie prière ne se trouve pas dans une formule à laquelle nous nous sommes accrochés. En fait, elle n'a même pas besoin de paroles ou de pensées. Plutôt, la prière commence avec ce que vous êtes dans votre coeur! C'est plus une question d'attitude que d'action.

La prière efficace, authentique est un dialogue avec Dieu. Elle englobe la dépendance, l'humilité, l'obéissance, la soumission et l'adoration. Finalement, elle attend que Dieu manifeste sa grâce et sa miséricorde.

De telles prières peuvent parfois être exprimées en une seule expression ou phrase. Plus que les mots, Jésus a illustré dans sa vie de prière sa dépendance continuelle envers Dieu. Nous n'avons pas appris à prier comme Jésus nous l'a enseigné tant que nous n'avons pas appris à vivre imprégnés dans la prière comme il l'a fait. Ses prières venaient naturellement et spontanément d'une compréhension constante de la volonté du Père. Il jouissait d'une intimité bien pratiquée avec le Père. Il ne priait pas Dieu, mais il priait avec Dieu. Tant que nous n'aurons pas appris à prier avec le Fils de la même manière qu'il l'a fait avec le Père, nous n'aurons pas appris l'attitude fondamentale de la prière.

Dieu a promis d'honorer les prières dans le nom de Jésus seulement quand c'est ce qu'elles sont - des requêtes qui viennent de notre intimité spirituelle avec Christ. De telles intercessions se qualifient pour être en son nom seulement parce que nous sommes en Christ.

Aucun homme n'est plus grand que sa vie de prière. Si nous échouons dans ce domaine, nous échouons partout. - Leonard Ravenhill.

Trop souvent nous équivalons l'apprentissage au sujet de la prière avec la pratique de la prière.

La vraie prière est une guerre spirituelle. Elle demande que nous luttions contre le monde, la chair et le diable - vainquant par la puissance du Saint-Esprit plutôt que dans notre propre chair et pensée.

Par conséquent, la première chose requise dans la chose c'est que nous devenions intimes avec Dieu. Plus nous sommes assis à ses pieds et regardons dans ses yeux, plus nos prières refléteront sa pensée. Par conséquent, plus nous deviendrons comme lui - plus il y aura de la réalité dans notre vie de prière. Nous devons commencer à aimer les gens et les choses qu'il aime - et haïr ce qu'il hait. Alors que nous nous enfonçons dans le coeur de Jésus, nous prierons en accord avec sa volonté parce que nous la connaîtrons.

Comment pouvons-nous commencer la traversée de ce pont vital vers la réalité ? Comment pouvons-nous avoir une vie de prière significative ?

1° La prière doit devenir la priorité no.1.

Tant que nous n'avons pas appris à mettre de côté notre appui sur les ressources humaines et à nous attendre à Dieu, nous sommes encore dans le jardin d'enfant de la prière.

2° Nous devons investir du temps dans la prière.

Si nous aimons le Seigneur autant que nous le disons, comment se fait-il que nous passions si peu de temps dans sa présence ?

Christ appelle chaque croyant à venir à l'écart et jouir d'une intimité spirituelle avec lui à travers les différents aspects de la prière: adoration, confession, intercession, écoute, action de grâces, pétition, louange, chant et attente après lui.

Extraits du livre «The road to reality» par le fondateur de Gospel for Asia, K.P. Yohannan






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes dimanche 20 août 2017