Le Saint-Esprit; Réveil en Ouganda
Il y a seulement 15 ans, l'Ouganda était, selon le reste du monde, une cause perdue. Le successeur d'Idi Amin Dada avait continué dans la violence et l'oppression. L'inflation était passée de 380% à près de 1000%. Le tourisme devenait inexistant, et les ambassades quittaient le pays les unes après les autres. Les experts de l'OMS prédisaient un effondrement total du pays, avec la mort d'un tiers de sa population.


Ce que Dieu fait...

Dans cette situation chaotique, un homme se leva et proclama: "Qui allons-nous croire? Les experts de l'OMS, ou la Parole de Dieu? Dieu a un plan pour notre nation". Peu nombreux furent ceux qui écoutèrent cette voix, mais ceux qui l'avaient entendue restèrent dans la prière. Le résultat fut un changement qui transforma la nation.

Quand l'Evangile arriva en Ouganda en 1877, il se produisit à la fois une percée radicale, et un conflit spirituel. Les 36 premiers martyrs ougandais moururent de la main du roi Mwanga, en 1886, mais ces martyrs furent les racines du réveil en Afrique de l'Est, qui démarra dans les années 1920 au Rwanda et Ouganda. En 1977, le général musulman Idi Amin prit le pouvoir et lança une violence persécution contre tous ses opposants. Il déclara l'Ouganda état islamique, malgré le fait que seul 3% de la population était musulmane. Idi Ami invita Kadafi, et le roi Faiçal, d'Arabie Saoudite à la cérémonie de 4 jours. Les chrétiens réagirent, certains en prenant la fuite, d'autres par la prière. Ils formèrent des églises dans la jungle, et tinrent des réunions de prière 24h sur 24. Toutes les différences entre dénominations disparurent. "Ce que les gens croyaient n'avait pas d'importance, aussi longtemps qu'ils étaient capables de prier", se souvient John Mulinde, un prédicateur ougandais.

Après le départ d'Idi Amin en 1979, les chrétiens crurent au retour de la paix, et le mouvement de prière perdit en puissance. L'indifférence, la complaisance étaient de retour. Après avoir reconnu cette erreur, les chrétiens relancèrent un mouvement national de jeûne et de prière, pour vaincre les puissances des ténèbres et les calamités qu'elles amenaient. Ce qui suit sont quelques exemples de ce que provoqua ce mouvement national de prière.

Nouvelle alliance avec le Dieu vivant

Le président Museveni abrogea l'alliance islamique d'Idi Amin, et remit lors d'une conférence un drapeau de la nation à un groupe d'intercesseurs, symbole prophétique qui brisa la malédiction de la nation, en la vouant au Dieu de la Bible.

Lutte contre la corruption

Mulinde lança un défi au président pour endiguer la marée de corruption dans le pays. "Nous avons notre police, notre administration, mais nous ne pouvons pas changer le coeur des gens. C'est le travail de l'Eglise", répondit le président. En partenariat avec les chrétiens, des campagnes de moralité et d'intégrité démarrèrent. Un Ministre d'Etat né-de-nouveau fut même appointé pour les questions d'éthique.

SIDA: Moralité et préservatifs

Le gouvernement et les églises convinrent d'une double stratégie - usage de préservatifs et cours de morale en vue d'un retour aux valeurs bibliques.

L'Ouganda devint la première nation dans laquelle le taux de SIDA commença à diminuer. L'OMS, devant ce mystère, fit une enquête sur "le phénomène ougandais".

Maîtrise de l'inflation

L'inflation passa de 380% à 6 à 8%. La Banque Mondiale cita l'Ouganda comme exemple de relèvement économique en Afrique.

Nouvelle unité parmi les chrétiens

Dieu conduit les chrétiens de toutes dénominations dans une nouvelle unité - l'Alliance Chrétienne Ougandaise. L'ACO est un réseau de ministère dont le but est de "faire des disciples dans toute la nation, et servir les autres nations".

(Source: Joel News, John Mulinde, World Trumpet Mission, e-mail:
trumpet@starcom.co.ug)

Note: La vidéo "Ce que Dieu fait en Ouganda" sera disponible en Mai 2001.
Contact: Uhaldemann@t-online.de






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes mercredi 23 août 2017