Glossaire
Agnostique : L'agnosticisme est la position philosophique selon laquelle la vérité de certaines propositions (le plus souvent théologiques, concernant l'existence de Dieu, des dieux, etc.) est inconnue ou inconnaissable. C’est une pensée fondée sur le doute, le scepticisme. La vérité absolue est incertaine. (wikipedia)

Animisme : L'animisme (du latin animus l'esprit) est une croyance ou religion selon laquelle la nature est régie par des âmes ou esprits, analogues à la volonté humaine : les pierres, le vent, les animaux. Il se rencontre surtout chez les sociétés traditionnelles comme en Afrique, en Amérique du Sud, en Amérique du Nord, en Sibérie ou en Océanie. Dans les pays scandinaves, il existe un fond animiste en parallèle au christianisme.


Athéisme : L'athéisme est une attitude ou une doctrine qui affirme l'inexistence ou ne conçoit pas l'existence de quelque dieu ou divinité que ce soit, contrairement, par exemple, au déisme et au théisme qui soutiennent cette existence, et à l'agnosticisme qui la considère comme indécidable.

Bouddhisme : À l'origine, le bouddhisme n'est pas une philosophie mais une « leçon de choses » (Dhamma en pali, Dharma en sanskrit), l'enseignement de la réalité, un exposé des faits, de la souffrance, de son origine et de sa cessation pour finalement atteindre le nirvāna. Il donnera naissance par la suite à une riche tradition philosophique et parfois religieuse. Il est quelquefois décrit comme une « science de l'esprit » inspirée par les enseignements du Bouddha, « l'Éveillé », un homme dont l’existence historique est attestée, même si les détails de sa vie restent, pour beaucoup d’entre eux, invérifiables.

Christianisme : Le christianisme est une religion monothéiste fondée sur la vie et les enseignements de Jésus de Nazareth tel qu'ils sont présentés dans le Nouveau Testament. Les chrétiens croient que Jésus est le fils de Dieu et le Messie (ou Christ en grec) tel que le prophétisait l'Ancien Testament. De ce fait, Jésus est aussi communément appelé Jésus-Christ.

Déisme : Le déisme, du latin deus (dieu) est la croyance en un Dieu créateur, mais pas en son instrumentalisation religieuse. Les déistes ne croient ni aux prêtres, ni à une « Église », ni à des textes sacrés ou des messies. Le déisme consiste donc en l'affirmation, hors de toute révélation religieuse, de l'existence d'un être suprême dont la nature et les propriétés restent inconnaissables.

Hindouisme : L'hindouisme est la plus vieille des principales religions du monde, son origine remonte à la civilisation de l'Indus qui naquit vers 2500 av J-C. Avec plus de 900 millions de fidèles, l'hindouisme est actuellement la troisième religion la plus répandue, après le christianisme comptant environ 2.2 milliards de fidèles, et l’islam avec 1.35 milliards. Contrairement aux autres grandes religions principales, au sein de l'hindouisme, il n'y a pas de fondateur, et il n'y a pas non plus d'autorité religieuse centrale pour décider des règles à suivre. C'est donc une religion dynamique, un ensemble anarchique de concepts philosophiques issues d'une tradition remontant à la protohistoire indienne, dotée d'une capacité à assimiler les croyances, et les philosophies, sans les opposer. L'hindouisme peut être convenablement défini comme étant un mode de vie socio-religieux des hindous, sans Eglise ni dogmes.

Islam : L'islam est une religion monothéiste, chronologiquement le troisième grand courant monothéiste de la famille des religions abrahamiques. Apparu en Arabie au VIIe siècle, il se distingue du courant judaïque et du courant chrétien desquels il hérite de nombreux éléments. L'islam a un livre sacré, le Coran, dont le dogme assure qu'il a recueilli les révélations de Dieu au prophète Mahomet par l'intermédiaire de l'ange Gabriel.

Matérialisme : Le terme matérialisme désigne une disposition d'esprit qui consiste à partir de la réalité pour vivre et constituer le savoir et la connaissance.

Modalisme : Le modalisme (ou sabellianisme) est un courant de pensée monarchianiste du christianisme, enseigné par Sabellius, qui conçoit le mystère de la Trinité de manière particulière. Selon le modalisme, le Père, le Fils et le Saint-Esprit sont différents modes ou aspects d’un Dieu unique, plutôt que trois personnes distinctes.

Subordinationisme Le subordinationisme est une doctrine qui assigne une infériorité d'être, de statut ou de rôle au Fils ou au Saint-Esprit à l'intérieur de la Trinité.

Théisme : Le théisme (du grec theos, dieu) est une option spirituelle personnelle ou partagée plus ou moins strictement par d'autres, sans être forcément une doctrine, qui admet l'existence d'un dieu unique et personnel comme cause transcendante du monde. Option ou doctrine opposée à l'athéisme, au panthéisme et au polythéisme.

Trinité La Trinité chrétienne, dans les principaux courants du christianisme, désigne Dieu, unique, en trois hypostases, Père, Fils et Esprit Saint, égales et participant à une même essence (consubstantialité ou homoousia). A la différence des déistes qui se contentent de croire à l'existence d'un Dieu, les théistes y ajoutent l'obligation de lui rendre un culte, d'obéir à la « loi naturelle ».









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner


Depuis le 25 décembre 2009, visites sur les pages de ce thème

Nous sommes jeudi 30 mars 2017