La prière de la maturité spirituelle
Il y a deux façon de prier :

L’une suppose une piété sincère,
L’autre utilise une foi toute puissante.

L’une est parfois exaucée, mais jamais avec certitude,
L’autre reçoit tout et toujours.

L’une entraîne dans la résignation,
L’autre introduit dans la victoire.

L’une cherche Dieu et Il se laisse trouver,
L’autre lutte avec Dieu et triomphe.

L’une observe scrupuleusement les préceptes qui nourrissent sa foi,
L’autre demeure des heures, des jours et des nuits à genoux.

L’une s’accommode des circonstances de la vie,
L’autre veille, jeune, prie, pleure, transpire du sang.

L’une est le chemin des fidèles qui se contentent de ce qu’ils ont,
L’autre est le chemin des hommes aptes au combat spirituel en face de l’ennemi de Dieu.

L’une est le combat qui a pour objectif de recevoir,
L’autre a pour objectif de donner, se donner.

L’une est la méthode irréprochable enseignée de nos jours,
L’autre est la méthode divine de Jacob près du torrent, de Moïse au Sinaï, de Samuel à Mitspa, d’Elie au Carmel, de Jésus au désert, à Gethsémané et à Golgotha, des premiers disciples qui firent trembler la terre et ouvrir les cieux.

L’une nous est connue depuis que nous connaissons le Seigneur,
L’autre, supplie humblement “Seigneur, enseigne-nous à prier !”

L'une après avoir été enseignée, nous pousse à dire “pitié Seigneur”,
L’autre après avoir été enseignée nous pousse à dire

“Il est question de moi dans ton livre, envoie-moi pour faire Ta volonté !” Psaume 40:8,9 - Hébreux 10:5-9.



Le disciple n’est pas plus grand que le maître. Le maître pria de la seconde manière, le disciple ne peut pas se satisfaire de la première !

- Pierre-Antoine Eldin









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner

Nous sommes mercredi 24 mai 2017