Faut-il que j'coute ?


Le peuple dit Mose: "Parle-nous, toi et nous couterons; mais que Dieu ne nous parle pas, cela nous ferait mourir!" Exode 20,19

Nous ne faisons pas exprs de dsobir Dieu; tout simplement, nous ne faisons pas attention Lui. Dieu nous a donn ses commandements; ils sont l, et nous n'y prenons pas garde, parce que nous n'avons pour Lui ni respect ni amour. "Si vous m'aimez, dit Jsus, vous garderez mes commandements." Quand nous nous rendons compte que nous avons toujours manqu de respect l'gard de Dieu, nous ne pouvons qu'tre plongs dans la honte et dans l'humiliation.

"Parle-nous, toi; mais que Dieu ne nous parle pas! " Cela prouve combien peu nous aimons Dieu. Nous prfrons entendre ses serviteurs, nous coutons volontiers leurs tmoignages. Mais nous ne voulons pas que Dieu Lui-mme nous parle. Pourquoi donc en avons-nous si peur? Parce que nous savons bien que si Dieu nous parle, il faudra que la chose se fasse, ou alors que nous refusions carrment de lui obir. Quand c'est seulement le serviteur de Dieu, nous estimons que ce qu'il dit n'est pas contraignant pour nous, car c'est tout bonnement sa manire de voir, lui, mme si au fond nous sentons que c'est peut-tre celle de Dieu.

Est-il possible? Dieu m'a trait jusqu' prsent comme son enfant, et moi j'ai fait comme s'il n'existait pas ! Cet affront, cette humiliation que j'ai inflige Dieu, elle retombe sur moi. Comment ai-je pu tre ce point sourd et rebelle? Quand enfin nous parvenons couter Dieu, la joie de l'entendre est accompagne de la honte d'avoir t sourds sa voix jusque-l.

Ecouter de toute son me

Parle, ton serviteur coute. I Samuel 3:10

Je puis avoir une fois cout Dieu ponctuellement: cela n'implique pas que je sache toujours l'couter. Par la duret de mon coeur et la paresse de mon esprit, il est manifeste que je n'ai pour lui ni amour ni respect. D'un ami qu'on aime vraiment, on devine les moindres dsirs. Or, Jsus n'a-t-il pas dit:
"Vous tes mes amis" ? Ai-je dsobi ces jours-ci un commandement de mon Sauveur? Sans doute, je ne l'ai pas fait consciemment. Mais la plupart d'entre nous ont si peu de respect pour Dieu que nous n'entendons mme pas ce qu'il nous dit. C'est comme s'il ne disait rien.

Ma vie spirituelle doit devenir une union si intime avec Jsus-Christ que j'entende toujours la voix de Dieu, et que je sache que Dieu entend la mienne (Jean 11,41-42). Uni Jsus-Christ, j'coute et j'entends Dieu de toute mon me, chaque instant de ma vie. Il me parle par une fleur, par un arbre, par un de ses serviteurs. Ce qui m'empche de l'entendre, c'est que j'ai l'esprit occup par autre chose. Ce n'est pas que je sois rsolu ne pas l'entendre, c'est que mon me s'attache l o il ne faudrait pas, ce qui m'environne, mon activit, mes convictions: et Dieu a beau parler, je ne l'entends pas. L'me de l'enfant est toute unie: "Parle, Seigneur, ton serviteur coute." Il faut arriver couter Dieu de la sorte, toujours, et de toute son me, sans quoi l'on est absorb par mille soucis et intentions, et l'on est sourd la voix de Dieu. L'ai-je entendue aujourd'hui?

Apprendre couter Dieu

Ce que je vous dis dans l'ombre, redites-le en plein jour; ce qui vous est dit l'oreille, publiez-le du haut des toits. Matthieu 10:27

Il arrive que Dieu nous fait passer par l'preuve de l'ombre, pour nous apprendre l'couter. C'est dans l'obscurit qu'on lve les oiseaux chanteurs. Dieu nous met parfois l'ombre de sa main pour faire notre ducation. "Ce que je vous dis dans l'ombre..." Une fois dans les tnbres, restez l o Dieu vous a mis, et ne dites plus rien, attendez en silence. Si vous vous mettiez parler, vous feriez fausse route. Quand on est dans l'obscurit, c'est le moment d'couter. Ne parlez aux autres de ce qui vous arrive, ne cherchez pas des explications dans des livres. Ecoutez seulement ce que Dieu veut vous faire entendre.

Vous recevrez de sa part un prcieux message que vous pourrez donner d'autres, quand vous serez de nouveau dans la lumire.

Aprs chaque priode de tnbres vient en nous de la joie mle d'humiliation. (Si c'tait de la joie sans mlange, il serait fort douteux que nous ayons entendu la voix de Dieu.) Notre joie vient de ce que Dieu nous parle. Notre humiliation est terrible: "Comme il a fallu longtemps pour que j'entende la voix de Dieu, pour que je comprenne ce qu'il avait me dire ! Que de jours, que de semaines o Dieu me parlait pour rien!" Il vous accorde maintenant le don prcieux de l'humiliation. Votre coeur s'attendrira. Dsormais vous couterez Dieu.

Suis-je prt entendre Dieu ?


Dieu l'appela du milieu du buisson, disant : "Mose! Mose!" Il rpondit: "Me voici." Exode 3:4

Quand Dieu nous parle, combien d'entre nous sont comme les gens dans le brouillard, et ne rpondent rien. La rponse de Mose prouve qu'il tait l, prt tout. Nous sommes avant tout proccups d'expliquer Dieu o nous voudrions aller. Et pourtant, ce qui importe, c'est d'tre tout prt, chaque instant, faire ce que Dieu nous ordonne. Nous attendons qu'il se prsente des circonstances dramatiques, exceptionnelles, et alors nous sommes prompts dire: "Me voici." L o Jsus est glorifi, nous sommes prts marcher. Mais pour un devoir obscur, nous nous drobons.

Etre prt tout, pour obir Dieu, c'est tre prt faire les plus petites besognes, aussi bien que les plus grandes. Ne cherchons pas choisir notre activit. Quel que soit le programme de Dieu, suivons-le. Quand le devoir est l devant nous, si nous entendons la voix de Dieu, comme Jsus entendait la voix de son Pre, soyons tout prts obir, avec l'empressement de l'amour. Jsus-Christ attend-de nous la mme obissance qu'il avait l'gard de son Pre, Il peut nous donner, son gr, des devoirs agrables ou des devoirs rebutants, parce que son Esprit est en nous : "Qu'ils soient un, comme nous sommes un."

Soyez prts recevoir les visites imprvues de Dieu. Celui qui est toujours prt n'a jamais se prparer. Que de temps nous gaspillons nous efforcer d'tre prts, lorsque Dieu nops appelle! Le buisson ardent est le symbole de tout ce qui encadre l'me vigilante: elle est tout illumine par la prsence de Dieu.

- Oswald Chambers
Ligue pour la Lecture de la Bible


Qu'avez-vous entendu ?

C'est le cri du jour! Les journaux sont remplis de nouvelles, bonnes ou mauvaises. Chacun raconte son prochain un fait dont il vient lui-mme de prendre connaissance. Chaque jour, la radio apporte les nouvelles des quatre coins du globe. Et c'est ainsi que partout l'on sait ce qui se passe dans les deux hmisphres.

Sans l'ombre d'un doute, sans hsitation, on reoit le tmoignage des hommes. L'homme de la rue qui achte un journal accorde son crdit au rdacteur de la feuille qu'il tient entre les mains. Et ainsi, on parle, on argumente, on discute... sans avoir vu, mais tout simplement parce que l'on a entendu.

Lecteur! Qu'avez-vous personnellement entendu? Durant une vie, on entend bien des choses. Certaines laissent un souvenir indlbile. Mais quand, l'horloge du temps, lugubrement, tristement, l'heure dernire fait, elle aussi, entendre ses coups, quand l'heure du dpart pour le monde invisible est arrive, quel profit y a-t-il de toutes les vanits que nos oreilles ont entendues? Aucun! Mille bruits sont venus impressionner notre tympan. De toute cette gamme allant depuis la marche funbre jusqu' la valse joyeuse, il ne reste rien... lorsqu'un pauvre enfant des hommes se trouve serr de prs par la mort.

Oh! combien il est important, combien il est ncessaire, indispensable, que les hommes, tous les hommes, entendent la voix de Dieu! Cette voix, cher lecteur, l'avez-vous entendue? Le Seigneur Jsus vous parle. D'o parle-t-Il? Y avez-vous jamais pens? Voici ce que dclare l'criture Sainte: "Prenez garde que vous ne refusiez pas Celui qui parle: car, si ceux-l n'ont pas chapp qui refusrent celui qui parlait en oracle sur la terre, combien moins chapperons-nous, si nous nous dtournons de Celui qui parle ainsi des Cieux"! 

Ceci constitue peut-tre pour vous des penses toutes nouvelles. Il est bien vrai, pourtant, que Dieu le Crateur de toutes choses, parle Ses cratures par le moyen des choses qui ont t faites. Il y a aussi, ne l'oublions pas, "les oracles de Dieu" ou "les oracles vivants". Vous savez de ce dont je veux parler. Il s'agit de "l'criture", celle-l mme dont notre Seigneur et Sauveur Jsus-Christ a dit qu'elle ne pouvait tre "anantie". La Bible est la Parole de Dieu. Eh! quoi! Vous semble-t-il donc tellement trange que dans un monde o les hommes ont tellement crit, Dieu aussi ait crit Sa Parole?

Prtons l'oreille la voix de Dieu. Quand Dieu parle, c'est pour nous bnir. Dieu parle l'homme pour lui faire du bien. Et que dit-Il? Voici ce que nous lisons dans le texte sacr, c'est--dire dans le texte divin qui est digne de tout notre respect et de toute notre vnration:

"Car Dieu a tant aim le monde, qu'Il a donn Son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne prisse point, mais qu'il ait la vie ternelle".

Vingt-huit mots exactement constituent ce court message. Vingt-huit, est comme nous le savons tous, un nombre gal sept multipli par quatre. Sept est le nombre de la perfection. C'est un tat complet. C'est le repos. Quatre nous parle de quelque chose de fini, mais davantage en rapport avec la terre. C'est mondial. C'est universel. Ainsi il y a quatre saisons dans l'anne; il est parl des quatre vents des cieux, des quatre monarchies universelles, des quatre coins de la terre. 

Quelle glorieuse proclamation que celle qui est renferme dans ces vingt-huit petits mots. Examinons les vrits qu'elle contient. En tout premier lieu nous sommes mis en prsence du coeur de Dieu. Ah! Dieu est un GRAND DIEU. Il rgne sur l'univers tout entier. Pour Lui, les mers sont sans abmes et le ciel sans hauteur; le soleil est sans clat et les tnbres inexistantes. Les nations sont rputes par Lui comme une goutte d'un seau et comme la poussire d'une balance. Il enlve les les comme un atome. Aussi, je vous citerai les paroles du prophte inspir: "Ne sais-tu pas, n'as-tu pas entendu, que le Dieu d'ternit, l'ternel, crateur des bouts de la terre, ne se lasse pas et ne se fatigue pas?" O lecteur! Avez-vous entendu cela?

En second lieu, l'amour de Dieu est aussi un GRAND AMOUR. Il y a longtemps que Dieu supporte un monde pcheur et coupable. Voici prs de soixante sicles que Dieu nourrit l'immense famille humaine, en dpit de sa rbellion insolente et de sa rvolte. La patience de Dieu, le support de Dieu, Son amour sont grands tous les gards.

Le troisime point est le suivant: "Le monde constitue une GRANDE COMPAGNIE". Il y a de tout dans ce monde. Chacun le sait, je serai bref... Eh bien! Dieu a aim le monde...

L'amour magnifique de Dieu l'gard de ce monde corrompu et perdu, s'est exprim par un GRAND DON. Qu'est-ce que Dieu a donn? Il n'a jamais cess de nous dispenser de l'air pour nos poumons, afin que nous puissions vivre, parler, rire et chanter... Croyez-vous qu'il en cote quelque chose Dieu de nous donner de l'oxygne pour que notre sang veineux soit transform eu sang artriel? Point du tout! Il en est exactement de mme avec le pain dont Dieu nous gratifie, avec les fruits succulents que nous pouvons savourer. Mais, o l'amour incomparable de Dieu intervient, c'est dans le don de Son Fils unique. Ah! voil la lumire de l'amour de Dieu qui brille de tout son clat. 

Lecteur! Connaissez-vous le Don de Dieu? Regardez la croix du Golgotha. L, Dieu n'a point pargn Son Fils. Recevez simplement par la foi ce que Dieu dit. Et que dit-Il? "Je t'ai donn mon Fils. Je t'ai tellement aim que je n'ai pas pargn pour toi, mon Fils unique."

Poursuivons! Les offres de l'vangile s'adressent tous. Qu'est-ce dire sinon qu'il s'agit d'UNE GRANDE INVITATION? La paix, le repos, le salut sont offerts quiconque. Or "quiconque", c'est n'importe qui vivant dans n'importe quel milieu. "Quiconque", c'est l'homme religieux et professant. C'est aussi l'homme qui ne "professe" rien du tout...

Dieu vous offre aujourd'hui UNE GRANDE DLIVRANCE. Notre texte dit en effet que le don de Dieu aux hommes est afin que l'homme "ne prisse pas".

Le dernier point est qu'il ne s'agit rien moins que de recevoir UN GRAND HRITAGE; en d'autres termes, il s'agit de la vie ternelle. Serez-vous, dans le ciel, avec Jsus? Lecteur! Avez-vous entendu la voix de Dieu? ou plutt, y avez-vous ajout foi? Oh! recevez, aujourd'hui, le glorieux message de l'vangile. Lisez l'criture Sainte. Elle a la puissance, l'encontre de toutes les paroles humaines, de sauver votre me.


- Maurice Capelle






Pour vous prparer rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous tes sur la page :



Et vous tes arriv de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes mardi 12 novembre 2019