La grâce étonnante



Quand Pierre a senti que sa vie était un danger, il s'est mis à nier ses convictions profondes, son désir sincère de suivre Jésus jusqu'au bout enraciné dans son amour véritable pour le Seigneur.

Puis son regard a croisé celui de Jésus. Il s'est rappelé qu'il venait de manquer aux promesses qu'il avait faites à Jésus. Jésus ne lui a pas dit un mot, aucune parole de reproche n'est sortie dans sa bouche.

Il n'y a aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ (Ro.8:1).

Que pensez-vous alors que Pierre a vu dans le regard de Jésus ? Son amour, sa bonté, le rappel de son pardon déjà accordé d'avance (« quand tu seras revenu, affermis tes frères » (Lu.22:32). C'est la bonté dans le regard de Jésus qui a poussé Pierre à la repentance (Ro.2:4)

Lu 22:32 Mais j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille point; et toi, quand tu seras converti, affermis tes frères.

L'intercession de Jésus a porté du fruit, Pierre n'a pas perdu la foi. Quand Jésus a revu Pierre, il ne lui a pas reproché ses défiances, il lui a demandé s'il l'aimait. Le message sous-entendu de Jésus pourrait être le suivant : quand on aime quelqu'un, on ne le trahit pas, on lui reste fidèle dans les bons et les mauvais jours.

Pr 17:17 L’ami aime en tout temps, et dans le malheur il se montre un frère.

Cependant, loin de discréditer Pierre à cause de sa défaillance, Jésus lui offre non seulement une nouvelle opportunité de le servir mais lui confie en plus la tâche la plus cruciale possible dans l'Église; celle de la démarrer et de la chapeauter. Pierre s'est retrouvé au poste de PDG ! Quelle grâce, quelle bonté de la part de notre Seigneur ! Pierre, reconnaissant, a vraiment pris à cœur ce ministère et a permis à l'église de prendre son envol. Malgré la persécution intense, il n'a plus jamais faibli devant les coups et les menaces des religieux qui lui faisaient si peur auparavant.

Imaginez un homme qui marie l'une des filles d'un père qui les aime tendrement. Imaginez cet homme revenir voir le père des années plus tard pour lui dire que sa fille était malheureuse et qu'elle l'a quittée. Imaginez ensuite cet homme demander à ce père de lui faire à nouveau confiance et lui accorder la main de sa plus jeune sœur... Quel père serait assez gracieux – ou assez fou - pour accepter ? Et pourtant c'est ce que mon Père céleste a fait avec moi. Il m'avait confié une de ses filles bien-aimées et celle-ci a décidé de me quitter après bien des années parce qu'elle était malheureuse.

Alors que mon ex-femme me disait que je ne serais jamais capable de rendre une femme heureuse, alors que plusieurs chrétiens me disaient que j'allais finir mes jours tout seul, moi, j'ai eu le culot de croire dans la grâce de mon Père qu'il allait non seulement me pardonner mes erreurs du passé, mais qu'il allait aussi m'accorder la main d'une autre de ses filles !

Comme Pierre, je savoure la grâce de Dieu. Je suis maintenant marié avec Caroline, une femme de Dieu tout à fait époustouflante qui sert le Seigneur à temps plein de tout son coeur et le Seigneur nous donne d'avoir un impact positif dans la vie de plusieurs de ses précieuses brebis. La grâce de Dieu n'est plus seulement une doctrine biblique dans ma vie, elle est vivante et efficace. Mes parents m'ont prénommé Yvan, ce qui est la forme russe de l'hébreu Yohannan "l'Éternel fait grâce". Ma naissance fut une grâce, mon frère est mort-né et ma soeur n'a survécu que quelques mois et moi je suis arrivé ensuite. Le diable m'avait réclamé aussi, les premiers mois de ma vie furent très difficiles sur le plan de la santé mais déjà la grâce de Dieu a prévalu. À l'âge de 18 ans, Dieu m'a fait la grâce de me dévoiler son salut offert par le sacrifice de Jésus sur la croix. Sa grâce est présente chaque jour de ma vie, surabondante quand j'avais la folie de me laisser tenter par le péché, réconfortante quand je revenais à des meilleurs sentiments et rassurante quand elle me faisait comprendre que Dieu ne m'abandonnerait jamais. Oui, sa grâce m'a sauvé jadis et maintenant elle m'a relevé.

Oui, le bonheur et la grâce m'accompagneront tous les jours de ma vie (Ps.23:6).

Oui je veux rester attaché à la grâce de Dieu (Ac.13:43).

- Le webmestre










Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner

Nous sommes mercredi 22 février 2017