Comment surmonter la convoitise de la chair
Greg Farrah et William Backus font surtout appel ci-dessous à la volonté humaine de cesser un mauvais comportement mais comme Charles Finney le fait remarquer cela peut devenir très frustrant à la longue, à force de rechuter ou dans le cas contraire cela peut devenir une source d'orgueil pharisaïque si la réussite persiste parce l'insistance est placée sur l'effort humain. Néanmoins, je vous présente leurs textes parce qu'ils s'y trouvent de bons principes aussi.

La victoire durable qui garde dans l'humilité est dans la dépendance de Jésus-Christ, comme le propose Neil Anderson selon qu'il est écrit dans Ro.13:14 .

Revêtez-vous du Seigneur Jésus-Christ ainsi vous n'aurez pas soin de la chair pour en satisfaire les convoitises.

- Le Webmestre

Depuis un bout de temps, j'ai du mal avec la convoitise de la chair. Je sais que j'ai besoin d'arrêter mais je ne peux avoir la victoire sur cette tentation. Pouvez-vous me dire s'il vous plaît ce que la Bible enseigne à ce sujet et me donner des mots d'encouragement?

Réponse

Je ne comprends pas ce que je fais. Je fais ce que je ne veux pas, et je hais ce que je fais. Ro.7:15

L'apôtre Paul résume assez bien le dilemme, ne trouvez-vous pas? Du moins c'est une excellente description de ma vie! Vivre pour Jésus serait bien plus simple si ce n'était pas de ... moi. Je suis mon plus gros problème. Même si j'aime Christ et veux vivre pour lui, je dois composer avec des habitudes que j'ai développées au fil des ans, ce qui signifie que je me sens toujours en tentation.

Ce n'est pas un beau tableau. Merci Seigneur, Dieu n'a pas lancé la serviette à mon sujet, même chose pour vous. Au lieu, Dieu continue à me rappeler une vérité très importante:

Car tout ce qui est dans le monde; les désirs de l'homme pécheur, la convoitise des yeux et l'orgueil de ce que l'homme est et possède, tout cela ne vient pas du Père mais du monde. Le monde et ses désirs passent, mais celui qui fait la volonté de Dieu vit éternellement. 1Jn.2:16-17.

Jetez un coup d'oeil là-dessus encore: «Le monde et ses désirs passent, mais celui qui fait la volonté de Dieu vit éternellement.» Chaque tentation à laquelle nous faisons face nous donne une option: aller selon les voies du monde ou aller selon les voies de Dieu. Si nous allons selon les voies du monde nous allons finir par être frustrés. Quand nous allons selon les voies de Dieu, nous sommes motivés et encouragés.

Voici un exemple: quand nous sommes tentés de convoiter une femme qui nous attire, quels sont les avantages et conséquences possibles pour avoir joui de ces moments de concupiscence?

Avantages: satisfaction instantanée et pensées excitantes

Conséquences: se sentir souillé, traiter la femme comme un objet, aucune maîtrise de soi.

ÉVALUEZ ce choix en considérant les avantages et conséquences de choisir de NE PAS convoiter.

Avantages et conséquences: croissance en Christ, développement du caractère, pureté et maîtrise de soi.

Nous devons ÉVALUER. Quelle est l'option que nous voulons pour notre vie? Voulons-nous ce que le monde nous offre ou ce que Dieu nous offre?

Que penser de quelqu'un qui échangerait trois 25¢ pour 1 dollar?

Seul un fou ferait pareille chose. Mais c'est ce que nous faisons quand nous choisissons de suivre les voies du monde plutôt que celles de Dieu. Le péché a toujours l'air attirant, c'est pourquoi nous y cédons. Mais si nous voulons être sérieux à propos de notre marche avec Dieu, nous devons ÉVALUER ce que nous faisons et pourquoi nous le faisons.

Chaque fois que nous évaluons les voies du monde et les voies de Dieu, les voies de Dieu gagnent toujours... même si les trois 25¢ paraissent très bien!

Alors quoi maintenant? Choisir les voies de Dieu n'est pas facile, surtout au départ. Mais voici quelques pensées:

Il est vital de se connecter à une église, à un groupe de jeunes aussi, ainsi vous pourrez développer des amitiés chrétiennes qui vous aideront quand ce sera difficile (environ à toutes les 5 minutes).

Une fois connectés, prenez une étape à la fois. Et commencez petit. Pensez à la tentation à laquelle vous faites face et écrivez les avantages d'aller selon les voies de Dieu et les avantages d'aller selon les voies du monde.

Évaluez la décision que vous faites et choisissez les voies de Dieu ou les voies du monde.

Pratiquez.

Pratiquez encore et encore.

- Greg Farrah



Êtes-vous dominés par vos pulsions sexuelles?

Les idées fausses conduisent au désordre sexuel

1° Je ne peux pas contrôler mes pulsions sexuelles

Adoptez un nouvel état d'esprit et dites-vous: «Je suis capable de dominer mes impulsions; jamais plus je ne dirai que cela m'est impossible.»

2° Vous êtes un homme si vous avez de nombreuses aventures sexuelles.

3° Les femmes libérées font l'amour quand et avec qui elles veulent, c'est un des privilèges qu'elles ont obtenus avec l'égalité des sexes.

4° Si vous n'avez pas d'aventures sexuelles régulières vous n'êtes pas normal.

Ces trois idées erronées ont une racine commune: «Les aventures sexuelles prouvent quelque chose». C'est un signe de réussite, un exploit, une prouesse. Vous démontrez ainsi au monde qui vous entoure que vous êtes désirable, amusant, libéré de principes dépassés et surtout, très normal.

Il est faux de croire que l'on jugera votre valeur humaine, votre beauté ou votre intelligence d'après vos performances sexuelles. La féminité ou la virilité ne se démontrent pas ainsi. Et de fait les psychologues estiment que les comportements sexuels immoraux sont source de souffrance psychologique, et que par contre, la pureté sexuelle est source de bonheur.

5° Les autres semblent très heureux dans leurs aventures sexuelles. Si je n'en ai pas moi aussi, je suis laissé pour compte. C'est injuste.

6° Les autres ne se sentent ni honteux ni coupables d'avoir de nombreux partenaires. Il n'est pas juste que j'éprouve ces mêmes sentiments.

Sommes-nous au coeur de la vie intime des autres pour savoir si ce dont ils se vantent est réellement juste? Non, bien sûr... Nous ne savons ce qu'ils font, ressentent ou aiment, que par nos hypothèses, nos conclusions et par les propos vantards qu'ils tiennent dans le but de susciter notre envie et de provoquer notre admiration.

7° L'acte sexuel n'est qu'un acte mécanique sans aucune implication morale; la morale n'est plus nécessaire comme du temps où la contraception n'était pas au point et où les maladies vénériennes étaient difficilement guérissables.

8° Le mariage n'est qu'une formalité administrative, un simple morceau de papier; ceux qui s'aiment n'ont nul besoin de se marier.

9° La sexualité est une affaire privée qui ne regarde personne d'autre que vous et votre partenaire.

Certes, votre sexualité ne concerne que vous. Cependant il est important de prendre conscience que tout acte sexuel a des répercussions non seulement personnelles mais également sociales. Familles monoparentales, couples séparés, pauvreté liée à la surpopulation, maladies transmises sexuellement, sont autant de raisons qui nous interdisent de dire: «Ma sexualité ne concerne que moi.»

10° Le seul moyen d'éviter que notre amoureux nous quitte c'est d'accepter des relations sexuelles avec lui.

Les rapports sexuels en dehors du mariage intensifient rarement l'amour ou l'intérêt d'une personne, au contraire.

(Le webmestre: On peut penser à Amnon qui éprouvait une grande passion pour Tamar mais qui l'a prise en dégoût après avoir assouvi ses désirs.)

11° Il n'y a rien de mal à ce que deux adultes consentants aient des relations sexuelles.

Apparemment aucun mal en effet. Lorsque deux personnes s'unissent, leur intimité ne se restreint pas uniquement à leur couple mais s'étend à chacune des personnes ayant vécu un rapport charnel avec l'un des partenaires. Cet état de fait est devenu une question de vie ou de mort depuis que le SIDA a radicalement transformé la signification des relations sexuelles occasionnelles. Ainsi, une seule relation avec un partenaire de passage suffit pour vous conduire à la mort.

(Le webmestre: L'ex-joueur de hockey Bill Goldsworthy a passé dans les médias pour témoigner des dangers des relations sexuelles inconsidérées. Il avait quitté sa femme et s'était envoyé en l'air avec un peu n'importe qui. Il a attrapé le SIDA. Il est revenu auprès de sa femme, et il est mort pas longtemps après.)

12° La chasteté est néfaste.

Si effectivement la chasteté était néfaste pour l'homme, Dieu serait un mauvais Père en nous la proposant. Nous savons qu'il n'en est rien. En outre, les plus récentes recherches en psychologie n'ont jamais démontré que le manque d'activité sexuelle soit nuisible. Certes, l'abstinence est rarement plaisante, agréable ou facile; certains la vivent parfois plus difficilement que d'autres, mais soyez convaincus qu'elle ne vous fera aucun mal.

La maîtrise sexuelle est possible

La part de Dieu

Tout travail sur soi commence, pour un chrétien, par un temps de prière. À l'écoute de Dieu vous voici disponible à le suivre. En toute simplicité, confessez-lui votre péché et vos difficultés: «Seigneur je ne sais comment dominer mes pulsions sexuelles, car tous mes efforts ont échoué. Je veux te plaire et te servir, aussi je te donne toute liberté à la puissance du Saint-Esprit en moi pour qu'il m'aide à faire mourir le péché dans ma vie ainsi que mes passions incontrôlées et malsaines.

Faites confiance pleinement à Celui qui peut exaucer cette prière.

Votre part

1° Dites-vous franchement la vérité

Avec courage et persévérance, continuez à argumenter contre vos convictions erronées et à les remplacer par des vérités conformes à la Bible.

Imaginez à l'avance les situations que vous redoutez et mémorisez les vérités que vous vous répéterez à vous-même au moment de la tentation.

Notez soigneusement dans votre journal les événements, vos actes, vos paroles, et vos pensées ainsi que vos défaites et vos victoires.

Ne vous mentez pas à vous-même quant aux conséquences néfastes d'un comportement sexuel non conforme aux lois de Dieu. En effet, nous avons tendance à éviter de penser aux conséquences de nos actes lorsque nous avons très envie de faire quelque chose de mal. Cependant, sachons que cette culpabilité soigneusement exclue de notre conscience reviendra inévitablement une fois l'acte accompli. Lorsque vous vous engagez dans une relation illégitime ou malsaine, vous évitez en général de penser à l'éventualité d'une maladie vénérienne ou du SIDA. Au lieu de cela, vous vous persuadez que la tentation est trop forte ou qu'une telle passion amoureuse ne saurait déplaire à Dieu puisqu'après tout c'est lui qui vous a créé ainsi.

Cependant, il est essentiel d'être lucide sur ce que sera votre état d'esprit après la relation amoureuse, par exemple si votre partenaire vous laisse tomber pour quelqu'un d'autre. En même temps, prenez conscience du bien-être que vous ressentirez une fois que vous serez parvenu à dominer vos pulsions, à résister à la tentation ou à vaincre une mauvaise habitude.

2° Choisissez vos relations

Éloignez-vous des personnes ou des situations susceptibles de vous entraîner à un comportement sexuel répréhensible: rester longtemps dans un appartement, seul(e) avec un partenaire potentiel par exemple.

Choisissez les personnes que vous fréquentez, car il vous sera très difficile de vivre vos principes de pureté sexuelle avec ceux qui ne partagent ni votre foi ni vos valeurs chrétiennes.

3° Fuyez la pornographie et les rêveries sexuelles

L'interdiction de Jésus de regarder une femme pour la convoiter trouve ici son application. S'exposer à de telles choses accroît inévitablement la probabilité de s'engager dans des comportements sexuels similaires à ceux que l'on a vus, lus ou entendus.

De la même façon, cessez vos rêveries sexuelles. Ces fantasmes engendrent le vice et la perversion. Vous avez le pouvoir de contrôler votre imagination afin de ne pas la laisser vous conduire à des actes qui déplaisent à Dieu.

4° Mariez-vous!

Dieu n'a-t-il pas prévu le mariage pour satisfaire les besoins humains d'intimité et de plaisir sexuel?

Échecs et victoires

Voici le dialogue intérieur de celui qui a rechuté:

«Il est évident que je ne peux pas y arriver. Ce n'est pas pour moi, j'en suis incapable. Les autres oui, peut-être, mais pas moi. Je suis nul, je n'ai aucune volonté, il n'y a pas d'espoir pour moi.»

«Une rechute signifie l'échec. J'ai fait un faux pas donc mes efforts n'ont servi à rien. J'ai tout gâché et je suis revenu à la case départ. Puisque je n'ai pas réussi à 100%, tout est raté.»

«Je n'accomplirai plus mes objectifs, à présent; je ferais mieux de tout abandonner. Ce n'est plus la peine d'essayer, la vérité c'est que je suis un incapable. Je ferais mieux de reprendre mes anciennes habitudes car tenter de me dominer ne réussit pas.»

Si vous avez déjà essuyé des échecs après avoir fait de gros efforts, vous vous êtes sans doute surpris à penser de la sorte, n'est-ce pas ? Il est indispensable de vous prémunir à l'avance contre ces pensées destructrices. Préparez-vous à leur opposer la vérité et à avancer des arguments tels ceux que je suggère:

1° Un, deux ou trois échecs ne prouvent pas que vous soyez incapable de dominer vos pulsions, mais seulement que vous ne les avez pas encore entièrement contrôlées.

2° Souvenez-vous de vos succès antérieurs, avant de rechuter, vous aviez résisté un certain temps, vous pouvez donc recommencer.

3° Reprenez votre programme et tirez de vos échecs les leçons utiles à de prochaines victoires.

4° Cessez de dire que vous êtes incapable et qu'il n'y a plus d'espoir pour vous, cela n'arrangera rien.

5° La volonté ne se trouve pas dans vos gènes, elle consiste à remplacer vos fausses convictions par la vérité.

6° Une rechute ne signifie pas un échec total. Votre défaite coïncide avec le moment où vous avez relâché vos efforts. Cessez de penser que c'est irréversible. Vous avez dérapé, c'est tout.

7° Profitez de cette rechute pour faire un bilan. Observez attentivement les actes ou les pensées responsables de votre échec et tirez-en les conclusions pour l'avenir. Cette fois vous pouvez réussir !

- William Backus «Changer pour mieux vivre»


Gagner la bataille dans nos pensées

Le diable sait sur quels boutons pousser pour nous inciter à ne plus dépendre de Jésus. Nos tentations correspondent à nos points faibles.

Si on ne maîtrise pas la tentation dès le premier instant, c'est elle qui risque de nous maîtriser. Par exemple, une image stimulante sexuellement qui provoque des pensées malsaines. On peut réagir en pensant: «Ma relation est terminée avec le péché. Je fais le choix d'amener cette pensée captive à l'obéissance de Christ. Je vais détourner le regard et ne plus y penser.» On détourne notre regard immédiatement et on échappe à la tentation. Si on attarde le regard et commence à fantasmer alors les réactions physiques vont embarquer avec force.

Ça prend 6 semaines pour qu'une action répétée devienne une habitude. Une habitude de longue date a une grande emprise sur nous au point que notre capacité de faire différemment est pratiquement nulle.

- Neil Anderson Une nouvelle identité pour une nouvelle vie (Victory over darkness - 1990

Retour à l'intoxication sexuelle

Citations sur la convoitise

La dépendance sexuelle






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes mercredi 20 septembre 2017