iv>
 
   
 
Le baptême dans ou par le Saint-Esprit ?

L'expression «baptême du Saint-Esprit» ou «baptême dans le Saint-Esprit» ou encore "baptême par le Saint-Esprit" en grec c'est la même chose «baptizô en pneumati», on ne la retrouve qu'à 5 reprises dans le NT et c'est Jésus qui baptise le converti dans le Saint-Esprit à chaque occasion, disent les évangéliques, mais les pentecôtistes voient les choses d'un oeil différent en ce qui concerne la dernière référence dans 1Co.12:13. Nous allons donc regarder cela de plus près.

Ac.1:5 Jean a baptisé dans l'eau dans peu de jours, vous serez baptisés dans le Saint-Esprit.

Actes 11:16 Et je me souvins de cette parole du Seigneur: Jean a baptisé dans l'eau, mais vous, vous serez baptisés dans le Saint-Esprit.

Lu.3:16 il vous baptisera dans le Saint-Esprit et le feu

Jn.1:33 Celui qui baptise dans le Saint-Esprit

1Co.12:13 Nous avons tous, en effet, été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul corps, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit libres, et nous avons tous été abreuvés d'un seul Esprit.

1Co.12:13 "dans un seul Esprit", en grec : en eni "pneumati". La version Louis Segond suit ici littéralement la syntaxe grecque (baptizô en pneumati) et fait dire à Paul que les Corinthiens ont été tous baptisés dans le Saint-Esprit pour former un seul corps. Vu sous cet angle, tous les chrétiens doivent nécessairement être baptisés du Saint-Esprit, sinon ils ne feraient pas partie du corps de Christ ! Cependant, on doit reconnaître que la préposition "en" en grec peut se traduire de plusieurs manières ; "en" peut aussi très bien être traduit "par" comme les pentecôtistes le soutiennent.

D'ailleurs, d'autres versions, comme la Bible en Français Courant citée dessous, vont traduire plutôt la préposition "en" avec le datif "pneumatif" en français "par l'Esprit" au lieu de "dans l'Esprit".

1Co.12:13 Et nous tous, Juifs ou non-Juifs, esclaves ou hommes libres, nous avons été baptisés pour former un seul corps par le même Esprit Saint et nous avons tous eu à boire de ce seul Esprit.

Le Saint-Esprit devient alors l'agent qui nous baptise dans le corps de Christ à la conversion. Ce n'est plus le même baptême qu'on retrouve dans les prophéties des évangiles où c'est Jésus qui baptise dans le Saint-Esprit. Ainsi les Pentecôtistes peuvent affirmer que tous les chrétiens ne sont pas baptisés par Jésus dans le Saint-Esprit sans pour autant nier leur appartenance au corps de Christ car dans ce passage, on comprend que c'est le Saint-Esprit qui nous baptise dans Jésus. Ga.3:27 va dans le même sens que cette interprétation de 1Co.12:13 même si Paul ne nomme pas le Saint-Esprit d'une manière explicite.

Galates 3:27 vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ.

En grec: "eis Christon". La préposition grec "eis" désigne un mouvement vers l'intérieur. Nous étions, avant notre conversion, extérieurs à Christ et le Saint-Esprit vient nous faire en entrer en Christ, "eis Christon", pour former un seul corps, "eis en sôma" 1Co.12:13. C'est ainsi que nous revêtons Jésus-Christ. Le Saint-Esprit qui nous baptise en Christ c'est l'expérience de la conversion. Et Jésus qui nous baptise dans le Saint-Esprt c'est le baptême de puissance, en même temps ou postérieur à la conversion selon les cas. Pour les Pentecôtistes, il y a une évidence visible que le baptême du Saint-Esprit a été reçu et c'est le parler en langue.

Dans le milieu pentecôtiste, l'enseignement soutient donc que le baptême dans le Saint-Esprit est une expérience ultérieure à la conversion qui doit être recherchée, on entend parfois qu'il se produit après une vie de sanctification. Cela ne résiste pas à l'exament des Écritures où on voit que les chrétiens de Corinthe étaient baptisés du Saint-Esprit, manifestaient les dons miraculeux mais plusieurs parmi eux étaient charnels. Pour comprendre cette association malencontreuse entre baptême du Saint-Esprit et sanctification instantanée, il faut voir comment le mouvement pentecôtiste est né, j'en parle ici). Je vous résume un peu ici... au début la deuxième bénédiction était reliée avec une consécration à la sainteté (John Wesley) puis on a rajouté la puissance de témoigner (Charles Finney qui a appelé la deuxième bénédiction "batpeme du Saint-Esprit") enfin elle a été récupérée au début du 20e siècle par ceux qui associaient le parler en langues au baptême du Saint-Esprit ceci a conduit à un non-sens; associer les dons du Saint-Esprit aux fruits de l'Esprit. L'Église de Corinthe montre à quel point on peut avoir les dons sans avoir les fruits. 

1Co.1:4 Je rends à mon Dieu de continuelles actions de grâces à votre sujet, pour la grâce de Dieu qui vous a été accordée en Jésus-Christ. 5 Car en lui vous avez été comblés de toutes les richesses qui concernent la parole et la connaissance, 6 le témoignage de Christ ayant été solidement établi parmi vous, 7 de sorte qu'il ne vous manque aucun don, dans l'attente où vous êtes de la manifestation de notre Seigneur Jésus-Christ.

3:1 Pour moi, frères, ce n'est pas comme à des hommes spirituels que j'ai pu vous parler, mais comme à des hommes charnels, comme à des enfants en Christ. 2 Je vous ai donné du lait, non de la nourriture solide, car vous ne pouviez pas la supporter; et vous ne le pouvez pas même à présent, 3 parce que vous êtes encore charnels. En effet, puisqu'il y a parmi vous de la jalousie et des disputes, n'êtes-vous pas charnels, et ne marchez-vous pas selon l'homme?

Le prêtre William DeArteaga a écrit dans son livre "Quenching the Holy Spirit":

«Les pentecôtistes avaient été amenés à croire qu'une personne qui désirait recevoir le baptême du Saint-Esprit devait renoncer au style de vie mondain et adopter le code de Sainteté. Ils ont été complètement abasourdis par le renouveau charismatique. Voici des milliers de personnes qui recevaient le baptême du Saint-Esprit sans accepter le code de Sainteté; par exemple, des femmes portaient du maquillage et des talons hauts, et certaines personnes fumaient encore et buvaient du vin (...) Les pentecôtistes du début du mouvement ont reçu le baptême du Saint-Esprit parce qu'ils l'avaient désiré, ils avaient prié pour l'avoir et avaient la foi pour le recevoir, ce n'était pas parce qu'ils observaient leur code spécifique de Sainteté. Dieu bénit les croyants avec les dons de Son Esprit pas parce que leur théologie est parfaite mais parce qu'ils sont engagés envers Jésus.»

Le mouvement pentecôtiste, malgré des dérives, a fait beaucoup avancer l'oeuvre de Christ, il a contribué à non seulement sensibiliser les chrétiens aux dons spirituels mais aussi les rechercher et les pratiquer. Les dons du Saint-Esprit ont contribué beaucoup à l'expansion rapide de l'Évangile au début de l'église et c'est encore le cas aujourd'hui. Le conseil de Paul dans 1Co.14:1 est donc toujours aussi actuel :

Aspirez aussi aux dons spirituels, mais surtout à celui de prophétie.






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes samedi 25 novembre 2017