iv>
 
   
 
Ce que Dieu pense des sectes
Dieu va détruire celui qui détruit son Église en la divisant, cf. 1Co.3:17. Tout un avertissement pour celui qui se pense en droit de se séparer de ses frères en en entraînant d'autres avec lui pour quelque raison que ce soit. S'il pense plaire à Dieu en agissant ainsi, aveuglé par son orgueil, il se trompe royalement. Mais avant d'entrer dans le vif de ce sujet, établissons les définitions...

- Joseph Smith,
fondateur des Mormons
Sur le plan linguistique

Le mot secte est la traduction française du mot grec hairesis qui nous a donné le mot hérésie.

Sur le plan étymologique

Secte vient du latin secta signifiant la forme nominale de sequi «suivre» selon le Larousse, je ne sais pas si on pourrait aussi faire un rapprochement avec seccare «couper».



Sur le plan lexique

La «bonne» définition d'une secte du dictionnaire Larousse donne quelques pistes

1. Petit groupe animé par une idéologie doctrinaire
2. École philosophique (antiquité)
3. Groupe dissident minoritaire à l'intérieur des religions ou églises constituantes. (religion)

Sur le plan biblique

Le christianisme, selon le point 3 de Larousse a été perçu par les juifs comme une secte du judaïsme, Ac.24:5, 14, 28:22 tout comme le pharisaïsme Ac.26:5 et le sadducéenisme, Ac.5:17 où Segond a traduit le grec mot hairesis (hérésie) par «parti».

- Charles Taze Russell,
fondateur des Témoins de Jéhovah


On remarque que celui qui cause une division et part une secte est très mal vu par ceux qui ne le suivent pas, Ac.24:5 il en est de même dans l'église aussi:

2 Pierre 2:1 Il y a eu parmi le peuple de faux prophètes, et il y aura de même parmi vous de faux docteurs, qui introduiront des sectes pernicieuses, et qui, reniant le maître qui les a rachetés, attireront sur eux une ruine soudaine.

Partir une secte chrétienne est considéré comme marcher selon la chair par Paul dans

Galates 5:20 l'idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes,

1Co.11:17 En donnant cet avertissement, ce que je ne loue point, c'est que vous vous assemblez, non pour devenir meilleurs, mais pour devenir pires. 18 Et d'abord, j'apprends que, lorsque vous vous réunissez en assemblée, il y a parmi vous des divisions, -et je le crois en partie, 19 car il faut qu'il y ait aussi des sectes parmi vous, afin que ceux qui sont approuvés soient reconnus comme tels au milieu de vous. -

Christine Lim décrit ainsi les sectaires:
«Les adeptes d’un mouvement sectaire, quel qu’il soit, s’isolent sciemment des autres. Ils vivent en autarcie morale ne fréquentant que les frères et sœurs de leur clan ; ceux qui partagent leurs croyances, à plus fortes raisons si ces croyances sont invraisemblables. Ainsi peuvent-ils se conforter les uns et les autres dans leurs convictions qui les enferment chaque fois un peu plus sur eux-mêmes. Ils ne quittent ce noyau rassurant que pour le prosélytisme, histoire d’apporter un témoignage à ceux qu’ils voient comme des mécréants, aux autres, à ceux de « l’extérieur ».

C’est vrai pour Moon, la secte des enfants de Dieu, les Témoins de Jéhovah, les Raëliens etc.»
Dès le début de l'Église, la menace sectaire s'est manifestée. L'église a dû se réunir d'urgence pour en éviter une juste quelques jours après la Pentecôte, cf. Ac.6. L'église à Corinthe était rongée par les divisions internes (1Co.1 à 3) et menaçait de s'éclater à tout moment en quatre factions. Les Écritures nous rapportent aussi un cas où le pasteur était tellement enflé d'orgueil qu'il avait isolé son église:

3Jn.1:9 J'ai écrit quelques mots à l'Église; mais Diotrèphe, qui aime à être le premier parmi eux, ne nous reçoit point. 10 C'est pourquoi, si je vais vous voir, je rappellerai les actes qu'il commet, en tenant contre nous de méchants propos; non content de cela, il ne reçoit pas les frères, et ceux qui voudraient le faire, il les en empêche et les chasse de l'Église. 11 Bien-aimé, n'imite pas le mal, mais le bien. Celui qui fait le bien est de Dieu; celui qui fait le mal n'a point vu Dieu.

Le sectarisme est très grave aux yeux de Dieu, il manifeste le manque de maturité et l'orgueil. Dieu résiste aux orgueilleux comme Diotrèphe et avertit avec la plus grande sévérité ceux qui divisent son église qu'il veut unie :

1 Corinthiens 3:17 Si quelqu'un détruit (phteirô en grec) le temple de Dieu, Dieu le détruira (phteirô); car le temple de Dieu est saint, et c'est ce que vous êtes.

Dieu va détruire, faire mourir le sectaire. C'est une garantie que la Parole de Dieu donne à celui qui apporte la corruption dans l'Église en y semant la division, cf. 1Co.3.

Le verbe employé, phteirô signifie dans le Nouveau Testament "corrompre, se corrompre, détruire, ruiner" et son nom phtartos "corruptible" sont le contraire de aphtartos "incorruptibilité" et phtarsia "immortalité".

On comprend facilement qu'on peut se corrompre en fréquentant des mauvaises compagnies (1Co.15:33) en cédant à des convoitises trompeuses (Ep.4:22), en vivant selon la chair (Jude 1:10) et en pratiquant l'impudicité (Ap.19:2) mais la pensée que Dieu va nous rendre la pareille est assez spéciale : "Corromps, ruine, détruit la sainteté de l'église en la divisant et moi aussi je vais causer ta propre ruine ! Tu vas récolter ce que tu as semé".

Cela s'applique à la mort physique, comme on lit dans 1 Corinthiens 11:30

C'est pour cela qu'il y a parmi vous beaucoup d'infirmes et de malades, et qu'un grand nombre sont morts.

Cela me montre comment Dieu a à coeur l'unité dans son corps qui est l'église qu'il veut unie (Jn.17:21-23) pour la faire paraître devant Lui sainte et sans tache (Ep.5:27). Toutes ces divisions depuis des siècles sont des yeux au beurre noir au visage de l'Église qui est sensée refléter l'image de Dieu dans le monde. Chacun pense avoir raison dans ses doctrines et cela attire les moqueries des gens du dehors, avec raison. Triste. Plus que cela, gênant, pathétique.

Le plan de Dieu pour l'Église

Ep.4:4 Il y a un seul corps et un seul Esprit, comme aussi vous avez été appelés à une seule espérance par votre vocation; 5 il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, 6 un seul Dieu et Père de tous, qui est au-dessus de tous, et parmi tous, et en tous.

Quelques décennies plus tard, vers 110 ap. J.C., Ignace d'Antioche s'est fait un devoir de rappeler dans ses lettres aux églises l'importance de l'unité de l'église qui assure l'unité avec Dieu, par exemple dans sa lettre aux Éphésiens il écrit:
IV, 1. Aussi convient-il de marcher d'accord avec la pensée de votre évêque, ce que d'ailleurs vous faites. Votre presbyterium justement réputé, digne de Dieu, est accordé à l'évêque comme les cordes à la cithare ; ainsi, dans l'accord de vos sentiments et l'harmonie de votre charité, vous chantez Jésus-Christ. 2. Que chacun de vous aussi, vous deveniez un choeur, afin que, dans l'harmonie de votre accord, prenant le ton de Dieu dans l'unité, vous chantiez d'une seule voix par Jésus-Christ un hymne au Père, afin qu'il vous écoute et qu'il vous reconnaisse, par vos bonnes oeuvres, comme les membres de son Fils. Il est donc utile pour vous d'être dans une inséparable unité, afin de participer toujours à Dieu.

V, 1. Si en effet, moi-même j'ai en si peu de temps contracté avec votre évêque une telle intimité, qui n'est pas humaine, mais toute spirituelle, combien plus je vous félicite de lui être si profondément unis, comme l'Église l'est à Jésus-Christ, et Jésus-Christ au Père, afin que toutes choses soient en accord dans l'unité. 2. Que personne ne s'égare ; si quelqu'un n'est pas à l'intérieur du sanctuaire, il se prive " du pain de Dieu " (Jn 6, 33). Car si la prière de deux personnes ensemble a une telle force (cf. Mt 18, 20), combien plus celle de l'évêque et de toute l'Église. 3. Celui qui ne vient pas à la réunion commune, celui-là déjà fait l'orgueilleux et il s'est jugé lui-même, car il est écrit : " Dieu résiste aux orgueilleux " (Pr 3, 34 ; cf. Jc 4, 6 ; 1 P 5, 5). Ayons donc soin de ne pas résister à l'évêque, pour être soumis à Dieu.

2. Prenez donc tous les moeurs de Dieu, respectez-vous les uns les autres, et que personne ne regarde son prochain selon la chair, mais aimez-vous toujours les uns les autres en Jésus-Christ. Qu'il n'y ait rien en vous qui puisse vous séparer, mais unissez-vous à l'évêque et aux présidents en image et leçon d'incorruptibilité.

VII, 1. De même donc que le Seigneur n'a rien fait, ni par lui-même, ni par ses Apôtres, sans son Père (cf. Jn 5, 19, 30 ; 8, 28), avec qui il est un, ainsi vous non plus ne faites rien sans l'évêque et les presbytres; et n'essayez pas de faire passer pour raisonnable ce que vous faites à part vous, mais faites tout en commun : une seule prière, une seule supplication, un seul esprit, une seule espérance dans la charité (cf. saint Paul, Ep 4, 4-6), dans la joie irréprochable ; cela, c'est Jésus-Christ, a qui rien n'est préférable. 2. Tous accourez pour vous réunir comme en un seul temple de Dieu, comme autour d'un seul autel, en l'unique Jésus-Christ, qui est sorti du Père un, et qui était en lui l'unique, et qui est allé vers lui.
A l'instar de l'apôtre Paul, Clément d'Alexandrie, vers 200 ap. J.C., croyait fermement à l'existence d'une seule Église universelle, comme d'un seul Dieu le Père, d'une seule Parole divine et d'un seul Saint-Esprit). Ensuite, dans son livre «Stromates» (tapisseries en français) il indique que cette Église se distingue des hérésies par son unité et son ancienneté:
«Les choses étant ainsi, la très ancienne et la très véritable Église prouve avec évidence que les hérésies apparues après elle ont innové et sont marquées du sceau de l'erreur... Il n'y a qu'un seul Dieu et un seul Seigneur: par suite ce qui est éminemment précieux doit être loué pour son unicité, étant l'image de l'unique principe. L'Église unique participe donc à la nature de l'unique, elle à qui l'on fait violence pour la morceler en sectes nombreuses.

Selon la substance, selon la pensée, selon le principe, selon l'excellence, nous déclarons donc qu'unique est l'ancienne et catholique Église, dans l'unité d'une foi unique, conforme aux Testaments.»
Clément savait que le grand obstacle à la conversion des païens et des Juifs était la division de la chrétienté par les sectes hérétiques:
«Ils nous font d'abord cette objection: «Nous ne sommes pas obligés de croire, à cause de la discorde des sectes. La vérité, en effet, est déformée lorsque les uns enseignent une série de dogmes et les autres, une autre».

Nous leurs répondons: «chez vous, Juifs, et chez vous, Grecs, parmi les plus célèbres philosophes, il s'est formé un grand nombre de sectes. Vous n'en concluez pas, cependant, qu'il faille renoncer à la philosophie ou ne pas se faire le disciple des Juifs, parce que, chez vous, les sectes ne s'entendent pas entre elles. Et puis, le Seigneur n'avait pas prédit que les hérésies seraient semées dans le champ de la vérité, comme la zizanie dans le froment? Or il est impossible que la prophétie ne se réalise pas. La raison en est que tout ce qui est beau se trouve toujours défiguré par sa caricature. Si quelqu'un viole ses engagements et s'écarte de la confession qu'il avait faite devant nous, devons-nous ne plus adhérer à la vérité parce qu'il a renié ce qu'il avait professé? Un homme de bien ne doit pas faire preuve de fausseté, ni manquer de confirmer ce qu'il a promis quand même les autres violent leurs engagements. Nous avons donc l'obligation de ne transgresser d'aucune manière la règle de l'Église. Nous restons particulièrement fidèles à la confession des articles de foi, tandis que les hérétiques la méprisent.»
Nous nous retrouvons maintenant, 1800 ans plus tard, devant un témoignage affaibli par la multiplicité des dénominations, ceux qui nous ont précédés n'ont pas manifesté la maturité nécessaire pour marcher d'un même pas, comme l'avait enjoint Paul aux Philippiens. Heureusement, la grâce surabondante de Dieu, source de salut pour tous les hommes, continue à interpeller ceux-ci par le ministère de conviction du Saint-Esprit.

Le Saint-Esprit pousse vers l'unité et là où des réveils se produisent les chrétiens s'unissent;

Ph.2:1 Si donc il y a quelque consolation en Christ, s'il y a quelque soulagement dans la charité, s'il y a quelque union d'esprit, s'il y a quelque compassion et quelque miséricorde, 2 rendez ma joie parfaite, ayant un même sentiment, un même amour, une même âme, une même pensée. 3 Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l'humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes. 4 Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres. 5 Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ,

Ph.3:15 Nous tous donc qui sommes parfaits, ayons cette même pensée; et si vous êtes en quelque point d'un autre avis, Dieu vous éclairera aussi là-dessus. 16 Seulement, au point où nous sommes parvenus, marchons d'un même pas. 17 Soyez tous mes imitateurs, frères, et portez les regards sur ceux qui marchent selon le modèle que vous avez en nous.

L'unité chrétienne est un témoignage puissant de l'amour de Dieu envers une humanité qui se divise et se déchire:

Jn.17:20 Ce n'est pas pour eux seulement que je prie, mais encore pour ceux qui croiront en moi par leur parole, 21 afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu'eux aussi soient un en nous, pour que le monde croie que tu m'as envoyé. 22 Je leur ai donné la gloire que tu m'as donnée, afin qu'ils soient un comme nous sommes un, - 23 moi en eux, et toi en moi, -afin qu'ils soient parfaitement un, et que le monde connaisse que tu m'as envoyé et que tu les as aimés comme tu m'as aimé.

Je n'accorde pas de crédibilité à un mouvement oecuménique qui sacrifierait la vérité pour obtenir l'unité. J'ai confiance que dans les derniers temps, alors que la persécution s'accentuera, cette prière de Jésus trouvera son exaucement et l'église sera unie dans la vérité fondée sur la Parole, cf. Jn.17:17, car c'est inconcevable qu'une de ses prières demeure sans effet. Un jour donc, l'Église sera parfaitement une et reconnue comme la bien-aimée de Dieu, en serons-nous témoins?...




Actes 24:5 Nous avons trouvé cet homme, qui est une peste, qui excite des divisions parmi tous les Juifs du monde, qui est chef de la secte des Nazaréens,

Actes 24:14 Je t'avoue bien que je sers le Dieu de mes pères selon la voie qu'ils appellent une secte, croyant tout ce qui est écrit dans la loi et dans les prophètes,

Actes 26:5 Ils savent depuis longtemps, s'ils veulent le déclarer, que j'ai vécu pharisien, selon la secte la plus rigide de notre religion.

Actes 28:22 Mais nous voudrions apprendre de toi ce que tu penses, car nous savons que cette secte rencontre partout de l'opposition.




1 Corinthiens 15:33 Ne vous y trompez pas: les mauvaises compagnies corrompent (phteirô) les bonnes moeurs. 2 Corinthiens 7:2 Donnez-nous une place dans vos coeurs! Nous n'avons fait tort à personne, nous n'avons ruiné (phteirô) personne, nous n'avons tiré du profit de personne.

2 Corinthiens 11:3 Toutefois, de même que le serpent séduisit Eve par sa ruse, je crains que vos pensées ne se corrompent (phteirô) et ne se détournent de la simplicité à l'égard de Christ. Ephésiens 4:22 à vous dépouiller, eu égard à votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt (phteirô) par les convoitises trompeuses,

Jude 1:10 Eux, au contraire, ils parlent d'une manière injurieuse de ce qu'ils ignorent, et ils se corrompent (phteirô) dans ce qu'ils savent naturellement comme les brutes.

Apocalypse 19:2 parce que ses jugements sont véritables et justes; car il a jugé la grande prostituée qui corrompait (phteirô) la terre par son impudicité, et il a vengé le sang de ses serviteurs en le redemandant de sa main.






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes vendredi 15 décembre 2017