Le baptême d'eau associé au baptême de l'Esprit


Dans les Écritures, il n'est pas toujours facile de déterminer si les auteurs parlent du baptême d'eau ou du baptême de l'Esprit ou encore des deux à la fois. Il semble qu'ils ne dissociaient pas toujours le baptême d'eau d'avec le baptême de l'Esprit, comme nous le faisons maintenant systématiquement. Si je comprends bien leur pensée, il y avait un seul baptême avec ces deux dimensions (matérielle et spirituelle) ; c'est pourquoi Paul peut affirmer qu'il y a un seul baptême dans Ep.4:5 et l'auteur de l'épître aux hébreux peut parler de la doctrine des baptêmes dans Hé.6:2.

Ce que la Bible enseigne à propos du baptême d'eau associé à l'action du Saint-Esprit


  1. Le baptême d'eau fait de nous des disciples de Jésus

    Mt.28:19 Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit

    J'explique ce point en détail dans un autre texte que vous pouvez lire en cliquant ici.

  2. Le baptême d'eau fait suite à notre profession de foi,

    Ac.8:36 Comme ils continuaient leur chemin, ils rencontrèrent de l'eau. Et l'eunuque dit: Voici de l'eau; qu'est-ce qui empêche que je sois baptisé? 37 Philippe dit: Si tu crois de tout ton coeur, cela est possible. L'eunuque répondit: Je crois que Jésus-Christ est le Fils de Dieu. 38 Il fit arrêter le char; Philippe et l'eunuque descendirent tous deux dans l'eau, et Philippe baptisa l'eunuque.

    Sans la foi en Jésus, nous n'avons pas d'affaire à se faire baptiser.

  3. Le baptême d'eau est une demande faite à Dieu pour obtenir bonne conscience

    1Pi.3:20 Un petit nombre de personnes, huit en tout, entrèrent dans l'arche et furent sauvées par l'eau. 21 C'était là une image du baptême qui vous sauve maintenant; celui-ci ne consiste pas à laver les impuretés du corps, mais à demander à Dieu une conscience purifiée. Il vous sauve grâce à la résurrection de Jésus-Christ

    On obtient une conscience purifiée quand nos péchés sont pardonnés. J'y vois donc une autre manière de dire que c'est en invoquant le nom de Jésus qu'on est sauvé lors du baptême. Pierre répète en d'autres termes ce qu'il avait dit dans son premier sermon (Ac.2)

  4. Le baptême d'eau accompagné de la foi nous sauve

    Mc.16:16 Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné.

    Jésus rejoint ici ce que disait Pierre dans 1Pi.3:21 en associant le baptême au salut par la foi. Avouons que cela passe difficilement dans notre filtre évangélique, mais nous devons nous «replonger» ! dans l'esprit de l'époque.

  5. Le baptême d'eau fait figure de régénération et de nouvelle vie quand le Saint-Esprit y est présent et actif

    Ti.3:5 il nous a sauvés, non à cause des oeuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa miséricorde, par le baptême de la régénération et le renouvellement du Saint-Esprit

  6. Le baptême d'eau nous purifie parce que Jésus s'est livré pour nous et la Parole nous sanctifie ensuite, cf. Jn.17:17

    Ep.5:25 Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l'Eglise, et s'est livré lui-même pour elle, 26 afin de la sanctifier par la parole, après l'avoir purifiée par le baptême d'eau, 27 afin de faire paraître devant lui cette Eglise glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible.

    Cela surprend à première vue que Paul enseigne que le baptême d'eau purifie, cela exige des explications. Le baptême d'eau nous purifie parce que Jésus s'est livré pour nous, c'est son sang qui nous purifie de tout péché, cf. 1Jn.1:7-9. C'est comme pour le pardon des péchés reçu au baptême parce que le nom de Jésus y est invoqué. Il faut toujours avoir à la pensée l'oeuvre de Jésus appliquée par le Saint-Esprit quand il est question du baptême d'eau. Après être purifié par le baptême d'eau, l'obéissance à la Parole nous sanctifie ensuite, cf. Jn.17:17

  7. Le baptême d'eau nous lave de nos péchés quand le nom de Jésus est invoqué avec foi

    Ac.22:16 Et maintenant, que tardes-tu? Lève-toi, sois baptisé, et lavé de tes péchés, en invoquant le nom du Seigneur.

    Tertullien dans les années 200 a fait un traité sur le baptême où il déclare entre autres :

    «Cette eau nous lave des péchés contractés au temps de notre ancien aveuglement» - Le baptême I.1.

    Plus loin, il souligne le symbolisme de l'eau : On pourrait comparer le baptême à un acte banal :

    «les péchés nous salissent comme de la crasse, l'eau nous en lave.» - Le baptême IV.5.

    Voici un extrait du livre de Gerard Henry-Baudry «Le baptême et ses symboles»

    Ce thème symbolique de l'eau qui lave les péchés est le plus central et le plus commun de la théologie baptismale de l'Église ancienne et le restera comme une donnée essentielle du baptême chrétien.

    L'eau y prend une telle charge symbolique aux yeux des chrétiens que le simple mot lui-même devient synonyme de baptême. On le voit par exemple, dans le pasteur d'Hermas qui conjoint deux symboliques déjà traditionnelles: «Le sceau, c'est l'eau» - Pasteur 93,4.

    Hermas dit dans Vision III 3,5 «Votre vie a été et sera sauvée par l'eau».

    Dans les Actes de Paul III,25 : «Thècle, sois patiente, et tu recevras l'eau» On comprend dès lors que Tertullien qualifie le baptême précisément de «sacrement de l'eau» au sens de «mystère de l'eau», tradusant le mysteriôn grec par le sacramentum latin avec le succès que l'on sait. Cyprien de Carthage explique clairement cet usage: «Sous le nom d'eau, c'est le baptême qui a toujours été signifié.» - Correspondance, lettre 63, 9.1.

    Selon Justin Martyr, le baptême chrétien est essentiellement «le baptême de vie».

    L'eau baptismal symbolise alors la matrice, le sein maternel qui enfant les enfants de Dieu - Irénée.

    C'est probablement Cyrille de Jérusalem qui l'a fait avec le plus de réalisme lorsqu'il dit, s'adressant aux néophytes : «Et dans un même moment, vous mourriez (immersion) et vous naissiez (émersion): cette eau salutaire fut et votre tombeau et votre mère. - Catéchèses mystagogiques.

    Bref la théologie de la nouvelle naissance est une constante de la théologie et de la spiritualité du baptême, émergeant dès les origines conjointement avec celui du pardon des péchés.

    Thomas d'Aquin: «L'effet essentiel est celui pour lequel le baptême a été institué : la naissance à la vie spirituelle» - Somme Théologique Q 69

    L'eau symbolise le sang de Christ qui nous lave de nos péchés,

    Ap.1:5 A celui qui nous aime, qui nous a lavés de nos péchés par son sang

  8. Le baptême d'eau faisant suite à notre profession de foi, nous apporte la rémission (= pardon) des péchés

    Ac.2:38 Pierre leur dit: Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint-Esprit.

    Encore là, c'est l'invocation du nom de Jésus qui rend ce baptême efficace, pas le baptême en lui-même.
Le baptême d'eau n'est pas un acte magique en soi, il accomplit toutes ces choses au plan spirituel seulement parce que le Saint-Esprit y participe (Ti.3:5) même quand le Saint-Esprit n'est pas mentionné dans les versets. Le Saint-Esprit participe à toutes les étapes de la conversion et de la vie chrétienne, il est Celui qui a suscité la foi en Jésus dans le coeur du baptisé. Ce n'est pas parce que c'est un rite doté une puissance intrinsèque en lui-même (c'est le sens qu'on donnera plus tard au terme «sacrement». Le terme latin «sacrementum» au début traduisait le terme grec qui a donné le mot français «mystère»).

Sans la foi, vous descendez dans l'eau un pécheur sec et vous en ressortirez comme un pécheur trempé. Vous ne pourrez entrer dans la nouveauté de vie que par la foi en Jésus. - Derek Prince

Pour ce qui est du baptême d'eau, cela peut aider à le comprendre quand on pense à l'image du pouvoir destructeur de l'eau pour les pécheurs comme au déluge dans 1Pi.3:19-20 et à la mer Rouge dans 1Co.10:1-2 ; figures du baptême :

Le baptême d'eau accompagné de l'action du Saint-Esprit :
  1. marque une transition. Il nous sépare de notre ancien maître le péché, Ro.6:7 comme l'eau de la mer Rouge avait séparé les juifs de leurs anciens maîtres égyptiens

    1Co.10:1-2 Frères, je ne veux pas que vous ignoriez que nos pères ont tous été sous la nuée, qu'ils ont tous passé au travers de la mer, 2 qu'ils ont tous été baptisés en Moïse dans la nuée et dans la mer

    Jean Chrysostome va jusqu'à compter, parmi les diverses appellations du baptême, celle de «sépulture», la considérant donc comme traditionnelle dans la lignée de Paul. Voici un autre extrait du livre de Gerard Henry-Baudry «Le baptême et ses symboles»



    «Cette purification spirituelle (...) est aussi appelée sépulture. Car, dit l'Apôtre, nous avons été ensevelis avec lui par le baptême pour mourir au péché...» Dans un autre passage, il commente ainsi le rite de l'immersion: «Notre tête est plongée dans l'eau comme dans un tombeau.» Même enseignement dans la seconde catéchèse. «Sépulture et résurrection, voilà ce qu'est le baptême : le vieil homme est enseveli avec le péché et l'homme nouveau ressuscite rénové à l'image de Celui qui l'a créé.». On peut rapprocher l'image du vieil homme plongé dans l'eau mortifère du baptême de celle du diable qui y est aussi englouti. En effet, Jean reprend l'exégèse typologique du passage de la mer Rouge comme préfiguration du baptême. On notera que, pour lui aussi, la noyade du Pharaon annonce celle du diable dans les eaux baptismales: «Tu n'as pas vu le Pharaon noyé avec ses armes, mais tu as vu le diable englouti avec ses armes». N'oublions pas que le baptême applique à chaque chrétien la victoire du Christ sur le diable.

  2. crucifie notre vieil homme Ro.6:6

    Ro.6:3 Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ, c'est en sa mort que nous avons été baptisés? 4 Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie. 5 En effet, si nous sommes devenus une même plante avec lui par la conformité à sa mort, nous le serons aussi par la conformité à sa résurrection, 6 sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché; 7 car celui qui est mort est libre du péché.

  3. nous ensevelit avec Christ

    Col.2:12 ayant été ensevelis avec lui par le baptême, vous êtes aussi ressuscités en lui et avec lui, par la foi en la puissance de Dieu, qui l'a ressuscité des morts.

  4. nous unit à Jésus dans sa mort Ro.6:3-4
  5. nous circoncit le coeur en nous dépouillant de la chair

    Col.2:11 Et c'est en lui que vous avez été circoncis d'une circoncision que la main n'a pas faite, mais de la circoncision de Christ, qui consiste dans le dépouillement du corps de la chair

Cela peut aussi aider notre compréhension quand on pense au pouvoir vivifiant de l'eau pour les croyants, comme le rocher qui produit de l'eau dans 1Co.10:4 comme Christ d'où sort des sources d'eaux vives dans Jn.7:37-39

Le baptême d'eau accompagné de l'action du Saint-Esprit :
  1. nous unit aussi à Jésus dans sa résurrection

    Col.2:12 ayant été ensevelis avec lui par le baptême, vous êtes aussi ressuscités en lui et avec lui, par la foi en la puissance de Dieu, qui l'a ressuscité des morts.

  2. nous sauve par la résurrection de Jésus

    1Pi.3:20 aux jours de Noé, pendant la construction de l'arche, dans laquelle un petit nombre de personnes, c'est-à-dire, huit, furent sauvées à travers l'eau. 21 Cette eau était une figure du baptême, qui n'est pas la purification des souillures du corps, mais l'engagement d'une bonne conscience envers Dieu, et qui maintenant vous sauve, vous aussi, par la résurrection de Jésus-Christ

  3. nous fait revêtir Jésus,

    Ga.3:27 vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ.

    En étant baptisés au nom de Jésus-Christ, nous revêtons Jésus-Christ, c'est une façon que Paul emploie pour résumer ce qu'il affirme dans Ro.6:3-4, nous sommes ainsi associés à Jésus à sa mort, son ensevelissement et sa résurrection, ce n'est plus nous qui vivons mais Lui qui vit en nous, Ga.2:20.

    Ro.6:3 Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ, c'est en sa mort que nous avons été baptisés? 4 Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie. 5 En effet, si nous sommes devenus une même plante avec lui par la conformité à sa mort, nous le serons aussi par la conformité à sa résurrection, 6 sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché;

    20 J'ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m'a aimé et qui s'est livré lui-même pour moi.

  4. nous régénère Ti.3:5, nous fait naître de nouveau Jn.3:3 et nous devenons des enfants de Dieu

    Ti.3:5 il nous a sauvés, non à cause des oeuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa miséricorde, par le baptême de la régénération et le renouvellement du Saint-Esprit

  5. nous fait entrer le royaume de Dieu

    Jn.3:3 Jésus lui répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu. 4 Nicodème lui dit: Comment un homme peut-il naître quand il est vieux? Peut-il rentrer dans le sein de sa mère et naître? 5 Jésus répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. 6 Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'Esprit est esprit. 7 Ne t'étonne pas que je t'aie dit: Il faut que vous naissiez de nouveau.

  6. nous purifie par le sang de Jésus, les trois rendent témoignage au baptême,

    1Jn.5:6 C'est lui, Jésus-Christ, qui est venu avec de l'eau et du sang; non avec l'eau seulement, mais avec l'eau et avec le sang; et c'est l'Esprit qui rend témoignage, parce que l'Esprit est la vérité. 7 Car il y en a trois qui rendent témoignage: 8 l'Esprit, l'eau et le sang, et les trois sont d'accord.

  7. nous fait devenir membre du corps de Christ 1Co.12:13

    1Co.12:13 Nous avons tous, en effet, été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul corps, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit libres, et nous avons tous été abreuvés d'un seul Esprit.

  8. nous fait entrer dans une vie nouvelle pour que nous y marchions, Ro.6:4
Nous sommes ainsi identifiés à Christ par le baptême d'eau parce que Jésus-Christ a passé lui-même par le baptême d'eau Mt.3:13-17 et parce que sa mort sur la croix est considérée aussi comme un baptême dans les Écritures, cf. Lu.12:50 et Mc.10:38-39. On appelle cela parfois le baptême de sang.

Mt.3:13 Alors Jésus vint de la Galilée au Jourdain vers Jean, pour être baptisé par lui. 14 Mais Jean s'y opposait, en disant: C'est moi qui ai besoin d'être baptisé par toi, et tu viens à moi! 15 Jésus lui répondit: Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste. Et Jean ne lui résista plus. 16 Dès que Jésus eut été baptisé, il sortit de l'eau. Et voici, les cieux s'ouvrirent, et il vit l'Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. 17 Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles: Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis toute mon affection.

Luc 12:50 Il est un baptême dont je dois être baptisé, et combien il me tarde qu'il soit accompli!

Mc.10:38 Jésus leur répondit: Vous ne savez ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je dois boire, ou être baptisés du baptême dont je dois être baptisé? 39 Nous le pouvons, dirent-ils. Et Jésus leur répondit: Il est vrai que vous boirez la coupe que je dois boire, et que vous serez baptisés du baptême dont je dois être baptisé;

Si vous voulez continuer à votre vie comme vous l'entendez, vous ne devriez pas être baptisé. C'est votre sentence de mort, c'est aussi votre résurrection. Votre vie ne vous appartient plus. Vous comprenez ? Cela vous engage à être un disciple,

Si vous ne voulez pas être un disciple, vous n'avez aucun droit de passer par les eaux du baptême. Le baptême est un engagement à vie d'être un disciple. Il ne passait pas beaucoup de temps à les enseigner avant de les baptiser. Mais une fois pris cet engagement, à ce moment là, il les enseignait. Voyez-vous cela est logique. Pourquoi perdre du temps à enseigner des gens qui ne sont pas prêts à s'engager en tant que disciples. Qu'ils prouvent leur engagement, alors enseignez-leur ce qu'ils doivent savoir. - Derek Prince

Ep.5:25-32 Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l'Eglise, et s'est livré lui-même pour elle, 26 afin de la sanctifier par la parole, après l'avoir purifiée par le baptême d'eau, 27 afin de faire paraître devant lui cette Eglise glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible. 28 C'est ainsi que les maris doivent aimer leurs femmes comme leurs propres corps. Celui qui aime sa femme s'aime lui-même. 29 Car jamais personne n'a haï sa propre chair; mais il la nourrit et en prend soin, comme Christ le fait pour l'Eglise, 30 parce que nous sommes membres de son corps. 31 C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair. 32 Ce mystère est grand; je dis cela par rapport à Christ et à l'Eglise.

Comme la célébration du mariage unit devant Dieu et les hommes un homme et une femme en une seule chair parce que le fiancé a conquis le coeur de sa fiancé qui a répondu favorablement à son amour, la célébration du baptême unit spirituellement le chrétien au Seigneur en un seul esprit (1Co.6:17) devant Dieu et les hommes parce que Jésus nous a prouvé qu'il nous aimait et que nous avons répondu à cet amour par la foi.

La doctrine du baptême s'est développée à cause des multiples oeuvres de la grâce qui lui sont rattaché ci-dessus. C'est assurément impressionnant tout ce que les Écritures associent au baptême d'eau. Ce n'est pas évident à saisir pour nos esprits rationnels, mais c'est bien plus qu'un simple symbole enseigné dans certaines dénominations ; le Saint-Esprit choisit ce moment pour faire une oeuvre spirituelle insaisissable à nos sens mais acceptable par la foi.

Puisque ces vérités spirituelles sont difficiles à saisir, on peut comprendre sans les endosser que cela ait conduit à deux doctrines opposées à l'extrême.

a) Certains mal éclairés repoussaient leur baptême à leur lit de mort pour s'assurer que tous leurs péchés soient pardonnés, par exemple le roi Constantin en 337. Cette pratique est cependant tombée dans l'oubli par la suite à cause de tous les avantages dont se privaient ceux qui attendaient pour se faire baptiser.

b) À la même époque de Constantin, d'autres baptisaient les bébés pensant qu'ils les faisaient naître de nouveau et entrer dans la famille de Dieu sans le pré-requis de la foi (Ac.8:36-38), il s'imaginaient que la seule promesse des parents de les élever dans la foi par la suite suffisait.

Examinons les arguments en faveur du baptême des enfants, car il y a une logique derrière cette pratique.

Les pédo-baptistes prennent pour appui sur le fait que dans les figures du baptême du déluge et de la traversée de la mer Rouge, les familles au complet des croyants étaient sauvés, les bébés inclus et que dans la figure du baptême dans la circoncision, les bébés mâles étaient circoncis le 8e jour, donc bien avant de comprendre ce qui leur arrivait. Alors quand les Actes parlent de familles qui se font baptiser, ils y voient aussi des bébés dans les familles de Lydie, Ac.16:15, du geôlier Ac.16:33 et de Stéphanas 1Co.1:16 quand celles-ci se sont faits baptiser. Il est écrit d'ailleurs que toute la famille de Crispus fut baptisé parce qu'elle avait cru, Ac.18:8. Ce n'est pas essentiel pour eux que le bébé fasse un acte de foi puisque dans le cas de Jean-Baptiste, par exemple, il était rempli du Saint-Esprit dès le sein maternel, il n'avait donc pas eu de profession de foi publique à faire avant que le Saint-Esprit vienne sur lui.

Ceux qui pratiquent le baptême des bébés rappellent aussi comment Jésus recevait les petits enfants et reprenaient ses disciples qui les éloignaient, Mt.19:13-14. Ils rappellent aussi comment Jésus citait le Ps.8:2 disant que les enfants à la mamelle louent le Seigneur Mt.21:16. Dans les Actes, Pierre continue en disant que la promesse est pour les juifs et leurs enfants, sans donner un âge de raison minimum, Ac.2:39. Paul rajoute que les enfants d'un parent chrétien sont saints, 1Co.7:14, donc qu'ils appartiennent au peuple de la nouvelle alliance ce qui leur donne un droit au baptême qui est le signe de cette nouvelle alliance.

Les Juifs circoncisaient et faisaient baptiser ensuite ceux qui se tournaient vers la religion juive. Les enfants à naître de prosélytes n'avaient pas besoin d'être baptisés, parce qu'ils sont nés «dans la sainteté» (un Yebam. 78). Ceci défait l'argument de baptiser les bébés en s'appuyant sur la parole de Paul concernant la sainteté, 1Co.7:14. Pour les juifs, c'était justement une raison pour ne pas les baptiser. Paul qui avait été élevé aux pieds de Gamaliel en recevant l'enseignement le plus strict des pharisiens étaient sûrement au courant de cela (Ac.22:3).

Comme on a vu auparavant dans la Bible que la foi précède le baptême alors le baptême des bébés n'est pas justifiable malgré tous ces arguments qui sont le fruit de déductions et de suppositions. Je mets cela dans la catégorie des faux raisonnements.

Cela vous donne maintenant une bonne idée de la complexité et de la profondeur du baptême qui, comme bien d'autres doctrines chrétiennes, a contribué à l'élaboration de compréhensions et de pratiques distinctes selon les dénominations. Pourquoi Dieu permet-il cela ? On peut juste supposer que ça contribue à nous garder humbles en réalisant à quel point l'oeuvre de Dieu dépasse l'entendement humain. Sans le comprendre totalement, on est appelé à croire et pratiquer le baptême pour devenir des disciples de Jésus. Cet acte d'obéissance à sa Parole contribue à disposer notre coeur à l'adoration d'un Dieu si sage.

Je résume en terminant pour être certain de m'être bien fait comprendre !

Toutes les oeuvres spirituelles attribuées au baptême d'eau dans les Écritures sont des oeuvres effectuées par le Saint-Esprit à la conversion, non pas par le baptême d'eau en lui-même. À mon avis, c'est seulement parce que le baptême d'eau suivait immédiatement la conversion que les auteurs du Nouveau Testament pouvaient associer le pardon des péchés et le salut au baptême d'eau. Puisque de nos jours, le baptême d'eau ne suit plus la conversion, il ne peut plus être associé comme l'époque du Nouveau Testament au pardon des péchés et au salut. Il ne fait plus qu'illustrer ce qui s'est passé lors de la conversion des mois (ou même des années) auparavant.

Pour continuer cette réflexion, lisez le texte sur le baptême selon Jésus

Liste de quelques versets cités

Mt.3:13 Alors Jésus vint de la Galilée au Jourdain vers Jean, pour être baptisé par lui. 14 Mais Jean s'y opposait, en disant: C'est moi qui ai besoin d'être baptisé par toi, et tu viens à moi! 15 Jésus lui répondit: Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste. Et Jean ne lui résista plus. 16 Dès que Jésus eut été baptisé, il sortit de l'eau. Et voici, les cieux s'ouvrirent, et il vit l'Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. 17 Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles: Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis toute mon affection.

Luc 12:50 Il est un baptême dont je dois être baptisé, et combien il me tarde qu'il soit accompli!

Actes 10:43 Tous les prophètes rendent de lui le témoignage que quiconque croit en lui reçoit par son nom le pardon des péchés.

Galates 3:27 vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ.

Tite 3:5 il nous a sauvés, non à cause des oeuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa miséricorde, par le baptême de la régénération et le renouvellement du Saint-Esprit,

1Co.12:13 Nous avons tous, en effet, été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul corps, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit libres, et nous avons tous été abreuvés d'un seul Esprit.

Actes 2:41 Ceux qui acceptèrent sa parole furent baptisés; et, en ce jour-là, le nombre des disciples s'augmenta d'environ trois mille âmes.

1Jn.5:6 C'est lui, Jésus-Christ, qui est venu avec de l'eau et du sang; non avec l'eau seulement, mais avec l'eau et avec le sang; et c'est l'Esprit qui rend témoignage, parce que l'Esprit est la vérité. 7 Car il y en a trois qui rendent témoignage: 8 l'Esprit, l'eau et le sang, et les trois sont d'accord.

1Co.6:15 Ne savez-vous pas que vos corps sont des membres de Christ? Prendrai-je donc les membres de Christ, pour en faire les membres d'une prostituée? Loin de là! 16 Ne savez-vous pas que celui qui s'attache à la prostituée est un seul corps avec elle? Car, est-il dit, les deux deviendront une seule chair. 17 Mais celui qui s'attache au Seigneur est avec lui un seul esprit.






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes mercredi 23 août 2017