Citations sur les fréquentations

Paul Tournier : "Le mariage devient une grande aventure, une découverte continue, à la fois de soi-même et du conjoint, une occasion quotidienne d'élargir son horizon, d'apprendre quelque chose de nouveau de la vie, de l'homme, de Dieu. C'est pour cela que Dieu dit:

«Il n'est pas bon que l'homme soit seul»."

C'est seulement après avoir créé la femme que Dieu a déclaré:

Tout cela est très bon Ge.1:31.

Tournier rajoute: "L'être humain a besoin de communauté, il a besoin d'un partenaire, d'une vraie rencontre; il a besoin de comprendre autrui et se sentir compris par autrui.

C'est l'intention même de Dieu en instituant le mariage. Seul l'homme piétine et se fige. Dans la confrontation exigeante du mariage, il doit sans cesse se dépasser lui-même, évoluer, grandir. Quand le mariage se réduit à une association, même paisible, de deux êtres étrangers l'un à l'autre, il manque son but. Ils échouent dans leur destinée d'homme et de femme. Renoncer à comprendre son conjoint, c'est renoncer à se comprendre soi-même, à se développer, à s'épanouir."

Paul Guth a dit un jour: "Un psychiatre est un monsieur qu'on paie très cher pour qu'il vous pose des questions qu'une femme nous pose elle, gratuitement."

Exhortation à la prudence dans le choix de la personne à fréquenter

C'est vrai ce que dit Guth! Ceci dit, attention de pas prendre la première venue, là je ne m'adresse pas seulement à nos célibataires, mais aussi à nous qui sommes mariés, qui auront des occasions de conseiller sur le choix d'une femme nos amis, nos enfants!

Pr.11:14 Quand la «prudence» «tachbulah» fait défaut, le peuple tombe; et le salut est dans le grand nombre des conseillers.

Pr.24:6 Car tu feras la guerre avec «prudence» «tachbulah», et le salut est dans le grand nombre des conseillers.

La «tachbulah» est une vertu essentielle dans la guerre spirituelle et s'acquière dans l'écoute de nombreux experts. Faute de tachbulah les chrétiens tombent dans les pièges que Satan, leur ennemi, tend à leurs âmes. Le chrétien est comme un cure-dent, tout seul il tombe à coup sûr et il peut être brisé facilement. Mais un paquet de cure-dents attachés ensemble ne sont pas renversés facilement et sont incassables. Les croyants unis par le lien de l'amour ne tombent pas facilement et ne peuvent être brisés sans remède par le malin.

Ge.41:32 nous révèle que quand Dieu prend la peine de répéter deux fois la même chose, cela signifie que c'est quelque chose qu'on ferait bien de prendre garde, car cela va se produire invariablement. Eh bien, le Pr.21:9 et le Pr.25:24 disent exactement la même chose:

Mieux vaut habiter à l'angle d'un toit, que de partager la demeure d'une femme querelleuse.

La chambre où je couchais pendant mon enfance était à l'angle d'un toit: bien des fois, je n'ai pas trouvé cela drôle, quand je me levais sans y penser, je me pétais la tête au plafond. Donc, habiter à l'angle d'un toit, cela cause bien des maux de tête!, mais encore moins que d'habiter avec une femme qui hurle sans arrêter!! Il faut donc ne pas se surprendre d'entendre des hommes mal mariés dire des paroles dans le style d'André Prévot:

"Le célibataire est un homme qui a réussi à ne pas trouver de femme."

Quand un enfant de Dieu se marie avec un enfant du diable, il est sûr d'avoir des problèmes avec le beau-père. S'il ne faut pas prendre la première venue, il ne faut pas non plus attendre qu'elle vienne cogner à notre porte!

Elisabeth Elliot, femme d'un missionnaire martyr, avait été donner une conférence dans une école chrétienne, elle avait demandé aux hommes dans la salle s'ils aimeraient cela qu'une femme fasse le premier pas avec eux, à son grand désarroi la majorité des hommes, sinon tous, ont levé la main.

Madame Elliott affirme avec raison que c'est à l'homme de faire le premier pas, parce qu'il représente le Christ, sa tête. Jésus a fait le premier pas de nous aimer, quitte à se faire retourner de bord et à se faire mépriser des hommes, comme cela s'est produit souvent, Jn.1:11. De même, les hommes sont appelés aussi à faire le premier pas avec la femme, prêts aussi à essuyer un refus. Voici ce qu'elle nous dit dans son livre The Mark of a Man:

"Dieu est l'initiateur. Les pronoms, les noms, et l'imagerie qu'il choisit pour lui-même sont largement masculins. Il a assigné à l'homme Adam la position de l'initiateur. J'ai conclu cela d'après l'ordre chronologique de la création. Adam a été fait en premier, Ève ensuite. La raison de Paul de ne pas mettre la femme en position d'autorité sur l'homme était basée sur l'ordre de la création et sur l'ordre dans lequel l'homme et la femme avaient péché.

Il y a d'autres fortes raisons pour soutenir que la masculinité signifie l'initiation. La féminité signifie la réponse. La femme a été faite pour être un adapteur. Quand tu regardes pour une femme à marier, cherche celle qui est prête à s'adapter à toi. Mais ne va pas supposer une seconde que tu n'auras pas à faire des rajustements aussi. La chose importante à se rappeler pour toi, en tant qu'homme, c'est qu'une femme ne peut être proprement une répondante à moins que l'homme soit proprement un initiateur."

Pr.13:4 L'âme du paresseux a des désirs qu'il ne peut satisfaire; Mais l'âme des hommes diligents sera rassasiée. (version Louis Segond)

Pr.13:4 Il ne sert à rien pour un paresseux de convoiter quelque chose, mais un homme actif obtient ce qu'il désire. ( version Français Courant)

Pr.13:4 Le paresseux convoite mais sans âme; par contre le désir des gens énergiques sera comblé. (version TOB) «sans âme», c'est-à-dire qu'il ne fait rien pour obtenir ce qu'il convoite. (Note de TOB)

Ce verset illustre le rôle d'initiateur de l'homme dans les fréquentations, comme c'est à l'homme de prendre l'initiative de s'attacher à sa femme Ge.2:24. Si l'homme ne va pas vers la femme il risque d'attendre longtemps que celle-ci vienne vers lui et ses désirs resteront insatisfaits.

Elisabeth Elliot nous dit ensuite quelle sorte de femme un homme devrait rechercher:

"Quelles sont les choses essentielles, que les hommes veulent avoir, quand ils se cherchent une femme? Au haut de la liste devraient se trouver la féminité et la foi. Elle doit être une vraie femme, et elle doit être une vraie chrétienne. Aucun homme chrétien ne devrait considérer s'aligner lui-même avec quelqu'un qui manque ces deux choses essentielles.

Qu'est-ce que j'entends par féminité?

Elle devrait être heureuse d'être une femme. Si elle est en rogne ou incertaine au sujet de sa féminité, cela se démontre habituellement dans sa façon de se vêtir et dans ses manières. En d'autres mots, une vraie femme a accepté ce qui lui a été donné: sa féminité.

Ceci est un acte de foi. Elle accepte la place que sa féminité lui donne dans le monde de Dieu. Elle sait qu'elle a été faite pour l'homme, à partir de l'homme, et apportée à l'homme par Dieu, et nommée par l'homme. Elle ne convoite pas ce qui ne lui a pas été donné. Une vraie femme comprend que l'homme fut créé pour être l'initiateur, et elle agit selon cette prémisse. Ceci est premièrement une affaire d'attitude. Je suis convaincue que la femme qui comprend et accepte avec joie la différence entre le masculin et le féminin sera, sans prétention ni gêne, féminine.

Une femme chrétienne reconnaît Christ comme son Seigneur et Maître. En faisant ainsi, elle se place sous l'obéissance, ce qui veut dire que tout ce que le Seigneur demande, elle le fait. Puisque la Bible lui demande de s'ajuster, de s'adapter, de se soumettre, et de respecter son mari, elle cherche à faire ces choses comme pour le Seigneur. Ceci n'est pas la même chose que de les faire simplement pour le bien de l'homme. Si elle le fait seulement pour lui, elle se sentira justifiée, chaque fois qu'il rate son coup, de ne pas s'adapter ni de se soumettre. En le faisant pour le Seigneur cela change tout le portrait.

J'inclurais aussi le sens de l'humour comme chose essentielle. Elle doit savoir pouvoir rire, sans se prendre trop au sérieux.

En ce qui concerne la carrière. Prends le temps d'y réfléchir longuement. Toute femme avec qui tu pourrais envisager le mariage devra être prête à mettre son mari et ses enfants en premier; au-dessus de ses intérêts personnels, incluant sa carrière. C'est le simple bon sens. Si elle considère sa carrière aussi importante que, ou plus important que le mariage, ne la marie pas. Si elle pense: «j'ai autant le droit que l'homme d'avoir un emploi» - tu es en dificulté. Méfie-toi des femme qui parlent de droits! Recherche aussi la pureté incorruptible d'un esprit doux et paisible 1Pi.3:4 C'est la description de Pierre du secret de la beauté des femmes saintes.

Recherche, finalement, une femme qui sait que l'amour n'est pas juste un sentiment. C'est merveilleux si elle a beaucoup de sentiments amoureux pour toi. C'est merveilleux si elle te fait sentir aimable. Merci Dieu pour les sentiments, mais ils ne sont pas une ancre pour le mariage. L'amour qui soutient un mariage doit être mis en action. Mon amie Dorothée dit: «Saute le reste». C'est bien si tu trouves une femme qui est belle, sait faire à manger, aime faire le ménage, apprécie les mêmes sports que toi, lit les mêmes genres de livres, regarde les mêmes genres de programmes de TV. Si elle peut coudre et chanter et skier, planter une tente, accrocher une remorque, faire un feu, comprendre le football, équilibrer un carnet de chèques et nettoyer un carburateur, tu seras un mari inhabituellement fortuné".

Approximativement 77% des gens se marient tôt ou tard. Marcel Achard nous explique pourquoi: "L'homme poursuit la femme jusqu'à ce qu'elle l'attrape".

James Dobson: "La tragédie des familles modernes c'est la fréquence à laquelle les gens se séparent. Le mariage est une entreprise risquée dans laquelle on doit s'engager avec le plus grand soin."

Le divorce ça fait mal. Ne vous faites pas d'illusion, le divorce inflige une douleur terrible sur ses victimes. Chaque membre de la famille souffre quand un mariage tombe en morceaux. Le Dr. Harry Gantham professeur de médecine à l'université Laval, chef du département de psychiatrie à l'Hôtel-Dieu de Québec définit ainsi le divorce: "Le divorce, c'est une fracture de l'âme."

James Dobson: «Une femme russe m'a parlé de ses années dans un camp d'extermination nazi. Elle a vu les meurtres en masse et toute forme de privation. Après la guerre, elle est venue en Amérique et s'est mariée, seulement pour voir son mari être infidèle et l'abandonner quelques années plus tard. Incroyablement, elle a dit que cette expérience de rejet et de perte fut en fait plus douloureuse que ses années parmi dans un camp de la mort allemand. Cela veut tout dire.

Les enfants en sortent meurtris. Une recherche sur les enfants du divorce montre que la sécurité émotionnelle chez les enfants dépend de la présence d'une interaction chaleureuse, éducative, nourrissante et continue avec les deux parents. Quand ces relations sont interrompues, certains enfants ne s'en remettent jamais complètement. En fait, une étude montre que 90% des enfants de foyers divorcés ont souffert d'un état de choc aigu, incluant une peine profonde et des peurs irrationnelles. 50% se sont sentis rejetés et abandonnés, et pour de bonnes raisons. La moitié des pères ne sont jamais revenus voir leurs enfants trois ans après leur divorce. Un fait encore plus significatif, 37% des enfants étaient encore plus malheureux et insatisfaits 5 ans après le divorce qu'ils ne l'étaient 18 mois après. En d'autres mots, le temps n'a pas guéri leurs blessures.

Prudence de mise dans le choix d'un conjoint.

À mes lecteurs qui planifient de se marier, je les avertis d'être extrêmement prudents dans la sélection d'un partenaire. Baigner le sujet dans la prière, et servez-vous de toute votre intelligence concernant votre décision. Vous ne voulez pas que cette tragédie du divorce vous arrive. Elle ne doit pas vous arriver. Malheureusement, plusieurs jeunes ne sont pas si prudents. Ils passent avec désinvolture à travers les fréquentations et dans le mariage, ne semblant pas réaliser combien de choses sont en jeu pour eux. Quelqu'un a fait l'observation suivante: «les mariages sont faits au ciel, mais les éclairs et le tonnerre aussi». L'intimité profonde rare. Des études démontrent que seulement 10% des couples expérimentent une vraie intimité dans leur relation. Les autres restent ensemble pour le bien des enfants ou par sens du devoir, ou parce qu'ils ont leur partenaire à coeur d'une manière authentique. Mais ils n'atteignent jamais la camaraderie ou l'affection désirée et nécessitée".

Simone de Beauvoir: "Entre deux individus, l'harmonie n'est jamais donnée, elle doit indéniablement se conquérir".

JamesDobson: "Le ciment du mariage. Un des ingrédients les plus importants du mariage qui dure toute la vie peut être retracé dans le qualité du «lien» qui se forme durant la période des fréquentations. Ce lien c'est le processus par lequel un homme et une femme se cimentent émotionnellement ensemble. Il décrit la chimie qui permet à deux personnes auparavant étrangères l'une à l'autre de devenir intensément précieuses aux yeux de l'autre. Il permet d'essuyer les tempêtes de la vie et de rester engagés dans la maladie et la santé, dans la richesse et la pauvreté, pour le meilleur et le pire, oubliant tous les autres jusqu'à ce que la mort les sépare.

Le facteur temps essentiel. Quelles sont les conditions qui encouragent un attachement fort et stable entre un homme et une femme?

Un facteur crucial semble être la détermination de prendre la relation des fréquentations très lentement, en évitant spécialement l'intimité physique précoce. Le temps est l'ingrédient crucial. Ça prend du temps à la colle de sécher. Un bon lien entre deux personnes est sévèrement endommagé si le processus est précipité. Le joint émotionnel entre eux est spécialement affaibli par le contact sexuel précoce. Malheureusement, c'est la façon dont l'industrie du cinéma présente la relation romantique idéale.

Le niveau émotionnel avant le niveau physique. Quand deux personnes ont la chance de se connaître à un niveau émotionnel plutôt qu'à un niveau physique, il y a de bonnes choses qui leur arrivent.

Leur fréquentation est nourrie à travers des promenades et des dialogues et des secrets d'amoureux qui posent une fondation pour une intimité mutuelle. ils parlent sans fin de tout et de rien. Et par le temps où ils se marient, il y a très peu de choses qu'ils ne savent pas sur leur partenaire. Les engagements romantiques naissent dans ces conversations prolongées.

Les mariages les plus réussis sont ceux dans lesquels les maris et les femmes prennent aussi le temps d'entrer en contact sur une base émotionnelle. Le besoin de cette interaction ne s'en va pas avec les années. En fait, la meilleure manière de revigorer une vie sexuelle fatiguée c'est d'entrer en contact avec l'autre sur une base
émotionnelle.

7 recommandations directes:

1° Ne mariez pas la personne avec qui vous pensez être capables de vivre. Mariez celle sans qui vous ne pouvez pas vivre. Le mariage peut être difficile même quand 2 personnes sont en amour passionnément l'une de l'autre. C'est mortel quand ils n'ont pas ce fondement pour bâtir dessus".

Vincent Van Gogh: "Nous avons eu besoin l'un de l'autre, nous ne nous sommes plus quittés, nos vies se sont entremêlées, et c'est ainsi que l'amour est né".

James Dobson: "2° Ne mariez pas quelqu'un ayant des caractéristiques qui vous sont intolérables. Vous pouvez planifier de le ou la changer dans le futur, mais cela n'arrivera probablement pas. Les comportements coulent dans des canaux profonds qui ont été creusés durant l'enfance précoce, et c'est très difficile de les altérer.

Par conséquent, si vous n'êtes pas capable de vivre avec une caractéristique qui se manifeste durant les fréquentations, cela peut vous miner pour le reste de votre vie. Voici, par exemple, quelques drapeaux rouges que vous ne pouvez ignorer; celui qui boit chaque soir, qui est insensé avec l'argent, qui est foncièrement impur, qui tend à être violent quand il est irrité ou qui est extrêmement égoïste. Tu as ce que tu vois (WYSIWYG: what you see is what you get). Bien entendu, nous avons tous nos imperfections, je ne suis pas en train de suggérer qu'une personne doive être parfaite pour être candidate au mariage.

Plutôt, mon point est que vous devez décider si vous pouvez tolérer un comportement capricieux pour le reste de votre vie - parce que c'est le temps que vous aurez peut-être à composer avec. Si vous ne le pouvez, ne comptez pas de pouvoir déprogrammer votre partenaire après avoir dit: «Je le veux»."

Ceux qui se sont lancés dans le mariage quand même désenchantent parfois très rapidement et comme Katharine Hepburn ils peuvent se dire: "Quelquefois, je me demande si les hommes et les femmes sont vraiment faits pour aller ensemble. Ils devraient peut-être vivre voisins et se visiter de temps à autre."

Dobson: "Je vous conseille de vous tenir les yeux grands ouverts avant le mariage et à demi fermés par la suite.

3° Ne vous mariez pas impulsivement! Je ne puis penser à une meilleure façon de gaspiller votre vie que de prendre une décision cruciale sans une réflexion attentive et sans prière. Rappelez-vous que les fréquentations sont dessinées pour cacher de l'information, pas pour la révéler. Les deux partenaires se présentent sous leur meilleur jour devant la personne qu'ils cherchent à attirer. Ils gardent les secrets qui pourraient avoir un effet de répulsion. Par conséquent, plusieurs nouveaux mariés ont une grosse surprise la première année de leur mariage. Je suggère que vous preniez au moins un an pour aller derrière la façade et pénétrer le caractère intérieur de la personne".

Ed Wheat: "En tant que docteur de famille depuis 30 ans, j'ai observé que le mariage, avec son énorme signification, se trouve souvent être l'événement le moins préparé de la vie".

James Dobson: "4° Si vous êtes un chrétien profondément engagé, ne vous permettez pas d'être sous le joug inégal avec un incroyant. Vous pouvez espérer gagner votre conjoint au Seigneur plus tard, et cela arrive à l'occasion. Mais c'est risqué, même téméraire, de se fier là-dessus.

5° N'emménagez pas avec une personne avant le mariage. C'est immoral et cela viole la loi de Dieu. Cela mine la relation et conduit souvent au divorce. Les études, basées sur 50 ans d'informations, montrent que ceux qui vivent ensemble avant le mariage ont 50% plus de chance de divorcer que ceux qui ne le font pas.

6° Ne vous mariez pas trop jeunes. Ceux qui se marient entre 14 et 17 ans sont 2 fois plus sujets au divorce que ceux qui attendent dans la vingtaine. Certaines qualités sont requises pour faire une famille et elles ne viennent qu'avec la maturité, telles l'altruisme, la stabilité et la maîtrise de soi.

7° La stabilité du mariage est un sous-produit d'une détermination basée sur une volonté de fer de le voir réussir. Si vous choisissez de vous marier, entre dans l'alliance avec la résolution de rester engager l'un à l'autre pour toute la vie. Ne menacez jamais de quitter votre partenaire quand vous êtes fâché. Ne vous permettez pas de considérer la possibilité d'un divorce."

Mike Mason: "Le mariage n'est pas un moyen d'éviter la souffrance, mais de souffrir dans un but précis."

George Muller

En janvier 1826 je me mis pour la première fois à lire les journaux de mission et aussitôt je sentis naître en moi le grand désir de devenir missionnaire. Je priais beaucoup à ce sujet, et ce désir ne fit que croître. Mais hélas! mon beau zèle ne fut pas de longue durée; et voici pourquoi: je rencontrais fréquemment une jeune fille aux réunions du samedi soir; c'était la seule jeune personne pieuse que je connaissais, et je n'ai pas tardé à ressentir pour elle un vif attachement. Mon coeur et mes pensées se détournèrent de l'oeuvre missionnaire ; car j'avais des raisons de croire que ses parents ne lui permettraient jamais de partir en mission. Mes prières devinrent alors froides et formalistes, et bientôt, je ne priai plus du tout ou à peine. La joie du Seigneur me quitta. Cela dura environ 6 semaines. Aux environs de Pâques, j'assistai au départ d'un cher frère comme missionnaire: Hermann Ball, homme érudit et fils de parents très riches, partait pour travailler parmi les Juifs de Pologne. Pressé par l'amour de Christ, il choisissait le champ missionnaire plutôt que la confortable paroisse auprès des siens. Cela fit sur moi une très profonde impression. Je fis une comparaison entre nous deux, et je songeai à mon attitude des jours passés. Moi, j'avais renoncé à l'oeuvre missionnaire - et presque au Seigneur lui-même - pour l'amour d'une jeune fille!

A la suite de cet examen de conscience, je pus renoncer, avec l'aide de Dieu, à cette affection à laquelle je m'étais abandonné sans avoir prié auparavant et qui m'avait entraîné loin de Dieu. Dès que j'eus pris cette décision, le Seigneur se tourna vers moi; et pour la première fois de ma vie, je me donnai à lui complètement et sans réserve.

C'est à cette époque que je commençai à jouir de «la paix de Dieu qui surpasse toutes intelligence». Ma joie débordait.



Humour

Dans tous les cas, mariez vous : si vous tombez sur une bonne épouse vous serez heureux ; si vous tombez sur une mauvaise, vous deviendrez philosophe, ce qui est excellent pour l'homme.

Socrate

Louise trouve que Steve la gâte beaucoup trop quand ils sortent ensemble. Elle demande à sa mère: "Comment l'empêcher de dépenser autant d'argent pour moi? "Epouse-le".

Autre texte sur les fréquentations


   Classement par thèmes

   Sexe avant le mariage

   La tentation
   La maîtrise de soi
   Raisons de s'abstenir du sexe avant le mariage
   Les 12 fausses idées qui poussent les gens à l'impudicité
   La chasteté (Jean Chrysostome)
   Jusqu'où pouvons aller ?
   Toujours vierge à 36 ans
   Fréquenter une inconvertie et alors???
    Les fréquentations - 5 questions à se poser
   Les fréquentations
   Choisir la virginité

   Sexe dans le mariage

   Les frustrations sexuelles des nouveaux mariés
   L'amour renouvelé dans le mariage
   Le rôle du sexe dans le mariage

   Sexe en dehors du mariage

   12 étapes qui conduisent à une aventure
   L'adultère; la prévention (+ Sous menu)
   L'adultère en poésie et chanson
   L'adultère; Citations
   L'adultère en présence de Jésus
   L'adultère mis en lumière
   Aimer le plaisir plus que Dieu
   12 idées fausses qui conduisent au désordre sexuel
   L'amour passionnel
   Quand le sexe devient une dépendance
   La convoitise, comment la surmonter
   Le désir
   Gérer les pulsions sexuelles
   L'hédonisme
   L'intoxication sexuelle
   La beauté
   La prostitution

   Pratiques sexuelles


   La maîtrise de soi
   BDSM
   L'impuissance
   La fellation
   La masturbation
    Un homosexuel se convertit à Jésus (Andrew Comiskey)
   L'homosexuel et ses besoins spirituels (Leanne Payne)
   Le sexe oral et le sexe anal
   Le changement de sexe
   La polygamie
   La pornographie
   Ex-vedette de la porno se convertit au Seigneur
   Le cybersexe
   L'abus sexuel
   La forteresse du sexe

   Divers

   La raison pour laquelle Dieu a créé le sexe
    Et Dieu créa le sexe
   L'amour
   Les seins
   La beauté; un leurre
   La beauté passagère
   La nudité
   L'avortement
   La contraception
   La frigidité
   La chair
   La vraie repentance










Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes dimanche 30 avril 2017