En compétition avec soi-même


Compétitif dans le sport, je joue toujours pour gagner, je déteste le sentiment de déception éprouvé dans la défaite et je savoure le sentiment euphorique de la victoire.

Merci Seigneur que je suis maintenant dans le camp des plus que vainqueurs et que je ne connaîtrai plus l'amertume de la défaite tant que je resterai humble et dépendant de ta grâce plus excellente que tout ce qui se trouve dans le camp de l'adversaire.

Sur le plan spirituel qui m'intéresse maintenant autrement plus que le plan sportif, je ne suis pas en compétition avec personne sinon avec moi-même pour m'évaluer et voir où j'ai besoin de m'améliorer. Notre Père céleste n'est pas non comme certains pères terrestres qui poussent leurs enfants à compétitionner pour mériter leur approbation.

Dieu nous demande seulement d'accomplir les plans de bonheur (Jérémie 29:11) qu'il a préparés d'avance pour nous (Ep.2:10) en traçant le chemin dans notre coeur (Psaumes 84:5) alors nous n'avons pas besoin de soupirer d'être autrement.

Dieu n'a pas raté son coup en nous façonnant dans le ventre de notre mère, il nous a fait exactement sur mesure pour accomplir la destinée qu'il a préparé d'avance pour nous.

Celui qui est un bras dans le corps de Christ n'a pas à se comparer à celui qui est un pied, chacun a son rôle précis à jouer, comme Paul faisait remarquer aux Corinthiens dans 1Corinthiens 12, qui étaient aux prises aussi avec la jalousie en tombant dans le jeu toujours perdant de la comparaison.

Si Dieu s'est organisé pour que chaque étoile soit à sa place dans l'espace, nous pouvons être certains qu'il nous a créés aussi pour que nous soyons à notre place, alors trouvons notre place et nous allons pouvoir briller comme le soleil, car Jésus nous a appelés à être la lumière du monde (Matthieu 5:14).






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes mercredi 17 Octobre 2018