La bête à 10 cornes qui s'oppose
à la manifestation de la grâce dans nos vies
La corne symbolise la puissance dans la Bible. Daniel et Jean parlent d'une bête à 10 cornes correspondant à 10 rois qui exercent une puissance. J'ai décidé d'en faire une application en décrivant 10 manières que la bête peut exercer sa puissance pour nous empêcher d'expérimenter la grâce dans votre vie

1. La corne de la sagesse charnelle

Le bon comportement des chrétiens n'est pas le résultat d'une sagesse charnelle, d'une philosophie de vie, mais elle est produite par la grâce de Dieu effective dans nos vies. Les gens du monde peuvent manifester une grande sagesse pour rapport aux choses de cette vie, ils peuvent en retirer beaucoup d'orgueil de plus être esclaves des religieux, ils considérent comme étant de la bigoterie la recherche de la pureté et de la sainteté, mais se privent ainsi de la grâce de Dieu dans leur vie.

Car ce qui fait notre gloire, c'est ce témoignage de notre conscience, que nous nous sommes conduits dans le monde, et surtout à votre égard, avec sainteté et pureté devant Dieu, non point avec une sagesse charnelle, mais avec la grâce de Dieu. (2 Corinthiens 1:12)

Cependant, la grâce que Dieu nous accorde est supérieure, car il est dit aussi: "Dieu s’oppose aux orgueilleux, mais il traite les humbles avec bonté." (Jacques 4:6)

2. La corne de la rémunération

La grâce est un don gratuit, librement accordé et immérité de la part de celui qui le reçoit, tandis que celui qui fait une oeuvre s'attend avec raison à recevoir quelque chose en retour, c'est un dû, il ne demande pas une grâce. Dieu n'est pas le débiteur de personne, si on pense qu'il nous doit quelque chose, on a rien compris de la grâce. Ce que Dieu nous accorde, c'est toujours une grâce.

Or, à celui qui fait une oeuvre, le salaire est imputé, non comme une grâce, mais comme une "chose due"; (Romains 4:4)

Vous de même, quand vous avez fait tout ce qui vous a été ordonné, dites: Nous sommes des serviteurs inutiles, nous avons fait ce que nous devions faire. (Luc 17:10)

Ils ajoutèrent: Si nous avons trouvé grâce à tes yeux, que la possession de ce pays soit accordée à tes serviteurs, (Nombres 32:5)

3. La corne des oeuvres pieuses

Ce géant fait beaucoup de ravage parmi les gens religieux. Il en découle que ceux qui s'attendent de recevoir quelque chose de Dieu en fonction de leurs oeuvres rejettent, souvent sans en prendre conscience, la grâce de Dieu.

Or, si c'est par grâce, ce n'est plus par les oeuvres; autrement la grâce n'est plus une grâce. Et si c'est par les oeuvres, ce n'est plus une grâce; autrement l'oeuvre n'est plus une oeuvre. (Romains 11:6)

Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les oeuvres, afin que personne ne se glorifie. (Éphésiens 2:8-9)

4. La corne du légalisme

La loi indiquait quelles étaient les oeuvres qui devaient être pratiquées pour obtenir quelque chose de Dieu. C'est pourquoi elle aussi est opposée au régime de la grâce. Heureusement, ce géant a été cloué sur la croix. Laissons-le là !

il a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l’a détruit en le clouant à la croix; (Colossiens 2:14)

car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ. (Jean 1:17)

Je ne rejette pas la grâce de Dieu; car si la justice s'obtient par la loi, Christ est donc mort en vain. (Galates 2:21)

Vous êtes séparés de Christ, vous tous qui cherchez la justification dans la loi; vous êtes déchus de la grâce. (Galates 5:4)

Car le péché n'aura point de pouvoir sur vous, puisque vous êtes, non sous la loi, mais sous la grâce. (Romains 6:14)

5. La corne du péché

Le péché aussi est en oppositon à la grâce, son contrôle s'arrête où le contrôle de la grâce commence, l'homme est soit sous l'influence du péché soit sous l'influence de la grâce. L'état de péché désigne la sphère d'influence sous laquelle se trouve l'inconverti, tandis que l'état de grâce désigne la sphère d'influence sous laquelle se trouve le converti.

afin que, comme le péché a régné par la mort, ainsi la grâce régnât par la justice pour la vie éternelle, par Jésus-Christ notre Seigneur. (Romains 5:21)

6. La corne du libertinage

Certains profitaient du rejet de la loi pour vivre d'une manière débridée, concept fortement réprouvé par l'apôtre Paul. L'absence de règles est donc en opposition avec la grâce. Ils décident de suivre les mauvais penchants de leur coeur tortueux plutôt que d'obéir aux commandements du maître et Seigneur Jésus-Christ.

Car il s'est glissé parmi vous certains hommes, dont la condamnation est écrite depuis longtemps, des impies, qui changent la grâce de notre Dieu en dissolution, et qui renient notre seul maître et Seigneur Jésus-Christ. (Jude 1:4)

Que dirons-nous donc? Demeurerions-nous dans le péché, afin que la grâce abonde? Loin de là! Nous qui sommes morts au péché, comment vivrions-nous encore dans le péché? (Romains 6:1-2)

7. La corne de l'alimentation

La loi indiquait aussi la façon que l'homme devait se nourrir pour obtenir quelque chose de Dieu, mais ceci aussi était l'ombre des choses à venir Col.2:16-21 et ne peut en rien élever l'homme vers Dieu.

Vous êtes morts avec le Christ et avez été délivrés des forces spirituelles du monde. Alors, pourquoi vivez-vous comme si vous dépendiez de ce monde, en acceptant qu’on vous impose des règles de ce genre: "Ne prends pas ceci, Ne goûte pas cela, N’y touche pas"? Elles concernent des choses destinées à disparaître dès qu’on en fait usage. Il s’agit là de prescriptions et d’enseignements purement humains. Certes, ces règles ont une apparence de sagesse, car elles parlent de religion personnelle, d’humilité et d’obligation de traiter durement son corps; mais elles n’ont aucune valeur pour maîtriser les désirs de notre propre nature. (Colossiens 2:20-23)

Ne vous laissez pas entraîner par des doctrines diverses et étrangères; car il est bon que le coeur soit affermi par la grâce, et non par des aliments qui n'ont servi de rien à ceux qui s'y sont attachés. (Hébreux 13:9)

Mais l’Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons, par l’hypocrisie de faux docteurs portant la marque de la flétrissure dans leur propre conscience, prescrivant de ne pas se marier, et de s’abstenir d’aliments que Dieu a créés pour qu’ils soient pris avec actions de grâces par ceux qui sont fidèles et qui ont connu la vérité. Car tout ce que Dieu a créé est bon, et rien ne doit être rejeté, pourvu qu’on le prenne avec actions de grâces, parce que tout est sanctifié par la parole de Dieu et par la prière. En exposant ces choses aux frères, tu seras un bon ministre de Jésus Christ, nourri des paroles de la foi et de la bonne doctrine que tu as exactement suivie. (1Timothée 4:1-6)

Évidemment, ce n'est pas une raison pour s'empiffrer et faire des excès de table, car cela fait partie des oeuvres de la chair énumérées par Paul.

Marchons honnêtement, comme en plein jour, loin des excès et de l’ivrognerie, de la luxure et de l’impudicité, des querelles et des jalousies.

8. La corne de l'ignorance

Le peuple périt par manque de connaissance (Os.4:6), l'ignorance n'est pas une excuse valable, ceux qui ne savaient pas comment être en règle avec Dieu seront jugés moins sévèrement, mais ils seront jugés quand même. Quand la grâce se manifeste dans la vie de quelqu'un, en plus de le détourner du péché, elle lui enseigne aussi comment se comporter de manière à plaire à Dieu

Le serviteur qui sait ce que veut son maître, mais ne se tient pas prêt à le faire, recevra de nombreux coups. Par contre, le serviteur qui ne sait pas ce que veut son maître et agit de telle façon qu’il mérite d’être battu, recevra peu de coups. A qui l’on a beaucoup donné, on demandera beaucoup; à qui l’on a confié beaucoup, on demandera encore plus. (Luc 12:47-48)

Car Dieu a révélé sa grâce, source de salut pour tous les humains. Elle nous enseigne à renoncer à une mauvaise conduite et aux désirs terrestres, pour mener dans ce monde une vie raisonnable, juste et fidèle à Dieu. (Tite 2:11-12)

9. La corne de la paresse

Quand la grâce se manifeste dans la vie de quelqu'un, ce n'est pas pour en faire un fainéant qui attend que tout lui tombe du ciel. Celui qui a reçu quelque chose de Dieu se doit de le faire fructifier, sinon il a rejeté la grâce qui lui avait été faite.

Le paresseux se croit plus sage que sept hommes qui répondent avec bon sens. (Proverves 26:16)

Celui qui n’avait reçu qu’un talent s’approcha ensuite, et il dit: Seigneur, je savais que tu es un homme dur, qui moissonnes où tu n’as pas semé, et qui amasses où tu n’as pas vanné; j’ai eu peur, et je suis allé cacher ton talent dans la terre; voici, prends ce qui est à toi. Son maître lui répondit: Serviteur méchant et paresseux, tu savais que je moissonne où je n’ai pas semé, et que j’amasse où je n’ai pas vanné; il te fallait donc remettre mon argent aux banquiers, et, à mon retour, j’aurais retiré ce qui est à moi avec un intérêt. Otez-lui donc le talent, et donnez-le à celui qui a les dix talents. Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l’abondance, mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a. Et le serviteur inutile, jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. (Matthieu 25:24-30)

Ayez du zèle, et non de la paresse. Soyez fervents d’esprit. Servez le Seigneur. (Romains 12:11)

10. La corne de l'amertume

L'amertume chasse la grâce de nos vies, quand on considère qu'on a été traités injustement, cela laisse place à l'amertume, on n'est plus en mesure d'expérimenter la grâce par la suite et de faire grâce aussi aux autres.

Veillez à ce que nul ne se prive de la grâce de Dieu; à ce qu’aucune racine d’amertume, poussant des rejetons, ne produise du trouble, et que plusieurs n’en soient infectés; (Hébreux 12:15)

- Le webmestre









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner

Nous sommes lundi 27 mars 2017