iv>
 
   
 
Besoin d'être sanctifié pour exercer les dons spirituels ?


Voici quelques-uns des dons manifestés dans la vie de l'apôtre Pierre, un homme comme nous avec le même Saint-Esprit que nous : parler en langues (Ac.2), guérisons (Ac.3:2-16), paroles de connaissance (Ac.5:1-10, Ac.11:12), vision (Ac.2:17, 10:19).

Avant d'examiner chacune des guérisons opérées par l'entremise de Pierre, je tiens à établir d'abord quelques vérités que nous pourrons ensuite vérifier par la pratique des apôtres, dont Pierre ici en particulier.

En premier lieu, corrigeons une erreur qui fait que plusieurs chrétiens se discréditent en étant convaincus que Dieu ne fera jamais de miracles au travers d'eux parce qu'ils ne se trouvent pas assez spirituels. C'est un grave mensonge diabolique qu'il faut débusquer. Éteignons tout de suite ce trait enflammé par le bouclier de la foi en la Parole de Dieu. Voici ce que dit cette Parole, suite à une guérison miraculeuse survenue par l'entremise des apôtres :

Actes 3:11 Comme il ne quittait pas Pierre et Jean, tout le peuple stupéfait accourut vers eux au portique appelé portique de Salomon. 12 Quand Pierre vit cela, il dit au peuple: «Israélites, pourquoi vous étonnez-vous de ce qui s'est passé? Pourquoi fixez-vous les regards sur nous, comme si c'était par notre propre puissance ou par notre piété que nous avions fait marcher cet homme?

Remarquez que Pierre incluait Jean « nous..notre...notre...nous » même si c'est Pierre seulement qui avait parlé au boiteux. Avant d'être baptisé du Saint-Esprit, Pierre parlait à la première personne :

Matthieu 26:35 Pierre lui répondit: Quand il me faudrait mourir avec toi, je ne te renierai pas.

Maintenant c'est le nous qui prime, Pierre n'en fait plus une affaire personnelle, il savait que cela ne dépendait pas de lui et ne voulait en retirer aucun gloire. Pierre enseignait donc ici au peuple Juif de ne pas regarder à sa petite personne, que ce n'était pas par sa piété ou par sa puissance que les malades et les infirmes étaient guéris. C'est une vérité extrêmement importante qu'on fera bien de se rappeler pour le restant de nos jours parce que nous sommes si portés à regarder à nous-mêmes et si facilement impressionnés par les héros de la foi que ce qu'ils accomplissent nous semblent toujours hors de portée. Jacques nous montre qu'on aurait bien tort de penser ainsi en nous faisant remarquer le prophète Élie qui a fait tant de miracles était pourtant un homme qui ne différait en rien de nous.

Jacques 5:14 Quelqu'un parmi vous est-il malade? Qu'il appelle les anciens de l'Eglise et que les anciens prient pour lui en lui appliquant de l'huile au nom du Seigneur. 15 La prière de la foi sauvera le malade et le Seigneur le relèvera. S'il a commis des péchés, le pardon lui sera accordé. 16 Avouez-vous donc vos fautes les uns aux autres et priez les uns pour les autres afin d'être guéris. La prière du juste agit avec une grande force. 17 Elie était un homme de la même nature que nous. Il a prié avec insistance pour qu'il ne pleuve pas et il n'est pas tombé de pluie sur la terre pendant 3 ans et 6 mois. 18 Puis il a de nouveau prié, et le ciel a donné de la pluie et la terre a produit son fruit.

Ce n'était donc pas par son niveau de sanctification, ni par la profondeur de sa compréhension des Écritures ni par la proximité de sa relation avec Dieu que Pierre pouvait accomplir toutes ces guérisons. Quelle révélation réconfortante pour ceux qui croyaient que seuls les super spirituels qui jeûnent, prient et lisent leur Bible à longueur de journée peuvent aspirer à voir Dieu guérir par leur entremise ! La guérison vient par la foi en Jésus Ac.3:16. C'est ce que Jésus a dit lui-même à ses apôtres dans Marc 16:17. Ananias était un chrétien tout simple auquel le Saint-Esprit a révélé qu'il allait imposer les mains à Paul pour qu'il recouvre la vue et sois rempli du Saint-Esprit. La seule chose qui qualifiait Ananias, c'était sa foi en Jésus qui lui faisait obéir à tout ce que le Saint-Esprit lui montrait.

Actes 9:17 Ananias partit. Une fois entré dans la maison, il posa les mains sur Saul en disant: «Saul mon frère, le Seigneur, le Jésus qui t'est apparu sur le chemin par lequel tu venais, m'a envoyé pour que tu retrouves la vue et que tu sois rempli du Saint-Esprit.»

Si le Saint-Esprit s'est servi d'Ananias, Il peut se servir de n'importe quel chrétien pour guérir quelqu'un, faire descendre le Saint-Esprit sur lui et même ressusciter un mort. Mon garçon d'honneur à mon mariage qui est un placeur dans son église a prié à deux occasions pour des personnes qui sont ressuscitées des morts. Le Saint-Esprit peut se servir de n'importe qui, comme toi par exemple, qui lit ceci présentement, si tu obéis quand Il te parle et que tu y vas !

La foi en Jésus donne accès aux dons distribués souverainement par le Saint-Esprit quand et comme Il le veut, au point où l'ombre de Pierre, sans intervention de sa part, suffisait parfois pour en guérir plusieurs, Ac.5:15-16. Dieu ne change pas et son Saint-Esprit non plus, il travaille à notre époque de la même façon souveraine qu'au début de l'église, guérissant qui Il veut et quand Il veut, avertissant parfois au préalable par une parole de connaissance, reproduisant parfois les genres de miracles qu'Il avait accomplis dans le temps des Actes des Apôtres, par exemple, l'évangéliste suisse Jean-Luc Trachsel raconte qu'il a expérimenté cela une fois aussi alors que 50 personnes ont été guéries quand son ombre les a couvertes. On rapporte aussi que l'ombre du révérend nigérien David Oyedepo a guéri plusieurs personnes.

Nous croyons que nous sommes sauvés par la foi et non par les œuvres afin que personne ne se glorifie, comme Paul l'enseignait dans Ep.2:8. Tout est grâce de Dieu, pas seulement notre conversion. Comme le dit Paul, nous sommes ce que nous sommes par la grâce de Dieu qui agit en nous, cf. 1Co.15:10. Quand Dieu décide de guérir quelqu'un, c'est une grâce et non une obligation de sa part, nous ne sommes que le canal qu'Il choisit pour manifester sa puissance de guérison, à lui seul la gloire.

Nous n'avons qu'à penser aux chrétiens de Corinthe auxquels Paul reconnaît qu'il ne leur manque aucun don dont il fait la liste dans 1Co.12:-14 pour régler une fois pour toutes que Dieu reste souverain dans le choix de manifester les dons miraculeux, et que notre propre spiritualité n'y est pour rien. C'est une grâce accordée en Jésus-Christ, et une grâce ne se mérite pas sinon ce n'est plus une grâce c'est un salaire, c'est une chose due (Ro.4:4)!

1Corinthiens 1:4 Je dis constamment à mon Dieu toute ma reconnaissance à votre sujet pour la grâce de Dieu qui vous a été accordée en Jésus-Christ. 5 En effet, en lui vous avez été comblés de toutes les richesses, en particulier en ce qui concerne la parole et la connaissance, 6 dans la mesure où le témoignage de Christ a été solidement établi parmi vous. 7 Ainsi, il ne vous manque aucun don, à vous qui attendez le moment où notre Seigneur Jésus-Christ apparaîtra.

Romains 4:4 Or, à celui qui fait une oeuvre, le salaire est imputé, non comme une grâce, mais comme une chose due;






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes samedi 25 novembre 2017