Avant qu’Abraham fût, je suis - Jean 8:58
Toute une affirmation de Jésus-Christ, cela a failli être sa dernière !

Jn.8:57 Les Juifs lui dirent : Tu n’as pas encore cinquante ans, et tu as vu Abraham ! 58 Jésus leur dit : En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu’Abraham fût, je suis. 59 Là-dessus, ils prirent des pierres pour les jeter contre lui ; mais Jésus se cacha, et il sortit du temple.



J'aimerais porter à votre attention ce que Jésus dit, puisque notre foi doit être basée sur ses paroles (Ro.10:17). Comme je m'adresse particulièrement à ceux qui nient la divinité de Jésus, je vais souvent citer la traduction des Témoins de Jéhovah (TMN = Traduction du Monde Nouveau).

Ro.10:17 « Ainsi la foi naît de ce qu’on a entendu. Et ce qu’on a entendu vient par la parole concernant Christ. » (TMN)

Jésus déclare dans Jean 8:58

« Jésus leur dit: “Oui, vraiment, je vous le dis: Avant qu’Abraham vienne à l’existence, j’ai été.” » (TMN)

Dans le grec, le verbe est au présent "egô eimi" = je suis, et non au passé "j'ai été". Si l'apôtre Jean avait voulu que nous comprenions au passé "j'ai été ou j'étais" il aurait employé en grec "egô èmen" comme dans Jean 16:4.

Jean 16:4 Je ne vous les ai pas dites au début, parce que j’étais (egô èmen) avec vous. (TMN)

Mais Jean a bien cité Jésus disant : « Avant qu’Abraham vienne à l’existence, je suis (egô eimi).” faisant une référence directe à Ex.3:14 "Je suis qui je suis" (egô eimi ho ôn) en grec.

Jean 8:56 Abraham votre père s’est beaucoup réjoui dans l’espoir de voir mon jour, et il l’a vu et s’est réjoui.”
57 Les Juifs lui dirent donc: “Tu n’as pas encore cinquante ans, et cependant tu as vu Abraham? ”
58 Jésus leur dit: “Oui, vraiment, je vous le dis: Avant qu’Abraham vienne à l’existence, j’ai été.”
59 Ils prirent donc des pierres pour les lui jeter; mais Jésus se cacha et sortit du temple. (TMN)

Remarquez bien, svp, le changement radical d'attitude des juifs envers Jésus entre AVANT Jn.8:58 et APRÈS Jn.8:58. Au verset 57 les juifs se moquaient de lui en disant «tu n'as pas 50 ans et tu parles comme si tu avais 2000 ans». Par contre APRÈS Jn.8:58, les juifs voulaient le tuer. Pourquoi un tel changement d'attitude ? Certainement pas seulement parce que Jésus disait qu'il était plus vieux qu'Abraham parce qu'il avait été créé avant lui car que Jésus ait 2000 ou 3000 ans, ça ne change rien dans les faits, ça reste un sujet de moquerie pour un homme qui n'a même pas encore 50 ans. Il a donc fallu que Jésus dise quelque chose de très choquant pour que les juifs passent de la moquerie à un désir de le tuer sur place sans jugement.

Voici donc ce qui s'est passé pour que les juifs moqueurs se mettent à avoir des sentiments meurtriers. Au verset 56, lorsque Jésus avait déjà dit aux juifs qu'Abraham l'avait vu, les juifs se moquaient de lui seulement. Mais au verset 58, quand Jésus leur a dit qu'il est "Je suis", il leur a affirmé son éternité, il ne leur disait plus seulement qu'Abraham l'avait vu.

Dans Jn.8:58, les juifs ont très bien compris que Jésus faisait bien plus que mentionner qu'il avait précédé Abraham, il aurait pu dire simplement "je fus avant qu'Abraham fut", cela l'aurait mis au même plan de créature qu'Abraham , ce qui aurait déjà été inconcevable pour les juifs, mais en reprenant le nom de Dieu dit dans le buisson ardent (Ex.3:14), le nom de Deu qui souligne son éternité "Je SUIS" Jésus se mettait sur le même plan éternel que Dieu. Là, ce n'était plus de l'étonnement, c'était le blasphème suprême, ils se sont mis à chercher des pierres pour le lapider. Les juifs ont cessé de se moquer de Jésus et ils ont voulu alors le lapider. Ils avaient très bien compris ce que les Témoins de Jéhovah ne veulent pas comprendre : Jésus affirme qu'il est éternel et que c'est pour cette raison qu'Abraham l'a vu, ce n'est pas juste parce qu'il a été créé avant Abraham, il est "Je suis" à comparer avec Abraham qui est venu à l'existence (genesthai = aoriste du verbe ginomai = devenir). Pour tout ce qui a été créé, Jean emploie le verbe devenir "ginomai", pour Dieu qui n'a pas été créé, il emploie le verbe être "eimi".

Ce qui suit va vous démontrer clairement que l'apôtre Jean savait très bien ce qu'il faisait en employant le verbe être au présent pour Jésus (l'être éternel) et le verbe devenir à l'aoriste pour Abraham, la créature). La réaction des juifs passant de la moquerie à l'envie de lapider le démontre aussi.

Jean 8:58 πρὶν Ἀβραὰμ γενέσθαι ἐγὼ εἰμί. (prin Abraham genesthai, egô eimi)

Le verbe devenir (ginomai) est celui que Jean emploie pour tout ce qui a été créé, en contraste avec le verbe être (eimi) qui désigne ce qui a toujours existé.

Jean 1:1 Au commencement la Parole était (verbe être "èn" imparfait "eimi"), et la Parole était avec Dieu, et la Parole était (verbe être "èn" imparfait "eimi") un dieu.
2 Celui-ci était au commencement avec Dieu.
3 Toutes choses vinrent à l’existence (verbe devenir "egeneto" aoriste "ginomai") par son intermédiaire, et en dehors de lui pas même une chose ne vint à l’existence (verbe devenir "egeneto" aoriste "ginomai"). Ce qui est venu à l’existence (verbe devenir "egeneto" aoriste "ginomai")
4 par son moyen était (verbe être "èn" imparfait "eimi") vie, et la vie était (verbe être "èn" imparfait "eimi") la lumière des hommes.
5 Et la lumière brille dans les ténèbres, mais les ténèbres ne l’ont pas dominée.
6 Parut (verbe devenir "egeneto" aoriste "ginomai") un homme qui avait été envoyé comme représentant de Dieu: son nom c’était Jean. (TMN)

Jean 1:1Ἐν ἀρχῇ ἦν (ÉTAIT) ὁ λόγος, καὶ ὁ λόγος ἦν (ÉTAIT) πρὸς τὸν θεόν, καὶ θεὸς ἦν (ÉTAIT) ὁ λόγος.2οὗτος ἦν (ÉTAIT) ἐν ἀρχῇ πρὸς τὸν θεόν. 3πάντα δι’ αὐτοῦ ἐγένετο (ginomai = CRÉÉ), καὶ χωρὶς αὐτοῦ ἐγένετο (ginomai = CRÉÉ) οὐδὲ ἕν. ὃ γέγονεν (ginomai = CRÉÉ) 4ἐν αὐτῷ ζωὴ ἦν (ÉTAIT), καὶ ἡ ζωὴ ἦν (ÉTAIT) τὸ φῶς τῶν ἀνθρώπων· 5καὶ τὸ φῶς ἐν τῇ σκοτίᾳ φαίνει, καὶ ἡ σκοτία αὐτὸ οὐ κατέλαβεν. 6Ἐγένετο (ginomai = CRÉÉ) ἄνθρωπος ἀπεσταλμένος παρὰ θεοῦ, ὄνομα αὐτῷ Ἰωάννης·

Allez ici pour voir plus en détail le contraste entre être (eimi) et devenir (ginomai) dans le chapitre 1 de l'évangile de Jean.

Donc toute cette argumentation des Témoins de Jéhovah pour tenter de justifier grammaticalement la traduction "j'ai été" plutôt que "je suis" dans Jean 8:58 pour éviter qu'on fasse l'association avec la déclaration de YHWH dans le buisson ardent, tombe à l'eau pour deux raisons :

1° à cause de la réaction des Juifs après que Jésus eut parlé, passant de moqueurs (Jn.8:57) à tueurs (Jn.8:59).
2° à cause de la distinction des verbes employés pour Abraham (devenir = créé) et Jésus (être = éternel, non créé).

Pour comprendre comment l'apôtre Jean conçoit la divinité de Jésus dans Jn.1:1 La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu, il est bon de regarder comment Jean se sert du terme "Dieu" ailleurs dans son évangile.
  • Jésus dit qu'il y a un seul vrai Dieu - le Père Jn.17:3
  • Jésus dit que le Père est son Dieu Jn.20:17
  • Jésus dit que le Père est plus grand que lui Jn.10:29
  • Jésus dit que nous sommes des dieux Jn.11:33
  • Thomas dit que Jésus est son Dieu et Jésus est d'accord Jn.20:28
  • Jésus dit que lui et le Père sont un Jn.10:30
  • Jésus dit que nous sommes un en lui et en Dieu le Père Jn.17:23
Certains pourraient dire que Jésus appelait le Père son Dieu parce qu'il s'était abaissé en devenant un homme mais que maintenant qu'il était retourné dans sa gloire au ciel, il n'appelle plus son Père "Dieu". Ce n'est pas ce qu'on lit dans l'Apocalypse où Jésus appelle son Père "Dieu" à plusieurs reprises :

Apocalypse 3:12 Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n’en sortira plus ; j’écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d’auprès de mon Dieu, et mon nom nouveau.

Conclusion, la Parole est Dieu, Jésus est Dieu, car Jésus est notre Dieu. Le Père est le Dieu de Jésus et notre Dieu aussi évidemment. Il y a un seul vrai Dieu, car seul le Père n'a pas de Dieu au-dessus de lui. Jésus et Dieu sont un et nous unissent à eux par la foi qui fait de nous des dieux. Cette unité se passe dans l'harmonie, nous sommes soumis au Fils et au Père et le Fils est soumis au Père. Cela rejoint ce que Paul dit dans 1Co.8:4-7 et 15:27-28 :

1Corinthies 8:4 Pour ce qui est donc de manger des viandes sacrifiées aux idoles, nous savons qu’il n’y a point d’idole dans le monde, et qu’il n’y a qu’un seul Dieu. 5 Car, s’il est des êtres qui sont appelés dieux, soit dans le ciel, soit sur la terre, comme il existe réellement plusieurs dieux et plusieurs seigneurs, 6 néanmoins pour nous il n’y a qu’un seul Dieu, le Père, de qui viennent toutes choses et pour qui nous sommes, et un seul Seigneur, Jésus-Christ, par qui sont toutes choses et par qui nous sommes. 7 Mais cette connaissance n’est pas chez tous.

1Corinthies 15:27 Dieu, en effet, a tout mis sous ses pieds. Mais lorsqu’il dit que tout lui a été soumis, il est évident que celui qui lui a soumis toutes choses est excepté. 28 Et lorsque toutes choses lui auront été soumises, alors le Fils lui-même sera soumis à celui qui lui a soumis toutes choses, afin que Dieu soit tout en tous.

Le Père et le Fils unique sont des termes employés pour montrer l'humanité unique de Jésus; l'incarnation de Jésus via le Saint-Esprit. Cela ne signifie pas que le Père est plus "vieux" que le Fils, ils sont tous les deux éternels. C'est seulement à partir de son incarnation que Jésus est appelé "fils" : cliquez ici pour en savoir plus

- Le webmestre





Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes mercredi 28 juin 2017