iv>
 
   
 
Dieu est partout, tout le temps
Dieu est esprit. Il est éternel ; en dehors du temps et de l'espace.

Jean 1:1 Au commencement, la Parole existait déjà. La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu.

Ap 22:13 Je suis l’alpha et l’oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin.

Il était déjà la au commencement du temps, il est l"Alpha et il est encore là à la fin du temps, il est l'Omega (et non il sera l'Omega). Il est aussi partout à la fois en esprit sans pouvoir être trouvé nulle part en particulier dans cette dimension (Ps.139:5-12).

Dans le mode esprit - ou on pourrait dire aussi dans la dimension esprit - on sort aussi du temps et de l'espace.

C'est pourquoi on lit que nous sommes crucifiés avec Christ alors qu'il a été crucifié il y a 2000 ans à des milliers de km.

C'est pourquoi aussi on est un seul esprit avec Jésus, assis sur son trône.

Ga.2:20 J’ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi.

Ép.2:4 Mais Dieu est riche en compassion. A cause du grand amour dont il nous a aimés, 5 nous qui étions morts en raison de nos fautes, il nous a rendus à la vie avec Christ - c’est par grâce que vous êtes sauvés -, 6 il nous a ressuscités et fait asseoir avec lui dans les lieux célestes, en Jésus-Christ.

Ce sont ces réalités de la dimension de l'esprit que nous expérimentons dans les deux seuls rituels que Jésus nous a laissés ; le baptême (Ro.6:3-9) et la Cène (1Co.11:20-34, Jn.6 qui nous rappellent que nous participons à sa crucifixion et sa résurrection depuis notre conversion au Seigneur Jésus. C'est dans le mode de l'esprit que Jésus parlait de donner sa chair et son sang à manger. Lors de la Cène, nous participons en esprit au sacrifice de l'Agneau immaculé et immolé pour nos péchés (Jn.1:29, Ap.5:9), comme les juifs avaient mangé la Pâque en Égypte pour conserver la vie de leurs premiers-nés ; Jésus est notre Pâque (1Co.5:7). Spirituellement parlant, nous mangeons sa chair et buvons son sang qui nous purifie de tout péché (1Jn.1:7) et nous assure la victoire en nous communiquant la vie éternelle quand bien même on nous mettrait à mort physiquement (Ap.12:11).

Quand Jésus s'était mis à enseigner sur la dimension spirituelle de la manne, personne encore ne pouvait alors concevoir ces choses dans le mode de l'esprit car personne n'était né encore de l'Esprit (Jn.3:3-7, 20:22). Certains, comme Pierre parlant au nom de 12, croyaient que Jésus avait les paroles de la vie éternelle sans les comprendre (Jn.6:68), beaucoup d'autres ne comprenaient pas et ont cessé de suivre Jésus (Jn.6:66) - c'est étonnant que Thomas et surtout Judas soient restés encore avec Jésus !

Jean 6:53 Jésus leur dit: «En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez pas le corps du Fils de l’homme et si vous ne buvez pas son sang, vous n’avez pas la vie en vous-mêmes. 54 Celui qui mange mon corps et qui boit mon sang a la vie éternelle, et moi, je le ressusciterai le dernier jour. 55 En effet, mon corps est vraiment une nourriture et mon sang est vraiment une boisson. 56 Celui qui mange mon corps et qui boit mon sang demeure en moi, et moi je demeure en lui. 57 Tout comme le Père qui est vivant m’a envoyé et que je vis grâce au Père, ainsi celui qui me mange vivra grâce à moi.

63 C’est l’Esprit qui fait vivre, l’homme n’arrive à rien. Les paroles que je vous dis sont Esprit et vie, 64 mais il y en a parmi vous quelques-uns qui ne croient pas.» En effet, Jésus savait dès le début qui étaient ceux qui ne croyaient pas et qui était celui qui le trahirait. 65 Il ajouta: «Voilà pourquoi je vous ai dit que personne ne peut venir à moi à moins que cela ne lui soit donné par mon Père.» 66 Dès ce moment, beaucoup de ses disciples se retirèrent et arrêtèrent de marcher avec lui. 67 Jésus dit alors aux douze: «Et vous, ne voulez-vous pas aussi vous en aller?» 68 Simon Pierre lui répondit: «Seigneur, à qui irions-nous? Tu as les paroles de la vie éternelle. 69 Et nous, nous croyons et nous savons que tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant.» 70 Jésus leur répondit: «N’est-ce pas moi qui vous ai choisis, vous les douze? Et l’un de vous est un diable!» 71 Il parlait de Judas l’Iscariot, fils de Simon, car c’était lui qui allait le trahir, lui, l’un des douze.



Il faut donc comprendre en quoi consiste la dimension esprit où Dieu se trouve pour saisir le sens des réalités spirituelles des mystères révélés à l'apôtre Paul qu'il nous expose dans ses épîtres.




Psaumes 139:5 Tu m’entoures par-derrière et par-devant, et tu mets ta main sur moi. 6 Une telle connaissance est trop extraordinaire pour moi, elle est trop élevée pour que je puisse l’atteindre. 7 Où pourrais-je aller loin de ton Esprit, où pourrais-je fuir loin de ta présence? 8 Si je monte au ciel, tu es là; si je me couche au séjour des morts, te voilà. 9 Si je prends les ailes de l’aurore pour habiter à l’extrémité de la mer, 10 là aussi ta main me conduira, ta main droite m’empoignera. 11 Si je me dis: «Au moins les ténèbres me couvriront», la nuit devient lumière autour de moi! 12 Même les ténèbres ne sont pas obscures pour toi: la nuit brille comme le jour, et les ténèbres comme la lumière.

Romains 6:3 Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ, c’est en sa mort que nous avons été baptisés? 4 Par le baptême en sa mort nous avons donc été ensevelis avec lui afin que, comme Christ est ressuscité par la gloire du Père, de même nous aussi nous menions une vie nouvelle. 5 En effet, si nous avons été unis à lui par une mort semblable à la sienne, nous le serons aussi par une résurrection semblable à la sienne. 6 Nous savons que notre vieil homme a été crucifié avec lui afin que le corps du péché soit réduit à l’impuissance et qu’ainsi nous ne soyons plus esclaves du péché. 7 En effet, celui qui est mort est libéré du péché. 8 Or, si nous sommes morts avec Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui, 9 car nous savons que Christ ressuscité ne meurt plus; la mort n’a plus de pouvoir sur lui.

Colossiens 3:1 Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, recherchez les choses d’en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu. 2 Attachez-vous aux réalités d’en haut, et non à celles qui sont sur la terre. 3 En effet, vous avez connu la mort et votre vie est cachée avec Christ en Dieu. 4 Quand Christ, notre vie, apparaîtra, alors vous apparaîtrez aussi avec lui dans la gloire.

Jean 6:35 Jésus leur déclara: Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim et celui qui croit en moi n’aura jamais soif. 36 Mais je vous l’ai dit: vous m’avez vu et pourtant vous ne croyez pas. 37 Chacun de ceux que le Père me donne viendra à moi et je ne rejetterai jamais celui qui vient à moi; 38 car je suis descendu du ciel non pas pour faire ma volonté, mais pour faire la volonté de celui qui m’a envoyé. 39 Et voici ce que veut celui qui m’a envoyé: c’est que je ne perde aucun de ceux qu’il m’a confiés, mais que je les relève de la mort au dernier jour. 40 Oui, voici ce que veut mon Père: que tous ceux qui voient le Fils et croient en lui aient la vie éternelle et que je les relève de la mort au dernier jour. 47 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi a la vie éternelle. 48 Je suis le pain de la vie. 49 Vos ancêtres ont mangé la manne dans le désert et ils sont morts. 50 Voici comment est le pain qui descend du ciel: celui qui en mange ne mourra pas. 51 Je suis le pain vivant descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement, et le pain que je donnerai, c’est mon corps, que je donnerai pour la vie du monde.» 52 Là-dessus, les Juifs se mirent à discuter vivement entre eux, disant: «Comment peut-il nous donner son corps à manger?» 53 Jésus leur dit: «En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez pas le corps du Fils de l’homme et si vous ne buvez pas son sang, vous n’avez pas la vie en vous-mêmes. 54 Celui qui mange mon corps et qui boit mon sang a la vie éternelle, et moi, je le ressusciterai le dernier jour. 55 En effet, mon corps est vraiment une nourriture et mon sang est vraiment une boisson. 56 Celui qui mange mon corps et qui boit mon sang demeure en moi, et moi je demeure en lui. 57 Tout comme le Père qui est vivant m’a envoyé et que je vis grâce au Père, ainsi celui qui me mange vivra grâce à moi. 58 Voilà comment est le pain descendu du ciel. Il n’est pas comme la manne que vos ancêtres ont mangée; eux sont morts, mais celui qui mange de ce pain vivra éternellement.»

1Corinthiens 11:20 Ainsi donc, lorsque vous vous réunissez, ce n’est pas pour prendre part au repas du Seigneur, 21 car, dès que vous vous mettez à table, chacun s’empresse de prendre son propre repas, de sorte que l’un a faim, tandis que l’autre est ivre. 22 N’avez-vous pas des maisons pour manger et boire? Ou bien méprisez-vous l’Eglise de Dieu et voulez-vous faire honte à ceux qui n’ont rien? Que vous dire? Faut-il vous féliciter? Sur ce point, je ne vous félicite pas. 23 ¶ En effet, j’ai reçu du Seigneur ce que je vous ai transmis. Le Seigneur Jésus, la nuit où il a été arrêté, a pris du pain. 24 Après avoir remercié Dieu, il l’a rompu et a dit: «Prenez, mangez. Ceci est mon corps qui est rompu pour vous. Faites ceci en souvenir de moi.» 25 De même, après le repas, il a pris la coupe et a dit: «Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang. Faites ceci en souvenir de moi toutes les fois que vous en boirez.» 26 En effet, toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur jusqu’à ce qu’il vienne. 27 C’est pourquoi, celui qui mange ce pain ou boit la coupe du Seigneur indignement sera coupable envers le corps et le sang du Seigneur. 28 Que chacun donc s’examine lui-même, et qu’ainsi il mange du pain et boive de la coupe, 29 car celui qui mange et boit indignement, sans discerner le corps du Seigneur, mange et boit un jugement contre lui-même. 30 C’est pour cela qu’il y a parmi vous beaucoup d’infirmes et de malades, et que plusieurs sont morts. 31 Si nous nous examinions nous-mêmes, nous ne serions pas jugés. 32 Mais quand nous sommes jugés, c’est le Seigneur qui nous corrige afin que nous ne soyons pas condamnés avec le monde. 33 Ainsi, mes frères et soeurs, lorsque vous vous réunissez pour le repas, attendez-vous les uns les autres. 34 Si quelqu’un a faim, qu’il mange chez lui, afin que vous ne vous réunissiez pas pour attirer un jugement sur vous. Quant aux autres questions, je les réglerai quand je viendrai chez vous.



Compteur installé le 22 juillet 2017

Nombre de visites - 185





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes jeudi 14 décembre 2017