iv>
 
   
 


Avis aux récidivistes
Clément d'Alexandrie note avec justesse ci-dessous que celui qui retombe constamment dans les mêmes péchés démontrent par là qu'il ne s'est jamais vraiment repenti et que sa sollicitation du pardon n'est qu'un abus de la grâce de Dieu pour soulager sa conscience :

Se repentir continuellement et successivement de ses fautes équivaut à n'avoir jamais eu la foi. C'est se préparer à pécher que de se repentir souvent et c'est aussi se disposer à la versatilité par défaut d'ascèse. C'est donc une apparence de repentance, non pas une repentance que de solliciter souvent le pardon des fautes que nous commettons souvent.
Il faut donc que celui qui a reçu le pardon de ses fautes ne pèche plus.

«En effet, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice à offrir pour nos fautes, mais il n'y a qu'à attendre dans la crainte du jugement et le feu courroucé qui doit dévorer les rebelles.» Hé.10:26-27

Clément est réaliste, il connaît les Écritures et il constate aussi que dans la vraie vie, le chrétien n'est pas à l'abri de tomber dans le péché.

Le Seigneur ayant la connaissance des coeurs, et d'avance celle de l'avenir, a prévu depuis toujours et de loin les chutes trop faciles de l'homme et la fourberie astucieuse du diable ; il savait comment celui-ci, jaloux de l'homme à cause du pardon accordé à ses fautes, susciterait aux serviteurs de Dieu des occasions de péchés, par des calculs pleins de méchanceté, afin qu'eux aussi vinssent à partager sa chute.

Clément poursuit en reconnaissant que Dieu, dans sa grande miséricorde, a accordé aux chrétiens qui tombent dans un péché quelconque, une possibilité de se repentir.

«Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité.» 1Jn.1:9

Cela est confirmé par les Écritures, mais ne doit être en aucun cas, une licence pour pécher, car c'est celui qui délaisse son péché qui est pardonné:

«Celui qui cache ses transgressions ne prospère point, Mais celui qui les avoue et les délaisse obtient miséricorde. Pr.28:13

Pour comprendre ce qu'est une vraie repentance, je vous offre cette courte méditation de Charles Spurgeon

En effet, la tristesse selon Dieu produit une repentance (2 Corinthiens 7:10)


Authentique, l'affliction spirituelle à cause du péché est l'oeuvre de l'Esprit de Dieu. La repentance est aussi une fleur de choix pour croître dans le jardin de la nature. Les perles poussent naturellement dans les huîtres, mais la pénitence ne se manifeste jamais chez les pécheurs, excepté lorsque la grâce divine y oeuvre. Si tu as une parcelle de haine réelle pour le péché, c'est que Dieu a dû te la donner, car les épines de la nature humaine ne produisent jamais une seule fleur. Ce qui est né de la chair est chair.

La vraie repentance a une référence qui rappelle le Sauveur. Quand nous nous repentons du péché, nous devons avoir un oeil sur le péché et un autre sur la croix, et il serait encore préférable de fixer les deux yeux sur Christ et de regarder nos transgressions seulement à la lumière de son amour.

La vraie tristesse à cause du péché est éminemment pratique, personne ne peut dire qu'il hait le péché, s'il vit dans le péché. La repentance nous fait regarder l'horreur du péché, pas seulement en théorie, mais par expérience, comme un enfant qui a touché le feu. Nous serons autant effrayés de ce péché que quelqu'un qui vient d'être agressé et volé est effrayé à la pensée d'un voleur même sur un chemin fréquenté; et nous le fuirons, nous en écartant en toutes choses, pas seulement dans les grandes, mais aussi dans les petites. Aussi bien des petites vipères que des gros serpents. Le vrai deuil pour le péché nous rendra très jaloux quant à notre propre langue, de peur qu'elle ne dise des paroles mensongères; nous serons très vigilants quant à nos actions quotidiennes, de peur de commettre quelque offense en quoi que ce soit, et chaque soir nous terminerons la journée par de douloureuses confessions de nos manquements, et chaque matin nous nous éveillerons avec d'angoissantes prières, qu'en ce jour Dieu veuille nous tenir debout afin de ne pas pécher contre lui.

La sincère repentance est continuelle. Les croyants se repentent jusqu'au jour de leur mort. Cette descente dans le puits n'est pas intermittente. Toute autre tristesse temporaire produit peu mais cette chère tristesse croît avec notre croissance, et c'est une amertume si douce! Que nous remercions Dieu pour nous permettre de nous en réjouir et de le supporter jusqu'à ce que nous soyons entrés dans notre repos éternel.

- Charles Spurgeon






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes samedi 25 novembre 2017