Édifié par un parler en langues

Maintenant regardons de plus près les paradigmes de la puissance de Dieu. Ceux-ci sont centrés sur la Personne et l'oeuvre du St-Esprit - la puissance de Dieu dans le monde.

Grandissant sous le ciel de cuivre [métaphore désignant le cessationnisme], un vide spirituel s'est créé en moi, celui-ci devint intolérable pendant mes années au collège. En partie pour remplir ce vide, je suis tombé en amour avec une étudiante et j'ai eu avec elle une romance passionnée et sans retenue qui a duré un an. Rendu à l'été la romance s'est effondrée, me laissant avec un coeur brisé et une conscience coupable. Je me sentais indigne d'aller dans le ministère à cause de l'immoralité de la relation.

A cause de ce besoin, je suis retourné à mon église remplie de gens aimables, parmi lesquels je me suis assis, dimanche après dimanche, écoutant des sermons sur l'amour de Dieu et son pardon. Mais j'avais besoin de plus que le réconfort de ces sermons; j'avais besoin de la guérison de Dieu, de son pardon, de sa délivrance et de sa réassurance au sujet de mon appel. Cependant il y avait un mur invisible qui me séparait des paroles des sermons. A mesure que le poids du péché grandissait, ma foi était broyée.

«Dieu est-il réel?» me suis-je demandé. «Y a-t-il une puissance pour restaurer les gens brisés?» Après un certain temps je fus attiré à une église presbytérienne charismatique. Après l'ordre et la tradition de mon église, j'ai eu un choc en entrant dans celle-là. Elle était paquetée de jeunes gens. L'excitation remplissait l'atmosphère. Les gens s'attendaient à voir Dieu agir. Ils parlaient aussi en langues et prophétisaient.

Si quelqu'un prêchait sur la guérison, la prière de guérison suivait pour mettre la parole en pratique.

Une des premières soirées que j'ai assisté, un profond silence est tombé sur la congrégation. Consumé par ma propre douleur, j'ai demandé à Dieu, «Peux-tu réellement toucher mon coeur brisé et me pardonner ma culpabilité?»

Une femme derrière moi, comme si c'était une réponse à ma question, s'est levée et a donné un message en langues. Sa voix pétillait; c'était comme si un ange parlait. Cela a provoqué en moi un profonde joie qui m'a transporté. Je n'ai jamais même entendu l'interprétation qui fut donné, car j'étais enveloppé dans l'amour de Jésus. Dans cette manifestation du don des langues, Dieu est venu s'occuper de mon tourment. Ma foi fut mystérieusement restaurée.

L'expérience a fait naître en moi une profonde appréciation pour les dons du St-Esprit, qui sont donnés pour apporter la puissance de Dieu dans les douleurs du monde. Ils nous transportent au-delà des paroles dans la puissance.

J. Rodman Williams donne un résumé du but des dons spirituels:

«A travers les charismes pneumatiques le St-Esprit brille et se montre lui-même ouvertement. L'Esprit qui est invisible se manifeste maintenant Lui-même visiblement et audiblement».

Dans la langue qui fut exprimée dans l'église ce soir-là, j'ai reçu une sorte de connaissance qui a complété ma connaissance académique, qui était enracinée dans une expérience personnelle, vivante et qui a fait un trou dans mon ciel de cuivre.

Certains pourraient dire que mon expérience était «juste émotionnelle». L'expérience chrétienne a une composante émotionnelle. Mais elle n'est pas simplement émotionnelle, elle ministre à toute la personne - corps, âme et esprit; aux douleurs physiques, aux besoins émotionnels et aux désirs spirituels. Le St-Esprit, en donnant l'assurance et l'évidence de Sa présence dans nos vies, confirme les pas initiaux de la foi afin que nous puissions entrer dans une marche dynamique avec Dieu.

Une foi de ciel de cuivre nous aurait donner accès aux doctrines sans expérience pour les appuyer. Dieu désire nous transporter au delà des doctrines en Lui-même, qui rencontre nos besoins et guérit nos coeurs brisés. J. Rodman Williams écrit:

«L'Église ne peut être pleinement et librement l'Église sans la présence et l'opération des dons du St-Esprit. Ce qui est décrit dans 1Co.13, - et qui se reproduit aujourd'hui - n'est en aucun cas un sujet périphérique, mais est crucial à la vie de l'Église. Car la résurgence des charismes du St-Esprit donnent le signal de son rétablissement des racines spirituelles et de son émergence dans le 20ème siècle avec une puissance fraîche et une vitalité».

- Zeb Bradford Long









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner


Depuis le 26 décembre 2009, visites sur les pages de ce thème

Nous sommes dimanche 30 avril 2017