Langues humaines ou spirituelles ?


Il y a une controverse à propos de la nature des langues dans Ac.2. On apporte comme argument que les disciples à la Pentecôte avaient parlé des langues étrangères réelles donc les langues fictives «des anges» pratiquées par les charismatiques ne seraient pas bibliques.

Alfred Kuen écrit dans son livre sur les dons spirituels P.107:

«On ne peut démontrer péremptoirement, d'après Ac.2 que les disciples ont effectivement parlé dans des langues étrangères. Le texte dit:

« chacun les entendait parler dans sa propre langue... comment les entendons-nous dans notre propre langue à chacun, dans notre langue maternelle?... comment les entendons-nous parler dans nos langues des merveilles de Dieu?» Ac.2:6, 8, 11.

Suivant l'explication que l'on donne du phénomène, on soulignera: "parler dans nos langues" ou "entendons". Certains exégètes pensent que les disciples ont effectivement parlé dans 15 idiomes différents, d'autres prétendent que le Saint-Esprit a fait office d'interprète dans les oreilles des auditeurs de sorte que chacun entendait tous les disciples parler dans sa langue. Une expérience personnelle et un récit contemporain me feraient personnellement pencher vers la deuxième solution. Au grand rassemblement de jeunes d'Eurofest à Bruxelles, le message donné en anglais était traduit phrase par phrase en 8 langues différentes. Les congressistes étaient assis par groupes linguistiques sous des haut-parleurs qui diffusaient la traduction dans un secteur donné. Si l'on se trouvait dans la zone intermédiaire entre le français et l'allemand, on avait beau comprendre ces deux langues, on n'y «entendait» plus rien. Il en est de même lorsqu'on se trouve près d'un groupe où les interlocuteurs s'entretiennent dans différentes langues dont les sons vous parviennent à intensité égale; vous n'arrivez à suivre aucun fil d'idées. Ainsi, sans un miracle supplémentaire, les auditeurs du jour de la Pentecôte n'auraient pas compris les 120 disciples, même s'ils avaient réellement parlé les différentes langues.

Un exemple rapporté par un ami va dans le même sens: dans une église pentecôtiste, un chrétien parlait en langues. Un Espagnol entré par hasard fut convaincu par ce message dans sa langue et se convertit. Comme la réunion avait été intégralement enregistrée, on fit passer le parler en langue à un professeur d'espagnol pour connaître le contenu du message: «Mais, s'exclama celui-ci, je n'y comprends rien! »

Dans les 2 cas, le miracle se passa dans «l'entendement, non dans le parler, c'est-à-dire au niveau de l'écoute et des facultés de compréhension. »

Kuen conclut que cela a pu être le cas aussi à la Pentecôte et à Corinthe; un parler «céleste» interprété par le Saint-Esprit soit directement chez l'auditeur visé ou via quelqu'un ayant le don d'interprétation.

Tout ça c'est intéressant, pourtant on lit dans Ac.2:4:

Et ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et se mirent à parler en d'autres langues, selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer.

Ce n'est pas juste que les auditeurs les entendaient dans leurs propres langues mais aussi que les 120 s'exprimaient dans ces langues. Comment cela s'est passé dans la pratique, se sont-ils dispersés vers chacun des 15 groupes mentionnés où y a-t-il eu besoin de l'intervention du Saint-Esprit pour que les pèlerins puissent les comprendre dans ce brouhaha? Je ne saurais dire.

De toute façon, le Saint-Esprit est plein de ressources, il peut aussi bien inspirer des langues humaines inconnues que des langues spirituelles traduites en langues compréhensibles dans les oreilles des auditeurs pour les amener à se convertir. Ce n'est pas étonnant puisqu'il pourrait même faire crier des pierres, cf. Lu.19:40!

- Le Webmestre



Ac.2:4 Et ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et se mirent à parler en d'autres langues, selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer.
5 Or, il y avait en séjour à Jérusalem des Juifs, hommes pieux, de toutes les nations qui sont sous le ciel.
6 Au bruit qui eut lieu, la multitude accourut, et elle fut confondue parce que chacun les entendait parler dans sa propre langue.
7 Ils étaient tous dans l'étonnement et la surprise, et ils se disaient les uns aux autres: Voici, ces gens qui parlent ne sont-ils pas tous Galiléens?
8 Et comment les entendons-nous dans notre propre langue à chacun, dans notre langue maternelle?
9 Parthes, Mèdes, Elamites, ceux qui habitent la Mésopotamie, la Judée, la Cappadoce, le Pont, l'Asie,
10 la Phrygie, la Pamphylie, l'Egypte, le territoire de la Libye voisine de Cyrène, et ceux qui sont venus de Rome, Juifs et prosélytes,
11 Crétois et Arabes, comment les entendons-nous parler dans nos langues des merveilles de Dieu?
12 Ils étaient tous dans l'étonnement, et, ne sachant que penser, ils se disaient les uns aux autres: Que veut dire ceci?
13 Mais d'autres se moquaient, et disaient: Ils sont pleins de vin doux.
14 Alors Pierre, se présentant avec les onze, éleva la voix, et leur parla en ces termes: Hommes Juifs, et vous tous qui séjournez à Jérusalem, sachez ceci, et prêtez l'oreille à mes paroles!
15 Ces gens ne sont pas ivres, comme vous le supposez, car c'est la troisième heure du jour.
16 Mais c'est ici ce qui a été dit par le prophète Joël:
17 Dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai de mon Esprit sur toute chair; Vos fils et vos filles prophétiseront, Vos jeunes gens auront des visions, Et vos vieillards auront des songes.
18 Oui, sur mes serviteurs et sur mes servantes, Dans ces jours-là, je répandrai de mon Esprit; et ils prophétiseront.






Pour vous préparer à rencontrer Dieu,

voici les 5 pas vers le ciel









Vous êtes sur la page :



Et vous êtes arrivé de la page :


Cliquez ici pour y retourner



Nous sommes mardi 25 juillet 2017