Le millénium

Esaïe 30:26 La lune brillera du même éclat que le soleil, et la lumière du soleil sera sept fois plus vive. Elle sera pareille à la lumière de sept jours au jour où l’Éternel pansera les plaies de son peuple, où il guérira les blessures entraînées par les coups qu'il a reçus.

Réflexion sur la position amillénariste


Les amillénaristes sont ceux qui ne croient pas que Jésus viendra régner 1000 ans sur la terre, pour eux, c'est une allégorie, une métaphore du règne de Jésus qui a commencé à sa résurrection. Ils soutiennent que la première résurrection mentionnée dans Apocalypse 20:4 correspond aux chrétiens nés de nouveau depuis la Pentecôte. Il est vrai que nous sommes ressuscités avec Christ et assis avec lui sur son trône.

Éphésiens 2:4 Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont il nous a aimés,
5 nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Christ (c’est par grâce que vous êtes sauvés) ;
6 il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ,
7 afin de montrer dans les siècles à venir l’infinie richesse de sa grâce par sa bonté envers nous en Jésus-Christ.

Colossiens 3:1 Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d’en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu.
2 Affectionnez-vous aux choses d’en haut, et non à celles qui sont sur la terre.
3 Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu.
4 Quand Christ, votre vie, paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire.

Romains 6:4 Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie.
5 En effet, si nous sommes devenus une même plante avec lui par la conformité à sa mort, nous le serons aussi par la conformité à sa résurrection,
6 sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché ;
7 car celui qui est mort est libre du péché.
8 Or, si nous sommes morts avec Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui,

Comparons maintenant avec le contexte de Ap.20:4 où il est mentionné la première résurrection :

Apocalypse 19:19 Et je vis la bête, et les rois de la terre, et leurs armées rassemblées pour faire la guerre à celui qui était assis sur le cheval et à son armée.
20 Et la bête fut prise, et avec elle le faux prophète, qui avait fait devant elle les prodiges par lesquels il avait séduit ceux qui avaient pris la marque de la bête et adoré son image. Ils furent tous les deux jetés vivants dans l’étang ardent de feu et de soufre.
21 Et les autres furent tués par l’épée qui sortait de la bouche de celui qui était assis sur le cheval ; et tous les oiseaux se rassasièrent de leur chair.
20:1 Puis je vis descendre du ciel un ange, qui avait la clef de l’abîme et une grande chaîne dans sa main.
2 Il saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan, et il le lia pour mille ans.
3 Il le jeta dans l’abîme, ferma et scella l’entrée au-dessus de lui, afin qu’il ne séduisît plus les nations, jusqu’à ce que les mille ans fussent accomplis. Après cela, il faut qu’il soit délié pour un peu de temps.
4 Et je vis des trônes ; et à ceux qui s’y assirent fut donné le pouvoir de juger. Et je vis les âmes de ceux qui avaient été décapités à cause du témoignage de Jésus et à cause de la parole de Dieu, et de ceux qui n’avaient pas adoré la bête ni son image, et qui n’avaient pas reçu la marque sur leur front et sur leur main. Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec Christ pendant mille ans.
5 Les autres morts ne revinrent point à la vie jusqu’à ce que les mille ans fussent accomplis. C’est la première résurrection.
6 Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection ! La seconde mort n’a point de pouvoir sur eux ; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans.
7 Quand les mille ans seront accomplis, Satan sera relâché de sa prison.
8 Et il sortira pour séduire les nations qui sont aux quatre coins de la terre, Gog et Magog, afin de les rassembler pour la guerre ; leur nombre est comme le sable de la mer.
9 Et ils montèrent sur la surface de la terre, et ils investirent le camp des saints et la ville bien-aimée. Mais un feu descendit du ciel, et les dévora.
10 Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l’étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles.

La position amille pose plusieurs problèmes car on ne peut pas faire correspondre le contexte avec la réalité quotidienne. Le contexte parle de ceux qui sont ressuscités comme ayant été décapités à cause de leur foi en Jésus. Cette première résurrection ne concerne donc pas leur conversion, leur entrée dans la vie chrétienne mais plutôt fait suite à leur martyr, à la fin de leur vie terrestre où ils ont refusé la marque de la bête et ont payé de leur vie ce refus ! Un autre problème, c'est que Satan serait présentement lié, incapable de séduire les nations, ce qui ne correspond pas du tout à la réalité. Comme quelqu'un disait, « si Satan est lié, il a une chaîne très longue ! » Un autre problème vraiment majeur avec cette position c'est qu'il est mentionné juste avant que la bête et le faux prophète sont jetés dans l'étang de feu AVANT la période de 1000 ans. Et que c'est seulement APRÈS les 1000 ans que Satan va les rejoindre !

Ce texte d'Apocalypse 19:19 à 20:10 fait écho à celui du prophète Ésaïe qui parle aussi de la capture et de l'enfermement des armées céleste et terrestre pour une longue période avant de procéder à leur châtiment final :

Ésaïe 24:21 Il adviendra, en ce jour-là,  que l’Eternel interviendra là-haut, contre l’armée d’en haut et contre les rois de ce monde ici-bas sur la terre.
22 On les rassemblera captifs, tous dans la fosse, ils seront enfermés  à l’intérieur d’une prison ; après un temps très long ils seront tous châtiés.
23 La lune sera humiliée, et le soleil couvert de honte car l’Eternel, le Seigneur des armées célestes, règne sur le mont de Sion et à Jérusalem. Il fera resplendir sa gloire devant les responsables de son peuple.

Réflexion sur la position postmillénariste


Concernant la position post-milléraniste, le millénium est pris d'une manière allégorique comme dans la position améllinariste. Au lieu que ce soit Christ qui vienne établir son royaume sur la terre, les postmillénaristes avancent que ce sont les chrétiens qui vont établir graduellement le royaume sur terre par l'expansion de l'évangile, pour y préparer la venue de Jésus sur terre. En cela, il y a une ressemblance avec les visées islamiques de domination mondiale pour préparer la venue du Messie. On peut comprendre que cette position ait exercé un attrait dans certaines milieux religieux ayant des rêves de grandeur. Cette parole sarcastique de Paul me vient alors à la pensée !

1 Corinthiens 4:8 Déjà vous êtes rassasiés, déjà vous êtes riches, sans nous vous avez commencé à régner. Et puissiez-vous régner en effet, afin que nous aussi nous régnions avec vous !

Sérieusement, les prophéties concernant la première venue de Jésus se sont accomplies littéralement ( par exemple, sa naissance virginale à Bethléhem, Ésaïe 7:14, Michée 5:1 ), alors il en sera de même pour les prophéties concernant sa seconde venue.

Réflexion sur la position prémillénariste


La position à laquelle je souscris est le prémillénarisme, elle prend le texte dans son sens le plus naturel, même si l'Apocalypse s'agit du livre hautement allégorique. C'est la position la plus ancienne, partagée par l'Église des premiers siècles. On la connaît aujourd'hui sous le nom de prémillénarisme ou chiliasme. Selon cette position doctrinale, le millénium désigne un règne messianique et terrestre d'une durée de mille ans qui débute à partir du retour de Christ. Le nombre mille, en grec chiliôs, a donné naissance au mot chiliasme. Jésus-Christ lui-même enseignait que son retour devait être suivi par l'établissement de son royaume ici-bas : voir Mathieu 20.20-23, Luc 22:29-30 et Actes l:6-7. Les deux premiers siècles semblent n'avoir connu aucune controverse sur ce point. Très tôt, le prémillénarisme a compté de nombreux adhérents, comme Papias qui connaissait l'apôtre Jean, et beaucoup d'autres, au nombre desquels Augustin, Jean le Presbytre, et une partie des Douze dont André, Pierre, Philippe, Thomas, Jacques, Jean et Matthieu.

Matthieu 20:20 Alors la mère des fils de Zébédée s’approcha de Jésus avec ses fils, et se prosterna, pour lui faire une demande.
21 Il lui dit : Que veux-tu ? Ordonne, lui dit-elle, que mes deux fils, que voici, soient assis, dans ton royaume, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche.
22 Jésus répondit : Vous ne savez ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je dois boire ? Nous le pouvons, dirent-ils.
23 Et il leur répondit : Il est vrai que vous boirez ma coupe ; mais pour ce qui est d’être assis à ma droite et à ma gauche, cela ne dépend pas de moi, et ne sera donné qu’à ceux à qui mon Père l’a réservé.

Luc 22:29 c’est pourquoi je dispose du royaume en votre faveur, comme mon Père en a disposé en ma faveur,
30 afin que vous mangiez et buviez à ma table dans mon royaume, et que vous soyez assis sur des trônes, pour juger les douze tribus d’Israël.

Actes 1:6 Alors les apôtres réunis lui demandèrent : Seigneur, est-ce en ce temps que tu rétabliras le royaume d’Israël ?
7 Il leur répondit : Ce n’est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité.

Prophéties concernant le millénium


Le contenu des prophéties d'Ésaïe concernant le millénium ne correspondent à rien de ce qui a été vécu jusqu'à présent et puisque la mort existera encore durant cette période, elles ne peuvent non plus concerner l'éternité. Pendant le millénium, les juifs seront tous ramenés dans le pays d'Israël (Es.11:11-12), les animaux ne se mangeront plus entre eux (Es.11:6-7, 65:25), un pécheur qui meure à 100 ans sera considéré être parti avant son temps (Es.65:20), rappelant la période antédiluvienne de Mathusalem. Tous les gens sauront qui est Dieu, il n'y aura plus aucun athée (Es.11:9). Mais à la fin de cette période, Satan sera relâché et les hommes se révolteront une dernière fois contre le règne de Jésus sur la terre (Ap.20:7-10). Alors viendra la fin, la résurrection des injustes, le jugement dernier et ensuite la destinée éternelle ; la joie éternelle en présence de Dieu pour les croyants (Ap.21:1-7) et le tourment éternel loin de Dieu pour les incroyants (Ap.20:11-15, 21:8).

Ésaïe 11:1 Puis un rameau sortira du tronc d’Isaï, et un rejeton naîtra de ses racines.
2 L’Esprit de l’Eternel reposera sur lui: Esprit de sagesse et d’intelligence, Esprit de conseil et de force, Esprit de connaissance et de crainte de l’Eternel.
3 Il respirera la crainte de l’Eternel ; il ne jugera point sur l’apparence, il ne prononcera point sur un ouï-dire. 4 Mais il jugera les pauvres avec équité, et il prononcera avec droiture sur les malheureux de la terre ; il frappera la terre de sa parole comme d’une verge, et du souffle de ses lèvres il fera mourir le méchant.
5 La justice sera la ceinture de ses flancs, et la fidélité la ceinture de ses reins.
6 Le loup habitera avec l’agneau, et la panthère se couchera avec le chevreau ; le veau, le lionceau, et le bétail qu’on engraisse, seront ensemble, et un petit enfant les conduira.
7 La vache et l’ourse auront un même pâturage, leurs petits un même gîte ; et le lion, comme le bœuf, mangera de la paille.
8 Le nourrisson s’ébattra sur l’antre de la vipère, et l’enfant sevré mettra sa main dans la caverne du basilic.
9 Il ne se fera ni tort ni dommage sur toute ma montagne sainte ; car la terre sera remplie de la connaissance de l’Eternel, comme le fond de la mer par les eaux qui le couvrent.
10 En ce jour, le rejeton d’Isaï sera là comme une bannière pour les peuples ; les nations se tourneront vers lui, et la gloire sera sa demeure.
11 Dans ce même temps, le Seigneur étendra une seconde fois sa main, pour racheter le reste de son peuple, dispersé en Assyrie et en Egypte, A Pathros et en Ethiopie, à Elam, à Schinear et à Hamath, et dans les îles de la mer.
12 Il élèvera une bannière pour les nations, il rassemblera les exilés d’Israël, et il recueillera les dispersés de Juda, des quatre extrémités de la terre.
13 La jalousie d’Ephraïm disparaîtra, et ses ennemis en Juda seront anéantis ; Ephraïm ne sera plus jaloux de Juda, et Juda ne sera plus hostile à Ephraïm.
14 Ils voleront sur l’épaule des Philistins à l’occident, ils pilleront ensemble les fils de l’Orient ; Edom et Moab seront la proie de leurs mains, et les fils d’Ammon leur seront assujettis.
15 L’Eternel desséchera la langue de la mer d’Egypte, et il lèvera sa main sur le fleuve, en soufflant avec violence : Il le partagera en sept canaux, et on le traversera avec des souliers.
16 Et il y aura une route pour le reste de son peuple, qui sera échappé de l’Assyrie, comme il y en eut une pour Israël, Le jour où il sortit du pays d’Egypte.

Esaïe 65:17 Car je vais créer de nouveaux cieux et une nouvelle terre ; on ne se rappellera plus les choses passées, elles ne reviendront plus à l’esprit.
18 Réjouissez-vous plutôt et soyez à toujours dans l’allégresse, à cause de ce que je vais créer ; car je vais créer Jérusalem pour l’allégresse, et son peuple pour la joie.
9 Je ferai de Jérusalem mon allégresse, et de mon peuple ma joie ; on n’y entendra plus le bruit des pleurs et le bruit des cris.
20 Il n’y aura plus ni enfants ni vieillards qui n’accomplissent leurs jours ; car celui qui mourra à cent ans sera jeune, et le pécheur âgé de cent ans sera maudit.
21 Ils bâtiront des maisons et les habiteront ; ils planteront des vignes et en mangeront le fruit.
22 Ils ne bâtiront pas des maisons pour qu’un autre les habite, ils ne planteront pas des vignes pour qu’un autre en mange le fruit ; car les jours de mon peuple seront comme les jours des arbres, et mes élus jouiront de l’œuvre de leurs mains.
23 Ils ne travailleront pas en vain, et ils n’auront pas des enfants pour les voir périr ; car ils formeront une race bénie de l’Eternel, et leurs enfants seront avec eux.
24 Avant qu’ils m’invoquent, je répondrai ; avant qu’ils aient cessé de parler, j’exaucerai.
25 Le loup et l’agneau paîtront ensemble, le lion, comme le bœuf, mangera de la paille, et le serpent aura la poussière pour nourriture. Il ne se fera ni tort ni dommage Sur toute ma montagne sainte, dit l’Eternel.

Voici maintenant un extrait tiré du livre : "Le Roi et son Royaume : Un regard sur le millénium" de John Walvoord. Walvoord s'attarde surtout de la compréhension du millénium dans l'histoire de l'Église.
1°) LE PREMILLENARISME

« G.N.H. Peters inclut aussi parmi les prémillénaristes des deux premiers siècles des hommes tels que Clément, Barnabé, Hermas, Ignace et Polycarpe. C'est seulement vers la fin du second siècle et le début du troisième que cette vue semble avoir été remis en question bien qu'a cette époque de nombreux prémillénaristes aient continué de se manifester par leurs écrits, en particulier Cyprien (200-258), Commodien (200-270), Népos (230-280), Coracion (250-311) et autres Lactance (240-330). Quoique l'appartenance de certains des personnages cités plus haut à cette doctrine ait été mise en doute, il est incontestable que Népos et Commodien en ont été d'ardents défenseurs en Afrique du Nord. D'ailleurs, même les adversaires du chiliasme reconnaissent l'existence d'un vaste consensus prémillénariste pendant les trois premiers siècles.

2°) L'AMILLENARISME

L'amillénarisme, ainsi appelé depuis le 19ème siècle, aborde la prophétie sous un autre angle. Cette vue rejette l'existence d'un règne millénaire consécutif au retour du Christ. Bien que les amillénaristes hésitent à se réclamer de fondateurs particuliers, ils font généralement remonter leurs origines à l'école égyptienne d'Alexandrie vers l'an 190 de notre ère. Quelques rares auteurs avancent même une date plus précoce, tel Landis, qui s'efforce de rattacher ce mouvement au Christ et aux apôtres. La plupart des amillénaristes en situent cependant le point de départ entre les deuxième et troisième siècles, bien que des érudits comme Berkhof aient tendance à faire quelque peu violence aux faits en prétendant qu'à cette époque la doctrine était déjà en plein essort. En réalité, si l'on en constate les premiers balbutiements pendant la dernière décennie du deuxième siècle, cet enseignement s'est surtout manifesté au cours du troisième siècle. Au nombre des premiers amillénaristes, on peut citer Gaïus, dont les écrits remontent au troisième siècle, et Clément d'Alexandrie qui enseignait à l'école d'Alexandrie entre 193 et 220. Au troisième siècle, Origène(185-254), un disciple de Clément, et Dyonisus (190-265), ont mené le combat contre le prémillénarisme. Les amillénaristes reconnaissent que l'école d'Alexandrie rejetait l'interprétation littérale des Écritures, et en particulier celle de la prophétie, et qu'elle considérait la Bible toute entière comme une vaste allégorie dont la signification profonde était masquée par la formulation même du texte. Elle s'efforçait de marier idéalisme platonicien et textes bibliques, entreprise exigeant l'adoption d'un système d'interprétation non littéral. Les amillénaristes admettent que l'école d'Alexandrie était dans l'erreur en ce sens qu'elle niait la plupart des doctrines cardinales de l'Église. WH. Rutgers écrit au sujet de Clément d'Alexandrie : «Clément, charmé par les sirènes de la philosophie grecque, soumettait l'Écriture Sainte à cette interprétation allégorique et erronée, à ce parti-pris outré contre tout ce qui était matériel, visible, tangible, tout ce qui se situait dans un contexte géographico-historique. La philosophie éthérée des platoniciens ne pouvait supporter la 'charnelle et sensuelle' vision eschatologique des prémillénaristes. La fondation même du chiliasme en fut ébranlée. Selon Robertson, les amarres du chiliasme et de son système d'interprétation non littéral n'y résistèrent pas. En dépit du fait que le gros de l'amillénarisme des deuxième et troisième siècles provenait d'un mouvement hérétique, Rutgers pense pouvoir affirmer que cette doctrine était prévalente au deuxième siècle pour la simple raison que les Pères de l'Église n'abordaient jamais le sujet de l'eschatologie. À partir de cet argument, et sans même citer un seul partisan de l'amillénarisme, Rutgers déclare: «Le chiliasme n'était soutenu par aucun des principaux Pères de l'Église, pas même par l'auteur inconnu de l'épître à Diognète». Il est exact que la plupart des premiers Pères de l'Église n'ont pas abordé la question du millénium. Cependant, le fait que des adeptes du prémillénarisme puissent être cités rend l'absence quasi complète d'adhérents à la cause amillénariste jusque dans les années 190 extrêmement éloquente. Bien qu'il soit difficile de ranger Bamabas, un des premiers Pères de l'Église, dans un camp ou dans l'autre, les amillénaristes ne le tiennent généralement pas pour l'un des leurs. En fait, jusqu'à l'an 190, il était impossible de vraiment classer qui que ce soit parmi les amillénaristes, alors que les troupes prémillénaristes restaient, au contraire, bien fournies. C'cst d'ailleurs pour cette raison que la plupart des amillénaristes se réclament de Saint Augustin (354-430). Célèbre évêque d'Hippone en Afrique du Nord, Saint Augustin mérite le titre de fondateur de l'amillénarisme. C'est lui qui a substitué à la méthode d'interprétation allégorique globale des Écritures, telle qu'elle se pratiquait au sein de l'école d'Alexandrie, un systéme d'interprétation allégorique restreint aux seuls écrits prophétiques, le reste de la Bible devant recevoir une interprétation grammaticale et historique normale. Saint Augustin est donc à l'origine de la tendance exégétique moderne, tendance dans laquelle se situent les grands Réformateurs comme Calvin et Luther, qui veut que toute interprétation rationnelle et fondamentale des Écritures en respecte la structure littérale et grammaticale, à l'exception toutefois de la prophétie qu'il convient de traiter de façon non littérale. C'est sur ce dernier point que va porter toute la discussion entre les prémillénaristes et les amillénaristes


3°) LE POST-MILLENARISME

Le troisième grand courant eschatologique se nomme postmillénarisme. Il a ceci de particulier qu'il situe le retour du Christ à la fin du millénium. Pour les postmillénaristes comme pour les amillénaristes, le millénium, si on peut encore le nommer ainsi, expire avant le retour du Christ. Ce qui différencie les premiers des seconds, c'est que les postmillénaristes voient la victoire progressive de l'Évangile aboutir à la christianisation finale du monde ; la victoire de la Croix amenant alors le retour du Christ et l'instauration immédiate du royaume éternel.

Quoique des vues proches du postmillénarisme aient été partagées par quelques individus marquants de l'histoire de l'Église comme Joachim de Floris, un moine catholique du douzième siècle, la plupart des postmillénaristes se réclament de Daniel Whitby (1638-1725). Seuls quelques amillénaristes se réfèrent aux racines postmillénaristes du mouvement. Le postmillénariste A-H Strong déclare ouvertement: «Notre interprétation particulière d'Apocalypse 20.1-10 a été définie pour la première fois en substance par Whitby ». Le postmillénarisme s'accordait bien avec l'optimisme des 18ème et 19ème siècles, et répondait à l'attente générale d'un monde aux perspectives meilleures. Bien qu'il ait beaucoup perdu de sa force à l'heure actuelle, il était très en vogue parmi les théologiens conservateurs des 19ème et 20ème siècles, comme Charles Hodge.»


Apocalypse 20:11 Puis je vis un grand trône blanc, et celui qui était assis dessus. La terre et le ciel s’enfuirent devant sa face, et il ne fut plus trouvé de place pour eux.
12 Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs œuvres, d’après ce qui était écrit dans ces livres.
13 La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux ; et chacun fut jugé selon ses œuvres.
14 Et la mort et le séjour des morts furent jetés dans l’étang de feu. C’est la seconde mort, l’étang de feu.
15 Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l’étang de feu.
21:1 Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre ; car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n’était plus.
2 Et je vis descendre du ciel, d’auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse qui s’est parée pour son époux.
3 Et j’entendis du trône une forte voix qui disait : Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes ! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux.
4 Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu.
5 Et celui qui était assis sur le trône dit : Voici, je fais toutes choses nouvelles. Et il dit: Ecris ; car ces paroles sont certaines et véritables.
6 Et il me dit : C’est fait ! Je suis l’alpha et l’oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif je donnerai de la source de l’eau de la vie, gratuitement.
7 Celui qui vaincra héritera ces choses ; je serai son Dieu, et il sera mon fils.
8 Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l’étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort.










Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner


Depuis le 13 décembre 2009, visites sur les pages de ce thème

Nous sommes jeudi 23 février 2017