Le baptême apporte-t-il le pardon des péchés ?


Ac.2:37 Après avoir entendu ce discours, ils eurent le coeur vivement touché, et ils dirent à Pierre et aux autres apôtres: Hommes frères, que ferons-nous? 38 Pierre leur dit: Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint Esprit. 39 Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera.

Le baptême est associé au pardon des péchés parce que mentionné dans la même phrase par Pierre à ses compatriotes.

Pierre leur dit: «(1) Changez d'attitude et (2) que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ (3) POUR le pardon de vos péchés, (4) et vous recevrez le don du Saint-Esprit. (Actes 2.38)
  1. Repentance (changer d'attitude, réaliser avoir été dans l'erreur)
  2. Baptême (pour devenir disciple de Jésus)
  3. Pardon de tous les péchés (pour les disciples de Jésus, c'était impossible pour les disciples de Moïse qu'ils étaient, le pardon était temporaire avec un sacrifice jusqu'au prochain péché)
  4. Don du Saint-Esprit (le don comprend la réception et le baptême du Saint-Esprit comme les 120 l'avaient reçu eux-mêmes)
À première vue, on pourrait être amené à penser que Pierre en les mettant dans la même phrase, enseignait que le baptême apportait le pardon des péchés dès le début de l'Église. C'est ainsi que cela a été compris très tôt chez les Pères de l'Église. Pour les gens à cette époque, c'était impensable et impossible de devenir disciple de quelqu'un sans être baptisé en son nom. Dès que quelqu'un croyait en Jésus, il désirait se faire baptiser en son nom (cliquez ici pour en savoir plus à ce sujet). Le baptême suivait immédiatement la conversion, étant le signe visible de l'engagement envers un rabbin. Vers la fin du premier siècle, au temps de l'apôtre Jean, le pasteur d'Hermas reprend une formule semblable à celle associée au baptême de repentance de Jean-Baptiste quand il écrit:

«4:3 Nous avons reçu le baptême pour la rémission des péchés.»

Plus tard, Irénée, l'évêque de Lyon vers 175, écrivit:

Par la foi, nous savons que ce baptême est le sceau de la vie éternelle ... Purifier leurs âmes et leur corps par le baptême d'eau et d'Esprit

On lit cette parole attribuée à Jésus dans Marc 16:16, qui est absente dans les plus vieux manuscrits, ce qui démontre la rapidité avec laquelle le baptême d'eau a monté en importance.

Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné.

Dans ce texte d'Actes 2:37-39 cependant, Pierre mentionne que c'est quand le nom de Jésus est invoqué que les péchés sont pardonnés. L'invocation du nom de Jésus montrait à tous que le baptisé devenait Son disciple, comme Paul le décrit dans 1Co.1:12-1-13.

1Corinthiens 1:12 Je veux dire par là que chacun de vous affirme: «Moi, je me rattache à Paul!» «Et moi, à Apollos!» «Et moi, à Céphas!» «Et moi, à Christ!» 13 Christ est-il divisé? Paul a-t-il été crucifié pour vous ou est-ce au nom de Paul que vous avez été baptisés?

Le baptême d'eau en lui-même n'a pas cette capacité de pardonner les péchés. C'est grâce au sang de Jésus que nos péchés sont pardonnés, c'est par la foi dans le sacrifice sanglant de Jésus qui nous obtient le pardon de nos péchés.

Cela ressort encore plus dans le second sermon de Pierre dans Ac.3:19.

Ac.3:19 Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés

Nos péchés sont alors disparus comme une écriture effacée dans un livre Col.2:14, Ap.3:5, comme une larme essuyée sous nos yeux Ap.7:17, 21:4.

Actes 10:43 Tous les prophètes rendent de lui le témoignage que quiconque croit en lui reçoit par son nom le pardon des péchés.

Ephésiens 1:7 En lui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce

On peut donc être sauvé quand même sans être baptisé, mais si on a la possibilité d'être baptisé, c'est important de démontrer notre obéissance à ce commandement de notre Seigneur, car comment pourrions-nous vraiment l'appeler "Seigneur" si nous ne faisons pas ce qu'Il nous ordonne ?

C'est toujours possible d'invoquer le nom du Seigneur Jésus pour que nos péchés soient pardonnés mais si ce n'est pas possible de se faire baptiser en absence d'eau - pensons un peu aux esquimaux et aux Bushmans ! Dieu n'est pas lié à un rite pour que le Saint-Esprit descende sur ceux qui croient, Corneille en est la preuve ; l'Esprit a été répandu sur lui avant l'eau. Rajoutons tout de même que Pierre s'est empressé ensuite de baptiser Corneille à cause de l'association étroite entre la foi et les baptêmes d'eau et d'Esprit. C'est cette étroite association qui a stimulé le développement de la doctrine du baptême chez les Pères de l'Église.

Conclusion


Rappelons-nous que le baptême d'eau a été institué par Jésus pour que ceux qui croyaient en Lui puissent manifester par un acte visible, bien compris à l'époque, qu'ils devenaient ses disciples. Ce n'est pas une invention humaine dépassée, une élucubration ecclésiastique impertinente. Le baptême d'eau est voulu par Dieu et il y fait participer le Saint-Esprit et Jésus (à qui Dieu a donné de pouvoir de pardonner les péchés). Tenons donc le baptême d'eau en haute estime et pratiquons-le dans la crainte de Dieu. Les premiers chrétiens le prenaient très au sérieux, ils jeûnaient et sondaient leur coeur pour confesser leurs péchés avant de le recevoir. Dans les décennies qui ont suivi, l'église avait imposé deux ans de formation de disciples, appelé catéchumat, afin de s'assurer du sérieux et de la bonne compréhension des aspirants au baptême. L'intention était bonne, mais on s'éloignait un peu plus encore de l'enseignement de Jésus qui avait ordonné de baptiser en premier et enseigner ensuite, dans Mattiheu 28:19.

Plus tard, la pensée que le baptême en lui-même avait le pouvoir d'effacer les péchés était tellement devenue forte que certains, comme l'empereur Constantin, retardaient leur baptême sur leur lit de mort, pour s'assurer de ne plus pécher par la suite et mourir avec des péchés non pardonnés.






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes mardi 11 décembre 2018