Kaing Guek Eav
Un khmer rouge tortionnaire se convertit

- Kaing Guek Eav
En 1996, un homme triste entre dans une petite église en mauvais état et d'une voix faible, s'adresse au pasteur Christopher LaPel. Cet homme frêle et tremblant raconte que des hommes sont entrés chez lui et ont battu sa femme à mort avant de lui planter une baïonnette dans le dos. «Je trouver trouver Dieu» dit-il au pasteur.

Le lendemain, celui qui avait donné le nom de Hang Pin au pasteur, se fit baptiser. «Il vécut une transformation profonde, son visage reflétait la paix et la joie» se rappelle le pasteur. Il démontre ensuite un zèle extraordinaire pour la foi chrétienne et devient pasteur laïque.
Quatre ans plus tard, le pasteur reçoit un coup de téléphone lui apprenant que Hang Pin est en fait celui qui se faisait appeler le camarade Douch par les khmers rouges. Le pasteur LaPel en reste ébasourdi. Il est au courant que Douch est le surnom de Kaing Guek Eav, le directeur de la terrible prison «Tuol Sleng» des khmers rouges. Douch a fait torturer et envoyer à la mort 17,000 personnes 30 ans auparavant.

Le procès de Douch s'ouvre en mars 2009, il avoue tous ses crimes et il est le seul à témoigner contre d'autres inculpés. Il continue à garder la foi et dit au tribunal regretter amèrement ses crimes. Il passe 8 ans en isolement dans une prison militaire, même sa famille ne peut le voir, le pasteur LaPel est la seule personne autorisée à le rencontrer. Pendant ces huit années, Douch lisait la Bible aux prisonniers et aux gardiens. Il continua à faire de même dans la prison où il fut transféré pour son procès.

On a amené Douch à la prison Tuol Sleng pour son enquête préliminaire, il s'est retrouvé dans une pièce dont les murs étaient couverts du sang des personnes qu'il avait fait torturer. Douch pleurait et criait, il n'arrêtait pas de dire: «Je suis désolé. Je suis désolé.»

Le pasteur est allé revoir Douch en prison. Dès que Douch l'a vu, il est allé vers lui en courant et lui a dit: «Je suis heureux. Quoi qu'il arrive, je n'abandonnerai pas la foi. Je suis prêt pour le procès. Je témoignerai. Je dirai toute la vérité. Et je serai libéré.»

Son procès est sensé se poursuivre au printemps 2010.





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes vendredi 21 juillet 2017