La prière de louange et la contemplation
Passer de soi-même à Dieu
Ps.34:4 J'ai cherché l'Éternel, et Il m'a répondu; Il m'arrache à toutes mes frayeurs. 5 Quand on regarde à Lui, on resplendit de joie, et le visage n'a pas à rougir.
La contemplation, c’est un regard sur Dieu, et non pas sur nous ; la contemplation fait émigrer de soi et non se replier sur soi. "Ce n’est pas soi qu’il faut regarder en agissant, mais Dieu ; et pendant qu’on s’occupe de lui, il s’occupe de nous. D’ailleurs, n’a-t-il pas dit dans l’Évangile : « Demeurez en moi et moi en vous » ? "- Robert Thomas

Dialogue de saint François avec frère Léon
 

Sais-tu, frère, ce qu’est la pureté du cœur ?

 C’est de ne pas avoir de faute à se reprocher, répondit Léon sans hésiter.

 Alors je comprends ta tristesse, dit François. Car on a toujours quelque chose à se reprocher.  

Oui, dit Léon, et c’est précisément cela qui me fait désespérer d’arriver un jour à la pureté du cœur  

Ah ! frère Léon, crois-moi, repartit François, ne te préoccupe pas tant de la pureté de ton âme. Tourne ton regard vers Dieu. Admire-le. Réjouis-toi de ce qu’Il est, Lui, toute sainteté. Rends-lui grâce à cause de lui-même. C’est cela même, petit frère, avoir le cœur pur. Et quand tu es ainsi tourné vers Dieu, ne fais surtout aucun retour sur toi-même. Ne te demande pas où tu en es avec Dieu. La tristesse de ne pas être parfait et de se découvrir pécheur est encore un sentiment humain, trop humain. Il faut élever ton regard plus haut, beaucoup plus haut. Il y a Dieu, l’immensité de Dieu et son inaltérable splendeur. Le cœur pur est celui qui ne cesse d’adorer le Seigneur vivant et vrai. Il prend un intérêt profond à la vie même de Dieu et il est capable, au milieu de toutes ses misères, de vibrer à l’éternelle innocence et à l’éternelle joie de Dieu. Un tel cœur est à la fois comblé et dépouillé. Il lui suffit que Dieu soit Dieu. En cela même il trouve toute sa paix, tout son plaisir. Et Dieu lui-même est alors toute sa sainteté .  

Dieu cependant réclame notre effort et notre fidélité, fit observer Léon.

 Oui, sans doute, répondit François. Mais la sainteté n’est pas un accomplissement de soi, ni une plénitude que l’on se donne. Elle est d’abord un vide que l’on se découvre et que l’on accepte, et que Dieu vient remplir dans la mesure où l’on s’ouvre à sa plénitude.
Hé.12:1 Nous donc aussi, puisque nous sommes environnés d'une si grande nuée de témoins, rejetons tout fardeau et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance l'épreuve qui nous est proposée, 2 les yeux fixés sur Jésus, qui est l'auteur de la foi et qui la mène à la perfection.





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes mardi 27 juin 2017