Étymologie de la prière
Dans le dictionnaire des racines des langues indo-européennes de R. Grandsaignes d'Hauterive, on donne perek- pour racine hypothétique du mot prière ce qui a conduit aux formes suivantes dans diverses langues:

Sanskrit:


prât : prière
prechati: il demande

Latin 1. prex, precis : demande adressée aux dieux, prière precari: prier
precarius: qu'on obtient par la prière
imprecari: faire des imprécations

2. poscere (pour porc - scere), demander; postulare

3. procus, prétendant (celui qui demande en mariage)

Venant du latin:

Ancien Français proi, pri, priëment, priance, prière

Français

1. prière, prier, précaire, imprécation
2. postuler

d'où en Anglais

pray, prayer, precarius, imprecation, postulate

Espagnol

1. preces (pluriel)
2. postular

Italien

prece, prego (poétique)

À tout ça on pourrait rajouter aussi «preguntar» qui signifie demander en espagnol qui se rapporte de «prego» en italien. - Le Webmestre

ÉTYMOLOGIE DE PRÉCAIRE

Prov. precari ; espagn. et ital. precario ; du lat. precarius, de prex, precis, prière : obtenu par prière.

En termes de droit ancien, précaire, substantif, est masculin. Mais on le trouve aussi féminin chez des auteurs qui ont écrit sur les origines du moyen âge : Précaire, acte par lequel un propriétaire demandait à ne plus avoir sa propriété qu'en usufruit. La précaire fut à la fois et l'acte de concession d'une terre à titre d'usufruit, et la terre elle-même concédée dans cette forme, E. BOUTARIC, Des origines du régime féodal, Paris, 1875, p. 10. On vit au VIIIe siècle une foule de propriétaires succombant sous le poids des charges publiques, et notamment du service militaire, abandonner leur propriété et la recevoir en usufruit sous forme de précaire, ID. ib. p. 11.

Pierre-Antoine ELDIN






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes dimanche 22 Octobre 2017