Est-ce que l'annihilationisme est biblique?

L’annihilationisme est la croyance que les incroyants ne feront pas l’expérience d’une éternité en enfer, mais qu’ils seront plutôt « anéantis » après leur mort. Croire en l’annihilationisme est le résultat d’une compréhension erronée d’une ou plusieurs des doctrines suivantes : (1) la conséquence du péché, (2) la justice de Dieu, (3) la nature de l’Enfer.

En relation avec la nature de l’Enfer, les annihilationistes se méprennent sur le sens du lac de feu. Il est évident que si un humain est jeté dans un lac de lave incandescente, il se désintégrera instantanément. Toutefois, le lac de feu est un royaume tant spirituel que physique. Il ne s’agit pas simplement d’un corps humain que l’on jette dans le lac de feu, c’est un humain corps, âme et esprit. La nature spirituelle ne peut être consumée par le feu physique. Il semblerait que les non rachetés soient ressuscités avec un corps préparé pour l’éternité tout comme les rachetés (Apocalypse 20:13; Actes 24:15). Ces corps sont préparés pour un sort éternel.

L’éternité est un autre aspect que l’annihilationisme ne parvient pas à comprendre correctement. Les annihilationistes ont raison de souligner que le mot grec « aionion », normalement traduit par éternité, ne signifie pas par définition éternel. Il fait référence en particulier à un « âge » ou « des siècles », une période de temps spécifique. Toutefois, il est clair que l’usage néotestamentaire de « aionion » fait parfois référence à une durée de temps éternelle. Apocalypse 20:10 parle de Satan, de la bête et du faux prophète comme étant jetés dans le lac de feu et torturés « nuit et jour, pour toujours et toujours ». Il est clair que ces trois-là ne sont pas « anéantis » au moment d’être précipités dans le lac de feu. Pourquoi donc le sort des non rachetés serait-il différent (Apocalypse 20:14-15)? La preuve la plus convaincante pour l’éternité de l’enfer est Matthieu 25:46 :

« Et ils (les méchants) iront subir la peine éternelle, tandis que ceux qui ont fait la volonté de Dieu iront à la vie éternelle. ».

Dans ce verset, il s’agit strictement du même mot pour décrire le sort des mauvais et le sort des justes. Si les justes ne sont tourmentés que pour un « âge », alors les justes aussi ne connaîtront le Paradis que pour un âge. Si les croyants seront au Paradis pour toujours, les incroyants seront en Enfer pour toujours.

Une autre objection fréquente des annihilationistes à l’éternité de l’Enfer est qu’il serait injuste de la part de Dieu de punir pour l’éternité une somme finie de péché. Est-ce juste que Dieu condamne quelqu’un, qui a vécu disons 70 ans de vie dans le péché, pour toute l’éternité? La réponse est celle-ci – notre péché porte une conséquence éternelle parce qu’il est en fin de compte un péché contre un Dieu éternel. Quand le Roi David commit son péché d’adultère et de meurtre il déclara :

« C'est contre toi seul que j'ai mal agi, puisque j'ai fait ce que tu désapprouves. » (Psaumes 51:6).

David avait péché contre Batshéba et Urie, comment put-il donc déclarer avoir péché contre Dieu seul? David avait compris qu’en fin de compte, tout péché est contre Dieu. Dieu est un Etre éternel et infini. Il en résulte que tout péché mérite une punition éternelle. A titre d’exemple, comparez les conséquences d’une attaque sur votre voisin et une attaque sur le Président des Etats-Unis. Tous deux actes sont un crime, mais attaquer le Président portera de bien plus fortes conséquences. Combien plus alors le péché contre un Dieu saint et infini justifie de terribles conséquences?

Un aspect plus personnel de l’annihilationisme est l’idée que nous ne pourrions certainement pas être heureux au Paradis sachant que des êtres chers souffrent un tourment éternel en Enfer. Quand nous arrivons au Paradis, nous n’aurons à nous plaindre de rien et rien ne nous attristera.

Apocalypse 21:4 nous dit : « Il essuiera toute larme de leurs yeux. Il n'y aura plus de mort, il n'y aura plus ni deuil, ni lamentations, ni douleur. En effet, les choses anciennes auront disparu. »

Si aucun de nos êtres chers ne sont pas au Paradis, nous serons à 100% en accord avec le fait qu’ils n’y soient pas – ils se seront condamnés eux-mêmes par leur propre refus d’accepter Jésus-Christ comme leur Sauveur (Jean 3:16 ; Jean 14:6). C’est difficile de comprendre cela, mais nous ne serons pas attristés par leur absence. Notre attention dès lors ne devrait pas être sur la façon que nous allons apprécier le Paradis sans nos êtres chers, mais plutôt pouvons-nous les mener à la foi en Christ – afin qu’ils y soient.

L’enfer est peut-être la première raison pour laquelle Dieu envoya Jésus-Christ pour payer la pénalité pour nos péchés. Etre anéanti après la mort n’est pas un sort à redouter, mais une éternité en Enfer l’est certainement. La mort de Jésus est une mort infinie, couvrant l’infinité de nos péchés – afin que nous ne devions pas en payer la conséquence en Enfer pour l’éternité (2 Corinthiens 5:21). Tout ce que nous devons faire est de placer notre foi en lui et nous sommes sauvés, pardonnés, lavés et nous recevons la promesse d’une demeure éternelle au Paradis. Dieu nous a aimés au point de pourvoir à notre salut. Si nous rejetons son don de la vie éternelle, nous devons subir les conséquences de ce choix.

Source anglaise: http://www.gotquestions.org/annihilationism.html

J'ajouterais qu'une autre preuve que l'étang de feu ne consume pas ceux qui y sont jetés se retrouve dans Apocalypse 19 et 20. A la fin du chapitre 19 il est mentionné que la bête et le faux prophète sont jetés dans l'étang de feu. Au chapitre 20 il est écrit que le diable et tous les damnés vont rejoindre dans l'étang de feu la bête et le faux prophète. C'est donc que ces deux-là s'y trouvent encore 1000 ans plus tard, ils ont pas été consumés par le feu de l'étang. Ils y ont été tourmentés pendant ces 1000 ans et ils seront tourmentés éternellement. Le chapitre 20 mentionne aussi que tous seront jugés selon leurs actes, ce qui implique nécessairement un jugement adapté à chaque damné. On peut donc en déduire que la gravité des tourments sera en fonction de la sévérité du jugement basé sur les actions de chacun. Ceci est corroboré par Jésus lui-même quand il dit dans l'évangile :

Luc.12:47 Le serviteur qui, ayant connu la volonté de son maître, n’a rien préparé et n’a pas agi selon sa volonté, sera battu d’un grand nombre de coups. 48 Mais celui qui, ne l’ayant pas connue, a fait des choses dignes de châtiment, sera battu de peu de coups. On demandera beaucoup à qui l’on a beaucoup donné, et on exigera davantage de celui à qui l’on a beaucoup confié. Voici le texte intégral auquel j'ai fait référence dans mon commentaire:

Apocalypse 20:17 Et je vis un ange qui se tenait dans le soleil. Et il cria d’une voix forte, disant à tous les oiseaux qui volaient par le milieu du ciel : Venez, rassemblez–vous pour le grand festin de Dieu,
18 afin de manger la chair des rois, la chair des chefs militaires, la chair des puissants, la chair des chevaux et de ceux qui les montent, la chair de tous, libres et esclaves, petits et grands.
19 Et je vis la bête, et les rois de la terre, et leurs armées rassemblées pour faire la guerre à celui qui était assis sur le cheval et à son armée.
20 Et la bête fut prise, et avec elle le faux prophète, qui avait fait devant elle les prodiges par lesquels il avait séduit ceux qui avaient pris la marque de la bête et adoré son image. Ils furent tous les deux jetés vivants dans l’étang ardent de feu et de soufre. 21 Et les autres furent tués par l’épée qui sortait de la bouche de celui qui était assis sur le cheval ; et tous les oiseaux se rassasièrent de leur chair.
Apocalypse 21:1 Puis je vis descendre du ciel un ange, qui avait la clef de l’abîme et une grande chaîne dans sa main.
2 Il saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan, et il le lia pour mille ans.
3 Il le jeta dans l’abîme, ferma et scella l’entrée au–dessus de lui, afin qu’il ne séduisît plus les nations, jusqu’à ce que les mille ans fussent accomplis. Après cela, il faut qu’il soit délié pour un peu de temps.
4 Et je vis des trônes ; et à ceux qui s’y assirent fut donné le pouvoir de juger. Et je vis les âmes de ceux qui avaient été décapités à cause du témoignage de Jésus et à cause de la parole de Dieu, et de ceux qui n’avaient pas adoré la bête ni son image, et qui n’avaient pas reçu la marque sur leur front et sur leur main. Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec Christ pendant mille ans.
5 Les autres morts ne revinrent point à la vie jusqu’à ce que les mille ans fussent accomplis. C’est la première résurrection.
6 Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection ! La seconde mort n’a point de pouvoir sur eux ; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans.
7 Quand les mille ans seront accomplis, Satan sera relâché de sa prison.
8 Et il sortira pour séduire les nations qui sont aux quatre coins de la terre, Gog et Magog, afin de les rassembler pour la guerre ; leur nombre est comme le sable de la mer.
9 Et ils montèrent sur la surface de la terre, et ils investirent le camp des saints et la ville bien–aimée. Mais un feu descendit du ciel, et les dévora.
10 Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l’étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles.
11 Puis je vis un grand trône blanc, et celui qui était assis dessus. La terre et le ciel s’enfuirent devant sa face, et il ne fut plus trouvé de place pour eux.
12 Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs œuvres, d’après ce qui était écrit dans ces livres. 13 La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux ; et chacun fut jugé selon ses œuvres.
14 Et la mort et le séjour des morts furent jetés dans l’étang de feu. C’est la seconde mort, l’étang de feu.
15 Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l’étang de feu.

Roger Nicole dans le bouquin "Evangelical Dictionary of Theology" rappelle que Jésus et l'apôtre Jean sont les deux « qui parlent le plus de l'irrévocable finalité du jugement éternel, eux qui ont aussi représenté d'une manière des plus éclatantes la gloire suprême de l'amour de Dieu et la certitude inébranlable de son triomphe ultime. »

Dieu est bien des choses, mais Il n'est pas plus sadique encore que les idoles en abomination à ses yeux.

Dieu se sert de plusieurs images pour nous aider à comprendre des réalités spirituelles invisibles, si on les prend littéralement, on se retrouve avec des non-sens car Dieu dit clairement qu'Il ne veut pas que personne ne soit brûlé (De.18:10), c'est une abomination à ses yeux (2Ch.28:3) qui ne lui est jamais venue à la pensée (Jé.7:31), alors pourquoi ferait-il lui-même souffrir des gens en les brûlant, éternellement en plus ? Ce serait un tel non-sens contraire à son caractère, bien pire que ce qu'exigeaient les démons derrière les idoles (1Co.10:20) de Baal (Jé.19:5), Moloc (Jé.32:35) et cie.

Quand on parle du feu éternel, je le comprends d'une manière imagée et non littéral dans le sens que Dieu est un feu dévorant (Hé.12:29) qui purifie les croyants (1Co.3:13-15) et consument les impies (2Th.1:8, Es.33:14). Car tout homme sera salé de feu, disait Jésus dans Marc 9:49.

Dieu est lumière (1Jn.1:5), Il y a une telle lumière qui se dégage de la présence chaleureuse de Dieu que celle du soleil est bien peu de chose en comparaison. Il n'y a donc aucunes ténèbres qui peuvent subsister en sa présence ; dès qu'on ouvre l'interrupteur, la lumière chasse les ténèbres.

Dieu est saint (1Co.3:17), aucun mal ne peut subsister en sa présence, la chair ne peut hériter du royaume de Dieu (1Co.15:50)

Dieu est aussi amour (1Jn.4:16), tout ces qualificatifs tentent de nous faire comprendre des réalités spirituelles difficiles à saisir de ce côté-ci de l'éternité.

Quand on prend littéralement ce qui est allégorique, on se retrouve avec Jésus qui a des yeux comme des flammes de feu (Da.10:16), même le trône de Dieu est comme des flammes de feu (Da.7:9) !

Dieu est juste (Da.9:14), donc Il rendra à chacun selon ses oeuvres (Job 34:11, Es.59:18). Comment cela se présentera pour chacun, cela reste à voir, mais ce qui est certain, c'est que ce sera équitable pour tous, contrairement à ce que Satan voudrait nous faire croire en faisant passer Dieu pour quelqu'un d'encore pire que les idoles démoniaques qu'Il a en abomination.

Voici quelques-uns des passages cités à méditer.

De 32:4 Il est le rocher; ses oeuvres sont parfaites, Car toutes ses voies sont justes; C’est un Dieu fidèle et sans iniquité, Il est juste et droit.

Esa 66:15 Car voici, l’Eternel arrive dans un feu, et ses chars sont comme un tourbillon; Il convertit sa colère en un brasier, et ses menaces en flammes de feu.

Esa 33:14 Les pécheurs sont effrayés dans Sion, un tremblement saisit les impies: qui de nous pourra rester auprès d’un feu dévorant? Qui de nous pourra rester auprès de flammes éternelles?

De 18:10 Qu’on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu,

2Ch 28:3 il brûla des parfums dans la vallée des fils de Hinnom, et il fit passer ses fils par le feu, suivant les abominations des nations que l’Eternel avait chassées devant les enfants d’Israël.

Jer 7:31 Ils ont bâti des hauts lieux à Topheth dans la vallée de Ben-Hinnom, Pour brûler au feu leurs fils et leurs filles: Ce que je n’avais point ordonné, Ce qui ne m’était point venu à la pensée.

Jer 19:5 Ils ont bâti des hauts lieux à Baal, Pour brûler leurs enfants au feu en holocaustes à Baal: Ce que je n’avais ni ordonné ni prescrit, Ce qui ne m’était point venu à la pensée.

Jer 32:35 Ils ont bâti des hauts lieux à Baal dans la vallée de Ben-Hinnom, Pour faire passer à Moloc leurs fils et leurs filles: Ce que je ne leur avais point ordonné; Et il ne m’était point venu à la pensée Qu’ils commettraient de telles horreurs Pour faire pécher Juda.

- Le webmestre





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes mardi 27 juin 2017